Notez des films
Mon AlloCiné
    Octubre
    29 décembre 2010 / 1h 20min / Drame
    De Diego Vega Vidal, Daniel Vega Vidal
    Avec Bruno Odar, Gabriela Velásquez, Carlos Gassols
    Nationalité péruvien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,3 17 critiques
    Spectateurs
    2,7 42 notes dont 11 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Clemente est un prêteur sur gages de Lima, connu de tous mais peu communicatif. Malgré cela, Sofia, sa vieille fille de voisine, met en lui tous ses espoirs lorsque le destin les rapproche. En effet, c’est elle que Clemente va engager comme garde d’enfants lorsqu’on dépose chez lui un nouveau né, fruit de sa relation avec une prostituée qui a depuis pris le large. La très dévote Sofia, qui voue chaque octobre un culte au Seigneur des Miracles, y voit une occasion rêvée de fonder enfin une famille. Clemente lui ne l’entend pas de cette oreille.
    Distributeur Eurozoom
    Récompenses 1 prix et 5 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2010
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 02/08/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Box Office France 0 entrées
    Budget -
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 127053

    Regarder ce film

    En VOD
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    Octubre Bande-annonce VO 1:10
    Octubre Bande-annonce VO
    20159 vues

    Acteurs et actrices

    Bruno Odar
    Rôle : Clemente
    Gabriela Velásquez
    Rôle : Sofia
    Carlos Gassols
    Rôle : Don Fico
    Víctor Prada
    Rôle : Julián Gómez
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 464 abonnés Lire ses 2 265 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2011
    Présenté à Cannes 2010 dans la sélection "Un Certain Regard", ce premier long métrage des frères Diego et Daniel Vega Vidal a obtenu le Prix Special du Jury. Ce film péruvien nous raconte l'histoire de Clemente, un prêteur sur gage austère qui, ayant trouvé un jour un bébé chez lui, et ayant engagé Sofia, sa voisine, pour le garder, part à la recherche de la prostituée avec qui il a eu cet enfant. Cette recherche l'amène à ...
    Lire plus
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 674 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    1,0
    Publiée le 6 septembre 2012
    Les deux réalisateurs semblent avoir pour but de nous montrer quelques personnages propres aux pires quartiers de Lima et de beaux spectacles religieux. Ils nous font suivre pour cela l’histoire des deux personnages atypiques cherchant à adopter un bébé trouvé en pleine rue et découvrir les responsabilités, principalement financières, qui s’en suivent. Ce scénario est en soit peu intéressant et a une narration sans rythme ...
    Lire plus
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 437 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    3,0
    Publiée le 9 janvier 2011
    Les frères Vega (Diego et Daniel), cinéastes péruviens, complètent la liste déjà assez longue des frères réalisateurs : Coen, Dardenne, Larrieu, Taviani. Wachowski, Farrelly, Pang... Pour leur premier film, on peut dire qu'ils réussissent leur coup, avec le prix du jury de la section Un certain regard du dernier festival de Cannes. Un prêteur sur gage patibulaire (voir photo), qui a les zygomatiques bloqués en position off, se voit ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1062 abonnés Lire ses 3 364 critiques

    2,0
    Publiée le 30 décembre 2010
    Après les mexicain, argentin et brésilien, le cinéma péruvien est le plus riche d'Amérique latine, même si cela se traduit assez peu sur les écrans français (Fausta et Dioses , quand même !). Octubre, premier long-métrage des frères Vega, est une plongée en apnée dans les bas-fonds de Lima, et plus particulièrement dans l'univers d'un prêteur sur gages antipathique au possible. Singulier film qui se déroule sur fond de festivités ...
    Lire plus
    11 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Premier film

    Octubre est le premier long métrage à être réalisé par les réalisateurs Daniel et Diego Vega.

    Octubre, un mois important

    "Le film s’appelle Octubre car il se déroule en octobre et qu’à Lima, c’est un mois important d’un point de vue religieux et historique", expliquent Daniel et Diego Vega. En effet, à cette époque de l'année a lieu depuis 1687 à Lima la fête du Seigneur des Miracles. En signe de foi envers l'icône du Christ, qui sauva à l'époque une maison d'un redoutable tremblement de terre, les gens prient, chantent, décorent les maisons et s'offrent des fleurs... Lire plus

    Travail fraternel

    Les deux réalisateurs du film, qui sont frères, ont également moins d'un an d'écart. "C’est facile de travailler ensemble, il n’y a ni heurts, ni ego, nous nous comprenons bien. Nous divisons le travail en deux parties, le scénario et le tournage. Nous nous organisons de la façon suivante : j’écris la première version du scénario après en avoir parlé longtemps ensemble et Daniel réécrit ensuite. Pendant le tournage, Daniel travaille les aspects v... Lire plus

    Dernières news

    "Octubre" : rencontre avec deux réalisateurs venus du Pérou !
    NEWS - Interviews
    vendredi 31 décembre 2010
    1ères séances : Jake Gyllenhaal rend accro le Box-office
    NEWS - Box Office
    mercredi 29 décembre 2010
    Jake Gyllenhaal rend dépendants Anne Hathaway et le Box-Office avec la romance "Love, et autres drogues", qui effectue le...

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Sur la table en travers de l'écran (cinémascope), une première ironie : la chaise de gauche à ras du sol par rapport à celle de droite sur laquelle trône l'apparent décisionnaire... Ensuite, où qu'il soit, chez lui, sur un lit de passage, ou dehors, la douceur de la photo fait qu'on lui emboîte le pas. Il y a cette rue sombre avec ce plein soleil en arrière-plan. Cette paroi turquoise fluo ou ce blanc nacré qui tranche avec les bruns rosés déclinés sur tous les tons. La disposition de chaque objet signe l'épure. Pire qu'un peintre jamais satisfait. Cette ambiance de spécialiste lasserait sans le détail qui vient émoustiller : au premier plan, un panier qui bouge. Ah ah, cette découverte, couteau en main, de la petite ! Tout comme l'arrivée de la mante religieuse, la taille ceinte d'un cordon de moine... Beaucoup de chaleur humaine dans ces portraits finalement. La fréquente plongée dans la chambre, surtout quand la petite tête s'agite sur l'oreiller... Quant aux processions, on n'en souffre pas, elles durent peu et enveloppent de leur lumière douce ces solitaires en recherche de béatitude. Le seul reproche serait ce rythme du début, il faut s'y faire. A retenir la photo de famille, elle vaut son pesant de "touron". Egalement au rendez-vous cette manie d'Amérique Latine de faire flirter vertu et obscène (le verre d'eau !).
    • Loulouco1967
      Je l'ai vu en avant première. Il est super! Venez tous le voir!
    Voir les commentaires
    Back to Top