Le Tombeau des lucioles
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 13 536 notes dont 741 critiques  | 
  • 498 critiques     69%
  • 132 critiques     18%
  • 38 critiques     5%
  • 37 critiques     5%
  • 15 critiques     2%
  • 7 critiques     1%

741 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Nico-noel

18 abonnés | Lire ses 323 critiques |

   4 - Très bien

A peine visibles dans la pénombre éphémère des combats, les lucioles ouvrent un chemin sinueux vers la lumière. Et ces lucioles sont tout un symbole pour ce frère et sa petite sœur, victimes de la bêtise des adultes. Elles représentent d'un côté l'espoir d'un futur tranquille, d'un autre l'insouciance qui envahit le personnage de Setsuko, par ailleurs très attachant. "Le tombeau des lucioles" est un film d'animation puissant qui n'a pas pris une ride depuis plus de 25 ans. Takahata et les studios Ghibli frappent fort et le film se démarque par son aspect très réaliste, son sens du détail (pour les décors) Les images ont une puissance d'évocation très forte et c'est ce qui crée finalement toute la poésie de cette œuvre.

NewBoorn

20 abonnés | Lire ses 377 critiques |

   4 - Très bien

Film d'animation d'une beauté rare et dramatique, "Le tombeau des Lucioles" vous restera en mémoire pour au moins une bonne partie de votre vie, que cela soit les voix des personnages ou les événements terrible que ces derniers endurent. Pas vraiment un dessin animé tout mignon pour les enfants, à mon humble avis...


gerald_w-a

0 abonné | Lire ses 53 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Alors oui, certaines scènes ou certains événements de cette japanimation sont très durs, mais ces deux enfants, je ne pense pas me tromper en vous disant que vous ne les oublierez pas de si tôt.

Docteur Jivago

155 abonnés | Lire ses 1327 critiques |

   4 - Très bien

C'est dans un Japon subissant les bombardements américains lors de la Seconde Guerre mondiale que Seita, un adolescent de quatorze ans, s'occupe de sa petite sœur. Livrés à eux-même, ils vont tenter de survivre. "The horror... the horror..." disait Brando dans Apocalypse Now et c'est dans l'horreur de la Seconde Guerre mondiale que sont plongés Seita et sa sœur, obligé de changer régulièrement de lieu, se retrouvant confronté à eux-même dans un pays où la nourriture manque et les bombardements sont incessants. Ils doivent se battre contre la maladie, la pénurie mais aussi eux-même pour ne jamais craquer. C'est dans cette adversité qu'ils vont tenter de se créer un monde utopique et idyllique, en espérant que la misère et l'horreur ne les touchent jamais. C'est une vague d'émotions et d'humanisme qui ressort de ce récit, dont la tristesse n'est jamais lourde ou trop démonstrative mais toujours juste et puissante. Les personnages sont vite intéressants et deviennent attachants, notamment dans la bulle qu'ils tentent de se créer et dans la façon dont Seita tente de protéger sa sœur, tant physiquement que mentalement. Malgré cette horreur permanente, ils tentent de rigoler, d'oublier et de jouer et c'est tout en délicatesse que Takahata le met en scène, sachant faire ressortir quelques rires dans cette tragédie ambiante. D'un réalisme quasi-documentaire, il s'attache à ce qu'était cette guerre pour des habitants qui subissaient ça, et à nouveau, il ne tombe pas dans le misérabilisme. Regorgeant de moments beaux et poétiques, il dévoile un bon nombre d'idées ingénieuses et dresse le portrait de personnages consistants. Tout le long intense, "Le tombeau des lucioles" bénéficie aussi d'une partition faisant corps avec l'atmosphère et un graphisme aussi réaliste que beau. Tragédie en pleine guerre où deux enfants tentent de se construire une utopie malgré la guerre qui les entoure, faisant preuve d'un courage à toute épreuve face à l'horreur de la nature humaine. Un animé bouleversant sans tomber dans le pathétique, toujours juste et brillant. Une magnifique oeuvre.

jp87

0 abonné | Lire ses 11 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

super dessin animé. J'ai vu plusieurs des films de Takahata ; pour moi, avec le conte de la princesse . Kaguya, ce sont les deux meilleurs du réalisateur japonais.

Ghibliste

14 abonnés | Lire ses 435 critiques |

   4.5 - Excellent

"La nuit du 21 septembre 1945, je suis mort", c'est sur cette introduction camusienne que s'ouvre "Le Tombeau des Lucioles" qui, dans le genre "les films d'animation c'est pas fait que pour les enfants" mériterait de remporter la palme ! Parce que ce joyau d'Isao Takahata est d'une exigence et d'un réalisme effarant ! Il raconte le destin tragique de deux jeunes orphelins - un garçon et sa petite soeur de 4 ans, malade - durant la déroute de l'armée japonaise au crépuscule de la seconde guerre mondiale. Le film est délibérément antimilitariste, et le manichéisme n'y a pas droit de citer. D'ailleurs, les effets dévastateurs des bombardements ne sont pas que suggérés : des civils brûlés à mort jonchent le sol et peuplent les hôpitaux, et c'est du chacun pour soi dès qu'il s'agit de se nourrir... quant à l'épilogue... :'( Mais c'est aussi le petit reproche que l'on pourrait faire à ce film d'un pessimisme absolu, qui a peut-être un peu trop tendance à jouer sur la corde sensible au détriment de l'humour - quasi-absent -, malgré les rires de la petite Setsuko. Et si le scénario est finalement très simple, la manière dont Isao Takahata le développe est magistrale. Les scènes où des lucioles éclairent la pénombre dans laquelle se retrouvent ces deux enfants livrés à eux-mêmes sont d'une grande poésie. Le graphisme est superbe, et les décors peints à l'aquarelle sont magnifiques. La bande son est assez discrète mais efficace, et notamment le morceau final, aux crépitements d'un vinyle, qui nous empêche définitivement de ne pas verser les quelques larmes rebelles qui auraient jusque-là refusé de couler. Déchirant.

Mephiless s.

6 abonnés | Lire ses 281 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Il est difficile de ne pas pleurer devant cette oeuvre si magnifique.. L'animation est vraiment belle, certaines idées de mises en scène sont originales, poétiques, comme les lucioles sous la moustiquaire... Le film soulève des points intéressants, notamment l'indépendance, le passage à l'âge adulte... Il est difficile pour moi d'en dire, tellement j'ai été emu devant ce chef d'oeuvre... Qu'on ne dise pas après que les films d'animations japonais sont nuls, il y a énormément d'exemples, et Le tombeau des Lucioles en fait partie (titre magnifique d'ailleurs il faut le souligner).

Jahro

24 abonnés | Lire ses 731 critiques |

   3.5 - Bien

Il n’y a pas que les vainqueurs qui ont souffert de la seconde guerre mondiale, les bombardements alliés aussi ont laissé leur empreinte dans la mémoire nipponne. Isao Takahata, dix ans au moment des faits, avait sans doute à cœur de se joindre au concert des souvenirs collectifs. Basé sur un roman local connu pour être inadaptable, Le tombeau des lucioles est un conte pessimiste, sombre, triste, désespéré, cruel, pénible, funeste, sinistre, enfin vous voyez. Il nous entraine sur les pas de deux gosses, un frère et une sœur, pris sous les feux d’une guerre qu’ils ne pourront jamais comprendre. Fuyant la menace qui plane dans le ciel en se terrant sous abris, mendiant à qui voudra quelques légumes, une poche de riz, ils s’accrochent à leurs restes d’enfance ; autour, les grands cherchent juste à survivre. Troc dans les marchés noirs, hôpitaux surchargés, bûchers aux morts, immeubles en ruine, le réalisateur brosse un quotidien irrespirable. Et pour cela, il choisit un graphisme traditionnel, sobre, tout en symboles et en douceur paradoxale. On est loin des tornades ébouriffantes du concurrent Miyazaki : le but ici n’est pas d’en mettre plein les mirettes, mais de les emplir de larmes. Et là-dessus, le cinéaste met le paquet. Un peu trop même, peut-être.

Coralie B.

7 abonnés | Lire sa critique |

   1 - Très mauvais

Ce film certe tres triste et remplis de scenes décrivant la dureté de la tient ses promesses au niveau de l'émotion qu'il transmet. Cependant jai trouvé l'histoire absurde puisque basée sur le fait que les deux jeunes auraient ete abandonnés de tous alors qu'ils avaient une tante chez qui habiter mais que Seita emplis d'une fiertée déplacée (absente selon moi durant les guerres) a décidé de quitter. C'est cette fiertée déplacée et completement absurde que je n'ais pas comprise ! Il est vrai qu'elle leurs faisaient des réflexions désobligeantes et rationnait leur repas mais je ne comprends pas l'attitude de Seita qui jamais n'a suivis son conseil en cherchant du travail ! Elle ne les battaient pas ce n'est pas elle qui les as mis dehors il suffisait juste de Seita travaille pour aider la famille. Au lieu de ça il sest cru a l'hôtel ne faisant que s'amuser. De plus lorsque le vieux fermié lui a conseiller d'aller s'excuser aupres de sa tante pourquoi ne l'a t'il pas fait alors même quil savait sa soeur malade ? Pour ma part je tiens Seita responsable de la lente descente au enfer des 2 frere et soeur ce qui ma empeché de profiter du film. Au collège j'avais adoré ce film ce qui m'a poussé a le regarder une nouvelle fois des années plus tard, maintenant je regrette. Mon opinion a radicalement changée.

MelisandeBM

0 abonné | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un magnifique film d'animation émouvant aux larmes...même pour moi qui n'ai jamais pleuré devant un film ! Le tombeau des lucioles s'inscrit dans la lignée de génie des studios Ghibli. Avec ses images sublimes, ce chef d'oeuvre d'animation japonaise est tout simplement inoubliable. Il ne s'adresse cependant pas à un jeune public, du fait de l'atrocité de certaines scènes, tant sur le plan visuel que psychologique. Dès la première scène, ce film révèle le paradoxe du génie à travers l'horreur. Le déroulement fondé sur l'analepse met en valeur la première scène. Ainsi, le spectateur cherche à en comprendre les origines. L'aspect historique est également très intéressant, surtout que les événements évoqués sont souvent tus par notre société. En résumé, le tombeau des lucioles est un de mes coups de coeur, qu'il ne faut néanmoins pas voir si l'on est très émotifs...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Le Tombeau des lucioles Bande-annonce VF
41 209 vues
Playlists
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
6 vidéos
Xavier Dolan dans tous ses états !
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné