Mon compte
    Plaire, aimer et courir vite
    Bande-annonce Plaire, aimer et courir vite
    10 mai 2018 en salle | 2h 12min | Comédie dramatique
    De Christophe Honoré
    |
    Par Christophe Honoré
    Avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès
    Presse
    4,2 20 critiques
    Spectateurs
    3,6 2515 notes, 213 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    ARTE Boutique
    ARTE Boutique
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    PremiereMax
    PremiereMax
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Plaire, aimer et courir vite Bande-annonce VF 1:27
    Plaire, aimer et courir vite Bande-annonce VF
    413 770 vues

    Interview, making-of et extrait

    Le Face Cannes #11 - Samedi 19 mai 2018 29:44
    Le Face Cannes #11 - Samedi 19 mai 2018
    26 vues

    Dernières news

    Christophe Honoré : un livre pour plonger dans l'univers du réalisateur des Chansons d'amour et Chambre 212
    News - Stars
    Un an après la sortie de son dernier long métrage en date, "Chambre 212", le livre "Les Corps libérés" revient sur l'œuvre…
    samedi 21 novembre 2020
    Programme TV jeudi 26 mars : Tu ne tueras point et Plaire, aimer et courir vite
    News - Films à la TV
    Chaque jour, retrouvez le programme des films et séries à voir à la télé. Aujourd'hui : un film de bande culte, un premier…
    jeudi 26 mars 2020
    Ce soir à la télé : on mate "Plaire, aimer et courir vite" et "Pas de printemps pour Marnie"
    News - Films à la TV
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au…
    mercredi 15 mai 2019
    César 2019 : on ne comprend pas qu'ils ne soient pas nommés !
    News - Festivals
    "Plaire, aimer et courir vite", "Mektoub My Love", Catherine Corsini, Félix Maritaud... On ne comprend pas qu'ils ne soient…
    jeudi 21 février 2019

    Acteurs et actrices

    Vincent Lacoste
    Rôle : Arthur
    Pierre Deladonchamps
    Rôle : Jacques
    Denis Podalydès
    Rôle : Mathieu
    Clément Métayer
    Rôle : Pierre

    Critiques Presse

    • Culturopoing.com
    • Les Inrockuptibles
    • Transfuge
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • CinemaTeaser
    • Ecran Large
    • Femme Actuelle
    • Franceinfo Culture
    • L'Obs
    • La Septième Obsession
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Libération
    • Paris Match
    • Critikat.com
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Wikus83
    Wikus83

    24 abonnés 64 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 10 mai 2018
    Le retour, enfin, d’une belle œuvre de cinéma français (présentée en compétition ce soir à Cannes) comme je n’en serai jamais rassasié. Christophe Honoré, que j’avais laissé avec Les chansons d’amour et Les bien-aimés, filme à merveille les rencontres, la délicatesse des sentiments, les corps qui s’entremêlent, l’espièglerie de dialogues sur la vie, l’amour, les états d’âmes. Magnifiquement écrit, porté par ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    3 168 abonnés 4 648 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 mai 2018
    Le romanesque est toujours présent dans les meilleurs films de Christophe Honoré, cinéaste parfois enthousiasmant et souvent horripilant. Romanesque et cérébral, aussi, ce qui lui altère régulièrement une certaine partie du public, quand ce n'est pas la quasi totalité pour ses essais les plus expérimentaux. Plaire, aimer et courir vite annonce la couleur dès son titre, oui, c'est une histoire d'amour, enfin une tentative de, avec ses ...
    Lire plus
    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    141 abonnés 259 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 16 mai 2018
    Il y a quelques mois sortait l’excellent « Call my by your name », sorte de pendant masculin du sublime Carol. Dans le même registre d’histoire d’amour homosexuel au masculin, « Plaire, aimer et courir vite » est une version plus urbaine, avec un ton débonnaire typiquement Franchouillard, tout en étant aussi bon au final ! Si l’errance amoureuse et les hésitations sont proches de son précédent film « Les deux amis », ici le ...
    Lire plus
    Cinephille
    Cinephille

    137 abonnés 627 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 17 mai 2018
    S’il faut trouver un défaut au film regrettons quelques séquences un peu trop longues. Mais c’est histoire de chipoter car c’est un très bon cru de Christophe Honoré. Les résonnances avec 120 battements sont évidentes et brièvement énoncées à la fin. Là pas de lutte collective mais la même hécatombe d’une génération . Des personnages de 3 générations avec leur histoire leur sensibilité, le principal étant incarné par ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    "Plaire, aimer et courir" vite selon Honoré

    "Un premier amour et un dernier amour. Un début dans la vie et une fin dans la vie, à travers une seule et même histoire d’amour, celle du jeune provincial Arthur et de l’écrivain agonisant Jacques. Le film voudrait conjuguer cette association de sentiments : l’élan et le renoncement. L’histoire d’amour racontée précipite deux choses : d’une part les débuts dans la vie d’Arthur, d’autre part la fin de la vie de Jacques. Il est possible que sans c Lire plus

    Naissance du projet

    Après deux adaptations littéraires, Ovide et la Comtesse de Ségur, Christophe Honoré souhaitait revenir à une sorte de réalisme et une histoire à la première personne. Le metteur en scène voulait écrire une histoire entièrement originale et parler des années 1990, autrement dit se servir de la fiction pour faire revivre l'étudiant qu'il était à cette époque ainsi que cette figure de l’écrivain qu'il aurait rêvé de rencontrer. Il explique : "Je me Lire plus

    Reconstituer les années 90

    L’idée générale de la direction artistique était de recréer un temps sans le reconstituer. Dans ce cadre, les références culturelles ont été très utiles à Christophe Honoré et son équipe. Le cinéaste précise : "Les citations, les films évoqués dans Plaire, aimer et courir vite, et même les piles de livres que l’on voit dans les chambres sont vraiment puisées en ligne directe de ma jeunesse. Je crois beaucoup que nous sommes formés, influencés, da Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Ad Vitam
    Récompenses 1 prix et 3 nominations
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 25/09/2018
    Date de sortie Blu-ray 25/09/2018
    Date de sortie VOD 24/09/2018
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Box Office France 201 878 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 146856

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2017, Meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2017.

    Commentaires

    • Yan
      Plaire, aimer, se baisser pour ramasser la savonnette et… courir vite.
    • Henri M
      Un de mes filmùs préférés.Il y a quelques mois sortait l’excellent « Call my by your name », sorte de pendant masculin du sublime Carol. Dans le même registre d’histoire d’amour homosexuel au masculin, « Plaire, aimer et courir vite » est une version plus urbaine, avec un ton débonnaire typiquement Franchouillard, tout en étant aussi bon au final ! Si l’errance amoureuse et les hésitations sont proches de son précédent film « Les deux amis », ici le spleen, les dialogues et les errances sont nettement mieux maitrisées. Pas une minute de pathos, de nombreux rires, un florilège de références littéraires sans ton prétentieux, des dialogues léchés (si je puis dire…) et un trio d’acteurs toujours impeccable. Loin des caricatures, Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès nous livrent des personnages tous différents et passionnants, ayant chacun leurs problèmes amoureux avec, en trame de fond, les ravages du sida, dure réalité très présente dans ce milieu dans les années 1990. Les aventures du trios sont fort bien rythmées par une BO digne d’un excellent film US (mention spéciale pour la chorégraphie de haute voltige) ! Sans rien dévoiler de plus, le film montre comme rarement, les effets contraires de l’amour ainsi que l’opposition entre le premier et le dernier amour. A la sortie du film, nous avons envie de revenir en arrière et écrire de nouveau de belles lettres enflammées, chiadées et puissantes, comme lorsque nous n’avions que ce moyen et le téléphone (payant) pour communiquer. Quand chaque mot était choisi et pesé, quand nous prenions le temps de déclarer notre flamme et de l’entretenir avec ferveur… Film nostalgique d’une époque révolue. Bref, voici une pépite intelligente à savourer en prenant le temps : ne vous inquiétez pas, les 2h passent sans trouver le temps long, même si le rythme est lent.
    • Fa F
      bof même pas! et subir 2h17 pour voir 2/3 fessiers, c'est un peu limite comme argument!
    • Fa F
      Honoré propose une chronique avec un certain réalisme mais à la fois plate et fade et aux allures élitistes. sur une mise en scène très académique, le temps est long, les scènes s'enchaînent et l'émotion n'est pas là. les acteurs sont plutôt juste mais ne parviennent pas à faire de ce film, un moment remarquable!
    • elriad
      toujours curieux du cinéma de Christophe Honoré, je n'ai jamais retrouvé le même plaisir que lors des chansons d'amour que je revois régulièrement. Une fois encore, le réalisateur livre une œuvre forte parfaitement construite, maitrisée, aux dialogues très écrits, porté par un Vincent Lacoste époustouflant, seul véritable personnage empathique de cette histoire située dans les années SIDA. Mais il y a toujours dans le cinéma de Honoré quelque chose de maniéré, un manque de simplicité qui finit par me gêner jusqu'à enlever la part de spontanéité que j'aime ressentir dans un film. Ici aussi.
    • sebdef
      Alors tu as vu le film
    • sebdef
      on voit de beau fessier
    • Gloups9
      Il faut savoir, vous avez vu le film, ou vous avez dormi toute la séance?...
    • Him H.
      Je me suis endormie (humour,Philippe!)
    • Him H.
      Oui, malheureusement, parce qu'il a de très bons acteurs, mais je me suis ennuyée dommage...
    • Him H.
      Pas faux, malheureusement..
    • Him H.
      J'ai dormi toute la séance, c'est dire.. Meme similitude avec 100 battements par minute. Tous ça j'ai connu dans les années 80..J'ai 59 ans..
    • Just A Word
      Je ne crois pas qu'on soit sur la même longueur d'ondes ^^
    • Him H.
      C'est tout à fait ce que je pense.. Me suis endormie devant ce film.. De plus de 2 heures!!
    • Just A Word
      Grand film d'amour ou ennui Cannois ?La réponse :https://justaword.fr/plaire...
    • Gloups9
      Allez voir le film, vous vous sentirez mieux. ;-)
    • Cesar L.
      Quel ennui!
    • Sophie D.
      Une magnifique rencontre dans les années 90 sur fond de Sida, de littérature et d'amour...Cette histoire est très belle, remplie de poésie, de délicatesse, de réalisme, jamais dans le pathos, une histoire touchante et humaine. Certes des dialogues parfois un peu long (qui auraient pu me perdre) mais tellement bien écrit qu'on en redemande...Les acteurs sont incroyables, mention spéciale à Vincent Lacoste que l'on a plus l'habitude de voir dans des comédies et qui crève l'écran.La BO est tout aussi bien choisie et variée : de Massive Attack (One Love), a MARRS (Pump Up the Volume) en passant par Anne Sylvestre (Les gens qui doutent), et j'en passe. J'ai passé un très bon moment de cinéma devant ce film.
    • Cesar L.
      Quel ennui!
    • Jean-Luc V.
      Très joli film. Pas de pathos dans ce film pour se rappeler de cette époque où l'amour pouvait être synonyme de la mort.Belles images, excellents acteurs qui font passer les émotions d'une façon tellement naturelle, un bon scénario.Tout est fin dans ce film : on comprend, on ressent sans que les dialogues nous indiquent clairement les choses : subtilité des personnages, du scénario.Un film à ne pas manquer.Assurément la palme d'or
    Back to Top