The Artist
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 14 796 notes dont 2 304 critiques  | 
  • 649 critiques     28%
  • 860 critiques     37%
  • 414 critiques     18%
  • 210 critiques     9%
  • 97 critiques     4%
  • 74 critiques     3%

2304 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
gillesr1

8 abonnés | Lire ses 15 critiques |

   3.5 - Bien

J'étais curieux de voir ce qu'allait donner ce film qui avait eu autant de prix et de succès.... au final, je l'ai trouvé bien, mais pas aussi fabuleux que ce qu'on l'avait dit dans les médias. L'originalité tient surtout dans le fait d'avoir refait un film à l'ancienne avec quelques éléments intéressants faisant allusion à l'évolution du cinéma Spoiler : lorsque le son fait son apparition parfois....au passage aussi quelques jolis symboles Spoiler : (comme quand Jean Dujardin est enseveli dans les sables mouvants lorsque sa carrière est en train de sombrer). Cela reste globalement un film pas désagréable, quoi qu'un peu mou, mais pas aussi inratable que ça !

garf25

2 abonnés | Lire ses 129 critiques |

   4.5 - Excellent

Un beau film qui s'amuse à détourner les thèmes classiques du cinéma et ses plans symboliques. Parfait dans la technique, la réalisation, le scénario et le jeu des acteurs, The Artist manque sans doute d'un zeste de transgression pour pouvoir figurer au Panthéon des plus grands chefs d'oeuvres de l'histoire du cinéma. A voir sans hésitation.


-BartMan-

10 abonnés | Lire ses 150 critiques |

   4.5 - Excellent

Bah, il y a certaines conditions à prendre en compte avant de visionner ce film. Déjà ce film est un hommage au cinéma muet depuis longtemps sous entrave et assez refoulé de nos jours, normal qu'il revienne aux ingrédients de ce qui faisaient le succès des seniors, déjà-vu mais réutilisé ensuite, donnant envie de revoir d'anciens chefs d’œuvre en noir et blanc. Ce film est fabuleux, un hommage magnifique avec des acteurs exceptionnels (Jean Dujardin m'a grandement étonné), une bande originale magnifique et une histoire touchante et juste d'humanisme. Assez classique dans le fond c'est vrai mais c'est voulu, il faut simplement profiter du spectacle et ne pas chercher trop loin. Pour moi, un film magnifique, l'occasion idéale grâce à cette œuvre de se refaire les bons vieux grands classiques muets, c'était vraiment risqué car sortir un film muet sans couleur en y intégrant les ingrédients majeurs de ce qui faisait le charme d'antan ... il fallait avoir du courage et une bonne paire de c....... Merci Hazanavicius pour cette pépite qui rappelle que le cinéma n'est pas limité à des effets spéciaux massifs.

Val_Cancun

11 abonnés | Lire ses 560 critiques |

   4 - Très bien

Comme tout le monde l'a souligné, il fallait une sacrée audace pour signer en 2011 un film muet en noir et blanc, hommage au cinéma hollywoodien des années 20 et déclaration d'amour au septième art... Michel Hazanavicius a réussi son pari, au-delà de toutes les attentes (5 Oscars, 6 Cesars!), même si "The artist" a bénéficié d'une promo tapageuse (cf lobbying effréné des frères Weinstein) et d'un effet de mode consécutif. Du coup, on a un peu l'impression que tout le monde a adoré, mais qui se plongera pour autant dans un autre film muet de cet "âge d'or" vanté partout? Peu importe, "The artist" est vraiment une pépite du savoir-faire français, avec une réalisation truffée de références et de trouvailles de mise en scène, et une interprétation formidable : Jean Dujardin est l'incarnation idéale de George Valentin, cabotin et grimaçant, tandis que Bérénice Bejo interprète divinement Peppy Miller, espiègle et touchante. Le look et la gestuelle "années folles" lui vont à ravir, elle irradie complètement et, à l'instar de son personnage, elle crève littéralement l'écran. Les seconds rôles, américains (James Cromwell, John Goodman), sont au diapason et crédibilisent la dimension hollywoodienne du métrage. Au final, "The artist" est un hommage magnifique, qui mêle habilement mélodrame, romance et comédie, l'humour n'étant pas oublié (à l'image du personnage du chien).

justine D.

0 abonné | Lire ses 14 critiques |

   0.5 - Nul

Chaplin et Keaton se retournent dans leurs tombes...

Roub E.

25 abonnés | Lire ses 1114 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film magique et incroyablement audacieux. Il fallait être gonflé à l époque du tout numérique et de la 3D pour faire un film muet et en noir et blanc (ce dernier est magnifique). The Artist est un hommage superbe au cinéma muet et aux acteurs de la première période du cinéma qui ont disparu suite au passage au parlant. La mise en scène d Hazanavicius est absolument sensationnel, avec de nombreuses scènes jouant sur l émotion parfaitement maîtrisées comme la scène ou Berenice Bejo enfile la veste de l acteur qu elle admire, ou quand il se croise dans l escalier du studio. Tout le casting est absolument remarquable mais Jean Dujardin en sur jouant son personnage est absolument génial pour le muet, Berenice Bejo lui donne parfaitement le change et joue très bien le côté acte manqué de la relation entre les deux protagonistes. Bref c est beau.

titi78350

5 abonnés | Lire ses 184 critiques |

   1.5 - Mauvais

Je me suis ennuyé à de nombreuses reprises et j'ai eu beaucoup de mal à finir le film. Vous me demanderez alors pourquoi j'ai mis une note si élevé ? tout simplement parce que ce film est de grande qualité et que je dois être un minimum objectif. Tout d'abord un grand bravo à Jean Dujardin et Bérénice Béjo (je n'oublie pas non plus John Goodman et d'autres seconds rôles) qui nous livrent une prestation bluffante, Dujardin qui est pourtant loin d'être l'acteur que je préfère porte littéralement le film sur ses épaules, le "sur-jeu" que je pouvais lui trouver dans d'autres films correspond parfaitement à ce film où il est parfait. De nombreux plans sont vraiment intéressants, je pense à ceux où en théorie le personnage joué par Bérénice Béjo joue dans le nouveau cinéma qui n'est plus muet et pourtant nous le voyons muet, c'est une peu gênant. Néanmoins je reproche à Michel Hazanivicius, qui est le réalisateur, d'avoir des fois mis des dialogues futiles, on n'en avait pas besoin on comprenait très bien ce qu'ils disaient. De plus dans l'une des dernières scènes Spoiler : où Dujardin allait se suicider , on a un grand moment (ou du moins c'est mon ressenti) où on a aucun son et c'est très bizarre, je pense qu'ils auraient du le faire autrement. En dehors de ça le scénario est plutôt pas mal, même si le but était pas là. Au final grosse performance mais de mon côté ça ne passe pas, décidément je sais que le muet n'est pas fait pour moi.

Sebi Spilbeurg

39 abonnés | Lire ses 962 critiques |

   4 - Très bien

Un film muet en noir et blanc avec l’équipe d’OSS 177 : Le Caire, nid d’espions à la barre ? À savoir le réalisateur Michel Hazanavicius et le couple Jean Dujardin / Bérénice Bejo en tête d’affiche ? Autant le dire de suite : dès l’annonce du projet, on s’attendait tous à voir une parodie des vieux long-métrages des années 20. Voire un pastiche, reprenant les plus gros succès de l’époque qu’étaient les films de Charlie Chaplin, Mel Brooks et consorts. Jusqu’à ce qu’arrivent ses diverses consécrations. À Cannes et aux Oscars, notamment. Dès lors, le doute n’était permis : The Artist fait partie de ces films qui doivent être vus au moins une fois dans sa vie. Ce dernier se présentant alors sur le papier comme un chef-d’œuvre du 7ème art. Verdict ! Hollywood, 1927. George Valentin (Jean Dujardin) est la vedette du moment. Celle à qui tout sourit, le cinéma muet faisant l’intégralité de son succès. Mais l’arrivée du cinéma parlant, ainsi que la montée en flèche de la jeune comédienne Peppy Miller (Bérénice Bejo), va bouleverser la carrière et la vie de l’acteur. Au point que celui-ci va sombrer dans la déchéance la plus totale, voulant à tout prix, par orgueil et vanité, retrouver sa célébrité d’antan. Même si cela doit nuire à l’histoire d’amour naissante qu’il entretient avec Miller. Ne perdons pas de temps à passer par quatre chemins : The Artist est loin d’être la parodie à laquelle nous pouvions nous attendre. Il n’est pas non plus un énième film qui abuse de références à outrance comme il aurait pu le faire. Non, le long-métrage de Michel Hazanavicius est un bijou à part entière, qui puise son charme dans son statut d’hommage au cinéma muet. Qui use de l’Histoire du cinéma pour bâtir tout son scénario (celle du passage du muet au parlant). Et qui veut montrer que le cinéma est universel (que nous n’avons pas besoin de mots pour être compris, que tout se joue avec l’image). Tout en mettant en avant des personnages écrits à la perfection (sans qu’ils aient besoin de répliques à balancer). Mieux que ça, The Artist n’est pas un long-métrage nostalgique de ces années 20. Mais un film tout droit sorti de cette époque ! Car tous les codes des films muets ont été repris : aucun son hormis une bande originale surexpressive (qui pousse souvent le bouchon pour faire exprimer un sentiment, une émotion), des tableaux qui s’incrustent à l’image en tant que répliques des personnages (quand la compréhension de l’image ne suffit pas), un noir et blanc somptueux qui offre énormément de charme (voire de poésie) à la photographie… Sans compter le jeu des acteurs, qui balance aisément entre surjeu et dramatisme, offrant un charisme monstre aux comédiens (Dujardin et Bejo en tête), qui dévoilent un talent insoupçonnable (notamment Dujardin, habitué de la comédie ou de films sombres qui passent inaperçus en salles). Plus qu’un « film muet de plus », The Artist est une véritable œuvre artistique (ne voyez pas là un jeu de mot avec le titre). Outre sa photographie et sa bande originale d’une poésie intense, le film se permet quelques moments de pure expérimentation sensorielle, en adéquation avec le style du long-métrage. À savoir une séquence finale où tous les personnages se mettent soudainement à parler, comme si le film en lui-même n’était qu’un spectacle en pleine répétition. Ou qui tout simplement marque le passage du muet au parlant. Ou encore une scène de rêve (ou plutôt de cauchemar, vu les circonstances) durant laquelle le personnage principal, toujours muet, fait face à un monde où le son se fait entendre (les bruitages de gouttes d’eau, d’objet posé et autres). Preuves que The Artist est une œuvre grandement travaillée. Après, évidemment, il est rare de tomber sur un film parfait. Et dans le cas de The Artist, son défaut provient de son atout. Si le film de Michel Hazanavicius est une véritable prouesse en tout point, il faut bien avouer que ce dernier se montre longuet par moment (alors que le film ne fait qu’1h40, c’est pour dire !). Comme la séquence du début où le personnage de Dujardin fait son show sur scène, qui doit durer cinq bonnes minutes alors que deux auraient suffit. Et ce genre de passages qui s’étirent inutilement, le film en regorge. Et du coup, avec ce manque de sons et de paroles, l’ennui pointe le bout de son nez un peu trop souvent, gâchant un peu le charme de l’ensemble et laissant un léger goût amer au rendu final. Car, honnêtement, la note maximale n’était vraiment pas loin ! Il n’en reste pas moins que The Artist est un bijou du cinéma, ni plus ni moins ! Véritable déclaration d’amour au 7ème art de la part de Michel Hazanavicius qui s’est grandement battu pour lui donner naissance (je vous renvois à la genèse et à la production de The Artist). Et grâce à lui, le monde entier porte un regard différent sur la France, montrant que nous sommes bien capables de livrer de véritable film à part entière.

jujutiti14

1 abonné | Lire ses 124 critiques |

   2 - Pas terrible

Bel hommage au cinéma, certes, mais ce film n'apporte rien. On s'ennuie fermement, 1h30 de "the artist" c'est long, très long. Globalement les jeux d'acteurs sont bons, mais rien d'extraordinaire non plus. Je mets quasiment la moyenne car il fallait effectivement avoir l'audace de réaliser un film de ce genre. Mais il est sans aucun doute surnoté.

Pierre Jambon

0 abonné | Lire ses 9 critiques |

   1 - Très mauvais

Ce film est au septième art ce que la fourchette est à la soupe. J'ai conscience de ne pas y aller avec le dos de la cuillère.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
The Artist Bande-annonce VF
145 890 vues
The Artist Bande-annonce (2) VF
1 048 706 vues
The Artist Bande-annonce (3) VF
3 642 245 vues
5 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné