Mon AlloCiné
Omar m'a tuer
note moyenne
3,8
3011 notes dont 537 critiques
16% (87 critiques)
34% (184 critiques)
33% (177 critiques)
10% (55 critiques)
4% (20 critiques)
3% (14 critiques)
Votre avis sur Omar m'a tuer ?

537 critiques spectateurs

gnomos

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 488 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 11/09/2013

Je mets deux étoiles pour la performance d'acteur de Samir Boujaila, qui est bluffant, et parce que l'on suit le film sans ennui. Ceci pour la forme. Le fond est beaucoup trop partial, il semble acquis au réalisateur que Raddad est innocent et il n'orchestre que les faits et les lacunes allant dans ce sens en s'illustrant de plus dans un registre un peu trop émotionnel. Roschdy Zem aurait-il fait un film si l'accusé s'était appelé Albert Dupont ? C'est la question que je me pose en toute impartialité étant moi-même d'origine marocaine. Je pense que non. Sinon, je remarque que les personnes ayant adoré le film sont persuadées de l'erreur judiciaire. Moi, je n'en sais rien, le deux versions se tenant. On va dire que le doute aurait dû profiter à l'accusé.

benoitG80

Suivre son activité 930 abonnés Lire ses 1 262 critiques

2,5Moyen
Publiée le 30/06/2011

"Omar m'a tuer" sans être un mauvais film, laisse une impression mitigée ! Le problème de ces histoires issues de faits réels est à fortiori toujours le même, c'est à dire d'aboutir le plus souvent à une réalisation assez scolaire et sans surprise... D'où inévitablement, un manque de force et d'émotion qui laisse presque une sensation d'ennui... Cette histoire archi médiatisée aurait pu être traitée de manière plus personnelle, au lieu de suivre laborieusement le schéma très classique qui nous est imposé ici. Cependant, Sami Bouajila avec une personnalité et une psychologie qui restent trop dans l'ombre, ne s'en sort pas trop mal mais assurément bien mieux que Denis Podalydès assez mal à l'aise et décevant dans son rôle d'écrivain ! Un film qui s'applique à bien faire un peu comme un bon élève trop réservé !

Vivien19

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 440 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/08/2011

L'affaire Omar Raddad est l'une des affaires criminelles ayant le plus marqué les années 1990, il était donc étonnant qu'aucun cinéaste n'ai encore eut l'idée d'en faire un film. C'est pourtant en 2007 que l'espoir renait lorsque Roschdy Zem, acteur franco-marocain, achète les droits d'une adaptation cinéma de Pourquoi moi ? d'Omar Raddad et de Omar, la construction d'un coupable de Jean-Marie Rouart. Le projet se fait attendre et le tournage ne commence que trois ans plus tard pour une sortie juin 2011. Film objectif ou subjectif ? Engagé ou Historique ? C'est donc bien sur un film subjectif que nous livre Roschdy Zem, mais pas si subjectif que ça car, même si le film prend le point de vue d'Omar Raddad et de ses défenseurs sans jamais donner des éléments majeurs qui allaient contre lui, le film est tourné avec beaucoup d'objectivité puisqu'il s'appuie sans trop de modifications sur les deux livres qui l'ont inspiré. On suit donc les destins parallèles d'Omar Raddad, de l'assassinat jusqu'à sa libération en 1998, et celui de l'écrivain (librement inspiré de l'académicien Jean-Marie Rouart) interprété par Denis Podalydès qui tente de prouver son innocence en cherchant indices et pistes sur l'affaire Omar Raddad. Le film se tient avant tout pour la présence de deux très bons acteurs en tête d'affiche : Sami Bouajila, qui, en plus de ses traits très ressemblants à ceux du véritable Omar Raddad, campe si bien le personnage qu'on ne peut lui prédire qu'une nomination aux Césars, et Denis Podalydès, qui peut espérer une plus grande reconnaissance auprès du public français après ses performances successives dans Omar m'a tuer et La Conquête. Il faut dire par contre que ce n'est pas le JFK français : beaucoup moins passionnant que le film d'Oliver Stone, pas forcément moins flagrant, mais un scénario moins poussé et plus conventionnel pour le nouveau film de Roschdy Zem. Omar m'a tuer est une bonne surprise : pas trop subjectif, intéressant, et donnant l'évidence qu'Omar Raddad est innocent même pour les plus sceptiques qui ne s'étaient jamais intéressés de près ou de loin à l'affaire (moi, par exemple). A découvrir, bien entendu, un apport culturel nécessaire.

conrad7893

Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 479 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/09/2012

Sami Bouajila livre une interprétation poignante dans le rôle d'omar raddad, accusé d'un meutre pour lequel il était innocent. Un film un peu tourné comme un documentaire qui va nous expliquer l'histoire de cet homme dont la vie va être volée et révéler cette erreur judicaire film un peu lent dommage

willydemon

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 522 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/09/2011

Un parti pris très fort qui gâche un peu le film car on ne sait pas vraiment ce qu'il c'est vraiment passé au final. Mais Sami Bouajila est impressionnant. Une bonne surprise que ce film.

Incertitudes

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 230 critiques

4,0Très bien
Publiée le 08/12/2013

J'étais un peu jeune à l'époque mais ce fait-divers avait fait grand bruit. Une riche veuve, Ghislaine Marchal, est retrouvée morte dans sa demeure à Mougins. Sur la porte de sa cave, des lettres qu'elle aurait écrite avec son sang en agonisant : Omar m'a tuer, nom de son jardinier marocain. Omar Raddad sera condamné en 1994 à 18 ans de prison mais bénéficiera d'une grâce partielle en 1998 accordée par Jacques Chirac. Le film de Roschdy Zem met en lumière cette justice française capable de broyer un homme comme un étau. Et surtout les zones d'ombre de cette enquête. Apparemment Ghislaine Marchal était lettrée. Comment aurait-elle pu faire une telle faute d'orthographe ? Pourquoi son corps a-t-il été incinéré alors qu'elle avait fait construire un caveau au cimetière de Mougins ? L'erreur de frappe des trois médecins légistes quant à la date du décès est-elle vraiment crédible ? Bref, Zem prend parti pour Raddad en décrivant sa vie comme une véritable descente aux enfers. A la lecture de l'affaire, difficile de lui donner tort. Vergès a dit qu'on le condamne parce qu'il a le tort d'être maghrébin. Je pense que la justice est au dessus de ça. Ce qui est sûr c'est que de ne pas savoir ni lire ni écrire ni parler français ne lui a pas permis de se défendre correctement et que les enquêteurs ne sont pas allés au bout de toutes les pistes. Enfin un dernier mot sur les acteurs. Et en particulier Sami Bouajila impressionnant.

reymi586

Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 2 410 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/08/2011

Un très bon biopic avec un Sami Bouajila au sommet de sa forme. On regrette en revanche le parti prit vraiment trop fort de Roschdy Zem qui ne développe quasiment pas les arguments de l'accusation.

César D.

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 609 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/06/2011

une enquête précise et bien menée. une preuve de plus que la "Justice" en France n'en a que le nom. pourquoi refuser, même aujourd'hui de reconnaitre son (ses) erreurs? je me souviens qu'à l'époque des faits, je m'étais dit que ce pauvre homme ne pouvait pas être coupable, tant les "preuves" "taient grossières. mon sentiment n'a pas changé après ce film, certes classique, mais emmené par de formidables comédiens. tous sont excellents. attention aux yeux quand même, à la vue de cette actrice avec le visage déformé par les injections de botox et d'acide hyaluronique. flipante.

elriad

Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 045 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/10/2011

Un film intelligent, tout en retenue, porté magnifiquement comme toujours par l'excellent Sami Bouajila, dont l'intériorité et la difficulté de la langue propose un face à face entre l'homme et la machine à broyer judiciaire, inégale entre nantis et petits. Le double point de vue entre Omar et l'auteur est une jolie trouvaille. Du vrai bon cinéma !

tixou0

Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 1 571 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 25/06/2011

Rappel : Omar Raddad a été reconnu coupable, à titre définitif (voies de recours épuisées) et condamné à 18 années de prison. A la suite d'un concert médiatique bien orchestré, à la tête duquel se sont surtout illustrés Jacques Vergès, avocat agité et très à gauche et Jean-Marie Rouart, journaliste et écrivain plutôt vraiment à droite, le jardinier marocain a bénéficié d'une mesure de grâce présidentielle partielle exceptionnelle (Chirac ayant d'ailleurs cédé à la pression d'Hassan II) : en d'autres termes, il est toujours coupable de l'homicide de sa patronne, la riche Ghislaine Marchal (et la voie de la réhabilitation, à ce jour, a été tentée en vain par ses défenseurs). Roschdy Zem, pour sa deuxième réalisation, s'empare, non pas tant de l'histoire (sur ce point, cela ne vaut pas, loin s'en faut, un "Faites entrer l'accusé" lambda), mais du personnage "Omar" dont il présente un portrait uniquement à décharge, enfonçant le clou de l'argumentaire Vergès (pauvre hère, totalement analphabète et n'ayant que trois mots de français à sa disposition, la tête de l'emploi - maghrébin - sans défense, etc. - bref une victime expiatoire de l'obscurantisme raciste des enquêteurs et autre magistrat instructeur, une sorte de Dreyfus des années 90). On n'apprend donc absolument RIEN (s'il n'est pas l'assassin, qui est-ce donc ?) et on est simplement prié de s'indigner sur le sort misérable et inique réservé au pauvre Omar - au fait, quid de la victime, la vraie, Mme Marchal ? Le bourrage de crânes étant ce qu'il est (amplifié ici par la critique boboïsante) nul doute qu'un public peu averti du dossier n'emboîte avec un enthousiasme naïf le pas de Zem qui défend avec (sûrement) sincérité son compatriote marocain. "Omar (l') a tuer" pourtant (pour respecter l'orthographe personnelle de Mme Marchal, car il est avéré qu'elle faisait cette - lourde - faute) : c'est un primaire colérique, qui avait besoin tout de suite d'argent pour retourner le perdre dans les machines à sous et qui a frappé sans discernement une patronne bienveillante mais lassée, laquelle a pu l'accuser de la façon que l'on sait. Le reste n'est qu'emballement de l'opinion manipulée par les médias. En termes de réussite cinématographique, seul Sami Bouajila est à distinguer, car sa composition d'Omar est saisissante (Podalydès a beaucoup plus de mal avec son personnage caricatural de pseudo Rouart) : une étoile unique pour lui. Réalisation appliquée sur scénario partisan : 0 étoile pour cela !!!

Critique de Monique Pantel dans Europe 1

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 354 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/09/2014

J'ai eu le coup de coeur de la semaine. Il m'a fait pleurer, Omar. Ah, c'est magnifique. En plus, après la projo, au coin de ma rue, je les ai vus, on me les a présentés ! J'ai vu Sami Bouajila qui est génial, qui joue le coeur à vif le malheureux jardinier accusé du meurtre de sa maîtresse parce qu'il savait pas bien parler français. Il aimait cette femme, mais ça fait rien, on l'a accusé. Paf, pouf. Et j'ai vu le vrai jardinier, le vrai Omar. Il était là aussi. J'ai été émue comme jamais. C'est bien le cinéma ! Et grâce à Laurent [Ruquier], J'ai des bonnes émotions, des grandes émotions. On va faire une analyse de l'ADN qui a été retrouvé. Et alors là il va être innocenté. Merci Dieu et Allah.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 887 abonnés Lire ses 2 988 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 05/07/2011

Un film mené proprement même si au fond il n'y a rien de bien original. En même temps, quand un film s'appelle "Omar m'a tuer" et qu'il entend retracer une grande affaire d'erreur judiciaire qui a défrayé la chronique pendant des années, il faut s'attendre à ne pas trop être surpris. Après tout, le film s'annonce suffisamment alors ne soyons pas de mauvaise foi : si on va voir ce film c'est qu'on y va pour qu'on nous raconte à nouveau les faits avec justesse sans forcément y espérer une quelconque surprise de scénario ou de forme. A ce titre, il faut bien avouer que Roschdy Zem fait ce qu'il faut, sachant apporter le rythme et la minutie nécessaire sans trop en faire, et surtout sachant faire la part belle à l'interprétation sur laquelle repose tout l'enjeu du film. A ce niveau, Bouajila est impeccable de mimétisme mais surtout de sobriété, et Podalydès est quant à lui bien plus à son aise qu'en Sarko de pacotille. Alors certes, faire de l'histoire vraie et se cacher derrière ses acteurs sont deux trucs que je déteste d'habitude, mais pour l'occasion, je trouve que le film ne nous ment jamais sur ce qu'il entend fournir et il le fournit avec honnêteté et maîtrise. Un spectacle qui passe tout seul. A voir pour qui se sent intéressé...

Jack-rabbit

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 22 critiques

0,5Nul
Publiée le 03/07/2011

A un moment dans "Les ensorcelés" de Vincente Minelli, Kirk Douglas dit en parlant du film qu'il vient de réaliser (Je cite de mémoire) " Le scénario est bon, les décors sont bons, les acteurs ont superbes mais le film est nul."

Jenny B.

Suivre son activité Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 13/01/2013

Film biaisé, où comme par hasard les preuves accablantes ne sont ni données ni expliquées. Omar est coupable et a bénéficié de discrimination positive car il est maghrébin.

marlène G.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 27 critiques

0,5Nul
Publiée le 16/07/2011

Encore un film polémique et démagogique. Trop de cliché, trop facile. C'est le gentil jardinier arabe contre le méchant état français raciste. Ce film manque d'objectivité et c'est bien dommage. Aucun intérêt.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top