Mon Allociné
Amour
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,8 3174 notes dont 605 critiques
22% 131 critiques 33% 200 critiques 19% 114 critiques 11% 67 critiques 8% 51 critiques 7% 42 critiques

605 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Nyns

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 365 critiques

1,5Mauvais • Publiée le 29/04/2016

Il n'y a même plus de place sur l'affiche du film étant donné toutes les récompenses qu'il a reçu. Est-ce que ça joue ? Oui forcément un peu. Je suis restée de marbre tout le long, et pourtant je peux au moins figurer dans la catégorie des spectateurs qui ont vu un aïeux très proche souffrir avant de partir, comme quoi ça ne veut absolument rien dire, et je pense que ce film nécessite obligatoirement de l'empathie pour fonctionner tel qu'il se doit. Et moi à part pour le pigeon à la rigueur... Amour ne possède pas beaucoup d'amour justement, si ce n'est clinique, mécanique, et éthique... Si c'est ça l'amour. Ce qui a de beau dans ce film réside dans une histoire de couple qui dure depuis une éternité de façon exclusive, on évince de façon légitime et naturel la progéniture qui de toutes façons n'y comprend rien...  Mais mis à part ça, c'est la torture. Je me rappelle qu'au bout d'une heure et quart je n'avais qu'une hâte c'est que ça se finisse, et oui car ce film ne soulève aucune problématique, même pas le débat sur la fin de vie. Michael Haneke fait l'erreur de nous donner toutes les cartes d'entrée de jeu, ce qui fait que dès le premier quart d'heure passé, on sait déjà exactement comment va se terminer cette histoire. Inutile de dire que ce n'est pas gaie du tout, et les pensées négatives je n'attend pas d'un film qui me les fasse émerger. Bref. Pas une claque du tout car ça coule tellement de source... Et pour finir cette façon si guindée qu'a le couple se s'adresser la parole écarte le spectateur et refroidit l'ensemble. Je ne dis pas que choisir deux bourgeois était maladroit au contraire, cela permet de s'apitoyer sur ce côté que l'argent ne peut de toutes façons plus rien y faire, mais dans les dialogues il y a vraiment de l'abus "excuse moi" toutes les 5 minutes, et puis dans l'ensemble c'est pas assez naturel, le milieu social ne fait pas tout. Les interprétations d'une justesse rare sauvent un peu l'ensemble. Bref, je l'ai vu, c'est fait, et je ne recommande pas.

Shephard69

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 372 critiques

4,0Très bien • Publiée le 18/02/2016

Même si j'ai détesté "Funny games" pour son côté voyeuriste et son extrême violence, il faut reconnaître que Michael Haneke sait parfaitement toucher et faire réagir sur des sujets délicats et ce n'est pas "Amour" qui déroge à la règle. A travers le quotidien de ces personnes âgées, dans une sorte de huis-clos intimiste, une réflexion intéressante et sensée sur la vieillesse, la maladie, le déclin autant physique que psychologique et la mort. Malgré un rythme particulièrement lent, un jeu d'acteurs qui paraît forcé et mécanique pour rappeler la banalité de l'histoire racontée, un beau récit fort, poignant, puissant. Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva sont tous deux impressionnants de justesse. Une oeuvre tout à fait remarquable.

anonyme
Un visiteur
5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 11/02/2016

Wow! Jai jamais autant pleuré devant un film.. Oui cest ça l'amour! Jen ai la chair de poule rien qu'en y repensant. Cest beau!

Attila de Blois

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 2 244 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 06/02/2016

Primé à Cannes en 2012, je dois bien admettre ma déception et constater que "Amour" ne présente pas, à mes yeux, toutes les qualités tant vantées par la presse et le public. Je vais donc nager à contre-courant en disant que le jeu des acteurs Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva ne m'a pas convaincu. Bien au contraire, je n'ai ressenti aucune infinité entre eux et ils récitent plus leur texte qu'ils ne le jouent. Mais, pire que l'interprétation, "Amour" ne dégage aucune intensité émotionnelle; le comble pour un film abordant des sujets aussi sensibles comme la vieillesse, la mort, la maladie et la perte d'un être cher. Haneke ne réussit pas à insuffler ce qu'il faut d'émotions (hormis un léger sentiment de malaise) et l'on regarde son histoire avec indifférence, sans se sentir concerner par le destin de ce couple âgé et par les malheurs qui les frappent. La réalisation, elle, est plutôt sobre mais contient quelques bonnes idées de mise en scène. "Amour" est une oeuvre surcoté qui ne réussit pas à parler de son sujet de la manière la plus juste.

Xylona

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

3,0Pas mal • Publiée le 31/10/2015

Alors film exceptionnellement bien interprété, deux acteurs formidables, réalisation intimiste, huis clos d'un couple confronté à une maladie grave, certes. Mais toute cette qualité se confronte (hélas pour moi !) à ma connaissance de près de cette pathologie, étant kinésithérapeute. Outre le manque manifeste cruel de renseignements sur l'évolution de cette pathologie (dont on récupère, parfois totalement), les manifestations physiques (la marche hémiplégique notamment), le manque d'aides humaines, psychologique et d'aménagements possibles même si cet état demeurait stationnaire, c'est globalement un manque d'espoir que ce film transmet concernant cette pathologie. Evidemment le cheminement scénaristique en aurait été altéré, et bien peu de gens atteints ont un logement si accessible. La maladie ne sert que de prétexte à ce film pour décrire les relations changeantes d'un couple face à l'adversité, si ça permet à des gens d'entendre parler de cette pathologie c'est très profitable, mais le message n'est pas le bon. Un film de haute qualité sur la nature humaine, mais pas sur la maladie, qui mériterait mieux que d'être "juste" un prétexte.

Catherine V.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 376 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 23/10/2015

Je ne sais pas si c'est mon côté souvent transgressif, ou si c'est plus sûrement, diraient certains, juste un problème "générationnel" (surtout vis à vis de certaines productions qualifiées de "blockbusters") mais j'ai parfois le chic pour plutôt aimer ce qui n'a pas eu un succès considérable, et pour détester, assez souvent, ce qui super bien marché en salle. Je ne vais pas résumer l'histoire, je pense qu'aujourd'hui, tout le monde a pu la lire et même la commenter pour ceux qui ont vu bien sûr le film en question. Je ne vais pas tourner autour du pot, tous les goûts sont dans la nature (et je répète toujours que c'est très bien ainsi)... Avec le film "Amour", je ne peux même pas dire que je n'ai pas aimé, j'ai détesté... Oui, j'assume, j'ai détesté... "purement et simplement". Je reconnais le talent de comédien de Jean-Louis Trintignant, même si je n'ai pas vu énormément de films avec lui et n'ayant jamais aimé son timbre de voix, le talent d'Emmanuelle Riva aussi (bien que je ne me souvenais d'elle que dans "Hiroshima mon amour", "Léon Morin prêtre" et "Thérèse Desqueroux"...). Finalement, celle que je pouvais prétendre "connaître" le plus, celle dont j'ai pratiquement vu tous les films, était Isabelle Huppert, mais on ne peut pas dire qu'ici, elle envahisse l'écran.... Michael Haneke, pour moi, c'est comme avec les frères Dardenne.... ça me ferait dire que Arthur Schopenhauer ou Emil Cioran, à côté d'eux, seraient de grands comiques. Comme l'ont écrit certains critiques professionnels, dont je partage le point de vue, ils sont à mes yeux "des réalisateurs "sombres" aux austérités obsessionnelles, des donneurs de leçons angoissantes"... A mon gout, des films comme "Mar adentro" (réalisé par Alejandro Amenabar) ou "C'est ma vie après tout" de John Badham avec Richard Dreyfuss apportaient une émotion qu'Amour ne m'a absolument pas procurée. "Amour" ne dépeint que la dure réalité des choses, ni plus ni moins. C'est un spectacle voyeuriste. Pour moi, ce n'est pas du tout une oeuvre artistique ou alors, ce n'est pas un art que j'apprécie.

William B.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 49 critiques

3,5Bien • Publiée le 18/10/2015

Le sujet est fort mais la mise en scène est rarement touchante. L'interprétation est bonne, sans doute. L'inconsistance de certains dialogues , la lenteur (voulue ou non) et les plans parfois éloignés (trop?) des protagonistes m'ont agacé. Tant de récompenses pour un film qui aurait dû être une belle réflexion intemporelle sur la nécessité de coeurs humbles face à la destinée et qui au final n'est qu'un appel à la conscience morale et ses atermoiements lorsque la dignité humaine est en balance et le salut de l'âme plus affaire de jugement que d'élévation. Un cinéma néanmoins utile en ce sens où il devrait toucher chacun.

Chabertier

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 3 critiques

4,5Excellent • Publiée le 18/10/2015

superbe et terrifiant ! une peinture sans concession de la solitude de la vieillesse. JL Trintignant grandiose.

Koumen

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 947 critiques

4,0Très bien • Publiée le 16/07/2015

Haneke filme l'inéluctable, la déchéance face à la maladie. La dégradation de l'état physique du personnage d'Emmanuelle Riva est éprouvante, on la subit de plein fouet grâce à une économie des effets et le huis-clos.

Santu2b

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 099 critiques

4,0Très bien • Publiée le 02/07/2015

Avec "Amour", ce n'est pas seulement à un tour de force que nous convie Michael Haneke mais ni moins qu'à une invention de genre, confirmant son statut de véritable maître du septième art européen. Revenant à la langue française, cette Palme successive à celle du "Ruban blanc" opte pour la voie du huis-clos, au décor et à l'ambiance foncièrement théâtraux. Un grand appartement parisien, un couple de personnes âgées visitées de temps à autre, une d'entre elles dont l'état se dégrade tandis que l'autre tente malaisément de maintenir la flamme "Amour". Avec la froideur qui le caractérise, au moyen de ses plans fixes et séquences, le cinéaste montre la vieillesse dans toute sa terrible splendeur, dans l'immense disgrâce qu'elle constitue. Cette maestria technique serait peau de chagrin sans la présence de deux comédiens au sommet de leur art ; Jean-Louis Trintignant et (surtout) Emmanuelle Riva dont la performance prend forcément des airs d'abrupte révérence. Bouleversant. Avant Michael Haneke, la vieillesse au cinéma n'existait pas.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse