Mon compte
    Juliette des esprits
    Bande-annonce Juliette des esprits
    22 octobre 1965 en salle | 2h 19min | Comédie dramatique
    Date de reprise 11 février 2004
    De Federico Fellini
    |
    Par Federico Fellini, Ennio Flaiano
    Avec Giulietta Masina, Sandra Milo, Valeska Gert
    Titre original Giulietta degli spiriti
    Presse
    4,0 1 critique
    Spectateurs
    3,5 179 notes, 27 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Giulietta est une femme bourgeoise qui vit aisément dans une riche demeure avec son mari et deux soubrettes. Ses parents et sa famille la distraient d'un univers aseptisé. Mais elle découvre que son mari, qu'elle aime naïvement, lui est infidèle. S'ouvre alors à elle un univers mental extraordinaire, dans lequel son esprit mêle rêve et réalité. On découvre en Giulietta non plus la bourgeoise conformiste, mais un être d'une extraordinaire richesse intérieure.

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    LaCinetek
    LaCinetek
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Juliette des esprits Bande-annonce VF 2:17
    Juliette des esprits Bande-annonce VF
    4 457 vues

    Acteurs et actrices

    Giulietta Masina
    Rôle : Giulietta
    Sandra Milo
    Rôle : Suzy
    Valeska Gert
    Rôle : Pijma
    Valentina Cortese
    Rôle : Val

    Critique Presse

    • Les Inrockuptibles

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    chrischambers86
    chrischambers86

    11 900 abonnés 12 155 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 juin 2013
    Dans ses oeuvres postèrieures (l'après "8 1/2"), Federico Fellini effectua un retour aux « produits » typiquement italiens, quitte à les remodeler pour les adapter aux exigences de son propre univers! Ainsi naquit en 1965 le très beau "Giulietta degli spiriti" avec la grande Giulietta Masina où l'on oubliera pas cette Juliette dèlivrèe de ses fantômes et de ses fantasmes regardant partir dans l'ombre du souvenir la petite Juliette ...
    Lire plus
    Le-Droogie
    Le-Droogie

    16 abonnés 220 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 13 juin 2011
    Onirique et délicat. Voici deux termes désignant Juliette des esprits, traitant pourtant d'une femme découvrant son cocufiage (rôle attribué à l'excellente Giulietta Masina) alors qu'elle aimait et vivait naïvement avec son mari qu'elle n'aurait jamais soupçonné de quoi que ce soit; Mais alors qu'on serait en droit de s'attendre à un énième film abordant un tel sujet sous un aspect dramatique, Fellini nous mène vers le for intérieur ...
    Lire plus
    benoitparis
    benoitparis

    94 abonnés 1 277 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 9 mai 2010
    Le film contient parmi les scènes oniriques les plus réussis, les plus fascinantes, aussi bien de l’œuvre de Fellini que de tout le cinéma. Il rend extravagant, absurde jusqu’au grotesque ou jusqu’à la magie un certain milieu bourgeois (qu‘on qualifierait aujourd’hui de branché). La limite de l’exercice c’est que du coup on ne voit plus son intérêt psychanalytique, et qu’on se moque bien des problèmes de couple de cette ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 20 juillet 2008
    Je n'ai rien à ajouter à ce qu'a dit Anaxagore, sinon que je partage son avis quand au trio de tête parmi les merveilles du cinéma fellinien à savoir, La Dolce Vita, Huit et Demi et Juliette des Esprits, moins connus que les deux premiers, mais installé pieds joints dans l'univers onirique dorénavant spécifiquement fellinien.

    Photos

    Secrets de tournage

    La muse Masina

    Après La Strada et Les Nuits de Cabiria qui vaut à l'actrice un Oscar et un Prix d'interprétation à Cannes, Juliette des esprits est le troisième portrait que fait Federico Fellini de son épouse Giulietta Masina, en 1965. Vingt ans plus tard, le nostalgique Ginger et Fred marquera les retrouvailles du cinéaste et de sa muse.

    Premier Fellini en couleurs

    Juliette des esprits est le premier long-métrage de Federico Fellini en couleurs. L'onirisme dans lequel baigne ce film se prêtait particulièrement à un travail chromatique sophistiqué. En 1962, le réalisateur avait déjà abandonné le noir et blanc pour le court-métrage réalisé dans le cadre du film à sketches Boccace 70.

    Récompense

    En 1967, Juliette des esprits obtient le Golden Globe du Meilleur film étranger.

    Infos techniques

    Nationalités France, Allemagne, Italie
    Distributeur Carlotta Films
    Récompenses 2 nominations
    Année de production 1965
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 10/05/2020
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 11/02/2004
    Langues Italien
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1965, Meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1965.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Intrusion chez les aristos italiens des sixties, Madame rêvant d'un mari moins cavaleur, "ne manque de rien" entre ses gentilles domestiques, quelques amitiés fiables et des satellites englués dans des croyances extravagantes ou au cerveau plus ou moins détraqué. En plus qu'elle a toute latitude pour se faire consoler. On monte très haut et on est souvent dans des vapeurs empruntées à l'enfance. Quelques charmants tableaux, les fillettes en blanc par exemple... Quelques fenêtres s'entrouvrent bien sur la prison dorée, un jeune homme qu'il serait sacrilège de toucher. On présume que Monsieur, qui reste affable avec sa régulière, vieillira et s'assagira...
    Back to Top