X-Men: Le Commencement
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 17 868 notes dont 2 207 critiques  | 
  • 486 critiques     22%
  • 968 critiques     44%
  • 494 critiques     22%
  • 156 critiques     7%
  • 65 critiques     3%
  • 38 critiques     2%

2207 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Maximemaxf

77 abonnés | Lire ses 210 critiques |

   4.5 - Excellent

Après le second volet de la saga X-Men, il y a eu deux autres films qui ont fâché énormément de fan, "X-Men l’affrontement final" de Brett Ratner qui est particulièrement détesté et "X-Men Wolverine Origins" qui n’a pas eu le droit à un meilleur traitement de la part du public. Sachant que ces deux films ne sont pas du tout apprécié voire carrément haïs, je les ais évité, et je me suis enfin décidé à voir X-Men First Class (parce que le titre original est meilleur) ayant adoré les deux premiers films de cette saga. Ce préquel a été réalisé par Matthew Vaughn dont j’attends impatiemment son prochain film, mais Bryan Singer, le réalisateur des deux premiers films, a écrit en partie le scénario du film et c’était en quelques sorte son retour dans la saga X-Men, et ce film est pour moi et pour beaucoup un passage obligé avant de voir "X-Men Days of Future Past" qui est sorti en juin dernier, et non pour rappel je n’ais pas lu la BD ni vu les films de Ratner et Gavin Hood donc je n’en parlerais pas. Que vaut "X-Men First Class" : encore une fois, c’est excellent et au-delà de la quasi-totalité des blockbusters de super-héros que Marvel nous pond ces dernières années mais, si il surpasse le premier film, le second volet reste le meilleur film de la saga pour le moment, étant donné que je n’ais pas vu le dernier film sorti. Passons au casting, Patrick Stewart et Ian McKellen cèdent leur place à James McAvoy et Michael Fassbender pour jouer Charles Xavier et Magneto jeunes. On nous avait promis de raconter dans ce film comment ils en sont devenu à être ennemi alors qu’ils étaient camarades, et on est loin d’être déçu, Charles Xavier est présenté comme un jeune étudiant brillant contrôlant déjà parfaitement ses pouvoirs et largement doué de sagesse mais avec une part d’insouciance et de maladresse dû à sa jeunesse, et bien sur, ce qui attise le plus d’intérêt, Spoiler : c’est que Mystic alias Raven est sa sœur adoptive, interprétée par la splendide Jennifer Lawrence. James McAvoy est évidemment très bon mais il ne m’a pas fait oublier le charme de Patrick Stewart, il est dans le personnage et se montre totalement investis, mais voilà je suis plus habitué à voir Charles Xavier en professeur sage et en fauteuil roulant qu’en jeune professeur à l’avenir brillante Spoiler : avec une sœur adoptive qu’il a recueilli dans sa jeunesse. Michael Fassbender, c’est un peu pareil, encore une fois je suis plus habitué à Ian McKellen mais l’acteur en lui-même fait un super travail et on apprend enfin comment il est devenu ce vieux mutant sage prônant la supériorité des mutants face à l’espèce humaine et pourquoi il a autant de mépris pour les humains. Quelque part, on ne peut pas le détester pour être passé du côté obscur parce que sa vie est une tragédie, pas une tragédie à deux sous ou éculé jusqu’à l’os mais une vraie tragédie, un pouvoir qui l’a maudit depuis sa naissance et le fait qu’il soit juif lui a porté malheur, et le parcours qu’il suit dans ce film démontre logiquement comment il est devenu aussi dangereux et antihumain par la suite, et puis par moment il dégage un putain de charisme Spoiler : notamment quand il descend des nazis en Argentine pour retrouver le docteur Shaw qui réveillé ses pouvoirs de force en tuant sa mère, et qui l’entraînera à partager sa vision sur les humains. Mais disons le franchement, c’est Mystic qui a le parcours le plus intéressant : on nous montre qu’elle est humaine (ironique), et qu’elle fait un sérieux complexe sur sa condition de mutante car elle a honte d’être ce qu’elle est, ce qui changera au fur et à mesure puisque Magneto lui permettra de s’affirmer en tant que tel et au final d’accepter entièrement ce qu’elle est, car comme elle le dit : Spoiler : « Mutant et fier de l’être ! », elle ne renie pas sa différence comme certain et ne l’utilise pas comme preuve de supériorité ici, et contrairement à "Happiness Therapy", Jennifer Lawrence ne surjouait pas et elle était parfaite, pas autant que dans "Hunger Games" mais quand même. Sebastian Shaw, est un super méchant, à la manière d’un Hitler car bien que mutant, Spoiler : il ne l’était pas à la base et tout son discours pour prouver la supériorité des mutants comme le discours d’Hitler servait à démontrer la supériorité de la race aryenne n’est que de belles paroles pour dominer le monde, et j’adore la scène Spoiler : ou il exulte de joie en voyant Erik libérer ses pouvoirs sous le coup de la colère après que le docteur ait tué sa mère de sang froid, on aurait dit un gamin content d’avoir ses cadeaux à son anniversaire tellement c’était cruellement bon. En plus Kevin Bacon était à fond dedans, c’était jouissif à voir. Pour le reste des acteurs, à part pour le personnage de Hank McCoy qui a un dilemme assez ridicule et refuse d’affirmer sa différence mais dont l’acteur se montre vraiment persuasif, je n’ais pas grand-chose à dire, tout le monde fait un super boulot sauf… oui je dis bien sauf parce que désolé mais : quand je vois Lucas Till sourire en continu Spoiler : même lorsque Darwin se fait tuer par Shaw, c’est problématique ! Son rôle le plus connu est dans un film de Hannah Montana qui est dans la lignée de la saga nanardesque "High School Musical" donc c’est pas étonnant, mais son personnage a le mérite d’être très tertiaire donc ça passe et au final, il n’y a pas de problème réel avec les acteurs qui font tous un excellent boulot. Pour ce qui est de la musique, le travail revenait à Henry Jackman qui est également le compositeur du prochain Disney "Les Nouveaux Héros" que j’attends impatiemment et je voulais voir de quoi il était capable d’ici là. Contrairement à John Ottman, il a eu l’idée de reprendre un thème du premier film pour rester dans l’esprit de la saga, choix ingénieux et globalement l’orchestration est excellente offrant plusieurs mélodies mémorables, comme le thème du Cérébro ou ce Magneto, donc ça me rassure pour le prochain classique des studios Disney au niveau de la musique. A la réalisation, là ou Bryan Singer filmait ses films avec beaucoup de réalisme et en jouant principalement sur des couleurs sombre, Matthew Vaughn a opté pour un aspect kitsch mais discret, coloré, qui colle à l’ambiance des 60’s, l’univers est donc plus libéré et décomplexé que dans le style de Singer avec un style correspondant à la période en question (je veux dire : le plan du méchant fait penser à celui d’un méchant de James Bond, son sous-marin aussi et son équipe également, la fauve bleu américaine affronte la bête rouge russe, etc…) mais les thématiques sont toujours bien traité comme dans les autres films avec plus ou moins de subtilités, à savoir la discrimination, la peur de ce dont ignore et le point de vue des mutants qui se reproche des opinions politique. Les scènes d’actions sont bien filmé, mais c’est un des rares points ou je vais quand même râler un petit coup : étant donné qu’on a un autre réalisateur de Singer, j’espérais que les combats seraient plus mis en avant vu les pouvoirs des nouveaux mutants qu’on découvrait, mais au final ça reste limité et ce n’est pas aussi fun et libéré que je l’espérais et c’est vraiment dommage vu toutes les possibilités que ça offrait. Malgré tout, la mise en scène offre pas mal de scène symbolique Spoiler : comme la mort de Shaw sur un montage parallèle (qui m’a étrangement fait rire tellement j’imaginais Charles Xavier à la place de ce pauvre gars), et certaines scènes assez ingénieusement filmé et monté, comme quoi Bryan Singer n’est pas le seul réalisateur à assurer sur ce point quand il faut faire un film sur les X-Men qui se veut sérieux. Mais qui sait aussi faire dans l’humour, que ce soit avec Spoiler : le caméo de Hugh Jackman en tant que Wolverine qui envoi chier Erik et Charles lors de leur première rencontre à un bar, ou Spoiler : lors d’une réunion entre les jeunes mutants qui choisissent leur pseudonyme et font une démonstration de leur pouvoir, comme quoi ça ne fait pas de mal de voir cet univers un peu plus relâché par moment. Même si le scénario de Singer est principalement sérieux, le film gère très bien son rythme, que ce soit pour l’action, les scènes de détente ou les moments plus sérieux ou intimiste entre les personnages, après tout c’est le principal point fort de cette saga, l’évolution des personnages. Bref, ce film est un retour aux sources qui fait un très grand bien à une saga qui était en péril à cause de plusieurs films décevant et mal aimé par les fans de la saga. Le développement des personnages se sent, la réalisation est impliquée et passionnée, l’histoire est toujours aussi excellente et fait un très bon rapprochement malgré une ou deux incohérences mineurs, et la musique est excellente, en gros c’est un troisième excellent film X-Men qui m’ait été donné de voir, maintenant il faut attaquer le dernier opus sorti qu’est "X-Men Days of Future Past".

Simon P.

30 abonnés | Lire ses 106 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Alors là on atteint le sommet. C'est intelligent et tout à fait dans l'esprit de la saga . On retrouve encore des thèmes généraux traités ici avec intelligence (acceptation de ce qu'on est, choisir qui l'on veut devenir ...) , des personnages magnifiquement interprété par des acteurs extrêmement talentueux. On retient évidemment la scène de fin.. magnifique.


Oswald Cobblepot.

42 abonnés | Lire ses 1307 critiques |

   2 - Pas terrible

Un prequel du premier X-Men, pourquoi pas c'est la mode. Oui, mais le problème c'est que "X-Men : Le Commencement" est bourré d'incohérences avec le reste de la saga. Donc non seulement ça, mais même dans l'histoire il n'y a rien d'extraordinaire ou de sensationnel. Tout les stéréotypes sont là (l’intello, le gentil / méchant, le méchant, le groupe de gentil, la menace forcément mondiale...), ce qui est dommage. Donc déçu par les incohérences et déçu par l'histoire qui manque de panache, de vie.

PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

42 abonnés | Lire ses 470 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Tout d'abord, un grand merci à Matthew Vaughn, car son film est à mon sens le plus aboutit de la saga X-men. Une saga au niveau déjà très élevé, mais ce dernier relève le défit suprême de nous surprendre d'avantage. Sans oublier la contribution scénaristique remarquable de Bryan Singer, créateur des deux 1er opus. On attendait au mieux de ce film qu'une vulgaire séance de radotages entrecoupée d'un empilement de futilités. Mais pour un préquel, ce dernier apporte une réelle gratification supplémentaire à la franchise. Les origines des principales figures emblématiques mutantes. Vaughn réussi l'exploit de rendre chaque personnages attachant, aussi bien à travers leurs passés respectifs que lors des interactions entre protagonistes. Ici, les seconds rôles apparaissent sans aucune pudeur au centre de l'écran, si bien que la cohésion du groupe transcende le spectateur. Nous voila plongé dans la décennie 60's, en plein cœur de la guerre froide. En plus de leur propre combat perpétuel, les mutants doivent s'occuper de celui des humains. Un spéctacle ahurissant pour une classe visuelle sans nom. Les scènes d'action restant sobres et créatives. Le choix des acteurs est également remarquable. James McAvoy terriblement sympathique et altruiste en professeur Xavier, et Michael Fassbender en éternel révolté vengeur qu'est Magneto. Deux idéologies opposées pour une seule issue. On ressent clairement les relations conflictuelles entre les deux camps, mais également l'entente impossible avec les humains. Les choix de chacun se confirment, les identités se dévoilent et les choses prennent enfin tout leur sens. La mise en place de la mythologie future apparait de manière crescendo et purement passionnante. Matthew Vaughn apporte une incroyable profondeur à ses personnage ainsi qu'au scénario. Il a su mesuré l'impacte de son œuvre sans en dénaturer l'origine par un blockbuster bourrin et sans aucune saveur. Tout est calibré avec minutie et professionnalisme pour un plaisir sans limite. C'est un fait, les X-men ont encore de beaux jours devant eux et sont loin d'être périmés. Grandiose. 5/5

jc .

0 abonné | Lire ses 19 critiques |

   2 - Pas terrible

2 étoiles , bon n était pas nul non plus mais bon le moins bon sur de la saga , je lis ici que hug jackman a fit une apparition ? ben moi pas vu ! ou alors j ai somnoler LOL , des incohérences qui choc , le professeur Xavier déjà en fauteuil sa ne vas pas sa , et puis c est quoi ce pouvoir stupide de crier pour pouvoir voler ??????

napoz

0 abonné | Lire ses 14 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce pré quels est vraiment superbe. Ils surpasse les trois autres films X-men. Le jeux des acteurs est très très bon, ce film est un régale pour les jeunes fan de super héros qui n'ont pas pu lire les comics.

Clément D.

0 abonné | Lire ses 27 critiques |

   1 - Très mauvais

En général j'aime bien les films X-Men mais là c'est pas possible. Je l'ai vu après X-Men days of future past et il lui est nettement inférieur ! Mal réalisé, mal joué (seul James McAvoy s'en tire bien) et avec des effets visuels digne d'un nanar, ce film est de loin le plus mauvais de la série, pas étonnant quand on voit que c'est le seul non réalisé par Brian Singer. On aurait aimé que les personnages de Hank et Ravn soient plus développés, on ne comprend pas pourquoi Raven s'en va avec Magneto alors qu'on nous donne l'impression qu'elle est amoureuse de Hank. Bref, bien trop de déchets pour un film très attirant sur le papier !

sevenip

3 abonnés | Lire ses 50 critiques |

   4 - Très bien

Très bon et très bonne idée de scénario, surtout la scène finale. Comment amené nos X-Men vers ce qu'ils sont... avec une réalisation très rythmé e et une bande son bien ajusté, X-Men le commencement est un des must de la série.

Kilian Dayer

14 abonnés | Lire ses 419 critiques |

   3.5 - Bien

Voici un nouveau départ pour les mutants de X-Men, orchestré par le très créatif Matthew Vaughn. Nouveaux acteurs, nouvelle époque, le film s’inscrivant dans la catégorie des préquels, et remise à niveau des bases de la trilogie initiale. Le cinéaste britannique succède ainsi à la Brian Singer, papa de la franchise, et à Brett Ratner, pour offrir un réel second souffle à une saga qui n’avait semblait-il plus grand-chose à offrir. Le talent de metteur en scène de Vaughn, pour rappel auteur de Layer Cake ou encore Kick-Ass, et la prestance d’acteurs tels que Michael Fassbender, James McAvoy ou encore Jennifer Lawrence font incontestablement de First Class le film le plus abouti dans l’univers des célèbres mutants. Aussi kitsch que soigné, le film de Matthew Vaughn en impose, simplement du fait de son statut de Blockbuster intelligent, du moins respectueux de son public. Le cinéaste, tout britannique qu’il est, de même qu’une bonne partie des comédiens engagés, donnent un air très fantasque à un film qui se veut orienter, historiquement, dans l’univers de la guerre froide, référence faite à la crise des missiles de Cuba. Décors sublimes librement inspirés des grands plateaux vintage des anciens James Bond, musique discrète mais diablement adaptée à l’époque, l’ensemble des inspirations du metteur en scène offre à son film un air efficacement rétrograde, belle reconstitution, certes burlesque, des années de terreur nucléaire. Pour autant, si le contexte historique du récit varie des œuvres initiales, il apparaît pourtant très vite que la clef de voute narrative est étroitement similaire à celles des films de Singer. Oui, il est toujours question ici de suprématie, d’évolution et de la peur que celle-ci inspire à l’homme. Je n’en dirais pas plus. Comme mentionné plus haut, outre une excellente mise en scène, l’une des forces de X- Men First Class est bel et bien son casting de luxe. Outre l’apparition de Fassbender et McAvoy, respectivement Magneto et Professeur X en mode jeunes, tous deux excellents, l’on pourra notamment compter sur les charmes et le charisme de Jennifer Lawrence ou encore sur la présence de comédiens prometteurs tels que Nicholas Hoult, Zoé Kravitz oue encore January Jones. Mais il faillait aussi au film un méchant charismatique, rôle qui convient pour le coup très bien à l’excellent Kevin Bacon, acteur qui se fait discret mais toujours capable de coups d’éclats. Vous l’aurez compris, l’ensemble des personnages qui composent les divers intervenants sont excellents. Un réel point fort. Pour autant, malgré les talents de Vaughn, First Class, ou le commencement, en français, ne réserve en somme que peu de surprises. S’il est bien un préquel à la trilogie orchestrée par Singer, pour information toujours quelque part derrière les productions X-Men, il apparaît dès lors très aisé d’en deviner les aboutissants, le final. Accessoirement, si la réalisation très léchée de Matthew Vaughn est un atout, elle devient parfois un handicap alors que la noirceur de certains esprits manque ici cruellement au concept. Tout est question, une nouvelle fois, de sauver le monde. Peu importe le résultat, voici que seule la manière compte réellement. Pas foncièrement gênant mais un peu facile tout de même. En gros, s’il n’est pas si original que ça, en aucun cas, X-Men First Class n’en reste pas moins un excellent divertissement, un très bel exemple à suivre pour celui qui entend relancer une franchise à la suite des échecs du troisième film et du Spin-off sur le légendaire Wolverine, ici absent des débats. 14/20

Alexia F.

14 abonnés | Lire ses 16 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Le meilleur de la saga, voir ce qu'il s'est passé avant le premier film de la trilogie originale est très intéressant. Mettre le contexte dans les années 60 est une très bonne idée, surtout pendant cette période précisément (à savoir la crise des missiles de Cuba) Au niveau des acteurs, Michael Fassbender interprète un Magnéto très torturé et s'en sort à merveille, la meilleure performance du film pour moi, avec celle de James McAvoy car c'est vraiment intéressant de voir Charles si... Amusant on pourrait dire, quand on connaît la trilogie. Et Kevin Bacon en méchant est génial. Le film est dramatique tout en étant drôle et émouvant et la relation entre Charles et Magnéto est bien plus approfondie. Un film à voir absolument surtout si on aime "X Men"

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
X-Men: Le Commencement Bande-annonce VO
78 506 vues
X-Men: Le Commencement Bande-annonce VF
3 142 366 vues
X-Men: Le Commencement Bande-annonce (2) VO
198 186 vues
15 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné