Mon Allociné
La Colline aux Coquelicots
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,1 2420 notes dont 323 critiques
12% 40 critiques 39% 126 critiques 29% 93 critiques 16% 53 critiques 3% 9 critiques 1% 2 critiques

323 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
L'Otaku Sensei

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 129 critiques

3,5Bien • Publiée le 26/07/2016

Jouons là carte sur table, La colline aux coquelicots, pour un Ghibli, n'est clairement pas à ranger dans la catégorie des oeuvres tels Chihiro, Mononoké ou encore le Château dans le ciel. Non pas que ce film soit mauvais non non, mais disons plutôt qu'il n'en a pas l'aura, nous avons affaire là à un film d'animation secondaire des studios emblématiques de Totoro. La colline aux coquelicots ("Kokuriko zaka kara" de son titre original) est un film d'animation Japonais sorti en 2011 et réalisé, non pas par le magicien Hayao Miyazaki cette fois mais par son fils, Goro Miyazaki (quand bien même le père a quand même contribué à l'écriture du scénario). Le film raconte l'histoire d'Umi Matsuzaki, jeune lycéenne de 16 vivant de le Yokohama des années 1960. Chaque matin avant d'aller en cours, Umi hisse les drapeaux en haut du mat sur la colline de sa demeure en espérant le retour de son père, grand capitaine dans la marine Japonaise parti en mer pour la guerre de Corée. Sans compter sur l'éloignement de sa mère parti travailler aux USA, Umi en tant qu'aînée doit continuer de veiller sur la maison tout en menant sa vie de lycéenne. Un quotidien scolaire qui se voit néanmoins bouleversé par l'arrivé du beau Shun Kazama pour qui Umi ne tarde pas à éprouver des sentiments amoureux. Au fur et à mesure les deux se rapprocheront mais de plus en plus leur relation se voit menacer par le retour à la surface d'un énigmatique secret concernant leur naissance. Voilà pour le pitch global du film. Et qu'en est il de ce film, eh bien comme je l'ai dis nous avons là un Ghibli secondaire...mais qui dis secondaire ne dis pas pour autant qu'il ne vaut pas le coup d'oeil et malgré sa non prétention dans son histoire romantique, la colline aux coquelicots n'en demeure pas moins une oeuvre de la japanimation tout à fait rafraîchissante avec une jolie touche de romance. l'histoire n'a rien de bien sorcier, nous assistons à une romance entre lycéens simplette, formule déjà hyper exploitée mais qui est traitée avec soins et vu qu'elle constitue le coeur même de l'intrigue, elle bénéficie d'un développement complet aux étapes et à l'évolution bien détaillée avec en plus un cadre contemporain réaliste qui rend l'ensemble très vrai. Contrairement à pas mal d'autres productions du studio, ici, point de fantastique quelconque, de grandes leçons écologiques ou même de trace de la signature type d'Hayao avec l'habituelle présence du thème de l'aviation. La colline aux coquelicots prône donc un réalisme absolu; ce qui n'est en rien dérangeant mais on regrattera un manque d'originalité, non aidé par un manque de rythme assez pénalisant d'un récit linéaire. On est jamais vraiment surpris malheureusement, on suit les personnages dans leur vie quotidienne et l'évolution de leur relation/sentiments mais l'ensemble est mince voir même vide, sans rien de bien spécial à proposer. On peu reprocher également, malgré un regain d'intérêt vers le milieu du film avec le véritable élément perturbateur: Spoiler: le voile de mystère concernant l'ascendance de Shun dont ce dernier aurait le même père qu'Umi. Les deux ne savent plus comment se parler et n'arrivent plus à se voir, hésitants entre une relation frère/soeur et une relation petits amis (tout en sachant que le choix de l'une annulera la possibilité de la deuxième). C'est sensé être très triste comme révélation, on s'attend à voir les personnages s'effondrés en pleurant chacun côtés mais là c'est trop vite réglé, passé sous silence; on insiste pas assez sur les sentiments à ce moment qui est pourtant le moment crucial du film. Qui plus est l'ensemble qui cherche à être dramatique ne l'est du coup malheureusement pas. Niveau personnages, ils sont pourtant bien développés, leur background est bel et bien là, il nous intrigue mais je sais pas, ça bloque à un endroit....sans doute à cause de la sous intrigue de Spoiler: la rénovation du bâtiment du quartier latin par l'association des clubs, une histoire "second plan" très typée school life/drama qui reste agréable à suivre (un bel exemple de travail d'équipe) mais ne captive pas en fin de compte. Les graphismes sont correcte mais loin d'être bluffants quand à la musique, elle ne marque pas; Satoshi Takebe n'a pas le talent de Joe Hisaichi. Ainsi donc pour conclure, la colline aux coquelicots est une jolie histoire d'amour, un drama made in Ghibli à l'écart des chefs d'oeuvres de Miyazaki qui constitue une oeuvre de la japanimation honnête mais qui ne restera pas dans les mémoires. Sachez le avant de vous lancer, dîtes vous bien que Goro Miyazaki n'a pas l'immense talent de son père mais s'en sort pas si mal que ça, la preuve, c'est jolie, poétique et divertissant. 13,5/20

weihnachtsmann

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 594 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 23/06/2016

La colline aux coquelicots c'est une petite romance d'adolescents qui découvrent l'amour. C'est joliment fait et il y a un petit suspense familial à la fin......

PrinceAshitaka

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 275 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 25/05/2016

De tous les films du studio Ghibli, "La colline aux coquelicots" est celui que j'aime, pour l'instant, le moins. La raison est qu'il s'adresse beaucoup plus à un public d'enfants que les autres films du studio (qui eux peuvent être vus à la fois par les enfants et les adultes), avec une morale un peu simpliste, des chansons niaises et inutiles, un scénario pas très recherché et une évolution de personnage très prévisible. Toutefois, comme ma note le confirme, j'aime plutôt bien ce film : les personnages sont assez attachants, l'histoire est plutôt sympa et l'ennui ne pointe jamais son nez. Et puis il y a encore une fois un travail visuel considérable. Un Ghibli un peu simpliste mais sympathique.

Docteur Gaius Jivago

Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 1 587 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 15/04/2016

Une fois La Colline aux coquelicots terminée, j'ai, en partie, eu le même ressenti que pour Arietty, c'est-à-dire l'impression d'avoir visionné une oeuvre sympa, plutôt inventive, tendre et meilleur que la majorité des animations américaines récentes mais qu'il manquait tout de même ce petit quelque chose, cette magie que donnait l'immense Miyazaki à ses films, les rendant inoubliables et bouleversants. Mais si Goro n'est pas Hayao, il démontre tout de même qu'il a du talent et livre-là un long-métrage simple, beau et attachant. Ici pas de fantastique mais un contexte réel et l'histoire d'une gamine sérieuse et timide fortement marquée par la mort de son père qui va voir sa vie changée lorsqu'elle fera la rencontre d'un autre élève, lui aussi marqué par la disparition de son père mais plutôt téméraire et agissant pour sauver le Quartier Latin de son lycée. Il prend son temps pour donner de la consistance à ses deux protagonistes (oubliant malheureusement parfois un peu trop les seconds rôles) puis à leur rencontre, les rendant assez vite intéressants et surtout attachants. J'ai l'impression, du moins avec cet animé-là, que l'un des problèmes de Goro est d'essayer de se rapprocher un peu trop du style de son père et donc la comparaison devient inévitable et, malgré de très beaux moments, La Colline aux coquelicots manque de subtilité (à l'image de l'utilisation de la musique notamment) et de magie. Il ne sublime pas toujours ce qu'il met en scène et peine à vraiment donner une puissance et une forte dramaturgie à son récit. C'est dommage sans être préjudiciable car l'ensemble ne manque pas de charme, d'attachements et d'un peu de poésies. Les dessins sont de qualités et participent à la réussite de l'ensemble. Les personnages et enjeux sont assez profonds et riches, tout en étant bien exploités, pour être tout le long intéressants malgré le rythme contemplatif de l'ensemble et Goro arrive tout de même à nous plonger, avec sensibilité et mélancolie, dans la vie de ces jeunes lycéens dans ce très beau cadre du Japon des années 1960. Souffrant quelque peu des comparaisons avec son père, dont les styles sont plutôt similaires, Goro Miyazaki montre tout de même qu'il a du talent et retranscrit avec douceur et mélancolie une belle histoire qui ne manque pas de charme.

DaeHanMinGuk

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 727 critiques

4,0Très bien • Publiée le 01/03/2016

C’est très beau, aussi bien pour l’histoire que pour les dessins. L’immersion des personnages dans le décor est tellement réaliste qu’on se croirait nous-mêmes dans le Japon des années 1960. A noter de superbes musiques japonaises. Ça démarre un peu lentement mais cela vaut le coup de s’accrocher. Un dessin animé davantage destiné aux adultes qu’aux enfants par rapport à la complexité psychologique de l’histoire.

Viricel L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 174 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/12/2015

Un très beau film pour les studios Ghibli! Plein de fraîcheur et de poésie, on est transporté dans l'histoire par les personnages et le décor! Une très belle histoire d'amitié et d'amour qui pourrait être banale (à un détail près), les personnages sont simples et attachants, la musique envoûtante et les paysages magnifiques! Super!

victo0054

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 246 critiques

3,5Bien • Publiée le 11/10/2015

Bien, une belle histoire, de belles animations mais pour moi il manque quelque chose.

Ghibliste

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 581 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 07/12/2014

Le fils est encore loin de dépasser le père... Et même si "La Colline aux Coquelicots" (très joli titre) est techniquement irréprochable, pour ne pas dire sublime (Merci Ghibli), la manière dont le scénario - très simple, trop simple - est raconté, ne m'a pas accroché. Où sont les trouvailles, les petits détails, la magie, la poésie, qui font des films d'Hayao Miyazaki un enchantement ? Ici on a plutôt l'impression d'assister à du cinéma d'animation d'auteur, où la vie quotidienne serait illustrée sans réelle poésie, avec tout juste de très belles images et une bande-son jazzy sympathique, mais le tout sans grande inventivité ; du coup l'émotion ne m'a pas atteint comme elle aurait dû. En même temps, je peux comprendre que Goro Miyazaki ait voulu calmer les ardeurs de ses "Contes de Terremer", mais de là à nous proposer l'exact opposé, c'est à dire le trop peu, le trop lisse, non merci ! En fait, je n'ai pas réellement été touché par l'histoire durant une première grosse heure, mais la demi-heure restante - plus dense et plus intéressante -, m'a finalement convaincu, avec entre autres une dernière chanson magnifique. Un joli film donc, mais la route est encore longue...

NomdeZeus

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 044 critiques

3,5Bien • Publiée le 19/11/2014

Suite à la réception désastreuse (et quelque peu exagérée à mon humble avis) réservée aux Contes de Terremer, Goro Miyazaki n'avait d'autre choix que de convaincre avec son deuxième film sous peine de voir son avenir fortement compromis au sein du studio Ghibli. Autant le dire tout de suite, La Colline Aux Coquelicots prouve que Miyazaki junior a énormément progressé, que ce soit sur le plan graphique ou au niveau scénaristique. Délaissant les univers fantastiques (dans lesquels il ne semble pas à l'aise), le jeune réalisateur ancre son nouveau long-métrage au cœur du japon des années 60. Certes, les amours contrariés de Shun et Umi sur fond de révolte étudiante ne sont pas à ranger parmi les chefs-d'œuvre du célèbre studio d'animation japonais. Néanmoins, il se dégage de ce film une nostalgie et une pudeur touchante qui le rendent particulièrement appréciable.

MiharuTotoro

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 02/11/2014

Goro Miyazaki n'a absolument rien à envier au talent de son père. C'est un film plein de poésie et de douceur, j'ai adoré. Il a pu créer son univers bien à lui avec un grand succès !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse