Notez des films
Mon AlloCiné
    Lovecraft Country
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,2
    357 notes dont 57 critiques
    répartition des 57 critiques par note
    13 critiques
    11 critiques
    2 critiques
    9 critiques
    13 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Lovecraft Country ?
    Elisabeth M
    Elisabeth M

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 81 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 19 octobre 2020
    Je viens de voir le cinquième épisode, je n’en suis donc qu’à la moitié de la série. Beaucoup n’ont pas compris que le titre était trompeur car l’histoire n’a rien a voir avec les histoires de cet auteur si ce n’est qu’il y a des monstres dans les deux. Le premier épisode est d’ailleurs un clin d’œil a Lovecraft avec ses bestioles terrifiantes... Les monstres, ce sont les gens dans cette série, avec trois leurs travers et surtout les blancs qui sont vraiment réduits à l’état de brutes épaisses totalement racistes face aux noirs doux et gentils... Je trouve ça vraiment caricatural. Oui a l’époque de la ségrégation les noirs étaient mal vus, mais ce n’étaient pas tous des anges, loin de là et tous les blancs n’étaient pas des monstres racistes qui passaient leur temps a frapper et insulter les noirs. Ce qui me fait continuer de regarder, c’est l’énigme, je veux avoir le mot de la fin, connaître les raisons de toutes l’histoire, pour l’instant pleine de mystère. Mais à côté de ça il y a des moments pénibles de scène de sexe assez poussées dont on pourrait fort bien se passer et certaines scènes gore, violentes a en vomir. L’épisode 5 que je viens de voir est particulièrement sanguignolant... Ce n’est ni une bonne, ni une mauvaise série, mais sans le mystère sur lequel est basé l’histoire et qui pousse a la curiosité, l’envie de découvrir tout ce qui’est pour le moment nébuleux pousse a continuer le visionnage, mais le reste est assez désagréable, c’est trop cliché, trop lissé pour ce qui est des noirs. Ils sont tous bien coiffés, bien habillés avec des garde-robes plutôt bien garnies de robes coûteuses et élégantes ce qui semble assez compliqué vu les revenus qu’avaient les noirs a cette époque. Ils n’avaient accès qu’à des emplois sous payés pour la majorité d’entre eux et je doute donc que les femmes pouvaient avoir des dizaines de tenues différentes parce que c’etait cher même pour les blancs... Je n’ai rien a redire sur la façon de jouer des acteurs, ils sont bons mais leurs personnages ne sont pas attachants, ils n’ont pas de charisme, ils sont mêmes souvent détestables dans leur façon d’agir avec les autres. On ne peut bien sur pas échapper aux personnages homosexuels, c’est devenus incontournable dans les films et séries actuellement. Je veux bien qu’il faut qu’ils soient acceptés dans notre société, je les soutiens depuis toujours mais bon à force ça devient comme une sorte de bourrage de crâne et ça devient pesant surtout qu’on a eu le droit dans l’épisode 5 à une scène plutôt crue et violente je ne suis pas puritaine mais on peut montrer un couple homo ou hetero sans tomber dans l’excès.... Enfin bref, je continue encore l’aventure, mais j’aurais su plus tôt dans quelle galère je me lançais je me serais abstenue parce que je regarde une série qui me donne souvent la nausée mais que l’envie de savoir, d’avoir la clé du mystère pousse à continuer. Donc si vous n’aimez pas les scènes gores, des personnages trop caricaturaux, que vous êtes rationnel et perfectionniste et un peu prude, et que vous êtes un grand fan de Lovecraft, passez votre chemin, il n’y a rien a voir....
    alassondro
    alassondro

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 13 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 11 septembre 2020
    Quelle déception... Grand amateur de l écrivain, je ne retrouve quasiment rien de l univers de Lovecraft dans cette série fourre tout où il ne se passe rien à longueur d épisode... C'est non seulement chiant mais bourré de clichés dans l air du temps de 2020: les blancs sont tous tous très méchants et les noirs tres gentils, les hommes sont lâches et stupides alors que les femmes sont ultra intelligentes et courageuses... Bref c est une belle bouse insipide voire énervante, passez votre chemin si vous êtes fan de cthulhu... Tristesse...
    Sylvain Henry
    Sylvain Henry

    Suivre son activité 16 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 25 août 2020
    1er épisode plutôt pas mal, une ambiance assez oppressante ( par rapport à la ségrégation etc...) les références à lovecraft sont assez putassieres mais ça peut donner une série à la evil dead... 2ème épisode complètement nul, dialogue et scénario convenus, insipide.... C'est à se demander si les créateurs ont lu les bouquins.... Une daube de plus....
    Ice&Fire
    Ice&Fire

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 38 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 18 septembre 2020
    Avant de commencer cette critique je me dois de rappeler que cette série est une adaptation d'un roman écrit par Matt Ruff, reprenant des éléments de l'univers des oeuvres Lovecraft, dont voici le résumé google book que je met en spoiler étant donné que ca spoil le début de la série : spoiler: Voyage au pays des monstres et du Ku Klux Klan Chicago, 1954. Quand son père, Montrose, est porté disparu, Atticus, jeune vétéran de la guerre de Corée, s'embarque dans une traversée des États-Unis aux côtés de son oncle George, grand amateur de science-fiction, et d'une amie d'enfance. Pour ce groupe de citoyens noirs, il est déjà risqué de prendre la route. Mais des dangers plus terribles les attendent dans le Massachusetts, au manoir du terrible M. Braithwhite... Les trois comparses retrouvent en effet Montrose enchaîné, près d'être sacrifié par une secte esclavagiste qui communique avec des monstres venus d'un autre monde pour persécuter les Noirs. C'est la première de leurs péripéties... Dans l'Amérique ségrégationniste, Atticus et ses proches vont vivre des aventures effrayantes et échevelées, peuplées de créatures fantastiques et d'humains racistes non moins effroyables. Donc ceux qui se plaignent que la série n'a rien à voir avec l’œuvre de Lovecraft sont hors sujet. Ceci étant dit voici mon avis sur la série après avoir vu les 5 premiers épisodes. Après un bon premier épisode en mode roadtrip qui glisse petit à petit vers l'horreur, le second épisode est assez confus, le troisième en mode Haunted House n'apporte pas grand chose, le quatrième est digne d'un épisode de Sydney Fox l'aventurière et le cinquième digne d'un épisode de creepshow m'a profondément ennuyé. Heureusement que la qualité de production HBO est là avec une bonne reconstitution de l'époque, les décors et costumes sont particulièrement réussi. Les deux acteurs principaux sont assez moyen mais le reste du casting est réussi et ça fait plaisir de retrouver Michael K. Williams. Mais la série se perd dans des genres différents avec une trame principale qui n'avance que lors des fins d'épisodes. De plus les personnages sont trop manichéens (les méchants sont tous blancs et les noirs sont tous gentils à part peut être le père du protagoniste) pour relever l’intérêt de la série. Bref je vais aller jusqu'au bout car l'intrigue principale est intéressante et que l'histoire sera bouclée en une seule saison sinon j'aurai probablement abandonné.
    Jean N.
    Jean N.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 57 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 21 septembre 2020
    On commençait juste à se lasser un peu du Nazi (rassurez vous ,il reste encore un peu de place...) pour passer à la nouvelle étape : la ségrégation des noirs depuis les années 30 et le KKK !!Ah, ils y vont tous !! "Watchmen" "Penny dreadfull city of angels" et ici une série indigeste qui se veut vaguement lovercraftienne! ! Le 1er épisode est moyennement mal foutu et après le second , j'arrête là ...
    Mathias P
    Mathias P

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 21 septembre 2020
    Après 5 episodes, je décroche. C'est mauvais, l'intrigue patine, jamais de folie ni de grandes douleurs mentales. Juste une ballade de noirs opprimés dans un manoir de blancs puissants. Ça manque de tentacules tout ça !!!! Pas l'ombre d'un Cthulhu, Dagon, Hastur, Nyarlathotep, Shub-Niggurath, pas même une petite chèvre ! Naze...
    Waka J.
    Waka J.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 66 critiques

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 11 septembre 2020
    On se laisse attirer par le premier épisode, malgré certains aspects bancaux et une chute qui dégonfle tout l'épisode comme un soufflé sorti trop tôt du four. Alors, on se dit que ça va s'améliorer et on attaque le second épisode... erreur. Ce qui était un pari osé (horreur lovecraftienne et ségrégation) sombre dans une scénarisation bâclée pour ados, façon Charmed ou Supernatural, rien de plus. Pire, les acteurs principaux se lancent manifestement dans le concours de celui qui jouera le plus mal ! Déçu par une série qui n'est en rien ce qu'elle essaie de faire croire. L'horreur est ridiculisée par un "indicible" qui nous est jeté à la tronche toute les deux secondes à la mode américaine (pourquoi suggérer alors qu'on a des CGI pour en foutre partout? ), Quand à la "ségrégation", elle n'est qu'un vague prétexte pour faire vendre, et les héros se sortent de toutes les situations plus facilement que Potiron dans un épisode de Oui-oui. Pourtant, je ne serai pas trop méchant sur la notation : une fois que l'on sait ce qu'est réellement cette série qui ne sollicite pas trop l'intellect ni le trouillomètre, elle se regarde bien quand on est fatigué et qu'on n'a rien d'autre à faire. Un parfait bouche-trou pour jour de flemme !
    Marie Bel
    Marie Bel

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 17 septembre 2020
    Au départ, ça se laisse regarder, pourquoi pas, ce mélange des genres. je n'ai pas d'avis sur l'univers de Lovecraft, je ne suis pas amateur. Et puis, la dénonciation en sous texte du racisme est intéressante (superbe scène de poursuite en voiture dans l'épisode 1). Mais progressivement, c'est le décrochage to-tal. ça part dans tous les sens, certains acteurs surjouent (acteur dans le rôle de Aticus) Ok, c'est HBO, mais les scènes de s...e qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, sont gratuites et ne servent pas le propos de l'histoire (les gay, les pas gay...) D'ailleurs, ça devient saoûlant ce "cahier des charges" pour plaire à tous les lobbys. ça dénature la créativité des auteurs. j'ai poussé jusqu'à l'épisode 5, c'est pas mal comme résistance. J'arrête là.
    Gourio J
    Gourio J

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 5 septembre 2020
    Tout est mauvais dans cette série, des acteurs à l'histoire. Alors que le mystère devrait prendre forme progressivement, vous avez droit à une débauche d'apparitions monstrueuses dès le premier épisode face à des humains qui conservent leur santé mentale quoiqu'il arrive. C'est tellement loin de l'esprit de Lovecraft que ça en devient risible. Bref...poubelle.
    Fred C
    Fred C

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 2 septembre 2020
    Très mauvais. J'ai arrêté au milieu du 3ème épisode, tellement c'est mauvais. Evitez de perdre votre temps et passez votre chemin, conseil d'ami.
    Darkangel046
    Darkangel046

    Suivre son activité 1 abonné

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 30 septembre 2020
    La seule référence à Lovecraft se trouve dans le premier épisode, pour avoir lu Lovecraft je n'ai jamais lu une ligne sur la ségrégation américaine, sur l'homosexualité, pas plus que de chapitres sur la Bible, le nom de Lovecraft devrait être retiré de cette série, il n'y a aucun amalgame possible.
    jean-pierre G
    jean-pierre G

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 30 septembre 2020
    J'ai donné la chance au produit jusqu’à l'épisode 7 et là... Du grand n'importe quoi ! Bon il y avait bien des signes dans les épisodes précédent, que c'était pas la cohérence qui était le file conducteur mais il y a quand même des limites. J'arrête là vraiment trop naze.
    Docnrv
    Docnrv

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 20 octobre 2020
    Un pilote correct, bon scénario, des acteurs bien dirigés, des personnages avec de l’envergure et un jeu avec la dimension « lovecraftienne » assez fin. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Lovecraft, résumons les choses très simplement : un auteur introverti hautement xénophobe avec un soupçon de racisme, des romans et nouvelles exceptionnels avec un univers inégalé et beaucoup copié, une mythologie, un panthéon de créatures, une bibliothèque d’ouvrages interdits. Alors quand une série joue sur différents tableaux de ce contexte avec une certaine finesse voire ironie, quand elle arrive à nous plonger dans cette Amérique ségrégationniste où les monstres sont clairement désignés comme les suprémacistes blancs et que soudain, spoiler: en très peu de temps on bascule dans l’horreur à la Lovecraft avec cette attaque de créatures sorties de la nouvelle Le modèle de Pickman, on se dit que là ça va être LA série référente inspirée de l’œuvre du grand maitre de l’horreur. Oui mais voilà, le deuxième épisode est d’une telle médiocrité que l’on a tendance à penser que tout le talent de la série est passé dans le pilote. Étrangement, les acteurs sont ridicules, avec un jeu digne d’une pauvre série B, l’image est beaucoup moins belle que dans le pilote, les plans ne sont plus saisissants ni travaillés, le déroulement des scènes fait penser à un teaser, aucune finesse dans la transition entre ces dernières. Ajoutons que l’on ne s’attarde plus sur les personnages, du coup ils perdent leur humanité et ne sont plus que des pantins au service d’une action très peu structurée. Mais le summum c’est quand même le scénario, légèreté, platitude, fadeur, spoiler: une vague histoire de kidnapping pour qu’un sorcier de pacotille, qui donne des morceaux de son foi à ses adeptes, utilise le perso principal pour ouvrir un portail magique sur le paradis et ainsi devenir immortel…, comment on ne sait pas trop mais si ce n’était que ça le problème. Arrivé à ce niveau on se fait une injection de tolérance et on donne une dernière chance en regardant le 3ème épisode. Mélange entre American Horror Story, The haunting of Hill House et… Evil Dead II, cet épisode ne rachètera en rien le précédent au contraire. Le background ségrégationniste devient accessoire et ne sert à rien, Lovecraft est oublié (à moins que cet épisode ne soit une vague allusion à la nouvelle Herbert West, réanimateur). spoiler: Le problème occulte est résolu dans une incantation digne de Buffy et les Vampires. Et pour couronner le tout, puisque cet épisode semblait indépendant de la trame conductrice qui s’est laborieusement posée au 2ème épisode, voici Christina Braithwhite qui fait sa réapparition avec sa Bentley grise qui, soit dit en passant, ne semble pas avoir reçu une seule rayure lors de l’effondrement du manoir de papa Braithwhite dans l’épisode 2. Raccord très maladroit avec le scénario de l’épisode 3, on n’y croit pas une seconde. Et bien stop pour moi, trop de médiocrité à mon gout.
    didier L.
    didier L.

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 7 septembre 2020
    Je me disais, chouette une serie sur l'univers de Lovecraft... Il est ou ? ou est l'univers et l'ambiance ? Ici on parle plus de la ségrégation. Bien que n'ayant pas été au USA en 55, j'ai comme un doute sur la véracité du tableau dépeint...je pense que c'était bien pire... 1er épisodes avec des créatures monstrueuse et une histoire décousue et mal joué...les effets sont passable mais ça n'a aucun panache. 2eme épidoses déjà oublié...il s'est passé quoi ?? 3eme épisides, là on frôle Supernatural ou XFiles...c'est une histoire de fantôme. Pas la queue d'un grand ancien. Et en 55; une femme noire achète une demeure dans un quartier blanc ? sérieux ? Je n'y ai pas cru une seconde... Bref, je vais surveiller au cas ou ça repartirai dans le bon sens...De la folie, de l'horreur indicible subtilement suggérée, la noirceur de l'univers Lovecraft quoi
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 220 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 25 août 2020
    Ne connaissant pas du tout l'univers Lovecraft Country, je me suis laissé emporter par l'intrigue avec une belle dose d'horreur, de romance, et d'action ! HBO produit souvent des séries avec une jolie qualité visuelle et c'est ici le cas !
    Back to Top