Mon compte
    Le Policier
    Bande-annonce Le Policier
    28 mars 2012 en salle | 1h 45min | Drame
    De Nadav Lapid
    |
    Par Nadav Lapid
    Avec Yiftach Klein, Yaara Pelzig, Michael Moshonov
    Titre original Ha-shoter
    Presse
    3,7 18 critiques
    Spectateurs
    3,0 184 notes, 26 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Yaron, un membre d'une unité anti-terroriste israélienne entre en conflit avec un groupe de jeunes radicaux.

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    UniversCiné
    UniversCiné
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Le Policier Bande-annonce VO 1:19
    Le Policier Bande-annonce VO
    163 150 vues

    Dernières news

    "Le Policier" : entretien avec l'Israélien Nadav Lapid
    News - Interviews
    mercredi 28 mars 2012
    64e Festival de Locarno : le palmarès
    News - Festivals
    Le jury du 64e Festival de Locarno, présidé par Paolo Branco a rendu son verdict ce samedi : le film hélvetico-argentin…
    samedi 13 août 2011

    Acteurs et actrices

    Yiftach Klein
    Rôle : Yaron
    Yaara Pelzig
    Rôle : Shira
    Michael Moshonov
    Rôle : Oded
    Menashe Noy
    Rôle : Michaël

    Critiques Presse

    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Marianne
    • Le Figaroscope
    • Le Point
    • Libération
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Chronic'art.com
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • Critikat.com
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 14 mai 2012
    Quelque chose dérange dans Le policier, parce que les flics beaufs peuvent y être touchants, et parce que les révolutionnaires y sont maladroits. Nadav Lapid parlait de "triste lucidité", on a l'impression de découvrir Israël, de mettre des visages sur les israëliens car le pays s'y révèle, scindé, versant vers le repli, mais habité, vivant de toutes ses contradictions. Non seulement un grand film politique, suffisamment subtil pour ...
    Lire plus
    stebbins
    stebbins

    458 abonnés 1 747 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 4 avril 2012
    Enorme claque ! Le Policier est un immense premier film qui nous oblige instantanément à prendre position en même temps qu'il nous immerge dans une authentique expérience de cinéma. Il y a d'abord ce soleil radieux, ces hommes corpulents, ces claques incessantes, terribles, sur des épaules grassement huilées, presque écoeurrantes : il y a l'élite, la compétition, le meilleur des mondes possibles ; viennent ensuite quelques ...
    Lire plus
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    83 abonnés 375 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 avril 2012
    L’intention du cinéaste qui circonscrit les enjeux de son entreprise à la seule société israélienne apparait dès lors : mettre en avant le conflit interne qui oppose de plus en plus depuis une dizaine d’années les classes sociales à l’intérieur de l’État juif. Loin des illustrations habituelles qui s’attachent à dépeindre l’opposition entre israéliens et palestiniens – laquelle demeure bien sûr une réalité – Le ...
    Lire plus
    shimizu
    shimizu

    7 abonnés 228 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 9 avril 2012
    Malgré ses quelques longueurs, ce film est surprenant. Scindé en deux parties, il nous montre deux mondes totalement opposés, d'un point de vue qui a l'honnêteté d'être volontairement caricatural, sans toutefois aller trop loin. Jusqu'à la nausée, quand on voit ce groupe de policiers fascinés par leurs muscles et leur virilité, additionnant les bavures et les trahisons. Jusqu'à la bouffonnerie, quand on voit ces petits gosses de riches ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Conflit social

    Alors que, depuis une dizaine d'années, la majorité des films politiques israéliens sont centrés sur le conflit israélo-palestinien, Le Policier, lui, se penche sur un conflit social plutôt méconnu à l'international, celui entre les classes au sein même de la population israélienne : "A cette époque (2005), la fracture sociale en Israël était complètement absente des médias : dans l’art, le cinéma, surtout dans la fiction, elle était masquée par Lire plus

    Et si on dansait

    La danse qu’exécute Yaron (Yiftach Klein) devant sa femme n'était, à l'origine, pas prévue au scénario. Une fois l'idée lancée, le comédien a dû répéter ses pas de danse pendant plusieurs jours.

    Top 2ème

    Le comédien Yiftach Klein et le réalisateur Nadav Lapid ont déjà collaboré ensemble sur le moyen métrage La Petite amie d'Emile en 2006.

    Infos techniques

    Nationalité Israël
    Distributeur Bodega Films
    Récompenses 1 prix et 2 nominations
    Année de production 2011
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 28/07/2012
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Box Office France 24 361 entrées
    Budget -
    Langues Anglais, Hébreu
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 132544

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2011, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

    Commentaires

    • Eric B.
      Pas mal.A part les scènes de virilité masculine et d'amitié masculine qui sont ridicules.
    • kennyb
      J'étais content de pouvoir voir ce film... au final je me suis un peu emmerdé. Tout ça pour ça, pour ce dernier plan ? Ce garçon devrait faire du court métrage !
    • Eugeniedelalampe
      Un navet prétentieux où la faiblesse du scénario se cache sous des afféterie de la mise en scène et le snobisme de la critique (pensez-vous un film d'auteur israélien!). Moi qui adore d'habitude la production israélienne de ces dix dernières années (le remarquable "The Bubble" ou "Kaddosh"), là, j'ai été exaspérée par la gigantesque arnaque que représente ce film. A fuir!
    • spectatricelambda
      C'est d'une nullité affligeante ! Je suis partie au bout de 45 min. Ne gaspillez pas votre argent. Allez plutôt voir des bons films comme Elena, Week-end, Pour lui.
    • ffred
      Très nuancé, au final moyen...http://lecinedefred2.over-blog...
    • Giulia Germanotta
      Je vous recommande ce chef d'oeuvre du cinéma israélien... :) A voir au plus vite!
    • lepasseur
      Un premier film d'une intelligence saisissante et à la mise en scène brillante. Pour une fois la société israélienne est retranscrite avec toutes ses fêlures sociales. Le découpage binaire du montage qui ne trouve sa confrontation que dans un affrontement nocturne fugace rend toute la force du propos. Ma critique :
    • Nelly M.
      Tout est nuancé dans la démonstration des deux clans sauf leur côté va-t-en guerre, à l'image de l'éducation dispensée à la société israëlienne. On sent la discipline et aussi qu'elle peut déformer la personnalité. Que ce soit du côté du policier ou des jeunes préparant comme un rituel sacré la mise en pratique de leur plan. Réel suspense, bien que les détails de la mise en place font que ça patine parfois, donnant envie de tout revoir en salle ou en dvd côté détails. Regardez bien la noce. Encore mieux la photo de famille, c'est là que ça devient palpitant. Et quand le décor gagne le sous-sol, on est dans nos petits souliers, encore que la répétition du slogan par la jeune fille puisse finir par taper sur les nerfs, tout comme peut sembler improbable le noir complet et des cibles aussi bien visées... Il n'empêche, c'est certes l'illustration des conflits internes à tout individu, mais aussi le symbole de deux armées que tout porte à se colleter, ou deux tendances politiques au bout du rouleau qui craquent... La plupart des textes ont une portée bienvenue dans l'état actuel du monde, d'autant que Nadav Lapid, en misant beaucoup sur les expressions silencieuses en plan rapproché, avec ensuite cet ultime face-à-face entre deux humains ramenés à l'essentiel, fait mieux que prendre parti.
    Back to Top