Mon AlloCiné
Les Dents de la Mer
note moyenne
3,8
21610 notes dont 852 critiques
49% (419 critiques)
33% (279 critiques)
10% (82 critiques)
5% (43 critiques)
2% (14 critiques)
2% (15 critiques)
Votre avis sur Les Dents de la Mer ?

852 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 096 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/02/2008

En 1975, Steven Spielberg adapte intelligemment le best-seller nautique de Peter Benchley et provoque une vague de terreur sans prècèdent dans les salles obscures du monde entier! Avec un sens du suspense consommè, il joue sur la psychose engendrèe par les requins, suggère plus qu'il ne montre la crèature (tout du moins dans la première partie) et signe une oeuvre phare du cinèma amèricain, portè par un trio grandiose: Roy Scheider en chef Brody, Richard Dreyfuss en expert des requins et Robert Shaw en vieux loup de mer! Spielberg fait donc monter la tension en rèvèlant lentement le requin avec la musique de John Williams, l'une des plus terrifiante musique du 7ème art! Quelques rèpliques sont inoubliables ("il nous faudrait un plus grand bateau") et le film nous offre ègalement une sèquence d'ouverture particulièrement flippante, celle d'une jeune fille prenant seule un bain de minuit, jouant plus que jamais sur notre peur de l'inconnu! En 1975, les fameuses dents propulsèrent Spielberg en haut du box-office, rendant cèlèbre la mythique station balnèaire d'Amity! Cet ètè encore messieurs dames, vous n'irez pas vous baigner...

Benjamin A

Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 1 897 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/03/2014

« En tout cas, je le répète, ce n'est pas un accident dû à un bateau, ni à une hélice, ni à un récif de corail, ni à Jack l'Eventreur non plus. C'est dû à un requin. » Et Spielberg inventa le blockbuster et signe là, le début d’une nouvelle ère et notamment celle du cinéma « d’été », alors qu’avant ce film, l’été n’était pas propice au succès (à quelques exceptions et surprises près telles que « Bonnie & Clyde »), la population préférant souvent le soleil. Il lança aussi la mode des produits dérivés et cette « stratégie » se confirma avec « Star Wars » deux ans plus tard et Hollywood changea (malheureusement ?) à jamais. D’ailleurs Spielberg déclarera quelques années plus tard : « Je voulais réaliser un film qui laisse une trace. Pas au box-office mais dans l'esprit des gens. ». Mais attention, Spielberg n’est pas non plus n’importe quel yes man actuel à qui l’on confie plus de 300M$ pour réaliser n’importe quel blockbuster. Dès l’intro de « Jaws » le ton est donné, la bande-originale de John Williams provoque déjà son petit effet de terreur et de tension, ce qu’il reproduira à travers certaines scènes par la suite. Cette adaptation du livre de Peter Benchley bénéficie d’abord d’une belle mise en scène, qui va notamment instaurer un climat de tension et d'angoisses durant tout le film. Le scénario est bien écrit, le déroulement convaincant avec une bonne alternative des scènes calmes et angoissante. Le personnage principal est intéressant et même attachant, il a beaucoup de faiblesses et elles sont bien étudiées. A travers une galerie de personnages intéressants, Spielberg n’hésite pas non plus à critiquer l’opportunisme de certaines personnes, en montrant notamment un maire qui préfère prend le risque d’ouvrir une plage pour générer du profit alors qu’il y a eu précédemment des morts à cause du requin. Les « trucages » font toujours leurs effets, et Spielberg à l’image d’autres avant lui, a la bonne idée de rarement montrer la bête. Les scènes aquatiques sont superbement filmées et on est immergé au plus près du requin et de ses proies. Et enfin, les interprétations sont excellente et en premier lieu Roy Scheider, tout comme Richard Dreyfuss en expert et Robert Shaw. C’est aussi le premier vrai gros succès de Spielberg, celui qui lança sa carrière malgré deux films précédents bien réussis (et notamment le trop peu connu « Sugarland Express ») et qui, à ce jour, n’a pas faiblit. Sans pour autant être son meilleur film, il n’en demeure pas moins brillant et un savant et efficace mélange de suspense, d’aventure et d’angoisse. Et félicitations à Spielberg de nous faire hésiter à tremper l’orteil dans l’eau depuis 1975.

Chuck Carrey

Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 563 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/03/2014

Tous le monde a entendu parler de "Les Dents de la Mer" mais ce que beaucoup de personnes ignorent, c'est que ce film n'est que le troisième long-métrage du génial Steven Spielberg ! En effet, après son redoutable road-movie "Duel" et sa comédie "Sugarland express", Steven Spielberg continua dans le suspens avec ce film, "Les Dents de la Mer", où il parvint alors à terrifier des millions de personnes. Toutes une génération se retrouva effrayée par les grands espaces marins rien qu'en se remémorant certaines scènes. La peur du requin s'est réellement propager avec ce film qui a eu un impact direct sur la société. Cet impact est d'ailleurs toujours perceptible aujourd'hui tant la peur du requin est vive dans les esprits. C'est pourquoi il est impressionnant de savoir qu'un tel film ait été réalisé par un réalisateur avec aussi peu d'expérience. Spielberg était alors presque inconnu, il n'avait pas les moyens dont il dispose aujourd'hui pourtant il est parvenu à créer un film angoissant qui marqua le mode entier. A partir de la scène d'introduction, qui annonçait déjà la suite du film jusqu'à la fin, le suspens est palpable et va crescendo. La peur grandit au fur et à mesure des rares apparitions de la bête, le doute s'installe quant à la survie des personnages, la tension monte et le danger se fait de plus en plus pressant. C'est justement en privilégiant le suspens au spectaculaire, l'imagination à la démonstration que Spielberg parvint à rendre son oeuvre si emblématique. Beaucoup tenteront d'imiter ce chef-d'oeuvre, aucun n'y parvint véritablement. Mais le film en lui même n'est pas le seul à être resté dans les mémoires car sa bande originale également est devenue culte. Avec quelques notes, John Williams démultiplia la peur provoquée par le film. "Les Dents de la Mer" est désormais un modèle pour tous les metteurs en scènes qui cherchent à angoisser le spectateur mais tout le monde n'a pas le génie de Steven Spielberg.

predawolf

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 130 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/05/2017

Ah la la ! Ce film est pour ma part celui qui m'aura le plus terrifier ,c'est pour dire malgrès le fait que je vivais en Guadeloupe j'ai attendu d'avoir 14 ans pour prendre mon courage à deux mains et me baigner dans cette mer qui me faisait si peur à cause des requins .Le film d'horreur de Spielberg aura était d'un impact inconcevable pour l'époque comme jamais aucun autre film n'aura pu égaler malgrès les années peut etre y est il si bien arriver en appuyant sur ses propres phobies vu qu'il à une peur panique de la mer et surtout de ceux qu'elle cache.Mais la ou c'est surpuissant c'est qu'à l'époque tous étais inconnu ou peu connu du grand écran, qui connaissait Spielberg à l'époque? Pas grand monde car ce film n'est que sa 3ème réalisation,tout comme le trio d'acteurs principaux,qui les connaissaient ?John Williams lui aussi peu de monde à l'époque son nom n'étais pas connu . Voilà l'un des points surprenant du film c'est que c'est une équipe d'inconnus qui va etre à l'origine du premier blockbuster et qui marquera à jamais l'histoire du cinéma .Il est bon à s'avoir que c'est aussi le premier grand succès de Spielberg et c'est d'ailleurs "ce film" qui lancera son incroyable carrière! Dès l’intro du film le ton est immédiatement donné grâce à la surpuissante et méga connu BO de John Williams qui elle seule fais flipper et qui ajouter au film donne une terreur et une tension extrème ,d'ailleurs la première victime du monstre fais partis des scènes les plus marquantes du cinéma.Toutes une génération et plusieurs autres encore après se retrouverons terrifier par les profondeurs des mers et par ceux qui la peuple,même encore aujourd'hui le film en effraie plus d'un malgrès les 40 ans du film. La peur d'être dévoré par un grand requin blanc s'est propager telle un virus impossible à stopper à cause de ce film qui eu un impact direct sur les gens,le cinéma,l'éradication tragique des requins en bref sur la société entière.Qui peut se vanter d'avoir réussie cela,personne à part Spielberg .La peur fut si traumatisante pour la société qu'elle eu un impact sur les vacances et tous ce qui l'accompagne,baignade,hotel...Elle eu pour le coup des conséquence favorable aux vacances en montagne ^^.Il fallu plusieurs années pour que la phobie des gens vis-à-vis des baignades en mer retombe mais jamais elle ne s'effaceras car dans un coin de notre cerveau on finit toujours par y repenser,bravo Spielberg! Il faut dire que la peur nous atteins grâce à un sens du suspense maîtriser à la perfection, et engendre en nous une psychose .Tout sa pour dire que grâce à juste un film Spielberg aura foutu la pétoche au monde entier, et 40 ans après les gens ont encore peur ! La réalisation de Spielberg n'a pas pris une ride et reste encore aujourd'hui efficace,frappante,indémodable en bref c'est cultissime ! D'ailleurs, l’atmosphère du film doit énormément à la mythique bande originale du grand John Williams qui après Zimmer est mon compositeur préféré,il composa d'ailleurs des monuments du cinéma comme la bo connu de tous de la saga Star Wars et des premiers Harry Potter du très très lourd ! Vraiment Williams est un génie. Pour ma part le film à un point très fort c'est qu'il joue sur plusieurs phase de la peur et elle se départage en deux partie.La première partie du film joue avant tout sur le stress et la peur de ce que l'on ne voit pas,exemple: avec ses vue pris en dessous des baigneurs ou l'on voit la caméra s'approcher de plus en plus des jambes des baigneurs l'angoisses touche à son comble et nous rédies les jambes,d'ailleurs la vue subjective du requin est intelligemment mise en scène,et l'on voit très peu le requin se qui joue absolument sur notre imagination et pour le coup sur nos peurs de ce que l'ion peut pas voir ,pour le coup on se met facilement dans la peau des victimes.Pour la deuxième partie l'action est plus présente car il s'agit de la confrontation mais n'enlève en rien la peur puisque la elle se transforme en huis-clos sur le bateau de Shaw et la le requin n'est plus la seule peur,l'étendue vaste de la mer prend toutes son ampleur et on comprend qu'ils sont seules au mondes face au requin. La première partie est ma favorite et dévoile un plan artistique de mise en scène tenant du génie, d'ailleurs,en plus de ce que j'ai énuméré au dessus,les séquence ou tout le monde est pris d'une panique générale sur la plage font vraiment réelle et donne un véritable impacte à la peur viscéral et nous donne pour le coup un véritable coup de poing de mise en scène .Coté casting on à droit à 3 acteurs inconnue" Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss"qui nous en mettrons plein vue du début à la fin on ressent avec eux la peur primale fasse à ce qu'ils sont confronté.Ils sont vraiment à fond dans leur personnage et pour tout dire je les trouves tous les 3 charismatique et surtout Roy Scheider qui pour le coup nous fais facilement partagé sa peur et ce que je retiendrais de Robert Shaw en plus de sa fameuse chanson"Au revoir et adieu" c'est l'histoire absolument terrifiante qu'il raconte sur la prise de fond de L' Indianapolis. CONCLUSION:Une oeuvre à la fois fascinante, terrifiante mais par dessus tout admirable de génie pur.Une réalisation maîtrisée de bout en bout imparable et frappante à la fois .Spielberg tu est un génie!Et je terminerais par ceci: "Je le répète, ce n'est pas un accident dû à un bateau, ni à une hélice, ni à un récif de corail, ni à Jack l'éventreur non plus. C'est dû à un requin.

Estonius

Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 2 898 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/02/2013

Une réalisation maîtrisée de bout en bout, une direction d'acteurs remarquable, des scènes chocs, une musique géniale. Le film est particulièrement bien structuré mais la seconde partie, celle où le trio traque le requin est absolument fabuleuse de suspense et d'intelligence. Seul petit bémol, la réapparition à la fin de Richard Dreyfuss (concession aux producteurs qui souhaitaient un happy-end en duo ?). Du très grand cinéma !

MaCultureGeek

Suivre son activité 724 abonnés Lire ses 1 021 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/07/2013

Spielberg adapte le livre à succès de Peter Benchley et réalise un nouveau chef d'œuvre qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. La mise en scène est impressionnante, le frisson garantit et le suspense à vous en glacer le sang dans les veines. La bande-son est mondialement connue et la musique principale du film apporte de sa superbe à cette œuvre qui restera à jamais gravée dans les annales.

Chris46

Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 891 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/10/2017

" Les dents de la mer " film culte de Steven Spielberg . L'histoire se déroule pendant la saison estivale dans la petite station balnéaire d'Amity qui est mis en emois quand le corps atrocement mutilé d'une vacancière est découverte sur le littoral . Pour Martin Brody ( Roy Shreider ) le chef de la police il ne fait aucun doute que la jeune fille a été victime d'un requin affamé . Il décide alors d'interdire l'accès des plages aux vacanciers mais se heurte à l'hostilité du maire uniquement intéressé par l'afflux de touriste et lui ordonne de réouvrir les plages immédiatement . Pendant ce temps le requin va continuer à semer la terreur le long des côtes et à dévorer les baigneurs ... " Les dents de la mer " est un film culte signé Steven Spielberg récompenser par 3 oscars qui a marqué toute une génération de spectateurs dans les années 70 . Ce film est l'adaptation d'un roman de Peter Benchley sortit en 1974 . Le réalisateur Steven Spielberg qui avait été révéler en 1971 avec le film " Duel " c'est vu proposer en 1976 d'adapter le roman à l'écran . Tourner avec un petit budget de 9 millions de dollars le film en rapporta plus de 470 millions de dollars à travers le monde devenant ainsi le plus gros succès de toute l'histoire du cinéma à l'époque . Avant d'être détrôner deux ans plus tard par " la guerre des étoiles " de george Lucas . En France le succès du film fut également colossal en attirant plus 6 millions de spectateurs devenant ainsi le plus gros succès de l'année 1976 sur notre territoire . Steven Spielberg vit alors sa carrière de réalisateur exploser grâce à l'immense succès mondiale des " dents de la mer " qui en fit un réalisateur bankable qui lui permit par la suite de réaliser une pléiade de films devenu cultes ( rencontre du 3e type , Indiana jones , E.T l'extraterrestre , Jurassic Park ... ) . L'histoire des " dents de la mer " est simple mais d'une redoutable efficacité et original à l'époque avec un requin affamé qui va terroriser une petite station balnéaire en dévorant les vacanciers avec le chef de la police locale qui va alors tenter de capturer et tuer le squale ce qui va donner lieu à son lot d'angoisse , de frayeur , d'horreur , de suspense et d'action . Le film est un très bon mélange de thriller , de suspense , d'action et d'horreur / épouvante . Spielberg avait inventer un nouveau genre avec ce film le thriller aquatique dont beaucoup reprendront le concept par la suite ( " piranhas" , " peur bleu" ...) . La bonne idée du film c'est de ne pratiquement pas monter le requin à l'écran . Spielberg avait du mal à faire fonctionner le requin du film qui était un faux requin mécanique et il décida alors de le montrer le moins possible à l'écran plutôt que de montrer un requin qui ne serait pas crédible et de tout miser sur la mise en scène qui est très efficace et inventive ( par exemple avec la caméra qui se déplace sous l'eau et qui film les gens en s'approchant d'eux de manière à ce que l'on pense que c'est le requin qui les regarde et qui s'apprêtent à les attaquer ) et sa donne une vrai force au long métrage car sa rend le film encore plus stressant et angoissant car on sait pas à quoi il ressemble d'où il peut venir ce qui accentue le stresse , l'angoisse et le suspense . Le suspense est d'ailleurs maîtriser de main de maître par Spielberg . La musique de Jonh Williams qui est devenu culte est juste mythique et colle à merveille à l'ambiance du film . La musique assez angoissante et menaçante dans ses sonorités rend les scènes encore plus menaçante et angoissante nottament les séquences où le requin s'apprête à passer à l'attaque . La musique est vraiment un des éléments qui à vraiment contribuer au succès de ce film qui remporta d'ailleurs un oscar . Le film est porter par un très bon casting avec entre autre Roy Scheider très bon et charismatique dans le rôle de ce chef de la police de la station balnéaire déterminé à tuer ce requin qui terrorise la station balnéaire . Il va s'associer à Quint bien interpréter par Robert Shaw un pêcheur local bien décider à pêcher le requin et Matt Hooper bien jouer par Richard Dreyfuss un expert de l'océan et des requins qui va leur apporter ses connaissances pour capturer et tuer le requin . Le trio Roy Scheider , Robert Shaw et Richard Dreyffuss fonctionne bien . Même si le film à un peu vieillit sur certaines scènes (quand le requin est filmé en gros plan on voit qu'il est faux ) , qu'il n'a plus la force qu'il pouvait avoir à sa sortit ( a l'époque c'était vraiment novateur ce genre de film depuis on en a vu des tas du même style et qu'il n'y a plus l'effet de surprise et la force de l'époque) et qu'il contient quelques longueurs par moment il reste toujour aussi efficace et divertissant avec quelques séquences mémorables devenu cultes Spoiler: ( toute la séquence finale sur le bateau pour capturer le requin ) . Ce film a tellement marquer les esprits et a traumatisé tellement de spectateurs à sa sortie en 1976 que la fréquentation des plages a largement diminuer l'été qui a suivi la sortit du film . D'ailleurs beaucoup n'ose plus mettre un pied dans l'océan depuis qu'ils on vu ce film . Depuis le triomphe des " dents de la mer " beaucoup de producteurs et de réalisateurs ont essayer de surfer sur le succès des " dents de la mer " en lançant une pléiade de films sur les requins . Mais pas beaucoup ont réussit l'exploit de rivaliser avec les " dents de la mer " qui reste inégalable et la référence dans ce domaine . " Les dents de la mer " un classique du cinéma à voir et à revoir .

Stephenballade

Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 1 059 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/08/2015

En 1975, Steven Spielberg est encore un tout jeune réalisateur, certes auréolé des relatifs succès de "Duel" ou de "Sugarland express". Et puis l’apparition en 1974 du best-seller éponyme de Peter Benchley intéressa au plus haut point Spielberg, attiré vraisemblablement par le succès et le potentiel d’une adaptation cinématographique. Doté de ses talents de visionnaire et d’un budget 4 millions de dollars, rien ne l’arrêtera en dépit d’un surcoût de 5 millions de dollars, pour aboutir au résultat que nous connaissons tous, tant commercial (rapport de 470 millions de dollars) que marquage des esprits même 40 ans après. Le requin (notamment le grand blanc) est diabolisé, la peur des requins fut et reste omniprésente, faisant réfléchir à deux fois les gens avant d’aller se baigner à l’époque. Il faut dire que l’entame donne le ton d’entrée, avec cette visite des bas-fonds sous une musique de John Williams quelque peu angoissante. La tension monte au fur et à mesure grâce à une mise en scène réussie et une réalisation impeccable. Le trio d’acteurs principaux y est également pour quelque chose : Roy Scheider campe un chef de police qui remplit à merveille son rôle en étant obnubilé par la sécurité des habitants et des vacanciers, Richard Dreyfuss est dans la peau d’un expert en océanographie qui connait particulièrement les squales, et Robert Shaw excelle dans l'interprétation d'un vieux loup de mer au caractère bien trempé et arrogant tant il parait sûr (trop ?) de lui. Alors qu’ils sont issus d’un monde complètement différent, ils se trouvent réunis pour une seule cause, en raison d’un maire trop longtemps en proie au pouvoir de l’argent apporté par les vacances d’été s’annonçant sous le meilleur auspice. C’est à partir du moment où les trois hommes embraquent pour la traque de l’animal que l’attention du spectateur est irrémédiablement captivée. Le scénario, bien que réécrit à plusieurs reprises, est bien rédigé, offrant un déroulé logique et convaincant. Le suspense va en grandissant, l’alternance de scènes calmes et angoissantes y étant pour quelque chose, au même titre que la mise en images. Steven Spielberg nous montre ici son immense talent de cinéaste en nous gratifiant de plans inquiétants, comme cette découverte nocturne de la barque sous les rayons d’une lampe torche passant difficilement au travers des vitres salies par l’air iodé, les embruns et la saleté, rendant ainsi l’instant plus glauque et chargé de stress. Ou comme ces plans où on s'attend à voir quelque chose, mais où finalement il ne se passe rien. Spielberg a su jouer avec nos nerfs. Spielberg nous gratifie également d’images d’archives de l’institut océanographique lorsque le requin attaque la cage, sans doute dans le but d’amener de la fluidité dans les mouvements du requin et donc de le rendre aussi réaliste que possible. Car en 1975, les effets spéciaux n’ont pas la même qualité que ceux d’aujourd’hui. Le cinéaste savait déjà que son requin de 8 mètres en animatronique ne correspondait pas à l'aisance réelle de l'animal, aussi s’attache-t-il à ne le montrer qu’au strict minimum. Evidemment, 40 ans après, on voit que ça a pas mal vieilli, mais le film est toujours aussi flippant. Si flippant qu’au moment de sa sortie, "Les dents de la mer" était interdit aux moins de 18 ans, n’étant aujourd’hui déconseillé qu’aux moins de 12 ans. A l’instar de l’intrigue qui laisse un souvenir impérissable, la musique de John Williams a marqué également les esprits. Le pouvoir de l’argent y est vivement critiqué : on ne lésine pas avec la sécurité de la population. Et puis on note aussi le goût du cinéaste pour les histoires vraies qui semblent anecdotiques tant elles sont relativement inconnues du grand public, avec cette évocation de la tragédie du cuirassé USS Indianapolis. Je m’étonne même qu’il n’ait pas fait quelque chose sur ce sujet, si on tient compte de sa filmographie ("1941", "La liste de Schindler", "Amistad", "Il faut sauver le soldat Ryan", "Munich", "Cheval de guerre", "Lincoln"). Le fait est que "Les dents de la mer" ont remportés en 1976 trois Oscars sur quatre nominations, la concurrence étant très rude cette année-là. Il a d’ailleurs été le plus gros succès commercial de l’année, tant et si bien que 4 séquelles ont été tournées (mais pas par Spielberg) en 1978, 1983, 1987 puis en 1995 pour le petit écran (dont je viens d’apprendre l’existence). Autant que vous le sachiez de suite, aucune d’entre elles n’arrivent à la cheville du numéro 1. Cette réalisation fait office de référence dans le genre. Elle a été souvent imitée, mais jamais égalée. Si j’avais un conseil à vous donner, vous lancer dans la découverte de la saga serait une pure perte de temps. Autant rester sur cette version qui est le premier chef-d’œuvre du grand monsieur Steven Spielberg.

Movies97

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 471 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/10/2013

Les Dents de la Mer est le meilleur film de requin(s) au monde. Or, ce long-métrage a quant même 38 ans ; ce qui veut dire qu'aux yeux de nombreux cinéphiles, jamais un autre film du même sous-genre a réussi à faire mieux que lui durant ces 38 dernières années... INCROYABLE mais cela se justifie par la qualité du célèbre chef-d'œuvre de Steven Spielberg ! En effet, Les Dents de la Mer fait partie des films à voir au moins une fois dans sa vie (froussard ou pas!) ! Premièrement, on ne va pas se mentir, ce long-métrage mélangeant épouvante, thriller et action, ne fait plus peur aujourd'hui. Mais, il y a une ambiance qui ne met pas très à l'aise le spectateur. D'ailleurs, une chose qui joue efficacement bien sur l’atmosphère, c'est la cultissime bande originale : cette dernières composée par le talentueux John Williams (également compositeur de la saga Star Wars et des trois premiers opus de la saga Harry Potter), est très marquante (qui ne l'a pas apprécié? qui ne la connait pas?). Scénaristiquement, c'est parfait ! Le long-métrage dure un peu plus de 2H00, la fin est plutôt longue mais on ne s'ennuie pas une seule seconde ! De plus, il n'y a aucuns clichés, que ce soit dans l'histoire où dans le comportement des personnages. Le casting est génial : Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss ainsi que Lorraine Gary sont très crédibles. pour l'époque, certaines scènes sont gores ; de nos jours, on va dire qu'elles sont un peu sanglantes (sauf la scène de l'attaque finale qui est assez difficile) ; mais l'important est que les attaques du grand requin blanc ne soient pas ridicules sur nos écrans modernes. Niveau effets spéciaux, ça n'a pas pris une ride (hâte de l'acheter en Blu-ray). Malheureusement, je ne peux évoquer la fidélité au roman car je ne l'ai pas encore lu, mais étant donné mon avis positif sur ce long-métrage, ça ne saurait tarder ! Bref, ce film considéré comme le premier blockbuster américain et qui a eu beaucoup d'influence sur tout est n'importe quoi (sur la mise en scène dans les films d'horreurs avec des animaux tueurs, sur le comportement des gens vis à vis des requins (je pense à la squalophobie)) est une pure chef-d’œuvre.

Morgane B

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 96 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/08/2013

Une oeuvre à la fois fascinante, terrifiante mais par dessus tout admirable. Spielberg insufle à son histoire une dimension étrange, comme rarement constaté au cinéma, en créant le mythe du requin : On est dans l'attente pendant une grande partie du film, on l'évoque sans cesse mais on ne le voit pas, par conséquent son apparition sonne comme le début d'un final explosif, énorme, culte! Certes, le scénario est banal mais suffisament bien construit avec ses acteurs de grande qualité, sans oublier le thème musical aujourd'hui culte et archiconnu... Chef d'oeuvre de l'angoisse et de l'épouvante!

Dex et le cinéma

Suivre son activité 504 abonnés Lire ses 184 critiques

4,5Excellent
Publiée le 20/08/2012

Spielberg signe avec talent un film est incroyablement stressant. Les séquences réalisées par le maître, le tout sur la musique de John Williams sur ce requin monstrueux sont superbement réalisées ! Malgré la ridicule mode des années 70 , le film na pas du tout vieillit. Il contient quelques scènes mémorables( je parle bien sur de l'attaque où on voit pour la première fois le requin). un grand film qui a marqué d'une pierre blanche l'histoire des blockbusters et du cinéma !

AV ciné

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 381 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/02/2015

Un très bon film culte du grand Steven Spielberg ! L’histoire est très satisfaisante et Roy Scheider est convaincant ! Robert Shaw et Richard Dreyfuss sont satisfaisants et tous les autres acteurs sont très corrects. Le requin est convenable et plutôt bien fait pour l'époque et les images sont convaincantes. Les décors sont bien et les paysages de la mer sont appréciables. La station balnéaire d'Amity est agréable et les tenues des personnages sont acceptables. Chaque objet et équipement est bien conçus et le bateau Orca est sympathique. L'ambiance est plaisante et en plus magnifiée par l’excellente bande originale devenue mythique de John Williams ! Les scènes où le requin dévore ses victimes sont assez bien réalisés et il n'y a que la partie de la chasse sur le bateau qui comporte quelques petites longueurs ce qui est dommage malgré un suspense bien mené et une traque du requin plutôt entraînante. Un film donc dans l’ensemble très réussi et qui restera à jamais marqué dans nos mémoires comme le traumatisme de toute une génération, d'ailleurs même aujourd’hui qui n'a jamais pensé à ce film quand on se baigne dans la mer !

L'Infernaute de l'Apocalypse

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 392 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/08/2014

En 1975, Steven Spielberg adapte intelligemment le best-seller nautique de Peter Benchley et provoque une vague de terreur sans prècèdent dans les salles obscures du monde entier! Avec un sens du suspense consommer, il joue sur la psychose engendrèe par les requins, suggère plus qu'il ne montre la crèature (tout du moins dans la première partie) et signe une oeuvre phare du cinèma amèricain, porter par un trio grandiose: Roy Scheider en chef Brody, Richard Dreyfuss en expert des requins et Robert Shaw en vieux loup de mer! Spielberg fait donc monter la tension en rèvèlant lentement le requin avec la musique de John Williams, l'une des plus terrifiante musique du 7ème art! Quelques rèpliques sont inoubliables ("il nous faudrait un plus grand bateau") et le film nous offre ègalement une sèquence d'ouverture particulièrement flippante, celle d'une jeune fille prenant seule un bain de minuit, jouant plus que jamais sur notre peur de l'inconnu! En 1975, les fameuses dents propulsèrent Spielberg en haut du box-office, rendant cèlèbre la mythique station balnèaire d'Amity.

yohanaltec

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 760 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/08/2013

Le plus grand film de requins de tout les temps, le plus grand film de Steven Spielberg. Un chef d'oeuvre.

HawkMan

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 355 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/12/2017

Comment ne pas noter ce film comme un chef d’œuvre ?! Spielberg a crée un film extraordinaire d'intensité qui fera fuir de la plage le plus courageux d'entre nous. Pourtant le scénario tient sur un mouchoir en papier puisqu'il s'agit simplement de la traque d'un requin, alias Le Grand Requin Blanc, qui prend du plaisir à croquer des êtres humains aux abords d'une ville américaine. Même si les effets spéciaux sont vieillissants, la maitrise de la mise en scène accompagné d'une musique de John Williams devenue mythique, donnera énormément de plaisir à tout cinéphiles. Bref : un film à voir absolument mais plutôt l'hiver histoire de s'en remettre avant d'aller à la mer.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top