Notez des films
Mon AlloCiné
    The Woman
    note moyenne
    2,8
    413 notes dont 108 critiques
    répartition des 108 critiques par note
    10 critiques
    30 critiques
    26 critiques
    17 critiques
    12 critiques
    13 critiques
    Votre avis sur The Woman ?

    108 critiques spectateurs

    Meyann G
    Meyann G

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 avril 2019
    Tout simplement dérangeant et.... J'adore 💕 Un monstre de chef d'œuvre dans toute son horreur ! C'est difficilement supportable de voir que l'horreur ne vient pas forcément de la bonne personne., l'homme civilisé peu parfois, et bien trop souvent, être pire que The Woman qui vient d'un clan violent
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,0
    Publiée le 21 mai 2018
    Un film un peu violent et gore, mais qui ne tient pas debout, surtout lors de la première heure. Mise en scène moyenne. Je le déconseille aux moins de 13 ans. 2/5
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 395 critiques

    2,5
    Publiée le 29 novembre 2017
    Un ovni, ce film ! Plutôt bien interprété, un scénario et un déroulé douteux. On ne sait pas bien où veut nous mener le réalisateur. Malgré un élan de curiosité, on s'ennuie vite et la vie de famille n'a absolument rien d'intéressant à nous offrir jusqu'au final où quelques délires scénaristiques semblent avoir pris le dessus. Moyen.
    DarioFulci
    DarioFulci

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 051 critiques

    1,0
    Publiée le 29 juillet 2017
    Encore un film d'horreur prétentieux qui veut absolument nourrir un propos par le biais de l'horreur. L'Homme, la méchanceté, la cruauté tout ça tout ça. Mais ça tourne plutôt à vide et l'histoire se prend les pieds dans le tapis à force de vouloir intellectualiser aussi bêtement. On a très vite compris ce qu'on veut nous dire et ensuite ? Rien. À la limite sur un court métrage. Mais là c'est juste stupide et gratuitement gore finalement.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    2,5
    Publiée le 20 mai 2017
    Un père de famille autoritaire, misogyne et doté d'un sang-froid à toute épreuve (personnage complètement taré au tempérament glauque et quelque peu contrasté, ce qui nous laissera esquisser quelques sourires quant à son comportement) capture une femme à l'instinct animal très développé en tentant de l'apprivoiser à la façon d'une bête sauvage et en faisant participer toute sa petite famille. Rien de bien transcendant, on subit cette captivité originale, avant de voir "The woman" faire éclater sa rage dans un final particulièrement gore (il fallait au moins ça pour le ranger dans la case "horreur").
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,0
    Publiée le 3 novembre 2016
    En un seul film (le surprenant et percutant "May"), Lucky McKee a réussi à marquer le cinéma horrifique au fer rouge…inutile de dire que son nouveau film était attendu de pied ferme par bon nombre d’aficionados, surtout après la déconvenue de "The Woods" (La version proposée par McKee n’a pas plus aux producteurs et le film a été honteusement charcuté au montage !). Et bien accrochez-vous bien car, si vous recherchez un film choc dans lequel la sacro-sainte famille américaine et ses idéaux explosent en mille morceaux, "The Woman" est fait pour vous !! Le film nous invite à suivre l’étonnante histoire d’un brillant avocat père qui va découvrir dans une forêt une jeune femme vivant à l’état sauvage et qui va se mettre en tête de capturer cette femme et de la ramener chez lui afin de la « civiliser ». Avec un pitch aussi zarb, on pouvait être en droit de se demander ce qu’il allait bien pouvoir se passer pendant 1h40 et, soyons franc, le film aurait été sans aucun doute possible un vulgaire torture porn entre les mains du premier péquenaud venu. Mais voilà, Lucky McKee est un homme intelligent et talentueux et c’est dans une véritable spirale immorale (amorale ?) qu’il va nous entraîner…Le film a de quoi choquer puisque nous allons assister à un spectacle surprenant et malsain : la notion de civilisation qu’invoque le père est ici toute relative, puisqu’il va traiter la sauvageonne comme un gibier et tenter de la dresser comme un animal, n’hésitant pas une seule seconde à impliquer toute sa famille dans son « entreprise ». Au fur et à mesure du récit, cet homme va nous apparaître comme une sorte de parangon du machiste conservateur, qui maltraite sa femme et fait régner la terreur à la maison (et encore : ce n’est que la partie immergée de l’iceberg !) ; et on comprend assez rapidement avec effroi qu’il voit la sauvageonne davantage comme un objet à son entière disposition, dont il pourrait user et abuser comme bon lui semble. Et c’est ainsi que le film va tirer sa force : mettre mal à l'aise tout du long du récit, qu’il s’agisse des actions perverses du père, du comportement associable et malsain du fils ou même des simples scènes de vie quotidienne de la famille. Le contraste entre l’image « pieuse » que se donne la famille et la réalité de la situation horrible dans laquelle elle se complait est d’autant plus fort qu’il nous dérange. Finalement, les passages les plus choquants de "The Woman" ne sont pas les quelques débordements gores du film, mais plutôt dans spoiler: le comportement misogyne du père quand il fait la toilette de la sauvageonne au karcher ou bien quand il se met soudainement à frapper sa femme à coup de poings devant ses gosses ! Tout du long du récit, une espèce de combat entre Hommes et Femmes s’installe : une sorte de guerre des sexes où les hommes dominateurs ont pour seul but d’asservir le sexe faible, tandis que les femmes tentent par tous les moyens de garder leur dignité et leur humanité. Mais au final, tout l’avilissement de la prisonnière et la frustration des femmes réprimées de la famille vont exploser lors d’un climax final ahurissant, un bain de sang monstrueux où même la distinction entre enfants et adultes n’existe plus, spoiler: un véritable carnage qui est perpétué par une femme à la puissance diabolique et impitoyable alors en qu’en temps normal il serait réservé à un représentant du « sexe fort » : si ça c’est pas du pamphlet féministe, je m’enferme chez moi et ne regarde plus jamais de film de ma vie !! Quand je pense qu’on accusé McKee d’incitation à la haine des femmes lors de la sortie du film, , mais que voulez vous : on ne peut pas empêcher qu’il y en a qui comprennent tout de travers : McKee n’est pas misogyne, il a un profond respect pour les femmes et il se plait à les mettre dans des situations extrêmes, comme ce fut le cas pour "May". En tout cas, il a réussi à « pondre » ce superbe pamphlet en seulement 24 jours avec une mise en scène soignée, ponctuée d’une photographie parfois approximative et de fondus enchainés et de superpositions d’images pour souligner l’atmosphère malsaine de certaines séquences. Techniquement, c’est très bon : y’a rien à redire. Côté casting, on a aussi du très lourd : Angella Bettis et Pollyanna McIntosh sont d’une justesse impressionnante, mais c’est bien le personnage du père, magnifiquement interprété par Sean Bridgers, qui envahit littéralement l’écran ! Charmant, misogyne, immoral et violent, il mène sa petite tribu à la baguette : sans aucun doute l’un des plus immondes pourceaux que le cinéma de genre ait connu. Intelligent, sans concession, choquant, "The Woman" est une grande réussite signée par un cinéaste en pleine forme : Lucky McKee revient botter les fesses de l’Amérique bien pensante et puritaine en dressant le portrait bien acide d’une famille de la classe moyenne (ici l'avilissement de la femme, qu’il soit verbal, physique ou mental, est une simple coutume familiale qui se transmet de père en fils !!) Il ne s’agit donc pas d’un spectacle anodin et mérite amplement sa réputation d’œuvre choc : il dérange dans son jusqu’au-boutisme et son politiquement très incorrect ; mais il n’en demeure jamais ambigu quant à son message : une dénonciation pure et dure de la société patriarcale et d’un conservatisme archaïque. "The Woman" est une petite perle mais aussi un choc : un terrible coup de poing dont on ne se relève pas. Vous êtes prévenus !!
    K.T
    K.T

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 27 octobre 2015
    Une histoire plutôt curieuse et assez horrible. Une famille décide de "prendre en charge" une femme "trouvée" dans les bois. Dès le départ, on s'interroge sur le comportement du père. Très vite on comprend aussi que cette famille en apparence normale n'a en fait rien d'ordinaire. Pas vraiment de morale ou de logique ici : juste une histoire crue sur la folie, la misogynie et la sauvagerie. Au final, c'est violent mais le contenu est assez léger pour un film.
    bubuche06
    bubuche06

    Suivre son activité 2 abonnés

    3,5
    Publiée le 2 octobre 2015
    Plutôt bon film. Le père de famille est un psychopathe sans nom. Si pour un film d'horreur il y a une vrai histoire et que l'ensemble est vraiment pas mal il manque des petites choses selon moi. Je trouve dommage que la scène de vengeance soit un peu bâclée et trop rapide, on déteste tellement se père de famille horrible que la fin semble bien trop douce pour lui. Ma note 3.5/5 par contre ne vous attendais pas à voir un saw ou truc du genre ou sa saigne tout le film, à par sur la fin du film il n'y en as pas.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 639 critiques

    4,5
    Publiée le 29 septembre 2015
    Deuxième long métrage adapté de l'oeuvre de Jack Ketchum après "The girl next door" (Une fille comme les autres) "The woman" est un film choquant et marquant sur les agissements effroyables d'une famille américaine sous le joug d'un père tyrannique, dérangé et violent. On débute sur un métrage quelconque en retrouvant notamment Angela Bettis, la "May" du même Lucky McKee et petit à petit on s'enfonce dans les secrets de cette famille pas comme les autres sur un fond sonore impeccablement maîtrisé. En plus d'une critique acerbe des moeurs des familles américaines puritaines, le réalisateur nous met face à l'acceptation des membres de cette même famille aux agissements du père, glaçant de sadisme. On assiste, pantois, à une montée en puissance de violence psychique comme physique quand la fratrie commence à s'effriter sous les idées macabre du patriarche, à priori bon père de famille, bien sous tout rapport. La tension monte au fur et à mesure dans ce climat délétère et dans les yeux de la sauvageonne, interprétée à merveille par une Pollyanna McIntosh impressionnante jusqu'à un final chaotique et sanglant. Un film puissant et sans concession, l'Homme est un animal ...
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    4,0
    Publiée le 6 janvier 2015
    Suite totalement différente de l'inédit Offspring, où nous suivions une tribu de cannibales vivant depuis des années dans les bois du Nord-Est des États-Unis, The Woman s'intéresse à la rencontre entre l'unique survivante de la tribu (toujours interprétée par l'excellente Pollyanna McIntosh) et une famille américaine typique qui va la séquestrer et tenter de la civiliser. Un choc des mondes improbable et violent qui va vite dégénérer lorsque l'on va découvrir la nature malade de cette famille bien-pensante mais au final complètement dérangée du bulbe... Réalisé par le toujours aussi puissant Lucky McKee (May, The Woods...), le long-métrage nous entraîne dans un calvaire inhumain où une sauvageonne libre se fait torturer par l'élite de la société comprenant donc un avocat imbu de lui-même et macho, sa soumise de femme, son fils qui semble suivre les traces de son père, sa fille adolescente repliée sur elle-même et enfin la petite dernière, innocente et pleine de vie. Sous le joug d'un mari de plus en plus cinglé (Sean Bridgers, glaçant), la famille va très rapidement dévoiler sa vraie nature aux yeux d'un spectateur abasourdi par l'amas de violence qu'il va, à l'instar de notre héroïne, endurer. Et dans un rythme soutenu et haletant, McKee nous happe et nous emprisonne dans une terrifiante histoire d'horreur pure dont on ne sort pas indemne. Graphiquement éclaboussant, scénaristiquement maîtrisé et au message terriblement dérangeant, The Woman est une œuvre impressionnante qui part d'un postulat original et décapant pour virer progressivement vers la folie, vers l'impensable et le dégoûtant. Enchainant les séquences-choc dans une atmosphère de malaise à la Haneke (on pense beaucoup à Funny Games), le réalisateur livre ici l'un des films les plus subversifs et les plus osés de sa génération, revenant aux sources d'un cinéma choc comme on pouvait en découvrir dans les années 70, écrasant à la pelleteuse les snuff-movies sans âmes et autres slashers démodés pour un drame virulent à l'impact aussi douloureux qu'un plaquage de Chabal. À voir absolument et à ne pas mettre devant tous les yeux.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 9 décembre 2014
    Original, bien fait et bien joué : divertissant et bien gore au final. A voir !
    Nathalie R
    Nathalie R

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 1 décembre 2014
    J'ai trouvé ce film assez bien dans l'ensemble. Un père de famille "légèrement" tyrannique, un fils qui marche dans les pas de son père, une mère soumise et une fille effacée et perdue - mais on peut la comprendre - tout cela donne une bonne petite famille américaine modèle. Ajoutez enfin la séquestration d'une femme sauvage pas vraiment docile et le tableau est dressé. Film que je recommande!
    Southindies
    Southindies

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    2,5
    Publiée le 22 octobre 2014
    Ce film est lent et creux. On dirait que le réalisateur cherche à dynamiser son film en comblant les vides avec des musiques ! Pour l'histoire, on ne nous dit rien sur cette femme, ne vous fiez pas au résumé : "une femme sauvage, rescapée d’un clan violent qui a parcouru la côte nord-est des États-Unis pendant des décennies " mais c'est quoi ce mensonge, pas à un seul moment dans le film il n'y est fait la plus petite allusion ! Bref j'ai envie de mordre le réalisateur moi maintenant GRRRRRRRRRR !
    Sicilien94
    Sicilien94

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 99 critiques

    2,0
    Publiée le 16 juillet 2014
    Trois quart d'heure avant que le film se lance vraiment...Quelques scènes d'horreur et une fin improbable. Film de série B.
    Shy M.
    Shy M.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 22 critiques

    3,5
    Publiée le 11 juillet 2014
    Pollyanna McIntosh est tout simplement sublime dans ce rôle de femme sauvage.. Ses yeux.. Son regard... Ce film ne paye pas de mine mais il est plutôt bien foutu. A voir au moins une fois. 3.5/5
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top