Notez des films
Mon AlloCiné
    Glissements progressifs du plaisir
    Bande-annonce Glissements progressifs du plaisir
    7 mars 1974 / 1h 46min / Drame, Policier, Erotique
    Date de reprise 6 novembre 2013
    De Alain Robbe-Grillet
    Par Alain Robbe-Grillet
    Avec Anicee Alvina, Olga Georges-Picot, Jean-Louis Trintignant
    Spectateurs
    2,8 35 notes dont 10 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Interdit aux moins de 16 ans

    Une jeune fille est suspectée du meurtre de son amie, une femme plus âgée avec laquelle elle entretenait une relation pervertie. Placée dans une maison de redressement tenue par des religieuses, elle reçoit la visite d’un magistrat, d’un pasteur, ainsi que d’une jeune avocate qui ressemble étrangement à son amie défunte. Pourvue d’une imagination fertile, la jeune fille mélange ses rêveries d’enfant à une sensualité déjà très consciente, opérant sur les adultes qui l’approchent une modification sournoise de l’esprit comme de la chair…

    Regarder ce film

    Glissements progressifs du plaisir Bande-annonce VF 1:23
    Glissements progressifs du plaisir Bande-annonce VF
    9662 vues

    Acteurs et actrices

    Anicee Alvina
    Rôle : Alice
    Olga Georges-Picot
    Rôle : Nora/L'avocate
    Jean-Louis Trintignant
    Rôle : L'inspecteur
    Michael Lonsdale
    Rôle : Le magistrat
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 824 abonnés Lire ses 3 901 critiques

    4,5
    Publiée le 17 novembre 2013
    Ce film est une ode à Anicée Alvina, construit pour elle et autour d'elle et c'est tout simplement magnifique, les images sont à la fois troublantes et splendides distillant un érotisme subtil. La narration est déroutante mais c'est volontaire, on sait très bien que ces cellules aux murs blancs immaculés gardées par des religieuses n'existent pas, pas plus que les inquiétants sous-sols. Alors, ce qu'on voit ce sont (peut-être) les ...
    Lire plus
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6181 abonnés Lire ses 10 693 critiques

    0,5
    Publiée le 23 juillet 2009
    Sur la base d'un film policier, le rèalisateur Alain Robbe-Grillet propose une dèconstruction du rèel, qui livre une certaine idèe de la beautè cachèe derrière l'indicible! Malheureusement ici tout n'est que ennui avec comme toujours un goût pour les intrigues qui se font et de dèfont, les personnages qui se dèdoublent, se multiplient et se confondent! "Glissements progressifs du plaisir" se prèsente donc comme un polar avec des ...
    Lire plus
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    4,0
    Publiée le 25 avril 2009
    Style particulier pas accessible à tout le monde, l'absurde donne bien souvent naissance à des oeuvres intéressantes et/ou provocatrices - comme en ce cas présent -; et surtout pour des scènes de cachot pas piqués des hannetons, malgré un effilochement singulier de l'histoire.
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    1,0
    Publiée le 15 janvier 2011
    Nora (Olga Georges-Picot) a été tuée d’un coup de ciseau, son amie Alice (Anicée Alvina) est-elle coupable ? De l’enquête émergent surtout des fantasmes. Le film a une grande beauté formelle, portée par de magnifiques portraits, de belles images, et une alchimie sonore assez envoutante ; il y a quelque chose de Godard dans la manière de présenter. Malheureusement ceci n’est au service que de fantasmes esthétisants, ne créant ...
    Lire plus
    10 Critiques Spectateurs

    Photo

    Secret de tournage

    Acteur fétiche ?

    Avec Glissements progressifs du plaisir, Alain Robbe-Grillet retrouve pour la troisième fois Jean-Louis Trintignant. Leur collaboration remonte à 1967 sur Trans-Europ-Express, puis l’année suivante avec L'Homme qui ment où l’interprète a reçu l’Ours d’argent du meilleur acteur au Festival du film de Berlin. Ils renouvelleront une dernière fois leur association en 1975 avec Le Jeu avec le feu.

    On ne change pas une équipe...

    En 1975, Alain Robbe-Grillet, le "pape du nouveau roman", réunit une bonne partie de l’équipe de Glissement progressifs du plaisir pour son nouveau film, Le Jeu avec le feu. Dans ce long-métrage, on retrouve notamment Jean-Louis Trintignant, Anicée Alvina et Nathalie Zeiger du côté des comédiens, mais également Yves Lafaye à l'image, Michel Fano à la composition et Luc Béraud en tant qu'assistant réalisateur. 

    Isabelle Huppert figurante !

    Isabelle Huppert a fait ses débuts au cinéma dans Glissements progressifs du plaisir avec un petit rôle de figurante.

    Dernières news

    Infos techniques

    Nationalité français
    Distributeur -
    Année de production 1974
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 08/05/2021
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 41280

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1974, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1974.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top