Pulp Fiction
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,5 pour 55 179 notes dont 2 494 critiques  | 
  • 1835 critiques     74%
  • 401 critiques     16%
  • 95 critiques     4%
  • 69 critiques     3%
  • 40 critiques     2%
  • 42 critiques     2%

2494 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
illona V.

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Mon film préférée ! Ce film est fou du début à la fin avec trois histoires qui s'entremêles, un casting bluffants et des flash back très bien maîtrisé pulp fiction est un classique pour moi. 2h30 d'action on ne s'ennuie pas et on passe un très très bon moment. A voir et à revoir.

zinv

5 abonnés | Lire ses 541 critiques |

   4.5 - Excellent

Avec l'obtention de la palme d'or en 1994, Quentin Tarantino acquiert une reconnaissance mondiale et définitive auprès de ses pairs et du public. Après un Reservoir dogs très réussi, le cinéaste excelle toujours dans son art en bousculant les codes de la narration. Par l'intermédiaire de dialogues superbement interprétés et d'une mise en scène captivante, il sait mettre en lumière le caractère inédit de chaque personnage, forgeant ainsi un univers et un style immédiatement reconnaissables.


W-a-ll-y

5 abonnés | Lire ses 64 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

"Pulp Fiction", c'est un peu la pièce maîtresse de l'oeuvre de Tarantino, une référence parmi les références, un pur régal. Il n'y a pas à dire, ce film est unique de chez unique. Tarantino a su trouver l'alchimie parfaite entre la décontraction et la brutalité, mais aussi entre la banalité et la spiritualité. Eh oui, regarder "Pulp Fiction", c'est regarder un homme se prendre une balle dans la tête sans perdre le sourire, ou encore écouter une discussion sur des hamburgers avec la même attention qu'une autre sur le pouvoir de Dieu. Tarantino y est pour beaucoup, de par son talent à la mise en scène, ses références omniprésentes ou son goût pour le burlesque et la violence ; mais il est aussi très important de souligner le travail génial du reste de l'équipe. Le scénario, d'une part, qui semble partir dans tous les sens à première vue pour au final joindre parfaitement les 2 bouts, offre de belles surprises à tous ces gangsters, sans toutefois être exceptionnel. La bande son, d'autre part, est parfaitement adaptée aux différentes scènes avec des morceaux géniaux et inoubliables (générique de début, danse entre Uma Thurman et John Travolta, overdose de Uma Thurman). Ensuite, il y a les dialoguistes, qui ont eux concocté des répliques et des tirades en or pour chaque personnage (celle de Christopher Walken sur la montre, la scène finale avec Samuel L. Jackson). Et enfin, il y a le casting 5 étoiles, où l'on retrouve tant de grands noms. Difficile de dire lequel d'entre eux s'en sort le mieux, car honnêtement, entre Travolta, Thurman, Jackson, Willis, Roth et Walken (même si ce n'est que brièvement pour ce dernier), il y a du niveau. Chacun interprète parfaitement son personnage (qui ont pour point commun d'être tous un peu déjantés) et a droit à son petit numéro d'acteur, nous offrant du même coup bien des scènes cultes. Si "Pulp Fiction" n'est pas un chef d'oeuvre, je ne sais pas ce qu'il est.

Libellool

3 abonnés | Lire ses 254 critiques |

   2.5 - Moyen

Pulp Fiction, c'est l'un des rares films "un peu intello" qui met tout le monde d'accord, cinéphiles accomplis comme spectateurs lambdas (qui se feront une joie, que dis-je, un devoir, de le citer dès qu'une conversation sur le 7ème Art sera entamée), sans oublier les jeunes collégiens boutonneux en quête d'une première expérience de cinéma un peu trash, bien à l'abri du regard des parents (qui croient que leur enfant est un ange). Plus tard, par nostalgie et en oubliant l'objectivité, ces jeunes adultes affirmeront que ce film est le plus grand du monde et qu'il est le point de départ de leur passion pour le cinéma. La première catégorie pourra y voir un montage ingénieux (ou autres), tandis que les deux suivantes verront des types aux dégaines et aux dialogues trop cools, devenant un modèle de la coolitude pour eux. Mais au-delà du phénomène de société et des affiches religieusement placardées dans les chambres des collégiens pseudo-rebelles, cette propension de cinéma mérite-t-elle vraiment d'être porter aux nues à ce point ? Le film est beaucoup trop long, manque cruellement de rythme et le montage en vrac (pour faire bien et nous prouver de façon grossière et inutile que Tarantino maîtrise la technicité de son art à la perfection) accouche d'un récit particulièrement décousu, qui ne se comprend qu'au clap de fin. Les scénettes ne sont pas toutes aussi intéressantes les unes que les autres, allant du meilleur (la sortie avec Mia, le grand nettoyage avec M. Wolfe) au pire et à l'insondable vulgarité (l'histoire de la montre cachée dans le "corps", le viol). Les dialogues sont généralement creux et d'une banalité affligeante, à défaut d'être quelquefois drôles et délicieusement absurdes. Si ceux-ci ont tellement plu auprès du public lambda, c'est que ce dernier peut clairement avoir ce type de conversation au quotidien et pourra donc se reconnaître dans la médiocrité de certaines situations exposées. Reconnaissons quand même que les acteurs sont pas mal du tout et nous livrent de sacrés numéros (Samuel L. Jackson en tête). Après c'est sûr, il faut déjà apprécier le style tape-à-l'oeil de Quentin - plagieur - Tarantino, avec ses musiques cultes paresseusement pompées à droite et à gauche, sa culture du mauvais goût, une violence normalisée qui fait fi de la morale, des personnages pathétiques et caricaturaux au possible, des dialogues anecdotiques de remplissage, ainsi qu'une vision très sioniste des choses pour plaire à Papa Weinstein et se moquer au passage de la religion des méchants catholiques. Il en résulte un film plutôt indigeste et qui est sans conteste le plus surestimé de toute l'histoire du cinéma. Tout est dit, j'attends mon verdict.

zztchio

16 abonnés | Lire ses 188 critiques |

   4 - Très bien

un film strange de premier ordre. Une référence du genre avec des acteurs au sommet de leur art.... j'adore

-BartMan-

0 abonné | Lire ses 69 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Pulp Fiction, signé par un inconditionnel du cinéma pour le film le plus reconnu du réalisateur, dont le goût pour la violence n'a d'égal que pour celui du divertissement exceptionnel. Aucune baisse de régime dans ce film ou chaque scène est dialoguée aux petits oignons. Que ce soit lors d'une discussion anodine entre deux hommes de main sur les différences entre l'Europe et les États-Unis, ou dans l'histoire rocambolesque d'une montre de famille (qu'il s'est fourré dans le c*l). Un casting quatre étoiles qui se met au diapason de ce récit que Tarantino à déconstruire en trois histoires indépendantes et pourtant totalement liées. Dans cette impressionnante galaxie de grandes gueules, personne n'est laissé sur le bas-coté et chaque acteur possède sa profondeur. Une mise en scène virtuose, comme son goût pour le sang et la violence dont il ne semble jamais rassasié, une bande originale parfaite et mémorable et des surprises scénaristiques sans fin (jusqu'au générique final, bien entendu). Une palme d'or méritée, le meilleur film de Quentin Tarantino à mes yeux, unique en son genre pour un sans faute absolu: un chef d’œuvre ou les scènes d'anthologie hantent nos pensées, et laissera encore des séquelles dans l'histoire de la cinématographie.

William T.

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Culte est à voir absolument ! Un film différent et atypique mais génial

Tristãor

0 abonné | Lire ses 2 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Pulp Fiction est un chef d’œuvre du cinéma. Palme d'or du festival de Cannes 1992, il est la récompense méritée d'un incroyable travail fourni par Quentin Tarantino. A voir si vous aimez le cinéma, et même si vous n'aimez pas, car c'est ce film qui m'a fait vraiment apprécier le 7ème art...

max Bernier

1 abonné | Lire ses 100 critiques |

   4 - Très bien

« faut pas confondre originalité et caractère » disait Winston Wolfe (Harvey Keitel), qu'on ne s'y trompe pas Pulp Fiction et d'une rare originalité et a du caractère néanmoins ça n'en fait pas pour autant un chef d’œuvre (Il n'a pas sut m'émouvoir). Pour autant, Pulp fiction est une satyre hilarante des État Unis, parfois décalé toujours emplie d’humour et de second degré … les dialogues en sont le plus éclatant témoignage. C'est ce que je retient de Pulp Fiction, ce qui en fait un film culte, un film jeune et pour jeune, d'où ma surprise face à l'éloge quasi-unanime qu'il reçoit.

LeCochon

5 abonnés | Lire ses 33 critiques |

   0.5 - Nul

Lorsque l'on est sur le trône, il vaut mieux parfois lâcher triomphalement ce qu'on a sur le coeur de manière franche et directe. Pulp Fiction, malheureusement, s'éparpille trop et nous donne la sale impression de tout lâcher en spray, ce qui, comme chacun sait, oblige par la suite à une longue séance de nettoyage. C'est désagréable au possible.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Pulp Fiction Bande-annonce VO
185 788 vues
French Fiction
30 660 vues
Flanified Movies : les films cultes c'est pas du flan
3 443 vues
5 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné