Mon compte
    Mouchette
    Bande-annonce Mouchette
    16 janvier 2007 en DVD | 1h 21min | Drame
    Date de reprise 19 octobre 2016
    De Robert Bresson
    |
    Par Robert Bresson
    Avec Marie Cardinal, Paul Hebert, Jean Vimenet
    Spectateurs
    3,9 319 notes, 36 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Mouchette, au seuil de l'adolescence, vit dans une campagne misérable. Elle est témoin d'une dispute entre le garde-champêtre et un braconnier. Un peu plus tard dans la nuit, le braconnier la viole.

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    ARTE FRANCE
    ARTE FRANCE
    Location dès 3,99 €
    Regarder
    ARTE Boutique
    ARTE Boutique
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    LaCinetek
    LaCinetek
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Mouchette Bande-annonce VF 2:04
    Mouchette Bande-annonce VF
    7 628 vues

    Acteurs et actrices

    Marie Cardinal
    Rôle : La mère
    Paul Hebert
    Rôle : Le père
    Jean Vimenet
    Rôle : Mathieu
    Nadine Nortier
    Rôle : Mouchette

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    hpjvswzm5
    hpjvswzm5

    37 abonnés 459 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 1 août 2014
    Bresson, c'est un dur, un vrai, il rigole pas. Il a le talent pour te faire des films courts, intenses que tu reçois comme un poing en pleine tronche. Mouchette, c'est juste un rêve de cinéma, très fort, très dur, austère comme d'habitude je pense chez Bresson, et bordel que ça fait du bien de voir ça. De voir une jeune fille filmée d'une manière si intense, si magnifique... Tout le film est exemplaire et glaçant, mais je citerais la ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 3 février 2012
    Mon premier Bresson et je dois dire que je ne risque pas d'oublier ce film de si tôt ! Vraiment particulier, en voyant Mouchette, j'ai pensé au film de Dumont "Flandres", je trouve que l'approche esthétique et cette façon de dépeindre les personnages sont assez semblables. Les deux films partagent également cette manière de mettre en scène toute la violence d'une vie, sans en faire trop, de façon épuré, austère même et sans tomber ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 août 2008
    Avec MOUCHETTE ( 1967 ), Robert Bresson, immense cinéaste, touche au spirituel ( avec lui Dieu n'est jamais loin ) comme dans la plupart de ses autres films, à travers une approche sociale. Il adapte de façon personnelle, dépouillée mais percutante, le roman de Bernanos ( comme il le fit déjà pour "Le Journal d'un curé de campagne" ), en donnant à l'oeuvre une dimension plus ample encore qui ne dessert nullement l'auteur catholique, et ...
    Lire plus
    Jrk N
    Jrk N

    33 abonnés 238 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 9 décembre 2018
    Il ne s’agit pas de s’émouvoir sur les malheurs de cette petite pauvresse de quatorze ans, battue par son père, un minable contrebandier alcoolique. raillée à l’école, brutalisée par l'institutrice, le garde-chasse, violentée par le braconnier épileptique et débile. L’objet du film Mouchette (Bresson, 67) n’est pasde susciter la pitié. Ce n’est pas non plus l’objet du livre de Bernanos (1937). Bresson au contraire montre ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Adaptation

    Le film de Robert Bresson est adapté du roman de Georges Bernanos s'intitulant "Nouvelle Histoire de Mouchette". Le metteur en scène avait expliqué avoir voulu se lancer dans cette adaptation parce qu'il n'a trouvé dans ce livre ni psychologie ni analyse. "Ainsi la substance du livre m’était possible, elle pouvait passer à travers mes cribles. La psychologie faite avec des mots, c’est du roman, c’est du théâtre qui est, à l’écran, une hérésie. Ch Lire plus

    Une suite ?

    Si on a souvent dit à Robert Bresson que Mouchette est une suite à Au hasard Balthazar (son précédent film), le réalisateur a confié qu'il n'a pas conçu ce long métrage de la sorte : "En tout cas, une adaptation me délivrait d’une trop lourde charge sur les épaules : elle m’a facilité la réflexion sur les choses, et m’a permis de comprendre qu’au lieu de vouloir à tout prix chercher la ressemblance, il fallait accepter la dissemblance entre les p Lire plus

    Un film dur

    Avant le suicide de Mouchette sont représentés des lièvres que massacrent des chasseurs. Ce choix est à mettre en parallèle avec la volonté de Robert Bresson de montrer Mouchette comme une bête traquée :"Parce que Mouchette se termine par un suicide, on me reprochera que mon film est bâti sur le désespoir. Ce n’est pas vrai pour moi qui crois à l’âme et à Dieu. Si je suis de plus en plus dur dans mes films, c’est parce qu’il le faut. J’avais beso Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Tamasa Distribution
    Année de production 1967
    Date de sortie DVD 16/01/2007
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 20/08/2009
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 19/10/2016
    Langues Français
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 32301

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1967, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1967.

    Commentaires

    • nusim
      comme vs ns permettez de dire ce que l'on pense de nos films tant aimés voici succinctement mouchette je risque de choqué un peut ceux qui me lirons [spoiler]oui mouchette se suicide à la fin du filme non pas pour ce qu'elle à subit le viol proprement dit mais sont désarroi de ne jamais être aimé des gens même de sont agresseur petit détail 40 ans àprés nadine nortier dans son livre à était tyrannisé par bresson ce qui explique la performance de cette jeune actrice éphémére on peut aussi parler des exclus de l'amour la drôlesse dedoillon avec la regretée M.Desdevise [/spoiler]
    Back to Top