Mon compte
    Emerald City
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "Emerald City" et de son tournage !

    Une mise en production compliquée

    Commandée par NBC au printemps 2014, Emerald City aura attendu deux ans et demi pour arriver à l’antenne. Le projet fut d’abord présenté par le scénariste Matthew Arnold et la chaîne a confié le poste de showrunner à Josh Friedman (Terminator : The Sarah Connor Chronicles) en commandant d’entrée de jeu dix épisodes. A la suite d’une réorientation du projet, Friedman a cependant claqué la porte et c’est David Schulner qui a pris les commandes de la production. C’est à ce moment-là que le réalisateur Tarsem Singh a également rejoint l’aventure.

    Grande première pour Tarsem Singh

    Choisi pour être le réalisateur d’Emerald City, l’indien Tarsem Singh réalise ici sa première incursion dans le monde des séries télévisées. Venu du monde du vidéo-clip musical, celui qui est aussi crédité sous les noms de Tarsem et Tarsem Singh Dandwar a notamment dirigé les films The Cell et The Fall. Il a également travaillé sous les ordres de David Fincher sur l’Etrange histoire de Benjamin Button. C’est lui qui dirigeait l’équipe de tournage mobilisée en Inde.

    Shaun Cassidy, le sage en coulisse

    Choisi par la production pour accompagner David Schulner et Tarsem Singh dans le lancement d’Emerald City, le producteur délégué Shaun Cassidy est devenu, au fil du temps, un soutien de poids pour accompagner les nouvelles productions. En 2002, c’est vers lui que Jerry Bruckheimer et CBS se sont tournés pour le lancement de Cold Case : affaires classées, alors que la créatrice de la série, Meredith Stiehm, n’avait jusque là jamais dirigé la production d’un programme télé. Au bout de 13 épisodes, constatant que celle-ci savait parfaitement où elle allait, Cassidy avait quitté le projet. Sans regret.

    La "malédiction" de David Schulner

    Choisi pour être le showrunner d’Emerald City après le départ de Josh Friedman, David Schulner a la particularité d’avoir travaillé sur de nombreuses séries de la chaîne NBC. Mais aucune d’elles n’a jamais passé le cap de la saison 1. Il a effectivement collaboré au lancement de The Playboy Club, The Event, Dracula, Do No Harm, Trauma ou encore Kings. Il faut remonter au début de sa carrière (et sa participation à Desperate Housewives, sur ABC) pour trouver trace d’une série à laquelle il a participé et qui a su s’installer dans la durée.

    De la fausse télé-réalité au roman pour enfants revisité

    Avant d’imaginer l’univers d’Emerald City, Matthew Arnold s’était connaître des responsables de NBC en tant que créateur, scénariste et réalisateur de Siberia. Il s’agit d’une vraie fausse émission de télé-réalité dans laquelle les candidats devaient survivre sur le territoire sibérien de Tunguska avant que la production ne les abandonne après d’étranges événements. Diffusé en 2013, ce programme n’a duré qu’une saison.  

    Un tournage international

    Les dix épisodes de la saison 1 d’Emerald City ont été tournés dans trois pays d’Europe différents. En l’occurrence la Hongrie, la Croatie et l’Espagne. Dans ce dernier pays, deux lieux de tournages différents ont été retenus. D’un côté, la Réal Alcazar à Séville (Andalousie); de l’autre, Park Guell à Barcelone (Catalogne). C’est en partie ce qui nourrit le parallèle régulièrement fait entre ce programme et Game of Thrones, également tournée dans plusieurs pays.

    D’un Dracula à l’autre...

    Le point commun entre Gerran Howell (Jack) et Oliver Jackson-Cohen (Lucas) ? Avant de rejoindre la distribution d’Emerald City, tous les deux ont joué dans des séries mettant en scène le personnage du comte Dracula. Howell est apparu dans une série britannique intitulée Young Dracula - il tenait alors le rôle principal - et Jackson-Cohen dans Dracula. Au côté de Jonathan Rhys-Meyers, ce dernier interprétait Jonathan Harker.

    Un magicien d’Oz enfin en chair et en os

    Si les adaptations du roman pour enfants de L. Frank Baum sont nombreuses, notamment en séries, Emerald City est la première série depuis plus de 60 ans à revisiter l’univers du Magicien d’Oz avec des acteurs bel et bien "vivants". Avant le projet de NBC, plusieurs séries animées ont été produites - ainsi qu’une version avec les marionnettes du Muppet Show. Mais rien qui serait le pendant du film avec Judy Garland. A une exception près : une version produite en 1950 et diffusée en épisodes de trente minutes.

    La "double vie" de Stefanie Martini

    Choisie pour incarner Lady Ev dans Emerald City, la Britannique Stefanie Martini aura eu une année 2017 bien remplie de part et d’autre de l’Atlantique. Parallèlement à la diffusion de la série de NBC, la comédienne tient également le rôle principal dans Prime Suspect 1973, une nouvelle version de la série policière qui a révélé au grand public (et notamment en France) le talent de Helen Mirren

    Un as de la direction artistique en piste

    Pour donner un cachet véritablement singulier à Emerald City, la production s’est tournée vers une pointure du genre. Habitué à travailler sur des films à grand spectacle, David Warren a notamment géré la direction artistique de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street mais aussi l’Imaginarium du docteur Parnassius ou encore Hugo Cabret. L’adaptation de l’univers du Magicien d’Oz en série marque sa première collaboration avec NBC.

    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Balthazar
    • Hunters
    • The Walking Dead
    • Demain nous appartient
    • Jack Ryan
    • Ici Tout Commence
    • The Crown
    • Stranger Things
    • The Resident
    • Peaky Blinders
    • American Horror Story
    • Game of Thrones: House of the Dragon
    • Game of Thrones
    • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate
    • You
    • His Dark Materials : À la croisée des mondes
    • Manifest
    • La reine du sud
    • Breaking Bad
    • Blacklist
    Back to Top