Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Parfum de la dame en noir
    note moyenne
    2,3
    1166 notes dont 228 critiques
    répartition des 228 critiques par note
    41 critiques
    43 critiques
    9 critiques
    59 critiques
    46 critiques
    30 critiques
    Votre avis sur Le Parfum de la dame en noir ?

    228 critiques spectateurs

    Eddy P
    Eddy P

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 217 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Lorsque la narration d'un film est supplombée par le jeu des acteurs cela s'appelle ? Un film raté made in France. Le fil conducteur est terriblement inintéressant car, contrairement au Mystère de la chambre jaune, le scénario ne rend pas les personnages principaux (Rouletabille, Mlle Stangerson) attachants. Ces derniers sont desservis par des acteurs inexpressifs et en petite forme. En revanche, on suit avec malice les aventures de Sainclair. Le film n'est plus alors qu'une série de gags théâtraux et une suite de répliques amusantes. Il y avait beaucoup mieux à faire. Et surtout sans Vincent Elbaz, ridicule et inutile.
    Bobby Sander
    Bobby Sander

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 506 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2009
    Deux ans après le succès public et critique du Mystère de la Chambre Jaune, le personnage de Rouletabille revient dans une suite particulièrement fantasque, Le Parfum de la Dame en Noir, un classique de la littérature lui aussi, déjà transposé au cinéma par deux fois (1935 et 1949, la seconde version avec Reggiani). Un film au charme éphémère mais presque irrésistible, qui nous imbibe, avec la plus grande des délicatesses, de son esprit loufoque et passionné. Ce Parfum gagne en folie ce qu'on lui croit, de prime abord, avoir perdu du sens du suspense du Mystère. L'enquête policière est sans cesse pimentée par les frasques de caractères bien trempés. Baignant dans un humour burlesque d'une autre époque, l'ambiance est particulièrement propice à une peinture des comportements que le roman de 1908 laissait largement envisager. Le tout encadré par une photo magnifique voir somptueuse.
    Nouillade
    Nouillade

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 141 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2008
    Un univers génial, très "tintinesque" (déjà dit plusieurs fois)des personnages qu'on prend plaisir à retrouver, une énigme encore plus palpitante, et des fous rires... Juste Awesome ! (comme diraient les Americans !)
    Matthias T.
    Matthias T.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 564 critiques

    3,5
    Publiée le 10 décembre 2016
    Autant j'ai été agacé par le récent Bancs publics (Versailles Rive-Droite) qui malgré ses efforts d'originalité se révélait au final comme une suite de sketchs assez vaine, autant ici j'ai été agréablement surpris par cette fantaisie décalée, librement adaptée du roman policier de Gaston Leroux à partir des aventures de Joseph Rouletabille. Car ce Parfum de la dame en noir distille dès ses premières images et jusqu'à ses dernières, presque sans aucune interruption, un charme fou. Celui-ci est notamment dû à l'entrain d'une brochette de comédiens qui s'avère tout simplement communicatif. On pourrait les citer tous: les irrésistibles Denis Podalydès et Jean-Noël Brouté en tandem de détectives maladroits et attachants; Sabine Azéma envoûtante dans le rôle de Mathilde Stangerson qui lui va comme un gant; Olivier Gourmet dans un contre-emploi périlleux mais plutôt réussi, très loin de son registre habituel (par exemple chez les Dardenne...); Zabou Breitman pleine de fraîcheur et de vie; enfin Michael Lonsdale génial en peintre mystique. Cette sympathique troupe de comédiens a donc l'air de prendre un fin plaisir de se prendre au jeu de cette partie de Cluedo où humour et mystère vont souvent de pair (le motif des lunettes de soleil; l'évocation du fakir, les intertitres fantaisistes qui rythment le récit...). La reconstitution est impeccable et les dialogues savoureux: "Je suis ventriloque... et maintenant j'ai le ventre en loques!; "Mais s'il n'est pas mort... il est vivant?!"; "- Pourquoi vous peignez la mer? - Parce que c'est joli. Vous savez, faut pas chercher midi à quatorze heures.". Donc, à quoi bon ne pas se laisser emporter dans la ronde et faire la fine bouche?
    Antoine R.
    Antoine R.

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 116 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juillet 2012
    TOUJOURS PLUS GRAND, TOUJOURS PLUS FORT: Voilà la devise de ce deuxième opus irrésistible! Il est bien au dessus du mystère de la chambre jaune (qui était dja assez prometteur!); et pour cause! Les décors sont superbes; la mise en scène soignée, les dialogues toujours aussi drôles et surtout la prestation des deux nouvelles figures de cette épisode: Zabou alias Edith Rance (vraiment excellente dans son rôle de niaise) et Vincent Elbaz alias le prince Galitch (étonnant lui aussi; quel talent pour prendre un accent asiatique aussi parfait!)! Non, on ne peut donner aucun défaults à ce petit bijou!
    sylvio41
    sylvio41

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 250 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mai 2010
    Autant dans "Le Mystère de la Chambre Jaune" Podalydès sut distiller un suspense avec un humour conforme à l'oeuvre de Gaston Leroux, autant cette suite paraît grand-guignolesque et brouillonne. On retrouve les personnages mais il ne semble pas y avoir de véritable intrigue, si ce n'est l'attente d'une attaque hypothétique comme dans "Le Désert des Tartares", c'est une longue suite de scènes loufoques - toujours à l'humour lourdingue - en huis clos qui font plus penser à du théâtre ou de la BD (à noter l'hommage rendu à Tintin) qu'à du cinéma. Malgré quelques scènes très drôles, comme les périscopes au fond du puits, on a beaucoup de mal à accrocher, peut-être à cause du jeu trop "théâtral" des acteurs. Quant au dénouement, il frise le ridicule. L'étoile va à Jean-Noël Brouté, qui s'en tire pas trop mal dans le rôle de Sainclair, et surtout au merveilleux cadre de l'île de Port-Cros.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 3 652 critiques

    1,0
    Publiée le 12 octobre 2020
    Tout d'abord permettez-moi de dire que même si Azema et Arditi sont annoncés de force comme personnages principaux. Arditi a probablement un maximum de 10 minutes de temps d'écran et Azema ne dit pratiquement aucun mot pendant tout le film. Tout est terrible. Le jeu des acteurs est mauvais, l'histoire et le montage sont mauvais et même le tournage de paysages du sud de la France est totalement dépourvu d'inspiration. Le film ne crée jamais de tension. Nous ne savons pas pourquoi Larsan est une telle menace au départ. Ensuite il fait un très mauvais travail pour préparer le terrain pour le mystère. Il ne prend jamais le temps d'aider clairement le public à comprendre la disposition de la maison où les gens sont censés être pour que lorsque le meurtre se produit. Parce que le film est si désordonné et flou qu'il est difficile de comprendre qu'il se passe quelque chose de vraiment difficile. Et puis il y a les moments où vous êtes censé rire probablement pour apaiser la tension qui n'était jamais là en premier lieu. Ce sont les plus pathétiques et vous vous sentez gêné pour les acteurs jouant de si mauvaises répliques. Gaston Leroux doit se retourner dans sa tombe. Regardez plutôt la version de Louis Daquin de 1949...
    robert_ginty
    robert_ginty

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 381 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    On prend les mêmes et on recommence. Toute la petite équipe reprend du service dans cette suite dans la droite lignée de l'original. Personnages qu'on voudrait hauts en couleur, nostalgie de la France d'antan, mauvais bons mots, intrigue policière poussiéreuse... Podalydès se fait plaisir en plaçant à la moindre occasion des références à Tintin (jusqu'à se faire carrément peindre à la place de l'ancêtre du capitaine Haddock). Si ce genre de divertissement bourgeois vous plaît, foncez ! Si vous préférez Captivant au Journal de Tintin, passez votre chemin.
    laneyear
    laneyear

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 45 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Bon! D'accord, c'est un pastiche du feuilleton que Gaston Leroux consacra en 1908 aux aventures extraordinaires de Joseph Rouletabille reporter. Mais point trop n'en faut et cette volontaire désuétude et la diction emphatique et éxagérée des personnages ne sont pas toujours de bon aloi. Comme à son devancier " le mystère de la chambre jaune" par la même équipe, j'ai insisté, mais à mon grand regret, je dois être imperméable à cet humour décalé. Heureusement, la reconstitution de l'époque est impeccable et prend toute sa saveur grâce à un excellent travail du directeur d'images. Mais j'ai senti le carcan qui maintenait les comédiens dans ces extrêmes et pardonnons leur , car il faut un vrai métier et un grand talent pour oublier l'efficacité du naturel et débiter ainsi un texte artificiel.
    thewall
    thewall

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 740 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le parfum de l'infame nanar. Après un premier opus fort sympathique qui ne tenait que par un scénario ludique et inventif, voici donc la suite des aventures de Rouletabille. Mais les films ont beau se suivre, ils ne se ressemblent pas forcément. Ainsi, tous les défauts déjà présents dans le précédent se retrouvent mis en valeur ici. Par exemple, le jeu outré des acteurs est ici poussé encore un peu plus, donnant l'impression de voir défiler devant nous des caricatures (la palme revenant à Vincent Elbaz, de loin le plus mauvais de tous). Ce qui apparaissait dans le film précédent comme un heureux mélange entre l'oeuvre de Gaston Leroux et d'Hergé ne transparaît plus à l'écran. L'ensemble n'est plus ludique, mais franchement paresseux. Il faut au moins trois quarts d'heure avant qu'un soupçon d'intrigue ne démarre, et encore, celle-ci n'est vraiment pas passionnante. N'ayant pas lu le roman d'origine, je n'accuse personne de ce manque de structure et de mystère. Toujours est-il qu'il est vraiment pénible de devoir suivre une histoire aussi peu intéressante. Tout cela est bien filmé, avec une belle photographie et un décor magnifique, mais l'emballage ne fait pas tout.
    mijoma
    mijoma

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 276 critiques

    1,0
    Publiée le 13 septembre 2010
    Je n'avais guère apprécié la version Podalydès du "mystère de la chambre jaune". Cette suite loufoque est inintéressante à souhait .
    llecointe
    llecointe

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 329 critiques

    1,0
    Publiée le 15 mars 2009
    Qu'est ce que c'est que ce truc? Sûrement pas un film en tout cas. Un scénario sans queue ni tête totalement incompréhensible et initéressant, des acteurs complètement à la ramasse(soit ils surjouent, soit ils se comportent comme des huîtres). A la limite, seules les boulettes du personnage de Sainclair peuvent faire un peu sourire. Un beau nanar.
    LB_66
    LB_66

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 161 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juillet 2007
    Je dois dire que je suis assez déçu par cette suite. Certe les acteurs sont très bons, Azéma est magnifique (elle l'était encore plus à l'avant-première) et l'image est sublime mais l'intrigue est moins bien menée et l'humour prend trop le dessous en rendant les personnages ridicules. Dommage...
    Croquito
    Croquito

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 213 critiques

    2,5
    Publiée le 29 novembre 2010
    Une assez bonne intrigue, une photographie sympathique et un univers assez prenant : voilà comment on peut résumer les qualités de ce film sans prétention. A côté de ça on regrette quand même que les personnages ne soient pas plus creusés au point que certains sont complètement éludés, le personnage/acteur principal a assez peu de charisme et ça peut faire penser à un Tintin bas-de-gamme. Ca se laisse regarder, dirons-nous.
    StaxtonBilling
    StaxtonBilling

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 66 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Après le succès mérité du Mystère de la Chambre Jaune, Rouletabille revient dans un épisode plus sombre, plus mystérieux, mais aussi plus décousu. Immédiatement après la disparition de Larsan, Mathilde et Robert Darzac se marient et partent en exil chez leurs amis Edith et Arthur. La première demi-heure est pénible à regarder, entre un curé demeuré et une hotesse envahissante et cruche ( insupportable Zabou ). Puis le journaliste et son photographe reprennent le dessus, nous rappellent qu'il y a une menace, un mystère. Dans ce film, les personnages sont les mêmes, mais les caractères ont changé : Mathilde et Robert plus froids et distants, Rouletabille plus discret laisse d'avantage de place au personnage de Sainclair ; Tous prennent de l'épaisseur et un soupçon de gravité. Le côté Monsieur-je-sais-tout du reporter a été sacrifié pour le bien être du public qui, lors de la résolution de l'énigme, ne se retrouve pas comme deux ronds de flanc au fond du siège à ce demander comment il a pu en savoir autant sur toute cette histoire, comme c'était le cas dans la chambre jaune. Les références sont nombreuses ( Tintin, Jules Vernes, Rael ), l'humour se fait plus fin à mesure que le film avance ( heureusement ). La photographie et la mise en scène sont appliquées ; certains plans rappellent l'atmosphère inquiétante et mystérieuse des châteaux hantés tel qu'on peut les concevoir en Grande-Bretagne. Dans l'ensemble un bon divertissement qui pène parfois à capter toute notre attention.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top