Mon Allociné
Les Dents de la Mer
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,8 19970 notes dont 810 critiques
49% 400 critiques 33% 264 critiques 9% 75 critiques 5% 43 critiques 2% 13 critiques 2% 15 critiques

810 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
JulienAllard

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 318 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 24/07/2016

Un chef d'oeuvre au rythme et au suspense haletant renforcé par des acteurs excellents et une bande son immersive au possible. Seuls les effets spéciaux ont mal vieilli mais ce n'est pas génant. A voir absolument.

Gabriel D.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 19/07/2016

Un film remarquable, un chef d'œuvre du cinéma! Et sans aucun doute, l'un des plus grands films de Steven Spielberg, qui n'en était alors qu'au début de sa carrière. Certes, ce n'est de loin pas le film le mieux réalisé de l'histoire et pas le scénario le mieux monté de tous les temps. Certes...mais, néanmoins quelle puissance dans ce film!!! Comme il est écrit, sur l'une des affiches originales du film, on ne verra plus la mer de la même façon. Pari réussi. Non seulement ce long-métrage a traumatisé des millions de gens (et sur plusieurs générations), tout comme il a changé à tout jamais l'image du requin aux yeux du monde entier. Malheureusement, pour eux, cela n'a pas servi leur cause. La preuve étant que certaines espèces de requins sont menacées. De là à dire, que le film a eu une influence directe sur cette chasse aux requins (et une certaine haine innée qui semble l'accompagner), il n'y a qu'un pas... Mais ce n'est pas tout, à lui seul ce film a engendré une catégorie à part de films: les films de requins. Les dents de la mer 2,3 et 4, Sharknado, Shark avalanche(!) et j'en passe. Le requin est devenu un instrument parfait du film d'horreur de série B et, pourtant, tout est parti de Spielberg. Quel visionnaire! Et le pire dans tout cela, c'est que personne n'a réussi à faire un film plus réaliste que lui... De quoi, donner encore plus de valeur à chef d'œuvre de 1975, qui est, qui plus est, très bien réalisé et très bien ficelé.

Axel F.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 18/07/2016

La mer est calme, mais un danger rôde. Une véritable machine à tuer iconique du cinéma rendu célèbre par Steven Spielberg en 1975. Les Dents de la Mer (Jaws) est un film culte et très original (pour l'époque). Steven Spielberg a su transformer un simple animal en véritable prédateur mangeur d'Homme. Ce grand requin blanc est l'antagoniste de ce film malgré le fait qu'il ne fait sa première apparation "physique" lors de la scène de l'estuaire, dans laquelle nous pouvons voir Spoiler: Bruce (nom du requin lors de la production) dévorer un moniteur de bateau à voile. Dans ce film, nous suivons trois protagonistes Brody (Roy Scheider), Hooper (Richard Dreyfuss) et Quint (Robert Shaw) dans une véritable chasse au monstre. Durant la première moitié du film, le requin enchaîne les massacres (5 victimes), nous y découvrons le danger et l'horreur qui nous attends tapis au fond de la mer. Dans la seconde moitié, les protagonistes se lancent dans une traque à bord de l'Orca (bateau de Quint). Malgré les dangers, rien n'empêche les héros de faire face à cette créature qui terrorise la petite ville d'Amity. Autour du film, le casting est excellent. Le jeu d'acteur de chacun dirigé par les talents d'un jeune réalisateur (S. Spielberg avait 26 ans lors du tournage en 1974) est formidable et nous plonge dans l'ambiance du film. Quant au scénario, basé sur le livre de Peter Benchley, les dialogues sont bons et immersifs dans chacune des situations du film. Rempli de moments cultes, comme par exemple la célèbre citation de Brody "We're gonna need a bigger boat" (traduit par "Il nous faudrait un plus gros bateau" dans la VF), à préciser que cette phrase était une impro de Roy Scheider, elle n'était pas présente dans le scénario. Les transitions entre les scènes tournées avec un vrai requin et celles tournées avec un des requins mécaniques sont très bien réalisées. Certaines scènes sont excellemment réalisées, comme par exemple le fait de mettre un acteur de petite taille dans la cage anti-requin, pour que le requin paraisse plus gros, lors de la scène où Spoiler: Hooper descend dans la cage pour administrer du poison au requin. La musique, ces 3 célèbres notes. Une prouesse (une de plus) du compositeur John Williams. La BO renforce l'ambiance pesante lors des attaques du requin et l'ambiance festive lors des scènes en relation avec Amity, la plage, la fête nationale... Petite mention spéciale pour les requins mécaniques, qui sont issus d'un travail technique encore inégalé. Pour résumer, Les Dents de la Mer est un chef-d’œuvre très original, d'où ma note de 5/5 pour ce film qui a bercé mon enfance.

darkshoes

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 39 critiques

4,5Excellent • Publiée le 15/06/2016

Le genre de film que je n'arrive pas a critiquer je n'arrive pas a dire concrètement ce que j'aime dans le film sans dire qu'il a de bons acteurs ou quelque chose du genre et je ne sais pas que c'est parce que je n'arrive pas a m'exprimer ou c'est parce que c'est indescriptible.

Tietie008

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 54 critiques

4,0Très bien • Publiée le 02/06/2016

La menace qui vient des profondeurs obscures, qui frappe et s'en va, terrorisant toute une station balnéaire. Le huis-clos final, sur le petit bateau de pêche qui part à la chasse du grand requin blanc, est un moment d'anthologie.

Pause Loisirs

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 11 critiques

4,5Excellent • Publiée le 06/03/2016

C'est un film digne de Spielberg. Félicitations, il est indémodable. Les effets spéciaux sont merveilleux.

Max Miguel Fuentes Rockatansky

Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 846 critiques

4,5Excellent • Publiée le 01/03/2016

Si "Les Dents de la Mer" est un chef d'oeuvre reconnue c'est car il a construit, tel un 'La nuit des morts vivants" pour le genre du film de zombie ce qu'est le film de requin. A savoir féroce, prenant, méticuleux, et un modèle de tension et d'exploitation de la survie. La mise en scène de Spielberg a bien évidemment façonné ce succès, chaque plan est efficace, bien monté et jamais superflu et bien-sûr la musique aujourd'hui culte s'insère dans ce monument avec panache et grâce. Bref, "Les Dents de la Mer" est un chef d'oeuvre, peut-être même le seul chef d'oeuvre du genre (bah oui, quand on a tout fait et inventer, difficile de faire mieux).

Gouchou

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 235 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 28/02/2016

Parmi les films d'horreur, il y a des classiques que l'on ne peut pas ignorer. Avec les dents de la mer, Steven Spielberg a réussi un vrai tour de force : faire peur à des millions de personnes qui ont par la suite développé une véritable phobie des requins. Il faut dire que pour l'époque (rappelons que le film est sorti en France en 1976) Les dents de la mer constituent une vraie prouesse technologique. Les moyens techniques de l'époque étant très sommaires, Steven Spielberg a tout de même réussi à mettre en scène un énorme requin blanc mangeur d'hommes. L'histoire se déroule sur une petite île américaine nommée Amity. Un nouveau shérif qui vient tout droit de New York et qui déteste l'eau a pris ses fonctions et vit paisiblement avec sa femme et ses deux fils. Toutefois, la vie paisible de cette station balnéaire va rapidement être chamboulée lorsque plusieurs attaques de requin sont recensés. La peur s'empare de la ville et le shérif est le seul à pouvoir faire quelque chose face aux politiques qui préfèrent cacher la vérité pour ne pas effrayer les touristes. Aider par un océanologue, le shérif va découvrir que le requin en question est en réalité un grand requin blanc avec un appétit pour la chair humaine assez déconcertante. Lorsqu'il réalise Les dents de la mer, Steven Spielberg n'a que 28 ans, et n'est qu'au début de sa carrière et pourtant malgré son jeune âge il est déjà une valeur sure pour Hollywood. Les dents de la mer ont rapporté plus de 400 000 000 dollars à travers le monde. Un succès commercial indiscutable pour un film dont le budget n'a cessé d'augmenter tout au long de sa réalisation. Ce film est considéré par un certain nombre de personnes comme le premier blockbuster du cinéma. Un beau succès pour un réalisateur qui allait devenir une machine à succès. Regarder Les dents de la mer en 2016 prête plus à sourire qu'à frémir, mais les progrès techniques et les effets spéciaux ont tellement évolué qu'il ne pouvait en être autrement. Ce grand requin blanc qui a effrayé tant de monde est aujourd'hui totalement obsolète et ne ferait pas peur à un enfant. Mais ce qui n'a pas changé c'est la force de la musique signée par un autre monstre sacré : John Williams. Le compositeur de génie à fait pour les besoins du film une musique qui restera à jamais dans les mémoires et qui fait bien plus peur que le requin en lui même. D'ailleurs le film doit beaucoup à cette musique angoissante. Les dents de la mer est film qui bien que dépassé mérite d'être vu car il contient tous les codes d'un film d'horreur à succès et il a inspiré bien des réalisateurs depuis.

Adrien B.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 221 critiques

3,5Bien • Publiée le 06/02/2016

La musique de John Williams y est pour beaucoup (avec la realisation de Steven Spielberg- )dans le succes et la reussite du tout premier blockbuster de l histoire du cinema. Le film fait frissonner le spectateur comme il se doit par l epouvante et l action dont il regorge.

Orikrin Y.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 512 critiques

2,5Moyen • Publiée le 01/02/2016

Une oeuvre d'anthologie qu'on aurait pas cru pouvoir vieillir. Et pourtant, du point de vue d'aujourd'hui il devient même compliqué de s'imaginer pourquoi il avait impressionné à l'époque. Ce qui frappe, c'est déjà qu'il n'innove en rien dans le rythme, qui est très lent, et ne profite pas de l'attente angoissée du spectateur pour rendre le mystère plus intrigant encore. Finalement, une seule notion alimente le réservoir anxiogène : la taille du squale, dont l'histoire fait tout un plat et qui est finalement la seule chose dont un spectateur contemporain peut encore s'étonner. C'est une bonne chose que Spielberg ait accédé à la reconnaissance grâce à ce film mais il aurait sans doute été beaucoup plus réussi avec la même ambition mais de meilleurs acteurs. https://c3porikrin.wordpress.com/

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse