Mon compte
    Prendre le Large
    Bande-annonce Prendre le Large
    8 novembre 2017 en salle | 1h 43min | Drame
    De Gaël Morel
    |
    Par Gaël Morel, Rachid O.
    Avec Sandrine Bonnaire, Mouna Fettou, Kamal El Amri
    Presse
    3,6 24 critiques
    Spectateurs
    3,6 420 notes, 65 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Edith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    PremiereMax
    PremiereMax
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Prendre le Large Bande-annonce VF 1:40
    Prendre le Large Bande-annonce VF
    123 257 vues

    Dernières news

    Jalouse, The Foreigner, A Beautiful Day... Les sorties de la semaine !
    News - Sorties ciné
    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties…
    mercredi 8 novembre 2017
    Bande-annonce Prendre le large : une nouvelle vie au Maroc pour Sandrine Bonnaire
    News - Vu sur le web
    Gaël Morel emmène Sandrine Bonnaire Prendre le large dans son nouveau film prévu pour sortir en salles le 8 novembre. Les…
    lundi 21 août 2017
    Le Sens de la Fête, Jennifer Lawrence, le remake d'Intouchables,... tout sur la sélection du Festival de Toronto 2017
    News - Festivals
    Après "La La Land" en 2016, quel sera le prochain film à tirer son épingle du jeu au Festival de Toronto? La sélection du…
    mardi 25 juillet 2017
    Angoulême 2017 : Au revoir là-haut en ouverture, Le Sens de la fête et Le Petit Spirou au programme
    News - Festivals
    Du 22 au 27 août prochain, le Festival du Film Francophone d'Angoulême fêtera ses dix ans. Découvrez la sélection et le…
    mercredi 19 juillet 2017

    Acteurs et actrices

    Sandrine Bonnaire
    Rôle : Edith
    Mouna Fettou
    Rôle : Mina
    Kamal El Amri
    Rôle : Ali
    Ilian Bergala
    Rôle : Jérémy

    Critiques Presse

    • Les Inrockuptibles
    • Marianne
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • L'Obs
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Première
    • Voici
    • Critikat.com
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Alice Bloch
    Alice Bloch

    52 abonnés 4 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    Beau film sur le parcours d'une femme libre, émouvant et juste. Sandrine Bonnaire interprète le rôle d'une ouvrière dont l'entreprise est délocalisée au Maroc et pour continuer à travailler, accepte de partir là bas. Elle y découvre les conditions de travail très difficiles, mais va aussi rencontrer une nouvelle famille. C'est un nouveau départ. Sandrine Bonnaire est lumineuse.
    Jorik V
    Jorik V

    1 240 abonnés 1 952 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 10 novembre 2017
    Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas eu de nouvelles de Gaël Morel, réalisateur du très beau « Le Clan » et fer de lance d’un cinéma gay davantage contemplatif et mélancolique que militant. Avec « Prendre le large », il prend une direction que l’on ne qualifiera pas de diamétralement opposée mais en tout cas très différente. En effet, le film narre le changement de vie d’une cinquantenaire qui refuse le licenciement ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    "Prendre le Large" raconte l'histoire d'Edith (Sandrine Bonnaire), une ouvrière qui choisit, plutôt que d'être licenciée, d'être reclassée à Tanger, où son usine de textile a été délocalisée. Si le film présente un propos social fort, il n'est en aucun cas un film politique. C'est là toute sa force : "Prendre le Large" dit beaucoup de choses tout en restant un film simple et léger. Une écriture qui va à l'essentiel, et surtout ...
    Lire plus
    Laura J.
    Laura J.

    2 abonnés 2 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    Un très joli film, tout en nuances, que la magnifique Sandrine Bonnaire illumine scène après scène. Malgré leur complexité, les différents thèmes abordés sont toujours traités avec justesse Le réalisateur quant à lui aime ses personnages, et cela se sent à l'écran. Un film à voir !

    Photos

    Secrets de tournage

    Hommage au milieu ouvrier

    C'est en évoquant avec son père la situation du textile à Villefranche-sur-Saône, où il a longtemps travaillé lui-même comme ouvrier, que Gaël Morel a eu l’idée de cette femme qui accepte un reclassement au Maroc. Le cinéaste a ainsi voulu, avec Prendre le large, rendre hommage au milieu ouvrier d’où il vient. Il explique : "Le textile est complètement sinistré dans ce département et les délocalisations y sont nombreuses. A Tarare, non loin de Vi Lire plus

    Une réalité qui fait froid dans le dos

    Des offres indécentes du même type que celle proposée au personnage de Sandrine Bonnaire sont inscrites dans la loi du travail. Gaël Morel confie : "Récemment, les ouvriers de Whirlpool se sont vu proposer un salaire de 400 euros s’ils acceptaient d’être reclassés en Pologne où leur usine va être délocalisée. Ce n’est pas sérieux ! La situation que j’imagine n’appartient pourtant pas à la science-fiction : durant la crise en Espagne, beaucoup de Lire plus

    Gaël Morel sur Sandrine Bonnaire

    "Sandrine fait partie de ces actrices qui donnent une direction aux scénarios au moment de l’écriture. C’est une belle actrice au sens absolu du terme. Même lorsqu’elle porte une blouse, elle a ce port de tête et cette souplesse incroyable, qui, en même temps, ne sont pas à côté du personnage puisqu’elle-même est issue de la classe ouvrière. C’était une chance pour moi qu’elle accepte de jouer Edith comme cela a été une chance de pouvoir diriger Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Les Films du Losange
    Récompense 1 nomination
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 08/03/2018
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 07/03/2018
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Box Office France 73 412 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 139540

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2017, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2017.

    Commentaires

    • Disons H.
      Et bien contrairement à beaucoup, je n'ai pas été emballé par le jeu de Bonnaire, et je comprends mieux qu'elle soit un peu oubliée, elle casse pas des briques en actrice dramatique, la comédie lui va beaucoup mieux. Et comme souvent avec Gael Morel son film est bancal, les dialogues parfois wtf, le role du fils Jeremy complètement raté (le comédien qui l'incarne si mal doit vite changer de boulot)... dommage.
    • ferial
      intéressant que personne ne mentionne le racisme latent de certaines scènes. un film embarrassant qui donne la nausée.
    • defleppard
      Opus qui va à l'essentiel dans l'enchaînement des scènes..................sans plus dans la durée...............................2 étoiles et demie.................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    • gentilbordelais
      sur fond de drame social où S. Bonnaire excelle aisément, prendre le large c'est la découverte d'une nouvelle culture, d'un autre mode de vie. c'est aussi le courage de tirer un trait sur sa vie en prenant conscience de ses liens, de repartir à zéro : choix assumé et forcément discutable! on se laisse porter par le rythme doux du récit, réaliste et certains moments sont vraiment touchants.
    • elriad
      Sandrine Bonnaire, actrice trop rare au cinéma porte de sa belle âme ce film sur les épaules, dont le sujet traité à fleur de peau ne peut que nous parler à l'heure des délocalisations en pagaille. Le réalisateur Gaël Morel, grand amoureux du Maroc choisit donc ce pays pour délocaliser l'usine de textiles dans la quelle travaille Edith, et décide d'offrir contre toute attente et toute logique un message à l'arrivée porteur d'espoir. Pourtant, à l'instar de la DRH du début du film qui s'étonne que cette femme refuse les indemnités et choisisse de suivre la délocalisation avec salaire local, le spectateur peine à comprendre également les motivations de cette femme. et c'est là que le film produit ses limites. Même une place de caissière dans un supermarché proche de son fils et de son amie Lubna Azabal semblait plus attractif que le chemin de croix que l'on va suivre tout au long de cette histoire. Prendre le large n'est pas un mauvais film mais laissera à l'arrivée l'étrange sentiment d'un choix du personnage d'Edith assez incompréhensible et l'arnaque du droit français obligeant à proposer de suivre l'usine dans des pays comme l'Inde ou la Pologne, payés aux salaires du pays d'accueil, perd ici sa force dans un message tronqué.
    • KeyserLecter
      Et bien c'est pas avec ça qu'on va conquérir le monde...
    • Anne Marie T.
      le Maroc est un pays tres agréable pour les touristes moins pour ses habitants surtout le monde du travail !,,l originalité de ce film c est de montrer les effets pervers de la delocalisationexcellente interpretation de Sandrine Bonnaire qui va jusqu au bout du rôle bravo !
    • angelabassompierre
      Acceptation ou vouloir se distinguer.
    • angelabassompierre
      en bien plus tragique, seulement l'aglae donnait une autre conclusion, road movie etc..... là tout finit et tu dois tout imaginer, issue qui te correspond, le film ne le dit pas. ds moments m'ont captivée et surtout je n'irai jamais.........au Maroc ou sur ses pas, faire comme Edith
    • le_marabout_japonais
      le scénario ressemble à l'excellent Crash Test Aglae, sortie cette année
    • moulek
      Qu'est-ce qu'on rigole..
    • amonavis
      la bande annonce donne envie...je plaisante.
    Back to Top