Mon compte
    Black stone
    Bande-annonce Black stone
    27 juillet 2016 en salle / 1h 32min / Drame
    De Gyeong-Tae Roh
    Par Gyeong-Tae Roh
    VOD
    Presse
    2,8 9 critiques
    Spectateurs
    3,1 27 notes dont 7 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Interdit aux moins de 12 ans
    Pendant que ses parents adoptifs se tuent à la tâche dans une usine agro-alimentaire de Séoul, Shon Sun est contraint d’effectuer son service militaire. Mais, victime de mauvais traitements, il est obligé de fuir l’armée. De retour à Séoul, il s’aperçoit que ses parents ont disparu. Bien décidé à les retrouver, il entame alors tout un périple à travers la jungle polluée, d’où est originaire son père…

    Regarder ce film

    En VOD
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Orange Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 11,16 €
    Black Stone - Édition Collector
    Black Stone - Édition Collector (DVD)
    neuf à partir de 11,16 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Black stone Bande-annonce VO 1:37
    Black stone Bande-annonce VO
    10 205 vues

    Dernières news

    Critique Presse

    • Libération
    • Franceinfo Culture
    • L'Obs
    • Les Inrockuptibles
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    9 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 1 347 critiques

    2,0
    Publiée le 30 juillet 2016
    Après bien des vicissitudes, un jeune homme gagne la jungle dont on lui a tant parlé quand il était enfant. Un village lointain où il espère retrouver l’homme qui lui en rapportait les échos. Mais sur place, le passage d’un pétrolier a tout détruit. Une vieille femme qui inlassablement ramasse les pierres noires pour les nettoyer va le conduire sur un chemin qui entre la rédemption et la purification le guidera sur la voie de la ...
    Lire plus
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 169 abonnés Lire ses 1 424 critiques

    3,5
    Publiée le 30 juillet 2016
    Épuré, à la fois elliptique et contemplatif, réaliste et onirique, ce petit film indépendant exerce un réel pouvoir de fascination.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 984 abonnés Lire ses 3 678 critiques

    4,0
    Publiée le 7 avril 2017
    Sorti sur les écrans en juillet 2016, je n’avais pas voulu le voir en salle. Plusieurs échos disaient alors que c’était du pur Apichatpong Weerasethakul, et comme j'avais détesté Oncle Boonmee...Mais en général, j'apprécie tout ce qui vient d’Asie, j’ai donc tenté le coup en DVD. Et j’ai bien fait, j’ai beaucoup aimé. Alors, oui c’est un peu bizarre, ça commence normalement pour glisser vers quelque chose de plus irréel, ...
    Lire plus
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 668 abonnés Lire ses 2 572 critiques

    3,0
    Publiée le 28 juillet 2016
    Réalisateur coréen de 44 ans, Roh Gyeong-Tae signe, avec "Black Stone" son 4ème long métrage de cinéma, le 3ème à sortir dans des salles de notre pays. Tournant aussi souvent aux Philippines que dans son pays, Roh Gyeong-Tae a fait commencer ce film en Corée et l’a poursuivi aux Philippines, dans un paysage tropical dévasté par la pollution environnementale, "Black Stone" étant le 3ème volet d’une trilogie consacrée à ce thème. ...
    Lire plus
    7 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Note d'intention du metteur en scène Roh Gyeong-Tae

    "Les humains polluent l'environnement afin d’étendre leur civilisation, et cet environnement pollué nous retransmet à son tour sa douleur. Dans un monde où le capitalisme matérialiste étend de plus en plus son emprise, l’humanité est menacée de contamination mentale et physique. Mon intention était de créer un poème visuel et nostalgique sur la nature en danger, tout en faisant des recherches sur les idéaux des sociétés primitives retrouvés dans Lire plus

    5 thématiques taboues

    Black Stone relate l’histoire d’une quête initiatique sur fond de thématiques encore taboues dans la société coréenne : - L'identité ethnique coréenne, farouchement défendue et érigée en unité nationale, voire nationaliste : le peuple coréen ne serait qu’ « un » et tout ce qui ne serait pas coréen serait donc à rejeter (lourd passé d'occupations et de colonisations étrangères subies par la péninsule coréenne au fil des siècles). - L'adoption : Ce Lire plus

    Infos techniques

    Nationalités Korea, France
    Distributeur Outplay
    Année de production 2015
    Date de sortie DVD 31/12/2016
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 01/03/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 2 anecdotes
    Box Office France 717 entrées
    Budget -
    Langues Coréen
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 140767

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2015, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2015.

    Commentaires

    • Henri Mesquida
      C'est un conte aux accents tragiques, le tableau noir d'un monde qui meurt dans lequel la nature transmet sa souffrance aux hommes, comme une épidémie. D'abord sombre puis onirique, Black stone noircit le réel pour mieux s'en évader.Shon Sun est au service militaire tandis que ses parents se tuent au labeur dans une usine agro-alimentaire. Métis, le jeune homme est confronté au racisme institué d'une société coréenne ultra nationaliste. Si le film semble alors forcer le trait, c'est davantage pour construire une tragédie que pour émouvoir. Roh Gyeong-Tae peint un monde qui s'asphyxie et dont il faut s'évader.La mise en scène est précise, les scènes courtes et peu dialoguées, le travail visuel superbe. Le film opère un lent glissement du réel au rêve, de la noirceur au fantasme, vie et mort mêlées, des rues de Séoul aux plages polluées du sud-est asiatique. La pesanteur cède peu à peu la place à une douceur douloureuse mais libératrice.C'est un cinéma dont la singularité déroute mais accroche le regard. Récit initiatique d'un jeune homme en quête d'apaisement, Black stone se clôt magnifiquement sur une envolée abstraite ouverte à tous les imaginaires.
    Voir les commentaires
    Back to Top