Notez des films
Mon AlloCiné
    Color of Night
    note moyenne
    2,4
    1209 notes dont 83 critiques
    répartition des 83 critiques par note
    14 critiques
    10 critiques
    14 critiques
    20 critiques
    16 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Color of Night ?

    83 critiques spectateurs

    On regarde quoi aujourd'hui?
    On regarde quoi aujourd'hui?

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 130 critiques

    3,5
    Publiée le 23 septembre 2017
    Color of Night est un thriller-érotico-psychologique faisant partis de ces films mis en place afin de surfer sur l'énorme succès de Basic Instinct thriller érotique sortis en 1992 qui mis en place un nouveau genre peu exploité et pourtant très lucratif . Chaque studio tenta donc de faire son propre Basic Instinct d'ou une multitude de titre furent mis en place s'en pour autant réussir l'exploit de celui-ci ce qui donna droit à beaucoup d'échec cinématographique .Seul quelques rares titres comme harcèlement Sliver , Streeptease ... réussirent à proposer une vision assez pertinente de ce genre pour sortir de l'ombre de ce dernier et devenir une oeuvre à part entière . Mais quand est-il de Color of Night ? Et bien avant tout il est à s'avoir que d'un point de vu commercial il fut un cuisant flop au cinéma qui par ailleurs acheva la carrière de son réalisateur Richard Rush . Toutefois il se rattrapa dans les ventes VHS qui furent un réel succès . A présent d'un point de vu qualitatif il est clair que Color of Night est très loin d'être un grand film , et réussi très difficilement à s'afficher comme un thriller érotique digne de ce nom sans pour autant être l'une des nombreuses autre tentative qui ont finis à la poubelle comme de vulgaire daube . Je dirais que Color of Night est entre les deux , à la fois intéressant dans son approche scénaristique et grotesque dans son approche technique .On ne peut clairement pas retenir du métrage qu'il est un bon thriller érotique mais qu'il est plus subtil dans la fonctionnalité psychologique . Les parties cérébrale et intellectuel de l'intrigue sont tout bonnement les plus aboutis et ce confère comme étant le meilleur aspect et clairement le plus maîtrisé alors qu'il n'est distinctement pas le but choisi par son réalisateur, qui veut avant tout faire gravir son film autour de deux grosse scènes pornographique qui prenne beaucoup de place, seulement : La ou un Basic Instinct réussi à traduire toute la passion et l'intensité d'un amour interdit entre un flic et une meurtrière par une multitude d'ébat sexuel sauvage n'ayant pour égaux que la pulsion du monde dans lequel ils évoluent ; la ou le métrage Harcellement traduit le rapport de supériorité et de domination d'une femme sur un homme par le viol ; ou encore la ou un Sliver plonge une femme dans le monde vicieux et décadent du voyeurisme et traite celui-ci comme un jeu obscène et lubrique duquel on devient dépendant tel un drogué ; et bien à toute ces oeuvre l'érotisme joue un rôle primordial dans la lecture de ceci . Toute ces scènes de sexe sont majeure au récit jusqu'en devenir subtil car elle traduise une chose et serve justement de fondement à leurs histoires en parlant du rôle que peut avoir le sexe, au travers d'une multitude de thématique tel que ses travers, ses excès et ses multi-pratiques . Et la est justement tout le problème avec Color of night qui livre finalement un côté érotique qui est juste totalement gratuit et qui ne traduit strictement rien hormis plusieurs partie de jambe en l'air mis la juste pour avoir les fameuses ""scènes de sexe bien cochonne "". Et c'est en cela que le cinéaste prouve qu'il a pas vraiment compris grand chose à ce genre , car il ne suffit pas de seulement mettre une séquence de sexe bien cru ou l'on nous épargne pas grand chose pour que cela devienne majeur . C'est tout ce qui vient traduire toute cette voluptuosité charnel et ce qu'elle a raconter qui compte le plus . La en fait on voit juste un homme et une femme qui couche ensemble juste parce qu'il en ont envie et non parce que cela traduit un malaise ou un fond quelconque qui pourrais faire avancer la structure du récit sous un autre aspect, et c'est bien dommage . Toutefois je salut la présence très ouverte de Bruce Willis et de Jane March qui s'en donne vraiment à coeur joie pendant leur séance nuptial allant tout deux jusqu'à montrer leur partis intime et même les effleurer de leurs lèvres et de leurs langues . On nous dépeint ses deux scène sous tous les angles et je reconnais qu'elle est dans l'ensemble bien foutu , c'est seulement regrettable qu'elle ne traduise rien de viscéral mais plus une facilité artistique. Color of Night, possède également un énorme problème de mise en scène et de montage . Bon sang que cela peut faire racoleur voir novice par moment ! Autant quelques fois on peut avoir droit à des moments super bien foutu autant juste après on bascule dans une chiadasse visuelle qui laisse assez songeur et fais basculer le tout dans une inégalité totale .Pour traduire les fameuses séquences de sexe on passe des deux acteurs à d'un coup deux deltaplane qui vogue côte à côté dans les cieux afin de traduire de l'orgasme , mon dieu que c'est cliché. Et cette bande son , mama mia j'ai rarement entendu quelques chose d'aussi affreux pour les oreilles ! Je ne ferais même pas l'effort de rechercher le nom du compositeur car sa serais lui tenir plus de respect qui le mérite car c'est vraiment mauvais . J'ai eu l'impression d'écouté tout du long des musiques tout droit tirée de film pornographique .L'aspect technique est selon moi totalement foiré et par moment d'un ridicule nous faisant atteindre le nanar voir pratiquement le navet . Et pourtant malgré ce nombre d'imperfection le métrage parvient à mon grand étonnement à parfaitement contre balancer le tout avec un scénario brillant possédant d'excellentes idées qui peuvent paraître un peu classique aujourd'hui mais aiguisé , intriguant, psychologue et sophistiqué . on assiste à un thriller bien mystérieux ou la manipulation devient tout un art et ou les faux-semblant sont de guise .A la fois habile et perspicace dans son raisonnement , les séances de psy se transforme en véritable jeu de détective minutieux et délicat . Je trouve la révélation finale sensationnelle , fallait y penser . En tout cas j'ai pour une fois rien vu venir (chose rare) et sa fais du bien , oui un bien fou . En cela je donne à sa structure narrative un 5/5 sans problème seulement il se retrouve très diminuer par tout le reste ce qui me porte à croire que le réalisateur à été très mal choisi .Le casting est excellent ! J'adore Bruce Willis dans ce film qui propose une facette de lui rarement vu , mais c'est sans commune mesure l'actrice Jane March qui propose un jeu d'actrice grandiose . La jeune comédienne (à l'époque) crève littéralement l'écran et nous surprend encore plus quand on connais le final . Le reste du casting est pas trop mal ,certain sont très bien mais d'autre sont un peu trop caricatural ce qui fais que c'est assez inégal pour certain . CONCLUSION : Color of Night est ce que j'appelle une oeuvre très alambique car autant elle peut être médiocre qu'excellente . Entre une direction d'acteur pas forcément au top , une partie technique catastrophique et un choix musical calamiteux il est évident que ce long métrage rappelle aisément à quel point il est nécessaire de bien choisir ses réalisateur car ils sont d'une importance cruciale . Color of Night détient l'un des meilleurs scénario pour un thriller psychologue qui ma été donner de voir , une belle pépite , seulement à cause d'une réalisation pitoyable l'intérêt s'en retrouve sali .Richard Rush est clairement le fautif de ce flop technique car il tenais entre ses mains une histoire passionnante , à un tel point ou j'arrive quand même à aimer cette oeuvre malgré ses défauts évident .Color of Night mérite d'être vu pour son histoire , ses deux acteurs principaux et pour ce constat nécessaire sur la conséquence évidente qu'il en découle de bien choisir son cinéaste car un scénario aussi génial , subtil et intelligent qu'il puisse être dépend au final de celui qui le réalise . Nul doute que si sa aurais été quelqu'un de la trempe de Paul Verhoeven , Brian De Palma ou encore Len Wiseman Color of Night aurait été un chef d'oeuvre , DOMMAGE !!! 3,5/5 BIEN !!!
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 756 abonnés Lire ses 3 821 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2017
    Le film n'a qu'un seul défaut, c'est qu'il n'annonce pas assez tôt son intention parodique, Pourtant cette suicidaire qui met un temps infini à tomber d'une tour (alors qu'il ne faut que 3 secondes pour tomber de 50 m), cette galerie de personnages plus timbrés que nécessaire aurait dû annoncer la couleur ! Il faut croire que beaucoup ont préféré prendre le film au premier degré ! Mais même, si on ne comprend pas lors de la première révélation qu'on est dans la parodie, c'est à désespérer, et que dire de la seconde révélation et de ce qui s'en suit ! Vue ce cette façon le film est fabuleux et on n'est pas prêts d'oublier la prestation de Leslie-Ann Waren en nymphomane compulsive. L'intrigue se tient, si encore une fois on en accepte le côté loufoque, Bruce Willis est bon comme souvent, quant à Jane Marsh, elle est fabuleuse de beauté et irradie le film de ces scènes érotiques peut être gratuites mais tellement belles et tellement bien faites (et c'est toujours plus agréable que de voir des fausses scènes de cul où ces dames gardent leurs sous-vêtements). Un chef d'œuvre incompris à déguster d'urgence.
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    4,0
    Publiée le 10 avril 2008
    Une pure merveille de thriller psychologique sur la recherche d'un psychopathe au sein d'un groupe de détraqué. On ai séduit et surpris à la fois.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 058 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juin 2013
    Pas trop mal non plus, ce film avec la jolie Jane March. Il est agréable de se faire avoir jusqu'au dénouement, car je n'avais vu que du feu.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1078 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juin 2015
    J’avais quelques craintes par rapport à ce Color of Night dont j’avais entendu pas mal de mauvaises choses. Finalement le résultat est tout à fait honorable, en dépit il est vrai d’un rythme assez mou, et d’un aspect sulfureux plus tapageur que vraiment efficace et exploité. Bon, et puis tout le suspens ne prend pas non plus. Le casting est attrayant dans son ensemble. Bruce Willis est assez soft, et sans livrer une grande prestation il assume bien son personnage, qui lui offre un certain contre-emploi par rapport à ce qu’il pouvait faire à l’époque. S’il est correct, il se fait quand même voler la vedette par les seconds rôles, assez énormes, et très efficacement campés. Imaginez, Brad Dourif, Lance Henriksen, Lesley Ann Warren dans des rôles de toqués c’est quand même très bon. Au milieu de tout cela Jane March, parfaitement choisi pour son rôle de Lolita. Là c’est un choix de casting béton, l’actrice trouvant tout à fait de quoi s’exprimer avec ce personnage ambigu et sensuel. Le scénario souffre en effet d’un rythme assez lent. Le film aurait pu être plus court, cela n’aurait qu’arranger la qualité de sa gradation. On regrettera aussi que tout le suspens ne prenne pas. Si un côté est vraiment très surprenant, en revanche l’autre ne surprendra pas, et on pourra du coup rester sur sa fin. De même le film se veut sulfureux, comme c’était à la mode de pas mal de thriller à l’époque, seulement ici c’est finalement assez mal utilisé. Bon, ce n’est pas forcément désagréable, mais je n’ai pas trop saisi l’intérêt pour l’intrigue, qui, au demeurant, reste efficace Visuellement Color of Night se permet quelques audaces. Une scène de meurtre très giallesque par exemple. J’ai trouvé l’esthétique intéressante, avec des décors pour certains tarabiscotés, et cela en dépit d’une photographie trop terne, pas vraiment à la hauteur des efforts sur les décors. Quant à la mise en scène, signée Richard Rush, elle est appliquée et pas désagréable malgré quelques ratés (à la fin il y a un hors-champ volontaire mais maladroit qui décrédibilise un peu la scène). La bande son est tout à fait attendue dans ce genre de film, pas de surprise, c’est classique, mais pas mal du tout quand même. En somme Color of Night n’est pas le ratage que je craignais, mais ce n’est pas non plus une sommité du genre. Elégant et souvent excentrique, par ses personnages ou son ambiance, c’est un film à voir, à l’occasion. Je lui donne 3.5, car même s’il mériterait plutôt 3, j’ai apprécié sa volonté de se singulariser.
    AleXX46
    AleXX46

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 100 critiques

    4,0
    Publiée le 6 février 2009
    un trés bon film policier a voir car trés surprenant , les roles sont trés bien distribué et trés bien joué. il faut juste se laisser porter pour bien se prendre la claque a la fin... un bon film a voir sans hésiter
    faflaraj
    faflaraj

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 371 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2010
    Un bon thriller (érotique), qui n'a pas eu un très bon acceuil mais qui est très agréable à regarder. Dans la même catégorie que le premier basic insctinct!
    movjc04
    movjc04

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 8 décembre 2006
    "Color of Night" n'a pas reçu l'accueil qu'il aurait dû recevoir par les critiques et son public car ce film est bien trop méconnu de nos jours, or il n'y a aucune raison à cela, tout se tient, le choix du casting, un bon scénario, une BO magnifique et une mise en scène plutôt bonne qui font donc de ce film un très bon thriller érotique, car il faut le dire, même si le film n'est interdit seulement qu'aux moins de 12 ans, les scènes d'érotismes du film sont vraiment limites de frôler le pornographique. Un Bruce Willis au sommet de sa forme et une Jane March énigmatique et par dessus tout séduisante. Ce couple va mener le film tambour battant jusqu'à un final à couper le souffle. Le digne successeur de "Basic Instinct".
    Adrien Pascault
    Adrien Pascault

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 15 avril 2011
    Très bon film assez méconnu avec bruce willis. Les nom des personnages se mélange un peu trop facilement malheureusement. Et un petit conseil.. Ne pas regarder le casting du film sur allociné avant d'avoir vu le film, car le casting est un gros spoil qui m'a gacher la fin du film.. Film à voir
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2238 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juin 2013
    Color of night lorgne du côté de Basic instinct, c'est un thriller érotique efficace mais qui souffre de longueurs d'où un suspense peu réellement captivant.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 3 127 critiques

    3,0
    Publiée le 10 février 2013
    un film policier assez classique avec Bruce Willis juste séduisant à l'époque il n'a pas encore sauvé le monde et Jane March. PLV : un policier classique des années 80.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1667 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,5
    Publiée le 11 avril 2013
    Surfant sur la vague des thrillers érotiques des années 90,"Color of night"(1994) garde sa (toute) petite réputation pour ses scènes sulfureuses entre Bruce Willis et Jane March qui dévoilent tout deux leur anatomie,notamment lors d'une scène dans une piscine... Sinon,il s'agit de l'histoire d'un psy ayant lui-même besoin d'un autre psy pour se sortir de l'ornière. Suspense soft, combats lights, effets cheap. Rien n'est fait pour relever le niveau d'autant que personne ne semble vraiment concerné. Un détachement fatal pour le spectateur.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 612 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    1,0
    Publiée le 25 novembre 2009
    Etant gosse, Color Of Night me paraissait un très bon film. L'ayant revu dernièrement, ce dernier me parait bizaremment très limité et presque fade. Comme quoi revoir un film des années après n'est peut-être pas la meilleure chose à faire.
    Le comptoir du cinéphage
    Le comptoir du cinéphage

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 351 critiques

    0,5
    Publiée le 28 décembre 2009
    Les producteurs de ce navet misaient sur le fait qu'un film un peu olé olé avait tabassé le box office peu avant. C'etait Basic Instinct. Color of night tombe presque dans la parodie involontaire de ce film. L'actrice de "l'amant" de jean jacques annaud minaude, bruce willis est assez ridicule, et le scenario est un emberlificoti de portnawak. A noter que l'on voit une doublure bite de Willis dans une scene de sexe dans une piscine. Tres drole.
    _Royal_
    _Royal_

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 1 600 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juillet 2011
    Un petit psycholo-policier-dramatique typique très marqué ninety's, avec une histoire bien sympathique, quelques longues scènes éroti-comiques, parce que les explosions tout le long du film c'était trop cher et un Bruce Willis à moitié chauve, qui font un film à moitié bon.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top