Mon compte
    Persécution
    Bande-annonce Persécution
    9 décembre 2009 en salle | 1h 40min | Drame
    De Patrice Chéreau
    |
    Par Anne-Louise Trividic, Patrice Chéreau
    Avec Romain Duris, Charlotte Gainsbourg, Jean-Hugues Anglade
    Presse
    3,0 25 critiques
    Spectateurs
    1,8 707 notes, 136 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Un inconnu. Daniel, 35 ans, est poursuivi par un inconnu qui s'introduit chez lui régulièrement et l'espionne systématiquement. Comment ce garçon est-il entré dans la vie de Daniel ? Daniel lui-même ne s'en souvient pas. Un jour cet inconnu se poste devant lui, le regarde et lui dit : "Tu es l'homme de ma vie". Daniel le chasse. Une femme. Daniel vit seul, mais il va deux ou trois fois par semaine chez Sonia, cette femme qu'il persécute et idéalise en même temps. Il ne lui passe rien et vit dans une dépendance affective totale à son égard. Cette femme lui donne tout ce qu'elle peut mais elle travaille beaucoup, et a peu de temps pour elle. Elle veut aimer Daniel et vivre une vie autonome, un amour apaisé, mais il s'acharne à lui réclamer plus...

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    UniversCiné
    UniversCiné
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    ARTE FRANCE
    ARTE FRANCE
    Location dès 3,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    Persécution Bande-annonce VF 1:51
    Persécution Bande-annonce VF
    201 910 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Les films du 9 décembre 2009 5:26
    Les films du 9 décembre 2009
    7 290 vues
    Jean-Hugues Anglade, Patrice Chéreau, Romain Duris Interview 3: Persécution 6:44
    Jean-Hugues Anglade, Patrice Chéreau, Romain Duris Interview 3: Persécution
    8 379 vues
    La Minute du lundi 05 mai 2008 5:27
    La Minute du lundi 05 mai 2008
    50 348 vues

    Dernières news

    Interview : un an avec... Charlotte Gainsbourg
    News - Interviews
    lundi 8 mars 2010
    César 2010 : les nominations
    News - Festivals
    Les nominations aux César 2010 ont été dévoilées ce vendredi : avec 13 nominations, "Un prophète" de Jacques Audiard fait…
    vendredi 22 janvier 2010
    "Persécution" : Interview avec Romain Duris, Patrice Chéreau et Jean-Hugues Anglade
    News - Interviews
    Allociné à rencontré à Venise Patrice Chéreau, le réalisateur de "Persécution", et ses comédiens Romain Duris et Jean-Hugues…
    mercredi 9 décembre 2009
    "La Minute" spéciale Mostra de Venise !
    News - Festivals
    Les stars, les événements, les récompenses : "La Minute" vous dit tout sur la dernière Mostra de Venise. Au casting : Matt…
    mercredi 16 septembre 2009
    66e Mostra de Venise : c'est parti !
    News - Festivals
    La 66e Mostra de Venise ouvre ses portes aujourd'hui. Au menu Soderbergh, Rivette, Romero, Michael Moore et côté stars Viggo…
    mercredi 2 septembre 2009

    Acteurs et actrices

    Romain Duris
    Rôle : Daniel
    Charlotte Gainsbourg
    Rôle : Sonia
    Jean-Hugues Anglade
    Rôle : le désaxé
    Alex Descas
    Rôle : Thomas

    Critiques Presse

    • Le Monde
    • Marianne
    • Positif
    • Télérama
    • Elle
    • Libération
    • Ouest France
    • 20 Minutes
    • Brazil
    • L'Express
    • L'Humanité
    • L'Obs
    • Le Figaro Magazine
    • Le Figaroscope
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • La Croix
    • Le Parisien
    • Metro
    • Studio Ciné Live
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    594 abonnés 2 774 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 15 novembre 2019
    La reprise finale de la chanson emblématique de Blue Velvet permet d’appréhender la trajectoire suivie par Patrice Chéreau dans son dernier film, Persécution. Car là où David Lynch mettait en scène le potentiel fantasmatique, gorgé d’érotisme et de mort, de l’éveil à la sexualité, Chéreau s’efforce de le vider de toute sa substance un tant soit peu irréelle et imaginaire ; il construit un triangle amoureux inversé par ...
    Lire plus
    Maqroll
    Maqroll

    135 abonnés 1 123 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 30 mars 2011
    Un film austère, aride même sur un sujet difficile entre tous : la persécution, trait universel de l’humanité puisque nous sommes tous des persécuteurs et des persécutés permanents. Chéreau le traite avec son honnêteté habituelle, sans concession ni cliché, en l’abordant par son angle le moins évident mais pourtant le plus commun, celui de la persécution quotidienne, celle qui survient dans un métro, dans un bar, dans une rue… ...
    Lire plus
    oranous
    oranous

    133 abonnés 1 097 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 décembre 2009
    Bouleversant et puissant. Deux mots pour qualifier le nouveau Patrice Chereau, "Persécution". Une caméra maitrisée avec une belle photographie et un rythme qui ne lasse pas. Pourtant, des longueurs pourraient se faire sentir mais le jeu d'acteur de Romain Duris est tellement grandiose que l'on ne ressent aucune lassitude. Duris est toujours aussi naturel. "Persécution" a pour thème principal la solitude. Cette solitude que tout le monde ...
    Lire plus
    jfharo
    jfharo

    48 abonnés 1 232 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 9 décembre 2009
    Eblouissant , d'une maîtrise parfaite du grand Cherreau !.
    Mention spéciale à Duris , Gainsbourg et Anglade que l'on espère retrouver tout les trois aux Césars !.

    Photos

    Secrets de tournage

    Présenté à Venise

    Persécution a été présenté en Sélection officielle, en compétition, à la Mostra de Venise en 2009.

    Un travail de Romain

    Romain Duris a été associé au projet dès le départ : "Il a (...) accompagné l'écriture du scénario, en me donnant son avis", se souvient le réalisateur."Nous avions l'un et l'autre envie de travailler ensemble. Je ne peux pas affirmer pour autant avoir écrit pour lui. On n'écrit jamais pour les acteurs, c'est une formule abusive, l'écriture n'est pas comme couper des costumes sur mesure. On pense confusément à un comédien, on écrit des choses et Lire plus

    Aimer... à la folie

    Patrice Chéreau parle du point de départ du film : "J'ai bien peur qu'il ne soit le fruit d'une réflexion sur une façon d'aimer que je connais bien, que j'ai connue, disons. Le personnage de Daniel possède des choses qui me rapprochent de lui, voire que je déteste en moi. J'ai donc commencé à écrire une quinzaine de lignes sur le cas d'un homme qui ne saurait aimer que dans la réclamation et le sentiment du deuil. Puis j'ai pensé que cette histoi Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Mars Films
    Récompenses 2 prix et 4 nominations
    Année de production 2008
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 09/04/2010
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Box Office France 102 780 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 116502

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2008, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

    Commentaires

    • angelabassompierre
      j'adore l'atmosphère qui se dégage. pour un couple atypique, ils en tiennent une sacrée couche!Charlotte Gainsbourg, l'interprétation est bien menée, Romain Duris en persécuté, c'est qu'on y croit, en fait.... c'est le ton qui en fait un drame, une intrigue menée. Depuis, "ceux qui m'aiment prendront le train", là nous avons le projecteur sur moins de personnages.le sentiment de persécution est le fruit d'une création, Anglade en personnage qui s'emmêle, luiil est nu comme dans 37 °2 le matin, eh ben!!! l'interprétation est pas mal, il est passé il y a peu sur Arte seulement de le voir, c'est mieux d'être bien concentré et pas interrompu. En dvd c'est avec les suppléments.au plaisir
    • SANcHICHI1
      vu sur Arte hier! Magnifique film.pour ma part touchée emportée dans ses profondeurs! Romain Duris top.Une charlotte Gainsbourg exceptionnelle comme jamais!! bravo Mr Chéreau! bravo!
    • mstarback
      "Mais personnellement, cette histoire d'homme déchiré et presque masochiste m'a profondément parlé." Je rejoins totalement BaronSamedi. Je voulais publier un commentaire tout à fait similaire. Rien à rajouter.
    • BaronSamedi
      Un film qui apparemment vu l'accueil réservé ne touche pas à l'universel. Mais personnellement, cette histoire d'homme déchiré et presque masochiste m'a profondément parlé. J'ai visionné les scènes coupées et elle m'ont carrément mis face à des faits personnels. Dès lors que dire? Certains s'ennuient, ne comprennent pas, ça ne leur parle pas etc... Soit, je comprends. Mais si le film touche si juste chez moi que s'en est presque bouleversant, peut-on dire, au final, que c'est un chef-d'oeuvre?
    • flexou
      j'ai super accroché sur ce filmen plus des acteurs et de la mise en scène qui sont tous brillant(e)s, le scénario est très bien écrit.j'ai l'impression que çà donne une idée de comment peut être perçu l'amour à notre époque et comment ne pas en avoir peut faire mal.il faudrait que je le revoit
    • Marie D.
      moi je suis d'accord pour dire si le dingos est fruit de l'imagination ou pas de Duris. Pour ma part j'ai adoré le film même si j'ai cru ne pas pouvoir aimer. On voit là un bel amour déchirant et magnifiquement bien interprété
    • ConeyIsland
      [img]http://a69.g.akamai.net/n/69/1...[/img] Que tout ça soit conscient ou pas chez Chéreau, super analyse.
    • fu67
      Merci jcoudom! Ton commentaire confirme mes intuitions : )
    • boxofmoonlight
      Un film qui demande à être mûri pour être apprécié. Inconfort permanent, celui d'un amour qui ne se trouve pas complètement, car il demande trop, trop inquiet qu'il est de lui-même et de l'autre. Le film en est inconfortable même, mais c'est un beau film. De très beaux plans. Acteurs parfaits.
    • loupina212
      trop lourd, trop de texte, moins d'action! un peu déçu!
    • jcoudom
      j'ai l'impression de ne pas avoir vu le même film que la plupart des spectateurs ou même des critiques.pour moi ce n'est pas un film sur un type qui persécute tout le monde autour de lui ,mais un film sur un gars "malade" que la maladie persécute et empêche de vivre(schizophrénie). j'ai lu par ci par là que certains se demandaient si Anglade n'était pas le fruit de l'imagination de daniel.pour moi bien sur qu'il n'est qu'une projection mentale de Daniel mais il est loin d'être le seul!!!!!!!!! michel,thomas et même gainsbourg ne sont que des manifestations de l'esprit de daniel .(sauf la dernière scène au restaurant chinois) et le pire c'est qu'il y a pleins d'indices tout au long du film!!déja l'affiche!!!!au début du film je me suis demandé quel était l'intérêt de faire de duris un ouvrier.Et puis je me suis dis que c'était un bon moyen pour permettre à daniel d'imaginer que les différents protagonistes habités dans ces appartement (comme l'apart de anglade ,celui de gainsbourg)quand daniel rentre chez sonia ne lui dit elle pas"ça ne se fait pas de rentrer chez les filles sans prévenir".pour moi ce n'est pas son appartement mais un apart vide à une cliente de daniel.L'apart de anglade c'est pareil c'est un chantier de daniel.plusieurs fois dans le film il y a des références aux clefs(daniel se promène avec un énorme trousseau de clefs et sonia à oubliée les clefs de chez elle au bar (la cliente de daniel serait elle rentré?)du coup elle refuse d'utiliser les clefs de daniel et ils se quittent devant le bar. quand daniel entre dans le bar il explique que cela lui fait du bien de bosser après 6 mois d'inactivité.(hôpital psychiatrique?)c'est une réplique super rapide .et qui a passer 6 mois dans un hp :michelpour moi l'histoire de michel c'est celle de daniel ,c'est le moi de daniel son coté naif et bléssé.thomas c'est le surmoi ,celui qui sait ce qui est bon mais ne fait aucun choix.et anglade c'est bien 'inconscient de daniel .quand à sonia c'est l'objet de son désir ,celle avec qui il a eu une relation mais que sa maladie à éloignée.il ne peut avoir de réelles discutions qu'avec la sonia de son esprit. c'est pour ça qu'à la fin du film ,il rencontre la vrai sonia ,et qu'ils n'échange aucunes paroles.je pense que daniel lui dit qu'il a compris et qu'il est désolé de l'avoir fait tant souffrir(avant le film donc).Pourquoi cette scene d'un cendrier renversé?pour montrer que cette sonia est de chair et de sang et qu'elle a une action sur les choses du réel.(ils ramassent tous les deux les morceaux de verre) il y a pleins d'autres choses ,comme cette sonia qui vient sur le chantier et qui pense que michel est le fou;En plus la folie à l'air d'être plutôt courante chez les parents de y a un terrain génétique. pour moi ,il y a trois temps dans ce film avant le film ou sonia et daniel se séparent.la periode la plus schizophrene de daniel et la periode ou daniel se retrouve confronté à la mort et ou il décide de vivre.
    • elriad
      Pas amateur du cinéma de Chereau, celui-ci n'enfreint pas la rêgle.... Masturbatoire, hermétique,pessimiste et nombrilique, filmé dans une teinte aussi trise que le sont les protagonistes de cette lente dérive au pathos complaisant, ce film prouve que Chereau est bien plus inspiré lorsqu'il met en scène les textes des autres que lorsqu'il passe derrière une caméra. Déprimant....
    • robra
      Affligeant. De persécuté, il y a surtout le spectateur. Exceptée la 1ère scène dans la rame, le reste du film est pathétique au sens strict, une sorte de complaisance "inter-minable" dans le pathos. Des personnages sans consistance qui crachent leur mal-être dans des dialogues fades et creux (Romain Duris enchaîne Caca nerveux sur caca nerveux). Certains passages prêtent à rire , de part leur ridicule malheureusement...
    • annereporter94
      Vraiment difficile de comprendre le propos du réalisateur. Cette fois, Chereau se regarde vraiment trop le nombril...
    • fandeclint
      Rien à dire sur les acteurs, tous excellents, mais ce scénario plein de bla bla et de tourments psycho-romantico-bobo pfiou... j'ai décroché dans la dernière 1/2 h (mes voisins rigolaient discrètement tellement ils se sont emm...)Grosse déception pour ma part.
    • moreapacifique1
      Il y a de belles phrases certes mais pour le reste on n'y croit pas une seconde.A part la méchanceté masculine dont le ton est donné dès le début (la gifle dans le métro). Daniel s'en prend à sa copine qui est adorable, le harceleur fait tout ce qu'il fait pour se faire hair...alors quand ils parlent d'amour franchement c'est ridicule! Ennuyeux au possible.
    • rosedewit
      Un film à aller voir pour Romain Duris, impressionant, et pour les phrases magnifiques qui ponctuent le film, sortant de la bouche de personnages tous plus dingues les uns que les autres. Pas très optimiste, mais beau.
    • DAVS25
      Avant tout un film d'acteurs. Cela aurait fait une belle pièce de théatre, mais là, c'est beaucoup de paroles pour rien et le spectateur est tenu à distance des problemes des personages. Grosse déception.
    • RFL
      Insupportable ! Seule Charlotte Gainsbourg est, comme toujours, sublime. Mais nettement moins belle que quand elle est filmée par Yvan Attal. C'est décidé, je n'irai plus voir de film de Chéreau, je ne suis pas maso.
    • gatzella
      Plat... sans intérêt..... se la joue "film français" dans toute sa splendeur (personnages torturés pour un rien, décors ternes, la vie c'est dur...)
    Back to Top