Mon compte
    Possessor
    Bande-annonce Possessor
    6 avril 2021 en VOD | 1h 44min | Epouvante-horreur, Science Fiction, Thriller
    De Brandon Cronenberg
    |
    Par Brandon Cronenberg
    Avec Andrea Riseborough, Christopher Abbott, Rossif Sutherland
    Presse
    3,9 12 critiques
    Spectateurs
    2,4 680 notes, 64 critiques
    Voir sur Universciné VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Tasya Vos travaille au sein d’une organisation secrète qui utilise une technologie neurologique de pointe à des fins criminelles : habiter le corps d’une personne dans le but de la pousser à tuer aux profits de clients très riches. Tout se complique pour Tasya lorsqu’elle se retrouve dans le corps d’un homme dont l’appétit pour le meurtre et la violence dépasse de très loin le sien… Au point de la déposséder de sa propre identité ?

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming par abonnement
    UniversCiné
    UniversCiné
    Par abonnement
    Regarder
    En VOD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Achat dès 7,99 €
    Regarder
    PremiereMax
    PremiereMax
    Disponible en HD
    Achat dès 7,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    En DVD BLU-RAY
    POSSESSOR UNCUT -VN
    neuf à partir de 39,93 €
    Acheter
    Possessor Bande-annonce VO 2:07
    Possessor Bande-annonce VO
    21 976 vues
    Possessor Bande-annonce (2) VO 1:17

    Dernières news

    Possessor sur CANAL+ Cinéma : le nouveau film de SF gore de Brandon Cronenberg
    News - Festivals
    Présenté en compétition du Festival du film fantastique de Gérardmer, "Possessor" de Brandon Cronenberg est diffusé ce 4…
    mercredi 4 août 2021
    Les films et séries à voir sur CANAL+ en mai : Tenet, La Guerre des Mondes S2, Bloodlands, Pose S3…
    News - Au programme
    En ce mois de mai, CANAL+ fait tout ce qu’il vous plaît avec un bouquet de nouveautés. Des séries Bloodlands, Antidisturbios…
    vendredi 30 avril 2021
    VOD : quels sont les films à voir cette semaine du 4 au 10 avril ?
    News - Films à la TV
    Quelles sont les dernières sorties VOD* ? La réponse dans notre récapitulatif hebdomadaire.
    dimanche 4 avril 2021
    Gérardmer 2021 : Possessor de Brandon Cronenberg et les sauterelles de La Nuée au Palmarès
    News - Festivals
    Le 28ème Festival du Film Fantastique de Gérardmer se termine aujourd'hui. Le Jury de cette édition 100% virtuelle, présidé…
    dimanche 31 janvier 2021

    Acteurs et actrices

    Andrea Riseborough
    Rôle : Tasya Vos
    Christopher Abbott
    Rôle : Colin Tate
    Rossif Sutherland
    Rôle : Michael Vos
    Sean Bean
    Rôle : John Parse

    Critiques Presse

    • L'Ecran Fantastique
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Libération
    • Mad Movies
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • Les Inrockuptibles

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    FaRem
    FaRem

    7 103 abonnés 8 667 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 20 décembre 2020
    Imaginez un huis clos dans un appartement avec deux personnes qui essaient de se débarrasser l'un de l'autre. Bon, ce n'est pas le meilleur exemple, mais c'est ce qui se passe dans ce film sauf que tout cela a lieu dans le corps d'un homme. Ce dernier est Colin Tate, un homme dont le corps est contrôlé par Tasya, une femme travaillant pour une organisation secrète qui peut grâce à une machine contrôler le corps de n'importe qui à ...
    Lire plus
    Cinévore24
    Cinévore24

    291 abonnés 565 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 21 avril 2021
    Thriller organique et déshumanisé, un jeu de rôles et d'apparences où il est question de perte de contrôle, de repères et d'identités.

    Un fils qui marche clairement dans les pas de son père, et avec un certain talent, sans pour autant arriver à s'en départir vraiment.
    Une œuvre viscérale où la violence va loin dans son aspect outrancier et qui dans l'ensemble se rapproche plus d'un exercice de style, hommage appuyé au cinéma de son paternel.
    cbeaumont
    cbeaumont

    3 abonnés 192 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 11 septembre 2021
    Gros travail sur l'image, vraiment très recherchée! Scénario très intéressant. Mais trop gore pour que je donne 4 étoiles... Sur le fond l'idée est assez violente, d'ailleurs!
    ffred
    ffred

    1 454 abonnés 3 919 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 8 février 2021
    Deuxième film de Brandon Cronenberg (fils de). J'avais beaucoup aimé Antiviral son premier opus. Celui-ci est différent, même si on ressent toujours la patte du père, et même peut-être plus encore. D'entrée une scène choc qui donne le ton. Jusqu'au bout la violence et le gore seront là. L'ambiance est particulière, tour à tour stressante, angoissante, effrayante. Il ne faut pas décrocher sous peine de se perdre en route. Le tout est ...
    Lire plus

    Photos

    Infos techniques

    Nationalités Canada, Grande-Bretagne
    Distributeur The Jokers / Les Bookmakers
    Récompense # prix
    Année de production 2020
    Date de sortie DVD 07/04/2021
    Date de sortie Blu-ray 14/04/2021
    Date de sortie VOD 06/04/2021
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2020, Meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 2020.

    Commentaires

    • zarathou
      Bon scénario, un genre de Nolan façon Cronenberg père, mais la mayonnaise ne prend pas qu'à moitié. Si l'atmosphère ne manque pas d'efficacité, le manque de maturité dans l'approche auteuriste du récit rend le film flottant, comme si l'histoire était au service des effets de style plutôt que l'inverse. Les pics de violence, démesurés, deviennent répétitifs alors que le rapport à la prédation, l'un des thèmes majeurs du film, est à peine esquissé, ce qui finit par rendre les moments sanguinolents lassants. Je retiens du film quelques belles fulgurances quand même, l'intro du film et la séquence presque onirique et surnaturelle du masque déchiré.
    • Michael R
      Le pitch était prometteur, le résultat laisse dubitatif tant il est gâché. Les critiques dithyrambiques auraient dû me mettre sur la voie : c'est un film d'auteur long, ennuyeux, nébuleux, malsain, avec des accès de violences insoutenables. J'imagine un tel scénario entre les mains de Christopher Nolan, critiques et public auraient été unanimes.
    • cocolapinfr
      J'ai zappé Girder pour simplifier, car de mon point de vue, Girder a le rôle classique du supérieur, qui aide Tasya à réussir ses missions. Après la scène ou Colin tue Tasya et met le masque de Tasya sur sa propre tête: Tasya est alors coincée dans le corps de Colin, Colin qui contrôle ses actions criminelles et décide d'aller chez Tasya (seule possible incohérence, on admettra qu'il trouve l'adresse dans le for intérieur de Tasya) pour se venger. Colin n'étant pas en mesure de se suicider, Girder est obligée d'intervenir pour rompre définitivement le lien entre Tasya et Colin: Girder prend le contrôle de l'enfant pour tuer Colin. Tasya n'a aucune raison de laisser son enfant vivre après ce qu'il s'est passé. Girder priorise la survit de Tasya, peu importe sa vie personnelle (qui était foireuse depuis longtemps!).
    • Ashen O
      Tu n'as, de mon point de vue, pas totalement saisi l'intrigue, il manque le rôle de Girder sur Tasya.Pour moi, on comprend vraiment à la fin que Girder a modelé Tasya pour en faire la machine à tuer parfaite, tout le film semble même être un coup monté juste pour se débarrasser de la famille de Tasya , à se demander même si Colin n'a pas travaillé comme possessor également, ou le personnage est peut-être juste hyper opportuniste et glaçant et a saisi l'opportunité dans ses intérêts.
    • Olive R
      Osef
    • zarathou
      C'est vrai que Tenet était un film idiot. Ton commentaire m'encourage à voir le film, j'aime beaucoup Cronenberg père.
    • Hareng rouge
      j'ai rien contre la violence gratuite mai j'aime pas non plus quand les pic de violence ca fait genre pour choquer Et reveiller le spectateur d un scenario relativement morne, et un peu creux et pretentieuxA part ca j ai plutot bien aimé, ca ressemble un peu a un episode black mirror a rallonge et l'ambiance et la realisation est assez classe 3,5/5
    • Aspro
      Tel père tel fils bien tordu ,heureusement j;ai lu le synopsis pour m'eclairer sinon j'avais rien compris 2/5
    • cocolapinfr
      Franchement j'ai bien fait de ne pas me fier à certains commentaires allociné. J'aime beaucoup David Cronenberg, j'ai vu pas mal de ces films, y compris certains de ces premiers dont Shivers qui est sans doute le plus amateuriste dans sa mise en scène (il faut dire que le budget était très mince). Concernant Brandon Cronenberg, Possessor est le premier de ces films que je vois, et franchement pour son deuxième film c'est clairement au-dessus de la moyenne! Pour ceux qui trouveraient le pitch de Possessor tordu voire bête, j'aimerais faire le parallèle avec les films type Tenet/Inception qui le sont bien davantage et qui ne valent que par certains jolis effets spéciaux poudre au yeux. Certes Possessor n'est pas parfait, on peut lui reprocher quelques lenteurs, des lenteurs qui me semblent indispensables pour poser le cadre et faire ainsi ressortir le propos du film: les pulsions et les personnalités, toute l'horreur du film est notamment basée sur le personnage de Tasya aka Possessor. Zone spoiler: dès le début on comprend que Tasya refuse d'utiliser le pistolet mais préfère y aller au couteau (et à s'y reprendre moultes reprises), quand on lui pose la question elle parle du côté plus naturel de l'arme blanche. Avant de posséder un corps elle s'entraîne en reprenant à voix haute certaines expressions de la personne prochainement possédée; de la même façon, lorsqu'elle retourne vers sa famille: elle réalise le même entrainement en se répétant à voix haute: chéri je meurs de faim!. La mise en scène est efficace pour nous faire comprendre que la personne possédée lutte pour retrouver le contrôle, retiens-moi: la phrase que chaque personne contrôlée se répète comme une ultime tentative de retenir le possesseur. Possessor est un véritable film d'horreur original qui pose la question du for intérieur: lorsque la personne contrôlée reprend le contrôle ou lorsque Tasya lui explique que les assassinats comis étaient également désirés par la personne contrôlée. On peut aisément deviner que la personne contrôlée haïssait son boss, et en voulait à sa copine (pas de la à passer à l'acte?), le possessor (Tasya) rentre alors en jeu et l'on peut imaginer que la combinaison des pulsions sadiques de Tasya et de la haine de la personne possédée ne laisseront pas Tasya indemne. Le final fait écho à la déshumanisation de Tasya qui reste de marbre après la mort de son ingénieux fils, chose qui est confirmée par le papillon encadré: au début du film elle pouvait dire qu'elle regrettait de l'avoir tué pour l'encadrer. Désormais elle n'exprime plus ce regret. Bref, ravi de voir que des films pareils voient le jour, c'est original et loin du carcan hollywoodien classique, hâte de voir le prochain B Cronenberg!
    • michel minary
      Ça ressemble à du Cronenberg ,sans aucun doute;
    • Jordan Rigoses
      C'est l'avis du monde
    • SatanicJeanChirac
      Ce n'est pas parce que ton quotient intellectuel affiche un compteur négatif que tu peux te permettre de juger un film sans l'avoir vu dans son intégralité
    • Pascal I
      Lent, tout ça pour çà, on s'ennuie ferme ! Horrifique, rien coté thriller, limite dramatique et puis ... rien. Bref, ne le recommande pas. 1.5/5 !!!
    • Jordan Rigoses
      Ah dommage je pensait j'ais pas vue la fin tellement c'est mauvais
    • Hareng rouge
      il est pas mort ..
    • Xavier L.
      Ca occupe mais un peu tordu... limite psyké par moments
    • Jordan Rigoses
      Et voila Une mort de plus pour sean bean
    • Jordan Rigoses
      Ca donne quoi les mec
    • Lilian G
      Azy je vois
    • berserker 1899
      plateforme us dispo a toi de chercher peut pas dire plus ici
    Back to Top