Notez des films
Mon AlloCiné
    Come as you are
    Bande-annonce Come as you are
    18 juillet 2018 / 1h 31min / Drame
    De Desiree Akhavan
    Avec Chloë Grace Moretz, Sasha Lane, Forrest Goodluck
    Nationalité américain
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,8 22 critiques
    Spectateurs
    3,5 656 notes dont 35 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Pennsylvanie, 1993. Bienvenue à God’s Promise, établissement isolé au cœur des Rocheuses. Cameron, vient d’y poser ses valises. La voilà, comme ses camarades, livrée à Mme. Marsh qui s’est donnée pour mission de remettre ces âmes perdues dans le droit chemin. La faute de Cameron ? S’être laissée griser par ses sentiments naissants pour une autre fille, son amie Coley. Parmi les pensionnaires, il y a Mark l’introverti ou Jane la grande gueule. Tous partagent cette même fêlure, ce désir ardent de pouvoir aimer qui ils veulent. Si personne ne veut les accepter tels qu’ils sont, il leur faut agir...
    Titre original

    The Miseducation of Cameron Post

    Distributeur Condor Distribution
    Récompenses 1 prix et 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD 05/12/2018
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 05/12/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 149180

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    UniversCiné Location dès 5,99 € HD
    Canal VOD Location dès 2,99 € HD
    Orange Achat dès 9,99 €
    FilmoTV Achat dès 7,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 13.16 €
    Come As You Are
    Come As You Are (DVD)
    neuf à partir de 9.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Come as you are Bande-annonce VO 2:00
    Come as you are Bande-annonce VO
    309409 vues

    Interview, making-of et extrait

    Come as you are vu par Chloë Moretz et la réalisatrice Desiree Akhavan 4:38
    Come as you are vu par Chloë Moretz et la réalisatrice Desiree Akhavan
    1909 vues

    Acteurs et actrices

    Chloë Grace Moretz
    Rôle : Cameron Post
    Sasha Lane
    Rôle : Jane Fonda
    Forrest Goodluck
    Rôle : Adam Red Eagle
    John Gallagher Jr.
    Rôle : Reverend Rick
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Femme Actuelle
    • 20 Minutes
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • LCI
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Voici
    • Ecran Large
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Positif
    • Cahiers du Cinéma
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Première
    • aVoir-aLire.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Libération
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 410 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2018
    Le cinéma indépendant américain est assurément un des cinémas les plus intéressants du moment. On aime ses audaces, sa profonde originalité, le choix de ses sujets, bref tout ce que l'on ne trouve pas dans le cinéma formaté. "Come as you are" nous arrive, nanti d'un Grand prix - et non des moindres - obtenu au Festival de Sundance. Une référence par conséquent. Comment se fait-il alors que l'on ait éprouvé tant d'ennui devant ce ...
    Lire plus
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 518 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2018
    Parce qu'elle a été prise sur le fait avec sa copine le jour du bal de fin d'année, Cameron (Chloë Grace Moretz) est envoyée par ses parents adoptifs soigner son homosexualité à God's Promise un établissement tenu par une psy born again et par son frère, homosexuel repenti. Considérer l'homosexualité comme une maladie qu'on peut soigner est une croyance hélas tenace. L'action est censée se dérouler en 1993 ; elle pourrait aussi ...
    Lire plus
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 868 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2018
    Come As You Are est un film vraiment dur à encaisser mais qui mérite pourtant vraiment d’être vu pour faire évoluer les mentalités. Aujourd’hui, il n’est plus possible de pouvoir encore imaginer l’homosexualité comme une maladie. A travers des scènes drôles et d’autres plus émouvantes, le film nous prouve que ces ados n’ont rien de pêcheurs mais veulent juste être libres d’aimer qui ils veulent. On aurait aimé cependant ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1094 abonnés Lire ses 3 373 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2018
    Come as you are est un petit film, modeste dans sa fabrication, alors qu'il traite d'un sujet important. Et en définitive, c'est une bonne surprise car plutôt que d'appuyer son discours et de dénoncer ces écoles religieuses américaines censées remettre les adolescents sur le droit chemin, la réalisatrice Desiree Akhavan choisit l'ironie et une certaine légèreté. Le film se concentre sur Cameron, jeune fille dont les désirs la portent ...
    Lire plus
    35 Critiques Spectateurs

    Photos

    15 Photos

    Secret de tournage

    Adaptation

    Come as you are est tiré de The Miseducation of Cameron Post, un roman pour adolescents signé Emily M. Danforth. La réalisatrice Desiree Akhavan a été impressionnée par l'ouvrage lorsqu'elle le découvre en 2011 : "Le livre traite avec justesse du passage à l’âge adulte, à travers un personnage qui s’avère être gay. Bien que l’homosexualité de Cameron soit centrale dans le récit, on n’a pas le sentiment d’être face à une histoire n’... Lire plus

    Genèse

    Après avoir découvert le roman d'Emily M. Danforth en 2011, la réalisatrice Desiree Akhavan décide de s'y pencher à nouveau en 2015. Elle suggère le projet à sa productrice Cecilia Frugiuele qui accepte de se lancer dès la lecture du livre. Le précédent film d'Akhavan, Appropriate Behavior (inédit dans les salles françaises), traitait déjà de l'identité sexuelle d'une jeune femme.

    Résonance personnelle

    Pour écrire Come as you are, la réalisatrice et scénariste s'est basée sur son expérience personnelle puisque plus jeune, elle avait suivi un traitement pour trouble alimentaire au sein d’un centre de rééducation : "J’aime beaucoup les histoires se déroulant dans des centres de rééducation et j’ai toujours voulu réaliser un projet qui parlerait de ce qu’on peut ressentir dans cet environnement. Tout est fait pour « aller mieux », mais qu’est... Lire plus

    Dernières news

    25 chansons devenues des titres de films : Banlieusards, J'irai ou tu iras...
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 11 octobre 2019
    Tour d'horizon des longs-métrages qui partagent le même nom qu'une chanson.
    Boy Erased, Come as You Are... Les thérapies de conversion ou la douleur silencieuse
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 29 mars 2019
    Pratique aussi douloureuse que très contestable, la thérapie de conversion, visant à transformer une personne homosexuelle...
    12 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2018, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2018.

    Commentaires

    • Last Action Zero
      Sensible. Naturaliste. Anti sensationnel. Sans haine excessive ou vengeance. Apaisant. Presque rassurant. Et une très belle ost.
    • Jean Claude B.
      oui et même le meilleur morceau de Nivana
    • Jean Claude B.
      je suis d'accord avec log1c, il fut une époque je me fiais aux critiques ce qui ne m'incitait pas a regarder le film, alors nul ou pas je regarde et me fais ma propre opinion,
    • Mon V.
      fan de chloe grace moretz j'ai été assez déçu par le film, la redondance religieuse est chiante a en mourir, et le final n'en parlons même pas, comme l'a si bien dit daviid Horn il s'est passé quoi dans le film ?
    • Just A Word
      Bon finalement, prévisible et navrant ou puissant et grave ? Le verdict sur Just A Word : http://urlz.fr/7vJE
    • lastachille
      120 battements par minutes est sorti en 2017. Desiree Akhavan, réalisatrice et scénariste de ce film a déjà réalisé, écrit et joué dans Appropriate Behavior, qui est sorti en 2014... Ce dernier traite : Shirin est persane et il lui est difficile d'avouer à sa famille qu'elle est bisexuelle....Et puis c'est noté juste dans les anecdotes du film Après avoir découvert le roman d'Emily M. Danforth en 2011, la réalisatrice Desiree Akhavan décide de s'y pencher à nouveau en 2015.... Encore mieux The Slope web-série sortie en 2010 ! Qui traite de : queer women...Donc je ne crois pas qu'elle a attendu le 120 machin pour parler du sujet...Étant Irano-américaine, elle sait très bien quoi elle parle car elle l' et le vie toujours.. D'ailleurs Appropriate Behavior (2014) est une sorte d'autobiographie, dont elle tient le rôle principale (on se demande pourquoi ! ^^).
    • lastachille
      Pour ma part je ne lis même plus les synopsis, car de plus en plus on y raconte quasiment tout, certaine fois même le cœur de l'intrigue du film !
    • Victor
      Je viens de voir le film et je suis en décalage avec ceux qui le trouvent navrant , pas fin, prévisible. Certaines scènes sont poignantes, les dialogues très corrects , relations entre les personnages interessantes, beaucoup de situations suscitent des questionnemens , certaines sont comiques. Ce qui m'amuse -malgré l'habitude et la connaissance de leur ligne éditoriale-c'est que les mêmes critiques encensent 120 battements/minutes par exemple . Bref chers cinéphiles vous pouvez essayer...de mon point de vue
    • log1c
      Le truc a ne jamais faire c'est bien de lire les critiques... Le synopsis et le casting/équipe technique est largement suffisant pour savoir si le film nous intéresse.Lire les critiques, voir les bandes annonce c'est le meilleur moyen d'arriver dans la salle avec une opinion déjà orientée / influencée.
    • angelabassompierre
      Regardez les commentaires et critiques avant d'aller le voir. Désobéissance est mieux fait sur ce thème et ensuite, des films sur le ton des gays, depuis celui de 120 battements par minutes, ils nous inondent !l'actrice a eu son rôle tout écrit seulement c'est trop américain.
    • angelabassompierre
      pas aimé du tout et j'étais la seule en salles, je suis partie au bout de 40 minutes, redites, j'ai trouvé qu'elle minaudait et çane m'a pas donné envie de savoir son issue.C'est assez atypique.Après dans les années 9, des filles réagissaient sur ce mode?
    • Elbarto
      Bah limite je préfère qu'on fasse une traduction en français, comme font les canadiens, plutôt que de choisir un autre titre en anglais opportuniste, même si ton argument sur le côté non conformiste de Nirvana est bon.Bon après, come as you are, c'est aussi un slogan de macdo, lol.Et on est d'accord sur les very bad à toutes les sauces, ou dans le même genre mariage à ou braquage à.
    • Kao-BB
      Je suis parmi les premiers à pester sur certains titres de films en France, mais pour le coup a première vue le choix d'un titre qui fait référence à Nirvana et ses hymnes contre le conformisme, d'autant que l'action du film se déroule en pleine période grunge. Et puis The Miseducation of Cameron Post je respecte les titres originaux mais c'est peu vendable et difficilement traduisible, il faut rappeler qu'il faut que le film marche, surtout quand on est un petit distributeur. Après je suis d'accord pour les titres foireux comme la mode des Very Bad ou Les panneaux de la vengeance :/
    • log1c
      Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant:Elle n'a pas l'âge exact (presque le double) mais visuellement ça reste encore crédible vu qu'elle est petite et reste encore jeune. Ce n'est pas comme si elle jouait une gamine de 6-8ans :)ça s'est vu 1,000 fois et ça continuera a se faire d'avoir des acteurs qui jouent des personnages bien plus vieux / jeunes qu'eux et encore heureux ! Un des films que j'ai récemment revu c'est Mary a tout prix avec une Cameron Diaz âgée de 26 ans qui jouait une lycéenne d'~16-18ans... ça passait très bien.
    • Charles J
      Pas d'accord avec toi, elle ne fait pas ou plutôt joue pas que dans des navet, pour exemple le film : Brain on Fire, qui est très loin d'être un mauvais film.
    • Elbarto
      Oui, elle est un peu trop agée pour ce rôle, c'est bete. Millie Bobby Brown ou Sophia Lillis auraient pu être de bons choix.
    • Elbarto
      Changer un titre en anglais pour en mettre un autre...en anglais. En prenant si possible une phrase bien connue qui accrochera la mémoire du spectateur, c'est d'une stupidité...Le plus bel exemple : Cruel intentions remplacé par Sexe Intentions (même pas écrit en anglais, sexe).- Eh les mecs, vous avez une idée pour que les gens aillent voir ce film en France ?- Ben, on n'a qu'à mettre SEXE dans le titre- Banco ! Régis, t'es un génie !
    • The Last Action Zero
      Perdu :D
    • Kao-BB
      C'est surtout le titre d'un tube de Nirvana.
    • Clintist
      come as you are .... c'est pas la devise des Mac Donald ?
    Voir les commentaires
    Back to Top