Notez des films
Mon AlloCiné
    Volt, star malgré lui
    note moyenne
    3,5
    6656 notes dont 665 critiques
    répartition des 665 critiques par note
    169 critiques
    248 critiques
    76 critiques
    129 critiques
    35 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Volt, star malgré lui ?

    665 critiques spectateurs

    Alolfer
    Alolfer

    Suivre son activité 7 abonnés Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 22 juin 2020
    Film moyen que je n ai jamais accroché pour son histoire , ses personnages etc.. film tout de même conseiller pour les enfants
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juin 2020
    Côté scénario, « Volt, star malgré lui » est assez original car il est proche d’un « Truman Show » avec son héros d’un univers fictif auquel il croit, le tout dirigé par une société qui l’utilise pour des besoins d'audience. Mais à la suite d'un malentendu, il va se rendre compte que son monde est bien différent de la réalité, qu’il n’a aucun super pouvoir mais au cours d’une aventure picaresque, il découvrira l’amitié, ainsi que sa vraie valeur au fil des événements. Ainsi, action, humour et message contre l’abandon des animaux en filigrane défilent sous nos yeux avec un protagoniste principal assez creux mais entouré de personnages secondaires très drôles (notamment Rhino et les pigeons !) ce qui en fait un bon divertissement auquel il manque toutefois une ou deux scènes mémorables pour devenir culte !
    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 323 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mai 2020
    On ne peut s’empêcher de penser à « Truman Show » en regardant ce dessin animé : le chien croit à ce qu’il fait alors qu’il est simplement le héros d’une émission de télévision. L’introduction est splendide, le chien et sa maîtresse sont trop mignons et le boss des studios est haïssable à souhait, quand à l’homme à l’œil vert, c’est le méchant idéal. En somme, une histoire sympa avec de bons personnages – principaux et secondaires -, une bonne dose d’humour et pas mal d’émotions (parfois même des émotions fortes), une animation top-niveau et un rythme endiablé, que pourrait-on demander de plus ? Je me suis régalé et ma fille de 4 ans a adoré.
    floramon
    floramon

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 961 critiques

    2,5
    Publiée le 18 avril 2020
    le film est bien fait mais l'histoire n'est pas assez intrigante , ce qui est dommage car l'idée de base était bonne, on suit le film sans avoir vraiment envie De connaite la suite.un Disney non marquant .
    Le critiqueur critiqué
    Le critiqueur critiqué

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 12 janvier 2020
    Bon par où commencer ??? Ah oui ! Déjà le jeu de mot sur l’affiche du film « à la croquette de l’Ouest ! » QUEL JEU DE MOT DE MER*E 😂. Aussi aidez moi, il s’appelle « Volt » ou « Bolt » parce que dans le film cela change tous le temps !!! On s’y perds, c’est incroyable !!! Bref un film nul, avec des personnages nuls, et une histoire nul !!! Et vous pouvez chercher le fun là dedans mais bon courage spoiler: IL EST INVISIBLE 😂 [
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 843 critiques

    1,0
    Publiée le 4 septembre 2019
    Houlà, on se trouve clairement dans la phase la moins créative de Disney. C'est moins mauvais que je ne le redoutais mais le film s'inscrit clairement dans la période où la qualité des dessins animés Disney allaient de mal en pis (période entamée avec La Ferme se Rebelle et dont le summum a été atteint avec Chicken Little et Bienvenue chez les Robinson). Autant le design du chien passe, dans un style assez simple et épuré, autant le design des humains et des autres animaux est particulièrement raté. Le rendu visuel est pour moi à peine supérieur à celui de Bienvenue chez les Robinson qui était jusqu'à maintenant de loin le dessin animé Disney le plus moche qu'il m'ait été donné de voir. Le film est au mieux divertissant et fun mais absolument jamais magique. Il y a quelques moments d'émotion mais ils sont peu marquants. Le côté fun est principalement porté par le hamster Rhino et il y a quelques bonnes pistes comiques (notamment le décalage entre la vie fantasmée de la réalité). Les quelques chansons présentes sont peu convaincantes pour ne pas dire complètement oubliables (on les remarque pas du tout), mais j'ai l'impression que Disney a décidé d'arrêter les chansons dans leurs productions à part pour leurs contes de fée (Raiponce, La Princesse et la Grenouille ou plus récemment la Reine des Neiges). Le casting au doublage est pas mal (avec Richard Anconina dans le rôle-titre) mais pas aussi prestigieux que le casting original (John Travolta et Miley Cyrus). À mon avis, le film n'est pas assez fun pour les ados (Shrek a offert quelque chose de bien plus réussi dans ce registre) ni assez émouvant ou initiatique pour plaire à des enfants ou leurs parents. Du coup, le relatif faible succès critique de ce film (qui ne fera jamais partie des classiques d'animation intemporels) n'est pas particulièrement surprenant.
    Arthur Guezou
    Arthur Guezou

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 334 critiques

    2,5
    Publiée le 5 août 2019
    Le film est très moyen, mais l'animation est très jolie. Le scénario est plutôt original mais les personnages trop simplet.
    Eglantine L
    Eglantine L

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 124 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2018
    Volt est un film d'animation satisfaisant,on ne se prend pas la tête avec son histoire.L'aventure de Volt commence par une espèce d'enquête mystérieuse.Pendant tout ce film on se marre,et on ne s'ennuie pas.
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 870 critiques

    4,0
    Publiée le 4 avril 2018
    Avec Volt, Star Malgré Lui, Disney signe son grand retour après quelques années dans le creux de la vague car ce 48ème classique d'animation du studio aux grandes oreilles est une belle réussite. L'histoire est un peu celle de Truman Show mais version canine et est plaisante de bout en bout. C'est un road trip sympa avec des personnages réussi que ce soit Volt qui est super mignon, la chatte Mindy, le hamster Rhino, les pigeons qui apportent une touche humoristique ou encore Penny. J'ai aimé voir Volt découvrir le monde extérieur ainsi que le fait d'apprendre ce que les chiens libre font. Mais j'ai trouvé dommage que dès le début on passe directement à cinq ans après et du coup je trouve qu'il manque une partie de l'histoire. J'aurais aimé savoir ce qui se passe pendant ces cinq années. J'ai adoré la scène spoiler: ou Volt reste avec Penny dans la fumée c'est très touchant. Pour le reste visuellement le design m'a plu même si ce n'est pas la plus beau dessin animé qui soit et la b.o. est assez discrète il y à peu de chansons mais elle est bien. La fin quant à elle clôt d'une bonne manière ce long-métrage. Au final Volt, Star Malgré Lui est un bon Disney qui mérite d'être vu et qui est fait aussi bien pour les petits que les grands.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 18 janvier 2018
    Un excellent film d’animation pas très original et visuellement réussi des studios Disney avec une histoire touchante, des personnages attachants et une animation soignée.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 225 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2017
    La transition de la 2D à la 3D chez Disney n'a pas été une partie de franche rigolade dans l'histoire de la boîte à rêves de tonton Walt. Dans les années 2000, entre suites de grands classiques direct to vidéo réchauffées à la pelle et flops continu de leurs productions 2D ("Atlantide" et "La Planète au trésor"), l'écurie de Mickey, Clochette, Aladdin, Simba ect, a du changer son fusil d'épaule en s'essayant à la 3D sous peine de définitivement se retrouver à la traîne derrière Pixar et Dreamworks qui menaient la danse avec une avance considérable sur le plan économique. Et on a tendance à l'oublier mais côté animation 3D Disneyienne, la citrouille ne s'est pas directement transformée en carrosse, il a d'abord fallu un (même plusieurs ^^) brouillon(s) avant d'atteindre la beauté colorée et esthétique sublime de Raiponce (2010). Après la catastrophe visuelle que fut Chicken Little en 2005 (véritable "Zootopie du pauvre" et sans doute "Worst Disney ever !") et l'échec critique de "Bienvenu chez les Robinson" (2007), Disney a pourtant prit le risque de tester une troisième fois l'animation en images de synthèse. Ce 3ème essai, c'était "Volt" ! Nous sommes en 2008, alors que Pixar continu d'enchaîner les succès critiques et financiers au box office mondial avec son dernier p'tit robot, "Wall-E" (533 millions de dollars de recettes mondiales) et que Dreamworks, de son côté, nous sort le topissime premier volet de ce qui deviendra une des meilleurs trilogie de l'animation, "Kung Fu Panda" (également un succès financier avec pas moins de 631 millions de dollars récoltés), même si Disney n'avait toujours pas reconquit ses lettres de noblesse d'antan, en cette fin des années 2000, se ressentait un petit vent annonciateur d'une tempête dans le monde de l'Animation...les prémices du 4ème Âge d'or Disneyien ! Si à mes yeux, le 4ème Âge d'or a commencé avec Raiponce en 2010, en terme d'animation 3D, "Volt, Star Malgré lui" avait déjà un parfum de modernité. Si "Raiponce" a lancée la modernité des Disney de Princesse, si "Zootopie' a modernisé le Disney d'animaux anthropomorphes l'année dernière, "Volt" lui, avait déjà posé les bases du nouvel âge d'or en modernisant les Disney de chats et chiens ! "Volt, Star malgré lui", 48ème classique d'animation des studios Disney réalisé par Byron Howard et Chris Williams sorti en 2008 (2009 en France), nous raconte l'histoire d'un petit chien berger blanc, véritable vedette hollywoodienne. Depuis qu'il est chiot, Volt, élevé par la petite Penny, sa maîtresse humaine, vit H24 dans les studios Hollywoodiens dont il est la star d'une série TV d'action-SF aux côtés de la fillette. Seulement voilà, n'ayant jamais vécu autrement qu'à travers la fiction, sur demande des producteurs souhaitant lui cacher la vérité, Volt n'a pas conscience d'être dans la fiction. Aussi, lorsque accidentellement il se retrouve embarqué loin des studios de l'autre côté de l'Amérique, Volt doit alors faire fasse au monde extérieur...et sans supers pouvoirs ! Mais bien décidé à retourné au plus vite à Hollywood, Volt se lance alors dans sa plus grande aventure qui lui fera faire la rencontre d'une chatte de gouttière prénommée Mitaine et d'un Hamster du nom de Rhino, son plus grand fan. Mais un chat, un chien et un rongeur, survivront ils aux 1001 dangers de la ville ? Volt réussira t-il à retourner aux côtés de Penny ? Au terme de cette aventure, prendra -t-il conscience de la distinction Cinéma/réalité ? Et plus généralement ou s'arrête la Fiction, ou commence la réalité (et vice versa) ? Ou est la frontière entre les 2 ?? Voilà pour le pitch global. Verdict : euh là là...ça faisait des années que je l'avais pas revu celui là ^^. "Volt" fait parti de ces Disney que j'ai très peu regardé (genre une ou deux fois au plus) et que je redécouvre totalement bien des années après. Je ne sais pas pourquoi mais, jusqu'à aujourd'hui, je rangeais "Volt" sans trop de jugement précis, dans la catégorie des sous Disney oubliables...jusqu'à aujourd'hui ^^. Redécouvert sur un coup de tête et là...COUP DE JUS ! Un véritable courant électrique d'une grande douceur !! "Who let the dog out ?!" Un très bonne redécouverte ! Entre "La Belle et le Clochard" (1955), "Les Aristochats" (1970), "Oliver et compagnie" (1988) et "L'incroyable Voyage" à travers une esthétique moderne 3D détaillées et colorées, "Volt, Star malgré lui" nous offre une aventure canine trépidante, drôle et prenante ! Pas forcément novateur dans la forme ou il n'échappe pas à quelques clichés attendus comme spoiler: la fait d'avoir encore affaire ç une histoire de chien qui veut rentrer chez lui, le passage à la fourrière avec kidnapping ect, "Volt" se différencie clairement à mes yeux par les thématiques qu'il aborde en sous texte et pour le coup, ça compense amplement ses faiblesses. Car "Volt", ça n'est pas qu'un bête divertissement naïf pour enfant avec un protagoniste canin comme on en voit à la pelle sur Gulli, en direct to vidéo ou sur Disney channel NAN ! Dans "Volt", Disney aborde pour la première fois explicitement le monde du cinéma derrière la caméra, dans les coulisses à travers une mise en scène d'une mise en abyme complète du Cinéma et même du monde de la scène doublé d'une critique du Star Système Hollywoodien très astucieusement paramétré dans les moindres circuits du générateur scénaristique au watt près ! Le scénario de "Volt" joue très bien sur la thématique de la frontière entre Cinéma et Réalité en évitant tout biais de naïveté . Là l'histoire est réfléchie sur l'ensemble des séquences et, le duo Howard/Williams prennent même le risque payant d'exploiter à fond leurs thématiques en complexifiant : Réalité dans la Fiction/Fiction dans la Réalité...allant parfois même jusqu'à additionner/théoriser/superposer la notion centrale de Fiction qui forme ici un matériau hyper extensible et d'une efficacité foudroyante tant elle est fondée et résonne vraie ! Ce n'est pas un hasard si à un moment le personnage de Mindy fait mention de Stanislavski car ici, le film tout entier reprend et interroge le postulat théâtral du metteur en scène de théâtre Russe (1863-1938) ! Ainsi se pose la question de l'Acteur et du Personnage dans un film que nous regardons et qui traite de la fiction (une fiction dans la fiction de la fiction....INCEPTION O_O !!). Faut il incarner son personnage ? Croire au personnage que l'acteur incarne ou prendre ses distances ? Tout en pouvant mettre ses questionnements théâtraux sur fond de la théorie du 4ème Mur de Rousseau ! ^^ A partir de là, Disney joue là dessus et multiplie les péripéties et retournements de situations qui découlent de cette "Dramaturgie d'animation" (oui j'ai inventé ce terme xD). Le Cinéma créer des apparences trompeuses, de ce postulat théorique les réalisateurs trouvent une batterie supplémentaire pour rajouter une touche d'émotion sans en faire des kilowatts. On n'est pas très loin d'un style à la Lubitsch pour le coup ( " The shop around the Corner", 1940 ou "To be or not to be", 1942) ^^. Sans parler tout simplement des séquences de la série TV dans le film ou Disney se permet de nous offrir un petit bonus d'effet spéciaux accessoire à base de rayons lasers, d'hélicoptères et de courses poursuites speed et explosives entre "Tron" et "Les Indestructibles" (en même temps, John Lasseter était derrière les réalisateurs, logique). Côté personnages, on a droit à un casting au poil avec un trio de boules de poils aussi amusant que touchant qui, encore une fois à vue d'oeil paraissent très archétypés mais qui se révèlent par la suite bien plus que cela. Tout d'abord, le protagoniste, Volt est recherché, le personnage à beaucoup à offrir niveau humour dont les gags tirent assez bien parti de ce décalage entre Fiction et Réalité chez le personnage croyant dure comme fer être toujours dans le cinéma. C'est d'ailleurs en ça que son évolution est intéressante à suivre. Mitaine passe bien aussi, une sorte de Thomas O'Maley version femelle désillusionnée de la vie, et Rhino aussi saura briller bien plus que par son côté mignon ! Niveau graphismes, si ceux de "Volt", contrairement à ceux de Raiponce ont encore recours aux storyboards à la main, même s'il y a encore quelques progrès à faire, restent coloré, gaies, fluides et agréables pour la rétine, on sent qu'on est visuellement plus qu'à une patte du 4ème Âge d'or ! Pour conclure (je pense que j'en ai assez dit), "Volt, star malgré lui" est un très bon Disney ! Modernisant les films d'animation canin-félin tels les grands classiques : "La Belle et le Clochard" ou encore "Les Aristochats" à travers une immersion-réflexion dans le monde Hollywoodien, interrogeant les rapports entre Fiction et Réalité tout en 3D, "Volt" est une vraie réussite qui mériterait plus de reconnaissance !
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 800 critiques

    3,0
    Publiée le 24 mai 2017
    Une histoire de Disney retraçant l'histoire d'un chien qui decouvre la realité, un peu decevant pour un Disney, mais si on passe un bon moment
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 851 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2017
    Un bon Disney qui est vraiment divertissant. Volt est un petit chien qui depuis tout petit est le héros d'une série télévisée. Convaincu que ses super-pouvoirs et ses actes héroïques sont réels, il va vite se rendre compte du contraire après s'être échappé accidentellement du lieu de tournage de la série. N'étant jamais sorti en-dehors du plateau, Volt va se retrouver confronté à la vraie vie. Il va faire connaissance d'un chat et d'un rongeur. Et des amitiés vont ainsi éclater durant cette belle épreuve que va devoir accomplir Volt : retrouver sa maîtresse, qui s'est toujours occupée de lui, sans pourtant ne jamais lui révéler qu'il est un chien comme les autres. Loin de celle-ci, Volt va alors tout faire pour la retrouver. Un beau geste d'amour entre un animal et un humain. Ce film bénéficie de personnages attachants et agréables à suivre. Le trio Volt-Penny-Rhino fonctionne très bien, leurs personnalités sont parfaitement complémentaires et donnent lieu à quelques gags très drôles. Par ailleurs quelques personnages secondaires sont non moins réussis, qu’il s’agisse des animaux (les pigeons, qui nous gratifient d’un running-gag tout le film durant), ou des humains. Le scénario est tout à fait intéressant, même si on retrouve la construction très classique désormais de ce genre de film. Le scénario se veut ainsi très simple, ne cherche à aucun moment à faire dans l'excès. Les personnages sont très attachants. Assez curieusement, aucun méchant ne répond à l'appel dans ce film sans que cela ne desserve l'intrigue. Heureusement, la quête intérieure de Volt, Mitaine et Penny reste suffisamment attachante pour ne pas s'ennuyer durant le film. L'animation est toujours aussi magnifique avec des décors très bien travaillés mais aussi des effets visuels réussis et de beaux effets en 3D. Enfin la bande-son est sympathique. Au final, un joyeux road-movie plutôt classique mais très sympathique, un bon classique d'animation Disney
    Maksa
    Maksa

    Suivre son activité Lire ses 51 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2016
    Un bon film sans plus, qui nous montre encore une fois que le chien est le meilleur amis de l'homme.Les personnages sont attachant et l'histoire intéressante. A voir.
    Aventures d'Akira
    Aventures d'Akira

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 73 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juin 2016
    De tous les autres chiens animés , Volt est le plus classe des film d'animation Disney : il est beau , pure race ,courageux et fidèle à sa maitresse ; telle Lassie mais en animation . Au début je croyais que Volt avait réellement des super pouvoirs car je zappais toujours le moment ou on découvre que en fait Volt n'est qu'un acteur . Mais même quand j'ai compris , je l'ai toujours autant aimé . Il est même meilleur que Rox et Rouky parce que là au moins , c'est le chien le héros . Un grand 5/5 pour ce toutou fidèle !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top