Notez des films
Mon AlloCiné
    The Best Offer
    Bande-annonce The Best Offer
    16 avril 2014 / 2h 11min / Thriller, Drame
    De Giuseppe Tornatore
    Avec Geoffrey Rush, Jim Sturgess, Sylvia Hoeks
    Nationalité italien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,3 16 critiques
    Spectateurs
    4,2 1391 notes dont 182 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Virgil Oldman est un commissaire priseur de renom. Véritable institution dans le milieu de l'art et misogyne assumé, il n'a de relation intime qu'avec la collection de tableaux qu'il a su constituer secrètement au cours des années. Personne ne le connaît vraiment, même pas son vieil ami marchand d'art Billy. Lorsqu'une cliente lui demande une expertise mais n'accepte de lui parler qu'au téléphone, Virgil est piqué de curiosité et ne peut se résoudre à laisser tomber l'affaire. Quand il la voit pour la première fois il tombe violemment sous son charme.

    Titre original

    La Migliore Offerta

    Distributeur Marco Polo Production
    Récompenses 1 prix et 4 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD 01/09/2014
    Date de sortie Blu-ray 01/09/2014
    Date de sortie VOD 16/02/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Box Office France 63 920 entrées
    Budget 13 500 000 €
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 139399

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    MYTF1VOD Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 20.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    The Best Offer Bande-annonce VO 1:47
    The Best Offer Bande-annonce VO
    264339 vues

    Acteurs et actrices

    Geoffrey Rush
    Rôle : Virgil Oldman
    Jim Sturgess
    Rôle : Robert
    Sylvia Hoeks
    Rôle : Claire Ibbetson
    Donald Sutherland
    Rôle : Billy Whistler
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Figaroscope
    • Le Parisien
    • Positif
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • TéléCinéObs
    • Charlie Hebdo
    • L'Express
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 135 critiques

    5,0
    Publiée le 24 avril 2014
    Giuseppe Tornatore signe " The Best Offer " et partage ici une oeuvre délicate où la sensibilité artistique est nimbée de merveilleux.... Il réalise ici une histoire d'amour inattendue d'un commissaire priseur, célèbre, riche, extrêmement raffiné et toujours ganté nommé Virgil Oldman ( Geoffrey Rush ) avec une cliente secrète et agoraphobe qui souhaite faire estimer la richesse de son vaste manoir..... Tout en découvrant les ...
    Lire plus
    septembergirl
    septembergirl

    Suivre son activité 471 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    4,5
    Publiée le 16 septembre 2014
    Un magnifique drame italien de Giuseppe Tornatore, déjà réalisateur du chef d’œuvre "Cinema Paradiso". Un thriller romantique qui nous immerge dans le milieu mondain de l’art et de la peinture au travers d’une esthétique des plus appliquées. Le scénario est, quant à lui, surprenant et inattendu, et la musique est signée Ennio Morricone. Geoffrey Rush campe avec talent ce grand commissaire-priseur cynique et misanthrope. Une ...
    Lire plus
    Lari Starque
    Lari Starque

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 100 critiques

    3,0
    Publiée le 2 février 2017
    Très bien joué avec un Geoffrey Rush excellent, très joli visuellement, l’art est partout, l’intrigue se perd assez vite et le temps devient long. Un twist final appréciable bien qu’attendu et sans réelle explication sur le mobile, inutile. Plus de détails sur mon blog :
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 214 critiques

    4,0
    Publiée le 16 avril 2014
    Rigoureux et raffiné dans la forme, charmant et surprenant dans le fond, voici un film à l'image de son héros. Porté par de remarquables acteurs, "The Best Offer" est un drame romantique filmé comme un thriller dont le parfum machiavélique rappelle parfois celui de "Vertigo" d'Hitchcock. C'est bien connu, l'amour est capable de bouleverser le cours d'une vie et de chambouler la nature profonde d'un individu. Dans "The Best Offer", un vieux ...
    Lire plus
    182 Critiques Spectateurs

    Photos

    30 Photos

    Secret de tournage

    La genèse du projet

    Giuseppe Tornatore confie que l'idée du film est en réalité tirée de deux histoires différentes. La première histoire était un projet sur le thème de l'agoraphobie (la peur des gens), et la deuxième un projet de film d'action. Il a ainsi eu l'idée de combiner ces deux histoires pour n'en réaliser qu'une qui donna The Best Offer.

    L’homme à la partition

    Si l'on excepte son premier long-métrage Il camorrista où il avait fait confiance à Nicola Piovani, Giuseppe Tornatore n’a connu qu’un seul et unique compositeur pour élaborer les musiques de ses films. Cet homme providentiel n’est autre que le maître italien Ennio Morricone.

    Itinérant

    Durant les 6 semaines qu’a duré le tournage, trois pays ont été visités afin de réaliser les prises de vue. Outre l’Italie avec la région du Frioul-Vénitie julienne (Paco Cinematografica, qui produit le film, a été soutenu financièrement par FVG – Friuli Venizia Giulia) et celle du Sud-Tyrol, les équipes du film se sont rendues à Vienne en Autriche et à Prague en République Tchèque.

    Dernières news

    2010-2019 : les meilleurs films de la décennie par pays
    NEWS - Culture ciné
    lundi 30 décembre 2019
    Quel est le meilleur film de la semaine selon les critiques spectateurs ?
    NEWS - Box Office
    lundi 21 avril 2014
    Avec une moyenne de 4.2 sur 5, "Babysitting" se positionne cette semaine à la première place des films les mieux notés par...
    Sorties cinéma : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu démarre fort !
    NEWS - Box Office
    mercredi 16 avril 2014
    La comédie "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", portée par Christian Clavier et Chantal Lauby, réalise le meilleur démarrage...
    4 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2013.

    Commentaires

    • Post-ado
      Je précise mon commentaire premier. Quand je commence par dire que Oldman me parait effectivement sur la voie de la réparation, je pense au fait qu'il gagne de l'humanité pendant tout le film. A u départ, il vit seul au milieu du fruit de ses larcins, et donc de femmes idéalisées. A la fin, il a découvert des sentiments et il a été dépossédé de tout ce qu'il avait mal gagné. Il a pour ainsi dire son compteur à 0. La femme qu'il a aimé l'a abandonné, mais il ne peut pas dire qu'il ne lui a rien caché (cf. l'automate).Billy (Donald Sutherland) symbolise un peu son péché mignon : l'abus de confiance et l'escroquerie à l'expertise artistique. Et celui-ci lui reprend tout à la fin, non sans lui avoir transmis quelques nouveaux péchés, auxquels il ne résiste tout de même pas trop mal (cf. la façon dont le mécanicien suggère les rapports superficiels avec les femmes).A la fin, il est même capable de déchirer son œuvre de plusieurs mois sans broncher, par amour. Il peut paraitre pathétique, mais de son point de vue, la seule erreur commise est inévitable et méritée : être tombé sur une équipe plus forte que lui. Durant toute sa vie, il a nourri du fruit de ses larcins celui qui a finit par le rouler dans la farine.Je note quelques scènes qui ne manquent pas de piquant, par exemple quand, lors d'une des dernières enchères, il se trompe d'objet mis en vente (il lit le descriptif d'une commode je crois, à la place d'un tableau). Les rires des participants à la vente paraissent pathétiques. De fait tout le film dénonce aussi un peu le marché de l'art en général, fait de la parole de quelques commissaires priseurs et experts tout puissants : s'il vous dit que c'est une commode au lieu d'un tableau, vous riez, mais s'il vous dit que c'est un faux à la place d'un vrai, vous l'écoutez sans vous poser de question. On n'achète plus pour ce qu'on en pense, mais pour ce que ça vaut. On spécule.En fait Oldman apparait comme une sorte de maillon intermédiaire d'une longue chaine de n'importe quoi, entre des gens riches et spéculateurs et une équipe d'escrocs plus futée que lui.Ce film illustre principalement le mal Mercurien (fourberie, vol), avec un peu de Vénusien (sex-appeal, cf. la scène où il regarde Claire se sucer le doigt de pied à travers la fente entre les deux statues) et une touche de Marsien (violence : l'attaque de Oldman).
    • Post-ado
      Il y a au moins deux façons de comprendre le film.Je trouve que Oldman est effectivement sur la voie de la réparation à la fin.Je vois davantage la part d'authenticité qu'il y a dans cette contrefaçon. Même si la digestion correcte d'une telle expérience doit surement prendre beaucoup de temps (cf. les allusions au temps qui doit passer ensuite), on peut encore guérir énormément avant sa mort (spirituellement, pas comme Fontenelle).On ne peut que souhaiter à tout malin de rencontrer son malin et demi et qu'il comprenne toute la leçon. Quant aux instruments du destin de ce genre d'histoire (i.e. l'équipe qui a opéré, à la façon des vieux épisodes de Mission impossible), et bien ils auront leur propre histoire.Virgile symbolise la raison dans la Divine comédie de Dante (mais une raison logique, sans conscience). Virgil Oldman semble illustrer le sort réservé à tout vieil homme ayant vécu de sa science sans y mettre de conscience, c'est-à-dire celui qui n'hésite pas occasionnellement à abuser de son intelligence pour marcher sur les autres (et qui espionne sans jamais soupçonner qu'il est toujours observé aussi). Du fait qu'il semble cacher à Claire l'existence de l'automate jusqu'à la fin (lequel automate le représente lui-même), il n'aura été honnête avec personne, et ne peut donc en vouloir à personne.Quand il tourne tel un homme de Vitruve à la fin, on peut repenser à la dernière phrase sibylline prononcée par l'autre Claire (le personnage nain qui parle dans le bar, et qui représente le destin) vers la 56ième minute du film : la position verticale d'une sphère.Une sphère n'a pas de position verticale. L'homme matériel (son corps) peut s'inscrire dans un cercle. Un cercle n'a pas de haut. L'homme ne sait pas trouver le haut, c'est à dire le véritable sens des valeurs, s'il ne prête pas l'oreille à son gyroscope intérieur.
    • zingaya
      même si la fin est prévisible, un très bon film, très bien interprété
    • cimoifil
      C'est un bon film , mais après je trouve pas non plus que c'est un ''chef d'oeuvre'' et loin de là ...C'est le genre de film je pense qu'il faut voir 2 fois pour comprendre toutes les subtilitésOn voit pas les 2h passer et c'est une bonne chose ! et ca prouve que le film est prenant et que l'intrigue fonctionneLa fin du film et le dénouement est evidemment la cerise sur le gâteau et comme le personnage on tombe de haut !Bref à voir même si c'est pas un film génial plus que ça
    • N-Islam B
      Il y a une part d'authenticité au coeur de toute contrefaçon, un thriller très bien réalisé, je le recommande...
    • Hasta_Luego
      Les 5 premières minutes sont appréciables, les 10 suivantes déjà exaspérantes et ensuite on a et déjà tout compris et il ne se passe strictement rien d'un tant soit peu accrocheur... C'est un Netflix? Ah non, pourtant ça y ressemble. Très mauvais, à éviter sauf pour les fans de trucs longs et prétentieux.
    • axoul2
      Si pour vous le grand cinéma c'est Fellini, Antonioni, Bergman, etc... puis Ajd, Frères Coen, Spike Lee, Jim Jarmusch, Gaspar Noé,etc... vous pouvez sans hésiter vous passer de cette daube surfaite.
    • Lambda.
      Si vous n'avez pas vu ce film, ne lisez pas les commentaires en dessous, ça vous gacherait tout !!! Sinon super film !!!
    • Meryn Fuckin' Trant
      Je ne suis pas tout à fait sûr de ce qui m'a plu dans ce film, en tout cas j'ai définitivement adoré
    • ach5962
      magnifique. Une vraie poésie que ce personnage principal. Mélange de compassion, d'admiration, d'attachement, puis de frustration et de colère lorsque les événements prennent une autre tournure. Je suis restée bouche bée, je ne m'attendais pas à cela, ayant vu le film par hasard. Belle trouvaille.
    • black B.
      Très beau film, On suit ce commissaire priseur qui tombe sous le charme particulier d'une agoraphobe, c'est extrêmement bien filmé ainsi que joué, quelques longueurs tout de même qui aurait put être évitées, entre autre les crises infantiles de l’agora phobique en question qui m'ont plusieurs fois titillé le neurone de la haine. Mais ça reste pour moi un classique de 2014.4/5
    • defleppard
      L'arroseur arrosé. Un bon suspense, prévisible, mais de bonne facture. 4 étoiles.
    • sisker
      Oh la la la, quel film! Les dernières 20 minutes font rentrer le film dans une autre dimension. Je m'attendais bien à quelque chose dans le genre, et j'ai été servi! Interprétation, esthétisme, mise en scène, lumière, du grand art. L'histoire prend forme rapidement, là où certains auraient mis des plombes en étant lourd. Production au top. La voix française de Sylvia Hoeks est juste parfaite. 4.5/5
    • DrCut
      Quel immense acteur ce Geoffrey Rush! Il était incroyable dans le film magnifique "Le discours d'un roi" (2010). Particulièrement touchant dans "La voleuse de livres" (2013) et dans celui-ci, il est juste magistral! Un film superbe et enivrant, réalisé par le maestro Tornatore en 2013. Il y a également un autre grand acteur, Donald Sutherland et la délicieuse Sylvia Hoeks. L'histoire est passionnante et attirante, magnifiquement orchestrée par le réalisateur. Un film très plaisant avec un message limpide! A ne pas louper!
    • wesleybodin
      En Dvd et Blu-Ray, une romance anglaise qui traverse les époques avec une facilité déconcertantehttp://www.lacritiquerie.com/c...
    • am?lieCz
      Très bon film , bien réalisé avec des acteurs excellents . On ne s'ennuie pas !
    • Aspro
      "Dans chaque contrefaçon, il ya quelque chose de réel», disent-ils. Avec Giuseppe Tornatore on comprend mieux le romantisme et l'illusion d'un film.Reconnaitre des contrefaçons nécessite des compétences réelles. Commissaire Priseur Virgil Oldman est un maître dans l'art de les identifier, un homme qui peut repérer un trésor caché sous des couches de saleté . Son génie, cependant, l'a laissé seul et irascible, impatient avec les défauts des autres. A la fin de chaque jour, il rentre chez lui à s'asseoir dans une salle secrète avec les seules femmes qu'il ait jamais aimé - les beautés inestimables capturés dans des peintures.Virgile, qui a toujours été plus à l'aise avec l'interprétation d'un artiste , se retrouve progressivement obsédé par une femme qu'il ne peut pas voir, mais dont il est convaincu est quelque part dans la maison.Une partie du métier de faussaire consiste pas simplement à dupliquer les images mais aussi à reproduire les traits que l'on trouve dans l'original. Le film de Tornatore fait un usage habile de cliché cinématographique pour conduire les téléspectateurs en erreur. Ceci est magnifiquement réalisé , avec une cinématographie magnifique avec lesquels nous sommes facilement distraits de détails révélateurs.La seule mauvaise note, c'est les explosions de tempérament de la femme mystère qui traînent parfois en longueur, et sont un peu exagéréUn film inegal mais envoutant ,surprenant ,sinueux avec une musique d'Ennio Morricone impeccable 4/5
    • Youcef I.
      y'a t'il une version française du film s'il vous plait ?(désolé les puristes qui apprécient les VO et cetera)
    • brouceli
      Bravo à toutes les andouilles qui ne peuvent pas s'empêcher de raconter d'une manière ou d'une autre la fin du film...comme si sur deux heures dix de films, seuls les dix dernières comptaient. Et surtout quelle connerie de faire ça pour ceux qui n'ont pas encore vu le film ! Le suspense vous en avez entendu parler les brancos ?
    • DEFERRE
      Retrouvez l'interview de Giuseppe Tornatore et la comédienne Sylvia Hoeks dans Mon Cinématographe. http://jullelien.blogspot.fr/2...
    Voir les commentaires
    Back to Top