Le Prestige
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,2 pour 20 937 notes dont 1 669 critiques  | 
  • 700 critiques     42%
  • 640 critiques     38%
  • 132 critiques     8%
  • 148 critiques     9%
  • 38 critiques     2%
  • 11 critiques     1%

1669 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
kosma34

2 abonnés | Lire ses 14 critiques |

   3.5 - Bien

Le prestige n'a rien de prestigieux sinon le fait de nous servir un beau drame avec de très bons acteurs. Nolan manque de peu le film à tiroirs intelligent il se contente d'une base classique ( je n'ai pas lu le livre d'ou l'histoire est tirée donc je ne me permettrais pas de juger le parti pris) Pour le reste il se laisse regarder sans déplaisir malgré quelques longueurs.

Arnold2159

0 abonné | Lire ses 16 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Après le générique de fin il faut se repasser un peu ce qu'il s'est passé pour parvenir à comprendre, mais cela ne fait que renforcer la conviction d'avoir vu un film tout-à-fait hors du commun, très prenant, qui nous laisse scotché et concentré tout du long, sans que l'on puisse deviner une bribe de la fin.


Nitquen57

10 abonnés | Lire ses 236 critiques |

   4 - Très bien

J'adore Christopher Nolan, c'est sans doute un de mes réalisateurs favoris, c'est un fait, donc tout ceci ne sera peut-être pas parfaitement objectif. Nolan a cette capacité à faire des films au scénario hallucinant, prenant sans forcément avoir besoin de faire une tonne de mise en scène ou de grosses innovations de réalisation. C'est une qualité et un défaut. Interstellar, Inception, The Dark Knight ou Memento, mes 4 films préférés ne sont pas de cet ordre. Alors que Le Prestige oui. Ce long-métrage, adapté d'un roman de Christopher Priest, remet très bien dans le contexte de l'époque et à la capacité de nous surprendre et de nous émouvoir sans en faire des tonnes. Le Prestige est de ces films dans lesquels on rentre plus ou moins facilement mais qui ne nous lâche pas une fois ferré. C'est intéressant, avec de très beaux plans, de bons acteurs (n'étant pas forcément fan de Christian Bale, je doit reconnaître qu'il s'en sort pas mal face à Hugh Jackman qui a déjà plus donné) et agrémenté d'une musique plutôt discrète. Pour le reste, je me suis aisément laissé embarquer et le twist final m'avait parfaitement surpris la première fois que j'ai vu le film. Avec un peu de recul, je dois avouer que ce dernier est en fait légèrement prévisible, ce qui n'empêche l'effet que provoque le climax. Un bon Nolan donc, dans la moyenne, qui ne vaudra jamais les chefs-d'oeuvre qui ont suivi, mais qu'il serait de mauvais goût de bouder.

Auto-Psy-Kopatt

2 abonnés | Lire ses 539 critiques |

   4.5 - Excellent

Grandiose! Christopher Nolan nous signe la un film proche du chef-d’œuvre avec un scénario astucieux comme toujours, complètement dingue qui vous retourne la tête. J'ai eu un peut de mal à me mettre dedans les trente premières minutes mais ensuite c'est un vrai plaisir de suivre cette rivalité. L'histoire est originale et monte crescendo jusqu'à nous offrir des dernières minutes ou les révélations s'enchainent à un rythme effréné. A chaque fois que l'on croit comprendre une nouvelle chose arrive pour nous renverser et nous mettre une claque jusqu'au dénouement finale jouissif par son ingéniosité et son intelligence qui vous fera cogité pendant un long moment après le générique de fin. L'ambiance est superbe et changeante tout du long, parfois tendu, parfois oppressante, on retient son souffle durant des scènes de magie impressionnante. Tout ceci est magnifié par une réalisation très soigné, des décors et des costumes sublimes, des dialogues toujours juste et une b.o. de qualité. Et que dire du casting cinq étoiles avec un Christian Bale inquiétant au possible, un Hugh Jackman revanchard, une Scarlett Johansson magnifique en assistante, un Michael Caine en mentor et un David Bowie surprenant sans oublier les autres rôles tous interprété à la perfection. On ne peut qu'être admiratif devant autant de talent et remercier Monsieur Nolan pour toutes les émotions qu'il nous fait vivre. Aussitôt fini vous voudrez le revoir pour comprendre toutes les subtilités et ce sera toujours avec la même envie. Le Prestige est à voir ABSOLUMENT, vous n'avez pas le droit de passer à côté si vous aimez le cinéma!

Sebi Spilbeurg

48 abonnés | Lire ses 1030 critiques |

   4.5 - Excellent

Livrer des succès critiques et commerciaux à partir de deux projets consécutifs en quelque sorte imposés par la production, autant dire que Christopher Nolan avait désormais toute la confiance de la Warner. pour ses futurs longs-métrages. À tel point que le réalisateur a pu mettre sur pieds Le Prestige, une adaptation du livre de Christopher Priest qu’il porte depuis la post-production d’Insomnia et dont il avait chargé son frère Jonathan d’écrire le scénario en attendant la mise en boîte de Batman Begins. Un projet sur lequel le Britannique a retrouvé toute sa liberté ainsi que tout ce qui a fait la réussite de ses débuts cinématographiques. Pour ceux qui ont vu en Insomnia et Batman Begins des égarements hollywoodiens du réalisateur sans nier leur qualité, qu’ils se rassurent : Le Prestige s’inscrit dans la droite lignée de Following et de Memento, prenant comme base scénaristique une histoire tout ce qu’il y a de plus simple (un duel interminable entre deux magiciens) pour la complexifier au possible en usant à nouveau d’une narration non linéaire, d’un montage non chronologique. Encore une fois, le spectateur peut se demander où le cinéaste veut en venir avec tous ces sauts dans le temps. Mais en réutilisant ce procédé, Nolan avait peu de chance d’impressionner le public, ce dernier s’étant habitué à ses thrillers et ne se laissant donc plus avoir comme un amateur. Il va pourtant réitérer l’exploit pour le plus grand bonheur de tous Au début du film, une voix-off (celle de Michael Caine) énonce les différentes étapes qui composent un tour de magie : la promesse, où un magicien présente au public quelque chose qui semble ordinaire, le tour durant lequel le magicien rend l’acte extraordinaire, et le prestige, l’étape finale où l’inattendu se produit et émerveille le spectateur. En commençant ainsi, Christopher Nolan annonce d’emblée la couleur : Le Prestige ne doit pas être considéré tel un simple film mais bien comme un tour de magie qui doit vous bluffer de bout en bout. Et pour cela, le Britannique a su respecter scénaristiquement et techniquement ces fameuses étapes pour que l’illusion souhaitée prenne forme. Tout d’abord la promesse. Une longue introduction durant laquelle le réalisateur présente au public les différents personnages, notamment les deux principaux que sont Robert Angier et Alfred Borden. L’occasion de familiariser le spectateur avec leur univers qu’est la magie (via des tours, des spectacles, des astuces…) ainsi que leur époque, l’Angleterre victorienne, servie par une reconstitution détaillée et impressionnante (décors, costumes, accessoires…). Et c’est surtout le moment idéal pour capter son attention sans jamais la relâcher, par le biais d’un casting aux petits oignons, composé d’interprètes charismatiques au possible (Hugh Jackman et Christian Bale en tête), et d’une photographie qui arrive à instaurer à l’ensemble une ambiance néo-noire (visuel et jeux de lumières sombres) tout bonnement captivante. Bref, Nolan met en place tout l’intégralité de son échiquier en place, la pièce la plus importante étant l’élément perturbateur du scénario (Spoiler : la mort de la femme d’Angier), pour que le tour puisse commencer en ayant tous les regards posés sur lui. Vient ensuite le tour, étape durant laquelle Nolan va prendre tous les éléments cités précédemment pour raconter son histoire de manière à la rendre extraordinaire. Pour cela, il va donc user de la narration non chronologique pour exécuter son spectacle tout en ayant conscience que le public garde un œil sur ce qui se passe à l’écran, comme une personne décortiquant le tour d’un magicien pour en repérer les astuces. Mais pour l’induire dans l’erreur, Christopher Nolan va à nouveau se jouer de lui en poussant sa construction non linéaire encore plus loin, allant jusqu’ alterner les points de vue en cours d’histoire : Spoiler : un personnage lisant le journal intime de l’autre protagoniste, ce dernier dévorant les notes du premier. Un procédé scénaristique qui permet de s’attacher aux deux anti-héros que sont Angier et Borden, sans jamais pouvoir dire qu’untel est meilleur ou pire que l’autre, et donc d’être captivé par leur affrontement qui devient de plus en plus dantesque au fur et à mesure que le film avance vers son dénouement. Un thriller implacable qui tient en haleine, autant dire que le tour de magie est passionnant à suivre ! Et enfin le prestige, la dernière demi-heure du film qui va voir bon nombre de révélations pointer le bout de leur nez, de flashbacks et de plans d’insert présentés durant le tour qui vont dévoiler tout leur sens bluffant le spectateur, qui peut enfin raccorder toutes les pièces du puzzle. Et finir par être émerveillé via l’illusion finale qu’il n’aura pas su voir venir (et qui ne sera pas spoiler dans cette critique) car n’ayant pas su repérer les différentes astuces du magicien qu’est Christopher Nolan avant que celui-ci ne les lui montre. Encore une fois, le Britannique peut en perdre plus d’un à cause de son parti pris d’utiliser une narration non linéaire, comme ce fut le cas pour Following et Memento. Mais il sait à nouveau surprendre par l’aspect « tour de magie » de son film qui fait preuve d’un travail remarquable et rudement bien construit, aussi bien au niveau scénaristique que technique. Une nouvelle prouesse à rajouter au palmarès de Christopher Nolan qui, à l’époque, n’avait pas encore fini d’impressionner le public !

http://www.cineseries-mag.fr/le-prestige-un-fil...

pierrre s.

6 abonnés | Lire ses 1006 critiques |

   3.5 - Bien

Nolan est vraiment un réalisateur à part, avec un style particulier. Il a cette faculté à hypnotiser le spectateur, à le faire plonger dans son intrigue. C'est encore le cas avec ce tour de magie grandeur nature. Même si le film est un peu trop long, le réalisateur d'Isomnia, livre à nouveau, un film de qualité.

Mystère E

50 abonnés | Lire ses 1342 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

"Le Prestige" est un tour de magie bluffant réalisé de main de maître par Christopher Nolan, bien meilleur quand il ne réalise pas de Batman. En effet ici tout est affaire de faux-semblants, de manipulations et de falsifications du réel. Par un montage ingénieux (et même génial en fait) le film, à la manière d'un tour de magie, se décompose en trois étapes : la promesse, le tour et enfin le prestige. D'ailleurs le cinéma est peut-être le plus grand des tours : il peut faire croire au spectateur, l'espace d'un instant, toutes sortes de choses impossibles. Le montage, la musique ou encore les costumes d'époque, tout concourt à cette atmosphère quasi irréelle qui imprègne des intrigues parallèles à tiroir et à double fond. Hugh Jackman et Christian Bale nous offrent une prestation de haut vol en magiciens dévorés par leurs obsessions.

Tupois Blagueur

34 abonnés | Lire ses 931 critiques |

   3 - Pas mal

Christopher Nolan est l'un des rares cinéastes à provoquer une vraie ferveur lors de la sortie de chacun de ses films, un peu comme David Fincher ou James Cameron, et confirmait déjà à l'époque où "Le Prestige" est sorti son talent de conteur. Le film raconte l'histoire de deux magiciens doués entre lesquels va naître une amitié puis une inimitié franche et radicale, l'occasion de montrer pour Hugh Jackman et Christian Bale qu'ils sont de bons acteurs et peuvent faire autre chose que des rôles de super-héros. La reconstitution du XIXème siècle est assez fidèle à son esprit, tant pour les décors que pour l'atmosphère (cette période vit émerger quelques-uns des hommes qui contribuèrent à faire connaître la magie) et les spectacles de magie bluffants de réalisme. Il manque juste un petit quelque chose comme la folie pour faire de cette adaptation du bouquin de Christopher Priest un peu trop propre sur elle un film au-dessus de que l'on peut voir dans le genre. Mais c'est un pur régal de divertissement !

Saam Y.

13 abonnés | Lire ses 7 critiques |

   4 - Très bien

Du bon Christopher Nolan, Hugh Jackman est bluffant, je m'attendais pas à une si bonne interprétation de sa part. Les retournements de situations s'enchaînent, la fin est magnifiquement mis en scène. Malheureusement certains passages sont un peu "tirés par les cheveux" , Spoiler : par exemple l'histoire de clonage avec le personnage de Tesla assez atypique. Sinon Michael Caine et Christian Bale sont dans leurs standards, un jeu d'acteur à la hauteur de leur renommée.

Pitrerie

0 abonné | Lire ses 9 critiques |

   4.5 - Excellent

Sublimé par un duo d’acteurs exceptionnels, le film nous plonge dans l’univers concurrentiel, mais malsain, de la magie, au début du siècle dernier. On découvre une ambiance sombre, mystique, parfaitement mise en scène. Le scénario est extrêmement bien ficelé, et le twist final nous confirme une fois encore, que l’on a assisté à un vrai tour de magie.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Le Prestige Bande-annonce VF
161 262 vues
Le Prestige Bande-annonce VO
447 138 vues
Le Prestige Extrait vidéo VF
5 387 vues
6 vidéos liées à ce film
Playlists
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
20 vidéos
Délires, insolites, dérapages : en 2014 on a vu...
15 vidéos
Best-of 2014 - Danse (et chante) avec les stars d'Hollywood
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné