Mon AlloCiné
    Les Témoins
    note moyenne
    3,2
    1579 notes dont 358 critiques
    28% (101 critiques)
    32% (114 critiques)
    4% (16 critiques)
    15% (52 critiques)
    11% (40 critiques)
    10% (35 critiques)
    Votre avis sur Les Témoins ?

    358 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 646 critiques

    2,5
    Publiée le 31 mars 2010
    Vingt ans et le charme insolent de la jeunesse: Johan Libèreau (plus tèchinèen que jamais), nommè aux Cèsars dans la catègorie "Meilleur espoir masculin", campe le jeune Manu! Tout juste arrivè de sa province, il va chambouler les vies de quelques personnes qui s'attachent à lui! Mais dans "Les tèmoins", nous sommes en 1984 et un mal qui ne dit pas encore ouvertement son nom fait des ravages! Andrè Tèchinè, sans jamais nommer le sida, fait à sa sauce le portrait de ces annèes 1980 mais surtout parle, sans apitoiement, du dèsir de bonheur, tout simple, à travers quelques personnages attachants, en particulier l'excellent Michel Blanc et Emmanuelle Bèart! Le bonheur, la malheur et la pulsion de vie, dans un beau triangle amoureux qui n'èvite pas toujours les poncifs èculès malheureusement...
    hcgmike
    hcgmike

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    0,5
    Publiée le 29 janvier 2012
    Un film ennuyeux au possible dans lequel on ne se sent pas impliqué. Typiquement le genre de cinéma qui plait aux salons parisiens bien-pensants et qui eux se sont sentis concernés par ces chassé-croisés homo-bi-hétéro larmoyants frappés par l'arrivée du SIDA dans les années 80. Dur de tenir jusqu'à la fin...
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 162 critiques

    0,5
    Publiée le 28 mars 2010
    Un film raté , , rempli de poncifs éculés : le bon homosexuel qui arrive à "retouner" un flic macho et le transforme en bi ( qui s'ignorait). Ce même couple qui se trompe ouvertement , pour le "bien être " de leur relation et E . Béart qui explique à son mari qu'elle le trompe constamment parce qu'elle à "trop de respect pour lui" . C'est l'inversion de la liberté , et son contraire : une "idéologie " de la pseudo libération. On est dans du "faux semblant" de liberté de moeurs . Tout cela pour nous délivrer le sempiternel message sur la libération homo , et le prêchi prechat qui va avec. On est dans du cinéma militant éxécrable ( alors qu'il y a de si beaux films faits sur l' homosexualité ou la liberté de moeurs) Les acteurs ne sont pas terribles et ne croient pas trop à leurs personnages. C'est de plus très ennuyant et le récit en voix off est d'une prétention totale et arrogante pour un petit film raté.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 550 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    1,0
    Publiée le 18 mars 2008
    Je n'avais jamais vu un film d'André Téchiné,vénérable réalisateur français.C'est chose faite."Les témoins"aborde de coté un sujet tabou,d'autant plus en 1984.Le sida,puisque c'est ce dont il s'agit,déferle sur le monde,faisant des victimes par millions,stoppant net la liberté sexuelle et l'émancipation tout juste acquise des homos.Sujet mortifère,mais Téchiné refuse tout pathos et livre plutot une ode aux sentiments exacerbés et à la vie croquée.Sur un rythme étonnament speedé(les scènes sont assez courtes),le réalisateur sonde les bouleversements de l'arrivée d'un jeune homme dans un petit groupe d'amis parisiens.Des personnages tout en frustation et envies libertaires.Des acteurs de haut niveau:Michel Blanc(remarquable),Emmanuelle Béart(fuyante),Sami Bouajila(dynamique),et le jeune Johan Libereau(lumineux).L'ensemble sonne étrange,tous n'apprécieront pas la dureté du propos.Malgré les apparences,plus optimiste que l'inverse.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 777 critiques

    2,0
    Publiée le 21 novembre 2010
    Sur un sujet extrêmement délicat, André Téchiné est parvenu à en tirer un film plus qu’honorable au final. Car avec "Les Témoins", le cinéaste parvient à garder un ton incroyablement sobre et sincère malgré la gravité du thème abordé (le SIDA), préférant toujours affronter les failles de ce dernier plutôt que de céder la place à la facilité. Le film n’est pas toujours d’une force écrasante mais Téchiné dispose au moins d’une trame d’écriture suffisamment solide et réfléchie pour ne pas tomber dans le pathos. Film important donc, mais pas bouleversant la faute à des personnages trop nombreux (je pense par exemple à celui de Julie Depardieu inutile selon moi) ainsi qu’une intrigue qui préfère enchaîner les situations plutôt que de s’attarder sur de véritables fractions de vie, de ressenti chez ses protagonistes. De même pourquoi nous avoir gratifié d’une dernière demi-heure si plate et sans enjeu alors que le reste était si joliment mené ? Peut-être parce que "Les Témoins" fait constamment la part belle aux interprètes. Et à ce titre saluons quand même une direction d’acteurs remarquable car il est rare de voir un film ou tous les comédiens qui le composent jouent si justement. A voir.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2008
    Dernier film d'André Téchiné, «Les Témoins» (France, 2007) aborde le thème de l'apparition du SIDA dans les années 80. Introduction dans le milieu homosexuel, victime principal du SIDA dans les pays développés, dans l'engouement général pour une période véloce où devient commun la surconsommation, où naissent les beats haletants du rap, de la techno et d'une nouvelle variété (cf. Les Rita Mitsouko) . C'est en arrière plan que se passent tout ces changements, car c'est bel et bien dans le SIDA que creuse Téchiné. Au début rien ne nous est dit, sur fond de générique rapide et oppressant, le film s'ouvre. Ce n'est qu'au fil du film que se dévoile la réel thématique (exergue du SIDA et de l'homosexualité). Déjà par l'empressement de l'ouverture, Téchiné témoigne de sa nécessité de témoigner. Il, le réalisateur, les acteurs et nous, ce trio cinématographique, nous sommes Les Témoins. Dire la naissance du SIDA, oui, mais vite pour Téchiné. Cette rapidité ne percute jamais dans le néant, elle ne souffre d'aucune maladresse, car André Téchiné maîtrise son propos et sait quoi dire sur ce sujet touchant et personnel. Car si « Les Témoins» touche c'est car le SIDA est encore présent et nous concerne tous. On se sent donc d'autant plus concerné par la décrépitude maladive de Manu (Johan Libéreau), illustré sans apparats. Soutenu par une musique classique, opposée à la culture populaire de l'époque et pourtant tellement en adéquation, le film possède un air de tragédie mais un tragédie vraie qui repose sur une expérience réelle et mondiale. C'est aussi pour ça que «Les Témoins» est un chef d'oeuvre, car s'il s'ancre dans une époque, il touche toutes les contrées, tant l'Europe développée que l'Afrique de l'apartheid. André Téchiné, en auteur de génie réussi à conjuguer sa direction d'acteur singulière à sa réalisation et son montage qui, appuyé par des gros plans et des plans d'ensemble, n'est pas sans rappeler ses origines de la Nouvelle Vague.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2007
    Même si je n'ai pas été très sensible à ces "Témoins", il faut reconnaitre que Téchiné nous offre tout de même un bon film. Sur un sujet assez casse-gueule, il nous offre sobre et forte à la fois, porté par des personnages intéressants et relativement attachants (excepté peut être celui de Johan Libéreau, bien que ce dernier soit tout à fait convaincant.) Le sujet est lui aussi bien traité, car à travers les sentiments des personnages, on ressent bien les conséquences que cette maladie peut avoir sur chacun d'entre eux. Le fait d'avoir mis des titres de l'époque rend le film assez léger et lui permet de ne pas sombrer dans un lourd pathos. Malgré quelques passages à vide, Les Témoins est donc une réussite, porté par de bons acteurs (la palme pour Michel Blanc, qui je crois n'a jamais été aussi bon.) A voir.
    donkeyblue
    donkeyblue

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    1,0
    Publiée le 25 mars 2007
    Ca promettait d'être joli, j'ai suivi les critiques, grave erreur ! Le scénario était parfait. Mais d'abord, il y a Emmanuelle Béart, et là, j'aurais dû m'abstenir... Va-t'elle continuer longtemps à jouer les jeunettes ?? Son couple avec Sami Bouajila est juste grotesque. Michel Blanc est énervant, on ne comprend vraiment pas le lien qui le lie au jeune Manu. Si seulement il y avait de l'émotion !! La mort de Manu passe à la trappe en moins de deux... Bref, un film inutile, parlant trop et pour ne rien dire. De la pellicule gâchée.
    QuelquesFilms.com
    QuelquesFilms.com

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 987 critiques

    3,5
    Publiée le 2 mai 2014
    Sur un sujet pas évident à traiter, le début des années sida, André Téchiné, Laurent Guyot et Viviane Zingg ont bâti un bon scénario choral, à la fois très romanesque et très ancré dans la société française du milieu des années 1980. Passant avec fluidité et précision d'un personnage à l'autre, rapprochant ou séparant les uns et les autres au gré des aléas de l'amitié, de l'amour et de la maladie, cette histoire est celle d'un changement brutal d'époque et de moeurs, une certaine forme de liberté et d'insouciance laissant place à l'inquiétude et à la gravité. Comme une variation moderne et sociétale sur le thème d'Éros et de Thanatos. Pour raconter tout cela sans sombrer dans le mélodrame, certains partis pris stylistiques paraissent judicieux : mise en scène alerte, narration rapide et sobre, montage nerveux. Tout en touchant juste le plus souvent, Téchiné ne s'appesantit pas sur le drame et trouve un heureux équilibre avec l'expression des pulsions de vie. L'ensemble demeure peut-être un poil trop classique et sage, mais l'intelligence du propos, la maîtrise dramatique, ainsi que l'interprétation de Michel Blanc, Johan Libéreau et Sami Bouajila convainquent largement.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 910 critiques

    3,5
    Publiée le 2 février 2011
    Si "les Témoins" ne restera pas à mon avis parmi les meilleurs films de Téchiné - mais la concurrence est impressionnante -, il nous régale néanmoins suffisamment en scènes émotionnellement enflammées pour nous réconcilier - au moins temporairement - avec un cinéma français globalement décérébré, sinon tout simplement nul. Alors, on excusera le didactisme - volontaire - avec lequel Téchiné témoigne de l'explosion du SIDA en France, voire l'abattement qui peut nous saisir avant que le Vie reprenne son cours à la fin du film (magnifique fin ouverte...). Car, chez Téchiné, on peut encore voir des grands acteurs (Blanc, magnifique, et Bouajila, complexe) qui ne font pas de numéro, mais "habitent" de manière viscérale des personnages crédibles. Chez Téchiné, on peut encore s'émerveiller devant une vraie mise en scène, sensuelle et sensible, constamment inventive quand à la manière de conter une histoire riche et intense. Chez Téchiné, on peut encore voir du Cinéma, qui désire, qui jouit, qui aime.
    alnm
    alnm

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 85 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2009
    C'est le début des années 80, la liberté sexuelle est en pleine fleur de l'âge, comme en attestent les relations extra conjuguales que pratiquent le couple Béart/Bouajila, la ribambelle d'homos dans les lieux de drague ou tout simplement, ce qui nous parait bizarre au jour d'aujourd'hui, l'absence toute simple de préservatif. Manu (Johan Libéreau, très bon, présent dans le film Douches Froides) va choper le Sida, victime comme tant d'autres de ce virus fatal. Les autres vont être les témoins de tout ça, impuissants face au destin qui l'attend. André Téchiné, comme souvent, ne livre pas un film facile, mais une oeuvre personnelle, certainement inspirée de ses souvenirs de l'époque et du sentiment d'impuissance face au fléau. Les personnages sont filmés à fleur de peau, avec leurs forces et leurs faibleses, sans complaisance aucune ni caricature préfabriquée. En effet, il n'y a pas de personnage parfait: Sarah n'est pas une très bonne mère par exemple, Adrien est un mauvais jaloux... Oeuvre intime et acteurs inspirés, tous aussi bons les uns que les autres. L'autre force des témoins réside dans sa musique (entre tubes années 80 et classique, superbe chant du personnage de Julie Depardieu) mais aussi dans ses couleurs chaudes, principalement le jaune, donnant au film une passion plus présente.
    kharma
    kharma

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 18 critiques

    1,0
    Publiée le 6 mars 2011
    Acteurs, dialogues, histoire. Rien a sauver malheureusement ! Un film qui donne l'impression que son auteur a perdu le contact avec le monde dans lequel le reste d'entre nous vivons.
    perot.philippe@wanadoo.fr
    perot.philippe@wanadoo.fr

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 27 septembre 2007
    les anachronisme sont, à mon avis, volontaires, on voit mal téchiné laisser passer de telles bourdes ! non, ils sont là pour nous rappler que cette histoire pourrait se passer aujourd'hui, que nous sommes directement concernés, que c'est actuel et qu'il y a encore beaucoup de travail d'information à faire... beaucoup de gens ne savent toujours rien du sida j'ai beaucoup aimé ce film, qui me semble très juste, même si en effet émanuelle béard est un peu trop distante et froide... le personnage de manu, ça aurait pu être moi si dans ma jeunesse j'avais vécu ouvertement mon homosexualité... je trouve que l'on comprend bien, à travers ce film, que le vih/sida est transversal, qu'il touche tout le monde, hétéros et homos, femmes et hommes, et interpèle la société sur les questions de sexualité et de santé, ce qui en fait une maladie très difficile à combattre car elle touche aux tabous judéo-chrétiens
    skeduzael
    skeduzael

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2008
    Je croyais m'être habitué à l'effarement tant la qualité est constante dans l'oeuvre de Téchiné, mais finalement, c'est à chaque fois une immense claque devant un nouveau film de ce grand réalisateur. Oublions les fautes historiques car elles n'ont aucune importance un film comme celui-ci, oublions les lèvres silliconnées d'Emmanuelle Béart car elle joue à la perfaction, concentrons-nous sur la force et la beauté de ce "témoignage" de quelques années de joie et de tourments de personnages très élaborés et magnifiquement interprétés.
    Christophe L
    Christophe L

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2008
    MAGNIFIQUE FILM ! Que dire de plus, une histoire magnifique avec des acteurs excellents sur un sujet grave... Belle interpretation de michel blanc, etonnant et emouvant. Tous les autres sont aussi tres bons, revelation du jeune johan libereau. TRES BEAU TEMOIGNAGE , a voir et revoir...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top