Notez des films
Mon AlloCiné
    Damien Chazelle, Colin Trevorrow, Rian Johnson... Ils ont été révélés par le Festival de Sundance
    Par Corentin Palanchini — 27 janv. 2019 à 05:44
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Retour sur ces cinéastes que le Festival de Sundance a soutenu, aidé ou récompensé, et l'apport de ces coups de pouce sur leurs carrières.

    Ad Vitam

    Retrouvez 13 cinéastes auxquels le Festival de Sundance a donné un tremplin ou un coup de projecteur au bon moment (par ordre alphabétique) :

    Paul Thomas Anderson

    Le court métrage Cigarettes & Coffee est sélectionné en 1993. Durant 24 minutes, les clients d'un diner et leurs vies se retrouvent étrangement liées par le destin. Par sa qualité, le film qualifie Paul Thomas Anderson pour développer son premier long métrage via le Sundance Institute. Le thriller Hard Eight (c'est son titre) sera projeté en 1996 au Festival de Cannes et à Deauville. Ses films suivants Boogie Nights et Magnolia lui vaudront chacun trois nominations aux Oscars.

     

    Wes Anderson

    Son premier court métrage, Bottle Rocket, est présenté à Sundance et immédiatement repéré. Dès lors, Anderson trouve le financement de la version long métrage de ce court métrage, qui sortira en 1996 sous le titre de Tête brûlée. L'an dernier, le Festival a permis au cinéaste de montrer quelques images inédites et en 3D de son long métrage L'Île aux chiens.

    Bottle Rocket Bande-annonce VO

     

    Damien Chazelle

    Whiplash c'est d'abord un court métrage primé à Sundance en 2013, puis un premier long métrage un an plus tard avec Miles Teller. L'acquisition du film par Sony lui permet d'être placé dans la course aux récompenses à la fin de l'année 2014 et de remporter trois Oscars en 2015. Un beau parcours pour ce bijou de mise en scène et de montage. A Sundance, Whiplash remporte le prix du public et du jury.

     

    Ryan Coogler

    Avant de mettre en scène un blockbuster figurant parmi les plus gros succès du genre avec Black PantherRyan Coogler signe avec Fruitvale Station un film révélant vraiment les capacités de Michael B. Jordan (déjà repéré dans Chronicle) et une dénonciation des bavures de la police américaine. Le film est adapté de l'histoire vraie d'Oscar Grant, tué dans le dos par la police alors qu'il était leur prisonnier. A Sundance, Fruitvale Station remporte le prix du public et du jury.

     

    Paul Greengrass

    Après deux longs métrages (Resurrected et Envole-moi) et plusieurs téléfilms pour la BBC et ITW, Paul Greengrass signe Bloody Sunday. Cette version fictionnée de la marche pacifique pour les droits civils violemment réprimée par la police britannique lui vaut le prix du public à Sundance en 2002 et plus tard dans l'année l'Ours d'or à Berlin et un prix du meilleur réalisateur au British Independent Film Awards. On lui doit depuis plusieurs films Jason Bourne ou Capitaine Phillips.

     

    Catherine Hardwicke

    La future réalisatrice de Twilight et des Seigneurs de Dogtown arrive à Sundance avec Thirteen, une chronique adolescente dans laquelle son héroïne Tracy (jouée par Evan Rachel Wood de Westworld) est influencée par une fille populaire (Nikki Reed de... Twilight). Tracy va expérimenter la drogue, le sexe et les petits délits. Pour son film, Hardwicke reçoit le prix de la Meilleure réalisatrice au Festival et sera nommée au Grand prix. Sa carrière est lancée.

     

    Todd Haynes

    Pour son premier long métrage, Haynes choisit le film Poison (trois histoires liées et inspirées de Jean Genet) et le présente à Sundance. Usant de la métaphore pour parler de l'homosexualité et du Sida, le réalisateur remporte les suffrages de la critique et le Grand prix du Festival en 1991. Il mettra en scène une magnifique adaptation de Mildred Pierce pour HBO mais aussi CarolI'm Not There ou le magnifique Safe.

     

    Rian Johnson

    S'il est désormais connu pour son Star Wars qui a tant divisé les fans (Les Derniers Jedi), il fut un temps où Rian Johnson arrivait à Sundance avec son premier long métrage, Brick (2005). Polar étrange au rythme inattendu, Brick remporta le Prix spécial du jury, porté par un Joseph Gordon-Levitt surprenant. Brick est un vrai film noir ce qui, pour un premier long métrage, n'est ni une facilité ni une habitude. A redécouvrir.

     

    Robert Rodriguez

    La présentation d'El Mariachi en 1993 au festival et la récompense du public qui l'accompagne mettront le pied à l'étrier de Robert Rodriguez pour sortir son premier long métrage, qui allait ensuite faire partie de ce qui sera surnommé sa "trilogie mexicaine" avec Desperado et Once Upon A Time in Mexico.

     

    Steven Soderbergh

    Comment ne pas parler de Sexe, mensonges et vidéo, qui reçoit le Prix du public à Sundance en janvier 1989 avant de remporter la Palme d'or en mai au Festival de Cannes ? Ces récompenses ne lancent pas qu'un cinéaste (qui avouera plus tard à notre micro que cela a tout changé pour lui) mais aussi un nouvel âge d'or du cinéma indépendant américain. De nombreux réalisateurs-auteurs en émergeront, parmi lesquels :

    Quentin Tarantino

    La première projection de Reservoir Dogs au Festival fut un désastre : mauvaise lentille sur le projecteur rendant l'image passablement moche ("caca" dira même Quentin Tarantino), les lumières se sont rallumées durant le grand moment final et le courant s'est carrément coupé avant la fin, faisant retomber toute la tension. Ceci est peut-être la raison pour laquelle le film suivant du réalisateur (Pulp Fiction) ne passera pas par Sundance mais directement par le Festival de Cannes. Cela dit, Reservoir Dogs sera ensuite présenté dans de nombreux festivals, faisant repérer Tarantino. Aujourd'hui, le cinéaste détient deux Oscars, de Meilleur scénario pour Django Unchained et de Meilleur réalisateur pour Inglorious Basterds.

     

    Colin Trevorrow

    Le réalisateur doit tout à Sundance ! Auréolé de la bonne réception de son premier long métrage au Festival (Safety Not Guaranteed, 2012) alors même qu'il ne remporte pas de prix, il est engagé pour tourner le blockbuster Jurassic World. Le film réalise 1,6 milliard de dollars de recettes et il est annoncé pour mettre en scène pour Star Wars IX. L'échec de son film précédent (The Book Of Henry) et des divergences créatives avec Lucasfilm lui font louper l'occasion. Il est cependant rappelé pour mettre en scène Jurassic World 3. Un CV impressionnant en seulement six ans !

     

    James Wan

    En 2004, un jeune inconnu propose en séance à Sundance un film de genre, un torture porn appelé Saw. Acheté par un studio avant même sa première projection, Saw est depuis devenu l'une des sagas d'horreur les plus rentables du monde. Avant ce triomphe, son auteur James Wan avait coréalisé un film d'horreur en Australie, Stygian, qui racontait l'histoire d'un couple piégé dans un monde imaginaire nommé Exile. Il est depuis le cinéaste qui a réussi à faire franchir à un film de l'univers superhéroïque DC (Aquaman) le cap du milliard de dollars de recettes.

     

    Mais il y eut aussi Jason Reitman, David O. Russell, Spike Jonze, Alexander Payne, Marc Webb, Marc Forster ou bien sûr Kevin Smith.

    Retrouvez les 10 jours de Sundance sur la chaîne Sundance TV.  Tous les soirs, du 25 janvier au 3 février et à partir de 22h30, SundanceTV diffuse une sélection de films les plus remarqués lors du célèbre Festival de Park City.

    Le 35ème Festival de Sundance se déroule du 24 janvier au 3 février et voici la sélection :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Sundance 2019 : cette année, les réalisatrices sont en majorité !
    4 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Rastan
      Au mon dieu.Peut on sauver Soderbergh ,Rodrigez et Tarantino et fermer ce festival a tout jamais ?
    • Stringer B
      Autant les articles allociné de qualité relativement décente sont assez nombreux pour qu'on ne puisse pas les nommer en totalité, autant les dossiers de qualité sortis sur ce site se comptent vraiment sur les doigts de la main. Celui-ci est vraiment intéressant et instructif, alors bravo Allociné-Wébédia !
    • Leonzat
      Trouver Paul Thomas Anderson, Paul Greengrass, Catherine Hardwicke (surtout son thirteen), Steven Soderbergh dans un même dossier : bah merci Sundance à qui Allociné, à 05 heures 44 du matin un dimanche (sérieux ?) à penser à faire un dossier.
    • demoph
      Aussi: Derek Cianfrance: Blue Valentine
    Voir les commentaires
    Back to Top