Notez des films
Mon AlloCiné
    37°2 le matin
    9 avril 1986 / 3h 05min / Drame
    De Jean-Jacques Beineix
    Avec Béatrice Dalle, Jean-Hugues Anglade, Gérard Darmon
    Nationalité français
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,4 4540 notes dont 167 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans

    Zorg, trente-cinq ans, commence à avoir une certaine expérience de la vie, il est revenu de beaucoup de choses et s'apprête à souffler un peu. C'est ce moment que choisit Betty pour débarquer avec ses valises, son coeur en "skai mauve" et même pas un ticket de train...

    Distributeur Gaumont
    Récompenses 1 prix et 12 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1985
    Date de sortie DVD 12/07/2003
    Date de sortie Blu-ray 19/11/2019
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 27.66 €
    neuf à partir de 20.76 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    37°2 le matin Bande-annonce VF 1:56
    37°2 le matin Bande-annonce VF
    82020 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Jean-Hugues Anglade commente sa biographie AlloCiné 14:02
    Jean-Hugues Anglade commente sa biographie AlloCiné
    49576 vues
    Philippe Djian, 30 ans après 37°2 le matin 1:16
    Philippe Djian, 30 ans après 37°2 le matin
    1459 vues

    Acteurs et actrices

    Béatrice Dalle
    Rôle : Betty
    Jean-Hugues Anglade
    Rôle : Zorg
    Gérard Darmon
    Rôle : Eddy
    Consuelo de Haviland
    Rôle : Lisa
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4981 abonnés Lire ses 10 361 critiques

    5,0
    Publiée le 7 février 2017
    L'hymne à la passion d'une gènèration perdue dans un film mythique des 80's faites de sensualitè et d'èmotions, de folie et d'euphorie! Comment ne pas vibrer devant la passion charnelle et tumultueuse de Zorg et Betty interprètè puissamment par Jean-Hugues Anglade et Bèatrice Dalle, actrice d'instinct, à la beautè farouche! Le couple qu'elle forme avec Anglade et leur histoire d'amour sont aussi exemplaires que dèsespèrès. C'est tout ...
    Lire plus
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 610 abonnés Lire ses 3 702 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juin 2016
    Envoûtant et merveilleux ! Ce sont les deux mots qui me viennent à l'esprit pour résumer ce chef d'œuvre. Le sujet est difficile mais le réalisateur s'en sort avec brio, le jeu des acteurs est fabuleux : Anglade en travesti, c'est quand même quelque chose, quand à Béatrice Dalle est parfaite (à tout point de vue et tant pour ceux qui font semblant de ne pas aimer le sexe). Bien que le film ne soit pas érotique dans son fond, l'érotisme ...
    Lire plus
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 243 abonnés Lire ses 450 critiques

    4,5
    Publiée le 6 juin 2015
    Je ne m'attendais pas à voir un aussi bon film avec 37°2 le matin. 37°2, c'est le genre de film qui vous rend heureux. Beineix filme le bonheur et la liberté et le filme bien. On aurait presque envie de prendre la place de Jean-Hugues Anglade pour aller vivre sa vie. Vivre dans des baraques trop cools, tremper des tartines de pain frais dans un bol de café sur la terrasse d'une bicoque en bord de mère, prendre des cuites avec Gerard Darmon ...
    Lire plus
    Lilibreizh
    Lilibreizh

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 209 critiques

    1,0
    Publiée le 5 janvier 2014
    Oh la la ! Je me demande comment j'ai fait pour visionner ce film jusqu'à la fin... Je ne suis pas pudibonde, mais, à mon avis, si l'on veut créer un scénario musclé, il n'est pas nécessaire de "recourir" systématiquement à des scènes souvent bien plus qu'osées... Béatrice Dalle, toute bonne actrice qu'elle puisse être, n'est pas du tout mise en valeur. Le scénario est d'une grande incohérence. J'ai mis une étoile pour Jean-Hugues ...
    Lire plus
    167 Critiques Spectateurs

    Photo

    Secret de tournage

    Une histoire d’amour moderne

    Adapté du roman homonyme de Philippe Djian,37°2 le matin est, selon les termes de son réalisateur Jean-Jacques Beineix, une « histoire d’amour moderne », « un romantisme un peu cynique et désespéré, où on sait que les histoires d’amour n’ont qu’une durée éphémère ». Dans un making-of, le cinéaste précise ses intentions : « c’est l’histoire d’un homme qui raconte une femme, et à travers la femme, il se raconte lui-mêm... Lire plus

    Cover girl

    C’est grâce à la couverture d’un magazine que Béatrice Dalle a décroché le premier rôle du film, et ainsi le premier rôle de sa carrière. La jeune femme originaire du Mans avait en effet fait la couverture de « Photo » en 1985 dans le cadre d’une série sur les lolitas, après avoir été repérée sur les Champs Elysées. Remarquée par Dominique Besnehard, elle convainc très rapidement Beineix. C’est également le célèbre directeur de casting... Lire plus

    Anti star-système

    Jean-Jacques Beineix voulait une actrice inconnue pour le premier rôle de son film, contrairement au premier producteur qui souhaitait Isabelle Adjani. Dans une émission diffusée sur France 2, au moment des 20 ans du film, Beineix est revenu sur cette période :  « je voulais une inconnue. Point. Mais, on me disait, vous allez la trouver quand votre inconnue ?  Et puis elle est arrivée. On m’a donné cette photo et j’a... Lire plus

    Dernières news

    Canicule : ces films dans lesquels il fait chaud, très chaud
    NEWS - Culture ciné
    jeudi 3 août 2017
    Retour sur 15 films où l'on transpire avec les personnages...
    Elle : les adaptations de Philippe Djian au cinéma
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 27 mai 2016
    Elle, le dernier film de Paul Verhoeven sorti en salles le 25 mai, est adapté du roman "Oh..." de Philippe Djian. Et ce n'est...
    8 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1985, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1985.

    Commentaires

    • Satirycon
      Ce film m'avait profondément marqué à sa sortie parce-qu'il me parlait, je l'avais vu 2 fois au cinéma.Après 13 ans de mariage, j'ai enchaîné les passions éphémères. Mais je ne savais pas encore que bien plus tard j'allais vivre une histoire similaire au film, une passion torride avec une femme qui souffre d'une sévère pathologie, changeante, passant de la plus extrême douceur et sensualité à la pire violence. Je prenais sur moi car j'étais totalement accroc, mais ça m'a détruit. Cela s'est très mal terminé évidement et il m'a fallu 3 ans pour m'en remettre totalement. Cette histoire a mis à terme définitif à ce genre de relation destructrice pour moi. Ce fut le point culminant d'une série de relations désespérées et insatisfaisantes basées uniquement sur le côté charnel.Je n'ai pas encore eu le courage de revoir 37°2 mais je compte bien le faire.
    • Pierre-Michel Richard
      Peut-être mon film français préféré. Un chef-d'œuvre qui n'est sans doute pas accessible à tout me monde. Lié très intimement à l'univers de Philippe Djian. Il faut aimer cet univers pour comprendre.
    • Veganforanimalrights
      Les scènes grotesques avec Célarié (qui n'y est pour rien) gâchent le film.Dommage.
    • Lily L.
      Alors toi dans le genre boulet, tu te poses là:Répondre à des commentaires vieux de 5 ans pour exprimer à quel point la vue d'une zigoubite au cinéma t'offense, le tout en s'appuyant sur la même vieille répartie pourrie...finalement ne serait-ce pas toi qui devrait consulter? Trop de temps à perdre peut-être?
    • Syoul
      Tu poses beaucoup de questions toi, t'es un voyeur?, t'as déjà consulté ?,...j'vais t'en poser moi aussi des questions, t'es là pour t'intéresser à la vie privée et à la psychologie des internautes qui ont pas l'même avis que toi en jouant le pseudo intellectuel, ou t'es là pour dire ton avis sur un film ? Là visiblement c'est pour juger les gens, et t'essaies de prouver quoi en faisant ça ? Que t'es intelligent ? Que toi t'es pas un voyeur, et que tu n'aimes pas ce film pour cette raison ? Et donc tu en conclues que ceux qui aiment (ou qui sont juste intéressés) ne sont forcément que des voyeurs, et le message c'est que tu brilles + que ces gens ? Bah tu vois à mes yeux ici c'est toi qui a l'esprit très tordu en fait, tu penses que tous ceux qui aiment sont pervers et ont des problèmes psychologiques, tu vois la perversion partout, et tu as en plus un point de vue très limité, tu juges beaucoup trop vite et tu ne cherches pas à comprendre, j'ai même pas encore vu l'film mais comme tu juges les autres à tort et à travers j'penserais plutôt qu'tu n'veux voir que l'aspect négatif du truc, et t'es désagréable, tu manques de respect aux gens qui sont pas du même avis, et bien sûr y a une forme d'égocentrisme dans tout ça, cette volonté de vouloir prouver ta supériorité intellectuelle, morale etc, tu t'crois mieux que ceux qui sont pas comme toi, bref, j'te connais même pas mais à mes yeux t'as l'air d'être la personne la plus perturbée sur cette page, ce qui est sûr c'est que t'as quelque chose à prouver. Bref c'était pour t'faire comprendre que t'as tort d'être comme ça, tu vois moi aussi j'peux te juger c'est très facile, donc faut pas manquer d'respect on est pas là pour ça, j'espère que t'as compris.
    • angelabassompierre
      son film est devenu très célèbre.... Des bons comédiens, normal leur physique est filmé et c'est leur grâce, la façon de donner vie au personnage.Isabelle Adjani a souvent dû jouer des folles et elle a eu des césars...celuiavec Marine Vacth et Jérémie Rénier l'amant double, on a des scènes de nus, seulement c'est fait de façon à s'agencer dans le thriller et avec un imaginaire.Celui la Confession, c'est bien plus en nuances et je trouve Marine excellente, l'histoire, son personnage, son jeu d'actrice et le plaisir qu'elle prend à donner les répliques. magnifique. C'est sûrement le film dans lequel je trouve un air attachant à Béatrice Dalle car elle croit en elle et c'est ce qui l'a lancée, les autreseffrayante, celui à l’intérieur, je suis partie en pleine séance, tellement too muchet en prenant le DVD j'allais super vite tellement il est dur.
    • willycopresto
      Qui a dit que ce film était culte ?
    • willycopresto
      Chacun ses goûts mais plutôt curieux : vous avez déjà consulté ?
    • willycopresto
      Il fut un temps où pour décrocher un rôle, les actrices devaient se dénuder à tout propos, même les plus célèbres ! Ca a même fini par être à l'origine des films X : l'érotisme soft a débouché sur le porno puis finalement sur la lassitude, l'overdose. Les cinémas spécialisés ont fini par mettre la clef sur la porte. Ce n'est pas que je sois pudibond, mais on aurait pu faire l'économie de toute la viande étalée dans ce film sans nuire à l'histoire somme toute quelconque ! Beineix a cherché la pub et il a gagné ! En fric, mais pas dans mon estime !
    • angelabassompierre
      C'est lui, il fait exprès de se déshabiller....Pour eux, 20 machinistes et tous ceux derrière les projecteurs et autre les voient... ça c'est pour commencer et ensuite, de savoir combien verront tout après, pas amusant, le mieux c'est de faire un trucage et utiliser une doublure, seulement des fois, les comédiens n'aiment pas. Bruel a joué en partenaire de Sophie Marceau, il a eu une doublure car il court nu dans la rue???! l'idée excentrique. C'est un film. Il n'a pas aimé celui qui a prêté son corps et trouvait ça pire. Pour nous ils peuvent supprimer les 4 secondes on comprend aussi.
    • willycopresto
      Vous en avez vus beaucoup ? Qu'est-ce que vous avez trouvé de magnifique dans ces images provocantes ?
    • willycopresto
      C'est vrai : mon curé chez les nudistes est plus rigolo !
    • willycopresto
      Ca un chef d'oeuvre ? Montrer la zigounette d'un acteur à tout propos relève-t-il du génie cinématographique ?
    • willycopresto
      et voyeur aussi ?
    • willycopresto
      3,6 millions d'entrées en salles : ça aussi c'est fou ! Encore que le côté sulfureux du film, la réclame faite autour de son audace, y étaient pour beaucoup plus que les talents de réalisateur de Beineix (6 films à son actif !)
    • willycopresto
      A la fin de cette histoire, on a l'impression d'être parti de n'importe où pour arriver nulle part, et une fois sorti de la projection, on respire gloutonnement à l'extérieur un grand bol d'air frais ! Notre température elle, n'aura pas varié un seul moment. Notre tension cardiaque non plus !Ce film est aujourd'hui complètement dépassé : ses outrances voyeuristes n'intéressent plus guère, et bien peu de monde en tout cas ! Il est parsemé de nudités incessantes n'ajoutant rien au scénario! Un exemple ? Célarié semble avoir été recrutée uniquement pour exhiber des mamelles qu'elle a volumineuses, et inspirer ce dialogue : Ma femme a le feu au cul Où le talent va-t-il se nicher quand même. Il ne fait aucun doute que ce film ne figurera pas dans les annales cinématographiques de la comédienne qui n'en est d'ailleurs pas à un navet près ! Quant à voir promener Anglade la zigounette à l'air, est-ce que ça ajoute beaucoup à la valeur artistique de l'oeuvre ? Ridicule ! (Voir ma critique détaillée, et sans modération en rubrique ad'hoc !)
    • Frankie Machine
      on est pas loin du navet. voire carrément en plein dedans par moments. il semble même dans mon souvenir que ce film a eu un certain succès critique en son temps. c'est fou.
    • Syoul33
      Intéressé.
    • angelabassompierre
      moi c'est comme la fille ou le garçon "zlaan" avant, Anglade, il joue mais alors.... toujours tout nu, il aime bien s'exhiber autant, int au - de 12 ans et même plus sinon les minettes vont ressentir de l'aversion! autant le voir dans Braquo il a quand même pris du poil de la bête. en version longue, c'est la révélation de béatrice Dalle, elle a dû s'amuser à faire ce personnage de Betty, à la fois tendre et attachant et impulsif. dans la maladie mentale, ce qu'on voit, c'est de la rigolade à côté du vrai et pur malaise pathologique.c'est un des chefs d'oeuvre de beineix, autant dépasser le début du film ensuite, c'est lancé, au plaisir de vos classiques.
    • zlaan
      à voir les critiques j'ai envie de le voir, mais des que je commence à le regarder, de voir comment JH Anglade joue mal, les collatéraux idem, j'ai vraiment envie de l’arrêter, et je l'arrête. Ennuyeux au possible.
    Voir les commentaires
    Back to Top