Mon compte
    Loulou
    note moyenne
    3,4
    434 notes dont 50 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 50 critiques par note
    5 critiques
    12 critiques
    13 critiques
    13 critiques
    5 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Loulou ?

    50 critiques spectateurs

    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 407 critiques

    2,5
    Publiée le 4 février 2012
    Loulou de Maurice Pialat : voilà un film pour le moins novateur ! Bourgeois contre voyous, le fric de papa-maman contre la démerde dans la rue... Gérard Depardieu et Isabelle Huppert sont deux acteurs des plus impressionnants du Cinéma : avec Jean Gabin, Depardieu est le seul qui ait dominé le Cinéma français plusieurs décennies durant. On peut le trouver insupportable, mais on ne peut pas nier son talent de comédien. Maurice Pialat, que je ne connaissais jusqu'alors, est un de ces cinéastes par qui le scandale arrivait. En effet, Loulou est un film cru, qui présente la vie des personnages sans détour, résume leur vie par une de ses tranches les plus significatives : il ne se passe rien. Morne et insignifiant, le récit de Loulou ne trouve pas de fil conducteur précis, et ce ne serait rien si Pialat arrivait à nous transporter par ses images. Mais non : on ne parvient pas à décoller. Terre-à-terre, Loulou comporte ses quelques moments forts : Isabelle Huppert qui disparaît brutalement entre deux voitures, le déjeuner familial à la campagne qui termine mal, une grossesse interrompue... mais les personnages n'arrivent pas à dialoguer, ou du moins ne font pas rentrer leur spectateur dans leur vie. Or, si ce n'est de la faute des acteurs, où est donc le problème, monsieur Pialat ?
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 316 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juillet 2014
    Loulou n'a rien d'un chef d'oeuvre, je comprend pas où ce film est une perle, m'enfin bon, chacun ses goûts, je l'ai trouvé banal, une histoire d'amour simplette et pas vraiment passionnante, le genre de film où y'a pas vraiment d'histoire à proprement parlé, à cette époque c’était récurrent ce genre de film, c'est juste une histoire d'amour sans grand intérêt, Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et Guy Marchand sont très bon et heureusement qu'ils sont là car sans eux le film sert un peu à rien, il n'est pas nul hein mais pas indispensable.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1893 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,5
    Publiée le 13 juillet 2014
    Maurice Pialat,bien qu'unanimement salué par la critique française,ne représente pas trop ma tasse de thé. Aux récits charpentés et bien construits,il préfère les tranches de vie dépressives et improvisées. "Loulou"(1979) se situe dans cette lignée là. Une femme désœuvrée s'ennuie royalement avec son bourgeois de compagnon où leurs rapports ne sont que rancœurs et efforts excessifs. Alors quand Nelly tombe sur un loubard sans le sou,c'est le coup de cœur irraisonné mais pourvoyeur de sensations bien plus fortes. Qu'importe alors qu'elle vive dans le dénuement et que les écarts sociaux deviennent difficilement surmontables. Emblématique de la décennie 70 libertaire où se montrer un et avec plusieurs partenaires n'avait rien de choquant,cette chronique laisse toutefois en plan,car on n'entre pas en empathie avec ces personnages de marginaux et que le film semble tourner dans une éternelle boucle répétitive. Isabelle Huppert et Gérard Depardieu ne surprennent pas,et on retient plutôt Guy Marchand,délaissé et sonné.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 1 663 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2013
    Histoire de plumard (y en a beaucoup). C'est du Pialat. Ca devrait etre suffisant pour donner envie à quiconque de voir ses films, j'espère. Maurice Pialat filmait la vie comme il la voyait, et non comme il la souhaitait. certains filment des effets spéciaux... Pialat filme les enguelades.la monotonie et les envies, Pialat filme des corps et des asperités en prise avec leur environnement, leur époque, le tout filmé dans un réalisme cru. En 30 ans que le film a été tourné, tout a changé et rien n'a changé, Pialat a su le voir et filmer la vérité du moment et celle de la condition humaine Certains reprocheront le rythme mais Pialat sait faire jaillir la vérité, l'énergie, l'énervement de personnages ballotés. Trio Depardieu-Huppert-Marchand au naturel, géniallissime, belle photo.
    Backpacker
    Backpacker

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 780 critiques

    2,0
    Publiée le 7 juillet 2014
    Les jeunes Huppert, Depardieu et Marchand sont certes convaincants. Mais le film traîne en longueur et souffre de lenteurs et de banalités qui finissent pas lasser. Ce d'autant qu'il a mal vieilli. En effet, les supposées provocations et audaces de l'époque font doucement rigoler de nos jours!
    Si au moins Pialat s'était plus engagé dans un sujet aussi tabou que l'avortement à l'époque. Hélas non! C'est tout juste s'il l'effleure... dommage!
    "Loulou" est une vraie déception de la part d'un auteur comme Pialat.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2014
    En 1979 commence le tournage d'un film qui restera dans les mémoires pour avoir traité deux milieux majeurs du peuple français: les bourgeois et les loubards. Le duo formé par Gérard Depardieu et Isabelle Huppert nous rappelle les moeurs libres des années 1970. Il faut préciser qu'au cours de cette décennie, il était devenu presque normal de se montrer nu que l'on soit un homme ou une femme ce qui explique lors de la sortie du film en 1980 son interdiction aux enfants de moins de douze ans. Ce fut une telle polémique que le film a connu un important succès au box-office. Quant à l'intrigue proprement dite, elle est simple et bien développée, une bourgeoise tombant amoureuse d'un loubard, la première traversant une certaine dépression que le second parvient à guérir de par son comportement spontané et rigolard. Avec lui, elle se sent à son aise, avec son mari bourgeois joué par Guy Marchand, c'est la froideur, la violence, la jalousie et un profond ennui. Tout cela pour dire que si le film se contente de montrer un message clair, celui que deux êtres apparemment si différents qui vivent ensemble dans la pauvreté et dans le très minimum social sont heureux malgré tout et que pour eux, qui vivra verra et peu importe le confort, peu importe le maquillage, peu importe la grosse voiture, peu importe l'argent du moment que l'on trouve en son partenaire son alter-ego. Un message qui veut dire que la vie, ce n'est pas de travailler à tort et à travers pour accumuler une immense fortune et se complaire dans les produits de luxe comme la société de consommation d'aujourd'hui, c'est de vivre le moment présent avec l'amour de son choix et s'ils sont heureux ensembles à coté des poubelles plutôt que dans un studio, il ne faut pas les dissuader en leur indiquant de changer de mode de vie car la morale, eux, ils ne la connaissent pas, ils prennent tout ce que l'on leur veut bien leur donner, ils disent merci et le reste, ils s'en moquent, que ce soit la vanité des
    passants ou les opinions des différentes familles. Un film qui marque bien son époque, celle de la liberté de changer de mode de vie comme on change de culotte. Un excellent portrait de société.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 2 836 critiques

    3,5
    Publiée le 9 juillet 2014
    Cru et naturel, le film de Maurice Pilat sonne juste et touche le spectateur.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 3 958 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2014
    Avec Loulou Pialat signe une histoire d amour naturaliste ou l on voit les personnage de la manière la plus simple et la plus crue possible. Loin d être sublimé les personnages sont épiés dénudés comme disséqués par la caméra et le spectateur. Dans une autre époque et un art différent cela m a beaucoup fait penser aux romans de Zola dans la manière de décrire les personnages sans fioritures. Les trois acteurs principaux Depardieu, Huppert et un formidable Guy Marchand sont excellents et entourés de seconds rôles criant de vérité. La scène du repas dominical qui dégénère est un des grands moments du film avec un final que j ai trouvé d une beauté froide touchante.
    QuelquesFilms.fr
    QuelquesFilms.fr

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 399 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juin 2013
    Du pur Pialat. Un cinéma vérité qui "creuse" l'humain pour faire jaillir la violence, le désir, le désarroi. Une tranche de vie sur le vif. Un regard juste, aussi, sur l'opposition des classes sociales, ou plutôt sur la différence de choix de vie entre conformisme social et liberté absolue. C'est fort en gueule, en coeur et en couilles. C'est pas toujours plaisant, mais ça remue quelque chose en profondeur. Huppert, Depardieu et Marchand sont épatants.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 12 septembre 2008
    Le thème n'est pas tout neuf et les clichets qui vont avec aussi, c'était censé choquer?
    Un peu poussif tout ça.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    3,5
    Publiée le 13 septembre 2011
    une belle fresque, intéressante....sur la vie tout simplement !!!
    Teresa L.
    Teresa L.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mars 2013
    Toutes ces histoires de mari bourgeois cocu et d'amant qui n'en fout pas lourd peuvent sembler rebattues. Rappelons qu'en 79-80 mai 68 n'était pas si vieux, toutes ses conséquences non encore avenues. Jean Eustache était même encore vivant. OK, "Loulou" est un film qui vient du passé mais...
    ... il y a tout le reste. Et ce reste est introuvable ailleurs. Les premiers plans de nuit, le métro aérien, cette fille qui marche dans le noir, l'amoureuse, "Lacrymosa, la reine des douleurs" jetée (il n'y a pas d'autres mots), la vieille dame qui se demande qui va remplacer la boîte à lettres. Autre chose? Ce repas à "la campagne", quelques mots sur une intégration heureuse, puis ce type qui menace les gens avec son fusil, et si un coup partait, pan-pan, et finalement pas, et on est balladés sans cesse de lieu public en lieu clos, avec des gens qui crèvent de ne vivre que leur vie, qui crèvent de ne pouvoir s'évader. Cessons de qualifier Pialat de "renoirien", puisque Renoir n'a jamais eu le courage de filmer les choses à cette hauteur (qui se trouve être la bonne). Sans chercher à séduire Pialat marque la cible. Atroce et irrésistible.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 751 critiques

    3,5
    Publiée le 7 juillet 2014
    Gerard Depardieu parlant de Pialat dans So Film, forcément sa ma donné envie de voir sa de mes propres yeux ! Mon premier film de Pialat donc, et alors ? Surprenant et intense, mais certains points m'on déçu et surtout cette fin en demi-teinte ... Ce " repas de famille " vers la fin est une scène grandiose, je suis fasciné par ce genre de moments ( Deux Jours à Tué, Un conte de Noel, Le Prénom ... ) ou on rit et puis d'un coup sa part dans tout les sens, sans prévenir la tension s'installe et reste perché un long moment. On rit beaucoup aux début et puis un virage se prend, en douceur la encore sans véritablement prévenir ... J'y ai cru à cette histoire qui est apparemment vrai mais à limite on s'en fout. Depardieu, est à l'image du film qui porte le nom de son personnage, drôle au commencement et puis ... Guy Marchand est exceptionnel dans Loulou, chacune de ces apparitions m'on donné le sourire même si lui aussi est terriblement touchant ( et un peu pathétique ! ). Isabelle Huppert est " étrange ", comme d'habitude chez cette femme. Bon je vais continué la filmographie de Pialat car ce que j'ai vu en valait le coup ...
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2009
    Une fois encore, Maurice Pialat prouve que le cinéma dit "social" ne rime pas forcément avec ennui. Et pour cause, depuis longtemps, Pialat a su comprendre que le sel de la vie appartient aussi aux gens de peu d'importance et que la lutte pour la vie appartient le plus souvent aux plus pauvres, comme avant lui l'écrivit Steinbeck à travers ses "Raisins de la colère". Ce "Loulou" vaut ainsi par cette rage de vivre qui traverse tous ses personnages brillament interprétés, avec une fois encore, un Depardieu parfait dans un rôle de loubard au grand coeur. Magnifique.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    0,5
    Publiée le 7 janvier 2009
    Un film involontairement comique sinon catastrophique, de + on peut certes condamner la lenteur d'une oeuvre pour sa lenteur - à tort ou à raison - , mais en ce cas bien précis aucune attache réelle n'est, en effet, présente; si ce n'est des moeurs tout à fait normaux pour leur époque: Le pire de Pialat !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top