Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Deux Cavaliers
    note moyenne
    3,1
    139 notes dont 26 critiques
    répartition des 26 critiques par note
    2 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Les Deux Cavaliers ?

    26 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3268 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2008
    Bien moins connu et reconnu que certains films de John Ford, ces "Deux cavaliers" frappent pourtant d'entrée par leur maitrise et le parti pris de Ford d'offrir un western calme, celui d'un réalisateur apaisé. C'est d'ailleurs de cette manière que l'on arrive à distinguer un bon faiseur d'un grand metteur en scène, tant l'ensemble arrive à nous captiver uniquement par les relations entre les personnages et des dialogues d'une grande justesse. Ford s'offre même quelques notes d'humour particulièrement inattendues mais qui en définitive ne font qu'ajouter au charme de ce western définitivement étonnant. Mais là n'est pas la seule force du film, qui s'avère bien plus subtile qu'il peut paraitre au premier abord : si l'on est encore loin du manifeste pro-indien que pouvait être "Les Cheyennes", l'ensemble parait en définitive assez nuancé, et montre fort bien les préjugés et la violence que pouvaient avoir également les Blancs. Enfin, il est peu dire que le duo Stewart-Widmark fait merveille et nous offre une nouvelle fois une prestation de premier ordre. Bref, c'est du beau western, et on en redemande!!!
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 13 janvier 2010
    Certains passages sont si mauvais qu'on ne voit plus qu'eux.
    shev
    shev

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 78 critiques

    1,0
    Publiée le 9 novembre 2008
    Sans etre trop mechant, j'ai hésité entre une et deux etoiles. J'opte pour les deux, mais seulement pour l'interprétation de Richard Widmarck et la scène de la boite à musique. Autrement, rien d'autre à sauver de ce western bien decevant pourtant réaliser par John Ford. Le film n'a aucun rythme, on ne s'interesse pas du tout au sort des personnages, et l'humour trop présent achève de rendre assez ridicule ce film.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2340 abonnés Lire ses 5 137 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2011
    Ford réalise là un western de qualité comme toujours mais qui reste en-deça de ses grands chef d'oeuvres. Le scénario est balisé le parallèle entre les deux amis reste trop abrupte ; le soldat trop vertueux et le shérif est une saloperie (même si c'est Stewart et donc il y a obligation d'araser le caractère de son personnage). Malgré tout le duo Widmark-Stewart fonctionne à merveille et le film évite l'écueil d'une mission parfait. En effet au final ce western est tragique et donne une vision crépusculaire (rare chez Ford) de la fin de la conquête de l'ouest. On flirte parfois avec le racisme le plus pur mais en serait-il autrement à la période où se déroule le film ?! Un bon western, classique mais des dizaines d'autres films de Ford sont bien au-dessus.
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 21 janvier 2009
    Etonnant film de John Ford, foisonnant et un peu fourre-tout (reprend le même questionnement que celui de La prisonnière du désert, sur l'enlèvement de blancs par les Indiens) ; on navigue constamment entre drame et légereté. Le film est tout de même incroyablement cynique et noir pour un Ford, avec un rôle d'homme parfaitement immoral et cupide pour James Stewart, habituellement symbole de l'homme juste. On retrouve la subtilité dans le propos social, habituel chez Ford : le film présente différentes mentalités, entre le progessiste et le conservateur, entre l'homme de terrain et celui qui s'est embourgeoisé. Face aux Indiens, le propos oscille entre condamnation de leur violence et tolérance. Néanmoins, le film n'est pas parfait pour autant, même s'il est quand même bon.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2014
    Deux ans après The Horse Soldiers (1959), John Ford tournait ce film, Two Rode Together. En France, le premier a été intitulé Les Cavaliers, et le second, Les Deux Cavaliers. Belle inspiration, encore une fois... Mais peu importe. Ford poursuit son grand tableau de l'histoire des États-Unis et reprend, pour ce film de commande, des thèmes qui lui sont chers. Le thème principal, déjà bien développé dans La Prisonnière du désert, concerne les femmes et les enfants blancs qui ont été kidnappés par les Indiens et contraints d'adopter leur mode de vie. Un thème qui s'inscrit dans le temps et met en évidence le difficile voire impossible retour aux sources pour ces individus, une réadaptation parfois non voulue ou rendue insupportable par une population blanche qui finalement ne les accepte plus, adoptant à leur égard une forme de racisme ordinaire. Dans le film, deux personnages font ainsi leur retour. Méprisés et considérés comme des bêtes de foire, ils étaient, selon un personnage, "mieux traités par les Comanches"... Le propos antiraciste du film, éloquent, lui confère en partie sa qualité. Deuxième thème cher à Ford : la notion de justice (individuelle et collective) qui prend, vers la fin de l'histoire, une teinte très noire et laisse un goût très amer, avec la destinée du personnage de Running Wolf, adolescent violent "rapatrié" contre son gré. Cette noirceur et cette amertume trouvent cependant un contrepoint étonnant dans la tonalité générale du récit, véhiculée par un autre grand thème fordien s'il en est, l'amitié virile. Une amitié croquée avec une drôlerie irrésistible (assez rare chez Ford...), via des dialogues bien piquants, caustiques voire vachards. Une amitié fondée sur l'association des contraires. D'un côté, le personnage incarné par James Stewart dans un contre-emploi (ou presque) : shérif gredin qui ponctionne aux commerces de sa ville 10 % de leurs recettes, qui n'hésite pas à exploiter la détresse humaine... Bref, un personnage avide et cynique, apparemment sans coeur ni morale. De l'autre côté, le personnage incarné par Richard Widmark, lieutenant de l'armée, désintéressé, réglo et plutôt humaniste. Cette amitié improbable trouve ses atomes crochus dans un certain goût pour la bière, les femmes (dont l'une que les deux hommes semblent bien connaître, jusqu'aux petits secrets cachés dans sa lingerie) et surtout dans un antiracisme farouche. Ces Deux Cavaliers surprennent au final par ce mélange paradoxal mais heureux de légèreté et de gravité, d'humour et de sens tragique. Très bien écrit (en matière de dialogues comme en matière de construction dramatique, avec la reprise à la fin d'éléments scénaristiques du début), le film témoigne d'une science du divertissement et d'une conscience politique propres à Ford, dans un registre pas si classique que ça, celui du western social, sans action spectaculaire ni rythme trépident (l'affiche française est trompeuse), sans grands espaces non plus. Western aux ciels plombés et aux ambiances nocturnes. Western plutôt intimiste, toujours intelligent, percutant, savoureux. Western que l'on peut préférer, dans la filmo de Ford, à certains de ses grands classiques, plus monolithiques, plus lourds (Les Cheyennes, par exemple).
    Bardon de Kater
    Bardon de Kater

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 67 critiques

    0,5
    Publiée le 10 juin 2014
    Si vous n'avez vraiment rien d'autre à faire que de voir Widmark et Stewart discuter le bout de gras assis sur un tronc d'arbre en plan fixe pendant dix minutes, courez-y, sinon faites comme moi : fuyez ! (sur un cheval de préférence)
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    2,0
    Publiée le 26 mars 2012
    Comment de jeunes blancs enlevés par des Indiens finissent-ils par devenir Indien à leur tour et ne peuvent revenir à la civilisation américaine ? Un sujet d'une force inouïe... Mais un film raté, hélas. Avec ces "Deux cavaliers", Ford ne parvient jamais à prendre la pleine mesure de son sujet et réalise au final un film, somme toute, assez lourd, dominé par l'interprétation de Richard Widmark. Même le grand James Stewart ne semble guère concerné par une réalisation qui souffre d'un excès d'académisme et qui pèche cruellement d'inventivité. Que dire du scénario, aussi poussif qu'ennuyeux. Dommage... Le sujet en valait pourtant la peine.
    Frédéric Le Mouël
    Frédéric Le Mouël

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 264 critiques

    2,0
    Publiée le 5 septembre 2013
    Un western particulièrement décevant : certes le sujet est intéressant (le déracinement, le choc des cultures), quelques scènes sont émouvantes (la détresse des parents, "la boite à musique"), mais le tout suscite l'ennui. L'interprétation de James Stewart en aventurier cynique et de Richard Widmark en militaire zélé, transparente et sans conviction chez l'un comme chez l'autre, n'arrange pas les choses.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2233 abonnés Lire ses 5 680 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un grand réalisateur, de grands acteurs (mais je ne trouve pas toujours James Stewart crédible dans la peau d'un cow-boy), un sujet intéressant donc un bon film. Pourtant ce n'est pas le cas, Les Deux Cavaliers ne décolle jamais, l'histoire s'enlise ; aucun souffle épique n'émane de la mise en scène de John Ford qui s'avère même bien molle. Même les grands ne peuvent pas toujours créer des chefs-d'oeuvre.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 398 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2011
    Un officicer de cavalerie et un shérif vont rechercher, en territoire comanche, des Blancs captifs des Peaux-Rouges... D'après un très bon scénario conconcté par Frank Nugent ( un grand habitué de la filmographie du réalisateur ), John Ford nous concocte un western d'excellente facture. Le casting est en tout cas, pour moi, le gros point fort du film, car que ce soit James Stewart dans le rôle du cynique shérif Guthrie McCabe, mais aussi Richard Widmark dans celui du lieutenant Jim Gary - un homme qui est vraiment respectueux envers les êtres humains -, ces deux acteurs s'en sortent à merveille et arrivent avec leurs talents légendaire à nous sortir une interprétation tout en finesse et pleine d'émotions. Ils sont accompagnés de quelques second rôles bien intéressant, notamment celui de Woody Strode dans le rôle d'un guerrier comanche pour le moins impressionnant, et aussi de la charmante Linda Cristal dans le rôle d'Elena, une jeune aristocrate espagnol qui faisait partie des personnes que les indiens avait capturés ds années plus tôt. Précisons également la présence d'une partition musicale sympathique de George Duning ( a qui l'on doit la belle musique de " l'homme de la plaine " des années plus tôt ) et de maquillages assez réaliste et qui ont été supervisé par Ben Lane. J'ai donc pris, une fois de plus, un certain plaisir à suivre ce western, même si étonnament le metteur en scène racontera plus tard qu'il s'agissait du pire film qu'il aurait réalisé.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2012
    Oeuvre mineure dans la filmographie de John Ford. Une idée de départ prometteuse mais le scénario s'effiloche au fur et à mesure. Pas beaucoup de surprise et James Stewart cabotine exagérément, un peu décevant.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    2,5
    Publiée le 3 décembre 2010
    Un John Ford méconnu mais pas des plus réjouissants avec une vision certes autocritique de l'Amérique puritaine face à la communauté indienne (les commanches en l'occurrence), mais limite trop naïve. On a du mal à se passionner pour les deux personnages entre cynisme du premier sonnant creux (Stewart), et le faible charisme du second jouant presque un rôle de timide (Widmarck). La morale est sauve et les américains prennent une leçon de comportement... pas exceptionnel mais pour l'époque, une critique aussi infime soit-elle de l'Amérique puritaine (face aux indiens!) était un exploit.
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 022 critiques

    3,0
    Publiée le 29 juin 2011
    Les Deux Cavaliers est un western de facture classique avec ses beaux paysages, ses chevaux et ses indiens, mais on a du mal à rentrer dans l'action, ça manque de profondeur. Il faut aussi noter que le film n'aurait pas eu de cachet sans la présence des deux héros du genre, Stewart (dans un rôle inhabituel) et Widmark en militaire discipliné, qui noue une amitié avec le shérif Guthrie McCabe. Rien de bien surprenant, Ford dira même que ce film est "la pire merde que j'ai tourné en vingt ans", moi j'irais pas jusque là même si c'est loin d'être le meilleur de Ford mais ce film se regarde gentiment, surtout qu'il aborde pas mal de sujets et qu'on peut aisément passer de l'humour au plus sérieux.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 679 critiques

    2,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Beaucoup d'humour "old school" dans ce western de John Ford. Et à l'opposé, presque aucun coup de feu. A regarder pour les acteurs à l'interprétation là aussi très "old school", et pour les quelques idées du scénario dans la dernière partie. Agréable, mais rien d'impérissable non plus...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top