Notez des films
Mon AlloCiné
    Passion
    Passion
    3 août 2005 / 1h 31min / Drame
    De Yasuzo Masumura
    Avec Ayako Wakao, Kyoko Kishida, Yusuke Kawazu
    Titre original Manji
    Presse
    4,0 8 critiques
    Spectateurs
    2,9 16 notes dont 8 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 16 ans
    Sonoko, issue d'une riche famille bourgeoise, est mariée à un grand avocat. Ne sachant comment occuper ses journées, elle décide de prendre des cours de dessin à l'université. C'est là qu'elle rencontre Mitsuko qui devient secrètement sa muse et bientôt son amante.
    Bravant moeurs et mari, Sonoko est prête aux pires extrêmes pour garder Mistuko auprès d'elle. Mais la belle Mitsuko joue peut-être un double jeu avec Eijiro, son amant. C¹est alors que doutes et machinations diverses entrent en jeu.

    Acteurs et actrices

    Ayako Wakao
    Rôle : Mitsuko Tokumitsu
    Kyoko Kishida
    Rôle : Sonoko Kakiuchi
    Yusuke Kawazu
    Rôle : Eijiro Watanuki
    Eiji Funakoshi
    Rôle : Kotaro Kakiuchi
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Les Inrockuptibles
    • aVoir-aLire.com
    • Fluctuat.net
    • Le Monde
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Libération
    • Score

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    8 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1863 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    1,0
    Publiée le 6 octobre 2013
    Avant de voir le générique de début, j'ignorais que ce film était adapté d'un roman de Jun'ichirō Tanizaki qui est mon auteur japonais favori ; et comme je suis du genre à ne pas aimer voir un film avant d'avoir lu l'oeuvre littéraire dont il est adapté j'ai hésité à arrêter de regarder à ce moment-là... Mais mon côté un brin obsédé a pris le dessus : histoire lesbienne ajoutée à Ayako Wakao, qui est pour moi la plus belle ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1197 abonnés Lire ses 3 471 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2016
    Film de Masumura à la réputation sulfureuse, pour sa vision très débridée (pour l'époque) d'une relation homosexuelle féminine. Plus justement, il faudrait parler d'un rapport à 4 entre la femme fatale (Ayako Wakao, aoooooooooooouh !), son amant, la femme qu'elle séduit et le mari d'icelle. Qui manipule qui, telle est la question (parce qui couche avec qui, trop facile). Comme toujours chez Masumura, tout est extrêmement ambigu, pervers ...
    Lire plus
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 428 critiques

    1,5
    Publiée le 9 juillet 2012
    Pffttt... ça m'agace ces femmes japonaises égoïstes et capricieuses qui se suicident au premier rendez-vous manqué ! Et en plus c'est surjoué comme toujours avec les actrices japonaises, c'est d'un théâtral tel que ça ne passe pas. L'image n'est même pas belle, ni la musique. Bref, à éviter.
    silvain92
    silvain92

    Suivre son activité Lire ses 127 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une étonnante découverte que ce film qui (re?)sort maintenant, une histoire qui devait etre particulierement audacieuse pour le Japon de 1964, cet amour entre 2 femmes. Présence lumineuse de la splendide akayo wakao dans un role de manipulatrice irrésistible. pour le reste, le film a quand même vieilli et certains personnages sont très caricaturaux et agaçants (les 2 maris par ex).
    8 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secret de tournage

    Masumura-Pygmalion

    Le cinéaste Yasuzo Masumura et Ayako Wakao ont travaillé ensemble sur plus d'un vingtaine de films. L'actrice devient son modèle de femme "moderne" et libérée. Il l'a notamment dirigée dans Le mari etait la (1964), L' Ange rouge (1966) ou encore dans le bouleversant La Femme de Seisaku.

    Cinéaste progressiste...

    Yasuzo Masumura, qui avait été condisciple de Masao Mishima à l'université impériale de Tokyo pendant la guerre, s'est fait remarquer à la fin des années cinquante, en publiant des textes dans la revue "Higa Hyôron" ("Critique de cinéma"), où il exprimait sa volonté de peindre des personnages assumant dynamiquement leur ego et leurs désirs, ce qui était alors proprement révolutionnaire au Japon. II affirmait aussi I'existence... Lire plus

    et prolifique

    Entre 1955 et 1984, Yasuzo Masumura a signé plus de 60 films en tant que réalisateur et plus de 20 en tant que scénariste. Parmi ces nombreuses réalisations, peu de films ont été diffusés en france. Plusieurs de ses films en 1957 en ont fait une figure de la "nouvelle vague" nippone qui dynamisa le cinéma japonais dans les années 50/60.

    Infos techniques

    Nationalité japonais
    Distributeur Zootrope Films
    Année de production 1964
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1964, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1964.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top