Notez des films
Mon AlloCiné
    M.F.A.
    M.F.A.
    8 février 2018 en DVD / 1h 32min / Thriller
    De Natalia Leite
    Avec Francesca Eastwood, Clifton Collins Jr., Michael Welch
    Nationalité américain
    Spectateurs
    3,1 12 notes dont 1 critique
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Timide étudiante en art, Noelle tente de se faire repérer par son travail. Lorsqu'elle est brutalement violée par un autre étudiant, elle se renferme encore plus sur elle-même, peut-être même pour toujours.
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 08/02/2018
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 40.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Francesca Eastwood
    Rôle : Noelle
    Clifton Collins Jr.
    Rôle : Kennedy
    Michael Welch
    Rôle : Mason
    Peter Vack
    Rôle : Luke
    Casting complet et équipe technique

    Critique Spectateur

    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3076 abonnés Lire ses 6 045 critiques

    2,0
    Publiée le 15 octobre 2017
    Un nouveau film centré sur une femme pour Natalia Leite qui cette fois-ci ne met pas en scène son histoire, mais celle de Leah McKendrick que l'on retrouve également dans le film. L'histoire est plus réaliste que dans "Bare" et surtout plus forte du moins sur le papier puisqu'il est question de viol notamment dans les campus et du sort des victimes souvent délaissées. Un sujet intéressant seulement la réalisatrice semble perdue entre ...
    Lire plus
    1 Critique Spectateur

    Photos

    14 Photos

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2017, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2017.

    Commentaires

    • AM11
      Un nouveau film centré sur une femme pour Natalia Leite qui cette fois-ci ne met pas en scène son histoire, mais celle de Leah McKendrick que l'on retrouve également dans le film. L'histoire est plus réaliste que dans Bare et surtout plus forte du moins sur le papier puisqu'il est question de viol notamment dans les campus et du sort des victimes souvent délaissées. Un sujet intéressant seulement la réalisatrice semble perdue entre faire un drame social et un simple rape & revenge. Il y a de bonnes choses concernant les deux registres seulement l'ensemble m'a laissé sur ma faim, car d'un côté, le traitement est trop superficiel voir cliché puis de l'autre les moments de vengeance sont trop sages et peu divertissants par rapport à ce que l'on peut voir dans d'autres films du même style qui vont au bout du concept. Le plus gênant est quand même cette impression de voir par moment un simple téléfilm tant au niveau de la mise en scène que du déroulement de l'histoire. Le film est décevant, il n'y a que Francesca Eastwood qui du début à la fin est très convaincante et porte du mieux qu'elle peut l'ensemble. 2/5
    • Kyra F.
      Vraiment très bon. De nos jours, il est difficile de traiter du viol sans rentrer dans des clichés impersonnels, qu'à la fois tout le monde connait (aussi bien que ces victimes de la guerre en Syrie ou de ce tremblement de terre en Chine) et personne ne comprend. C'est à mon avis le sens de MFA. Il joue dans le cliché sans cesse, enchaîne les scènes vues et revues: les victimes assis en cercle dans groupe de parole, de la scarification, des jeunes qui fument de la marijuana, un corps dans un coffre, une scène de collation des grades (avec envolée des mortiers)... La reflexion sur le viol se fait, selon moi, à partir de là: il est devenu commun, invisible. Même celui qui cherche à se détacher du commun, à savoir l'artiste, rentre à son tour dans le grand cliché de l'incompris torturé. Après le viol, seul le squelette de la routine reste, l'âme est partie, la société ne s'est pas arrêtée sur sa mort: elle ne l'a même pas vue. Ces scènes banalisées nous ont glissé dessus comme le fait toujours ces histoires de femmes violées. Nous remarquerons enfin ce goût pour l'esthétisation, bienvenu et toujours utilisé avec habileté.
    Voir les commentaires
    Back to Top