Eyes Wide Shut
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,3 pour 9 749 notes dont 659 critiques  | 
  • 215 critiques     37%
  • 171 critiques     29%
  • 63 critiques     11%
  • 54 critiques     9%
  • 48 critiques     8%
  • 33 critiques     6%

659 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Pink Flamingos

13 abonnés | Lire ses 244 critiques |

   4 - Très bien

Assez septique à l'idée de voir ce film un jour, je dois avouer avoir pris une claque aussi agréable qu'imprévue. Un film mature, pas le plus accessible et clairement destiné aux adultes par sa psychologie globale plus que par son érotisme finalement secondaire. Nicole Kidman et surtout Tom Cruise y sont magnifiques pour ce qui est peut être leurs meilleurs rôles encore aujourd'hui. Décalé, dérangeant, intime, classe mais aussi déluré, Eyes Wide Shut est surprenant par son scénario et sa mise en scène quasi-envoûtante malgré les 2h30 (que l'on ne voit pas passer !). C'est du grand Kubrick dans la forme mais dans le fond ça paraît plus intime plus personnel. Comme si pour son film testament Kubrick voulait exposé une dernière fois ces certitudes mais surtout ses plus grands doutes sur la nature humaine, un thème qui l'aura définitivement taraudé durant toute sa carrière. Il s'agit là donc d'un grand film, d'un énorme dernier cadeau offert à ses fans comme aux curieux du cinéma en tout genre. Après ça on se dit que Kubrick était l'un des plus grand monsieur du septième art si ce n'est le plus grand, même si ensuite des gens comme Spielberg, Tarantino ou Winding Refn ont marqué,marquent et marqueront le genre de manière différente, la transition n'est reste pas moins compliqué ...

Thibaut M.

4 abonnés | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce dernier film de Kubrick est tout simplement époustouflant. Dans ces 2h30 de film le réalisateur nous emmène dans les méandres des fantasmes refoulés humain, nous montre de quoi nous sommes fait réellement. Une étude sur la nature humaine. Par moment envouté, par moment dégouté et par moment fasciné, cet oeuvre nous fait voir de toute les couleurs ! Un énorme bravo pour cette montagne du cinéma.


-Wetdog-

0 abonné | Lire ses 138 critiques |

   2.5 - Moyen

Difficile de dire du mal du maître, mais force est de constater que le déclin a frappé avant son décès. Si le sujet pouvait se révéler intrigante, il n'en ressort qu'une série de scène plus ou moins réussie se révélant principalement ennuyante. Kubrick se sera essayé à tous les genres, même au téléfilm de luxe.

Blog Be French

1 abonné | Lire ses 113 critiques |

   4 - Très bien

Dernier film de Kubrick... et peut-être même son meilleur. La mise en scène est redoutable, le mystère est entretenu, et le cinéaste vogue au milieu d'une réalité à laquelle on ne croit pas appartenir. Le film sans doutes le plus "humain" du cinéaste ! Retrouvez l'ensemble de nos critiques sur Be French !

http://befrench.tumblr.com/

Alexarod

11 abonnés | Lire ses 967 critiques |

   3.5 - Bien

Film lent, voir très lent, fait de longueurs pour la plupart, avec une mise en scène pas si simple à cause des ellipses et une histoire alambiquée de complot non déjoué… oui mais là où cela pourrait être un défaut Kubrick arrive à en faire quelque chose de bien, pas génial parce que sur 2h40 ça fait trop long quand même, mais force est d’avouer qu’il arrive à faire des prouesses (même par delà la mort puisque le film est sorti après son décès). Bien construit donc ce long métrage s’articule autour d’une ambiance sombre, limite poisseuse tant les sentiments sont malmenés ici, d’une trame inhabituelle et d’un style décalé. Pour ma part le choix de prendre un couple à la ville est ingénieux, qu’on l’apprécie ou pas il faut avouer que le résultat est très bon, hot sans verser dans le porno c’est rare de nos jours. Du coup, Cruise joue plutôt bien, mais surtout Kidman sort un peu de sa non expressivité qui fait souvent se demander si elle ne fait pas plus mannequin qu’actrice. La musique s’insère bien dans les situations, participant activement à l’atmosphère pesante de l’ensemble. Niveau photo il faut remarquer que si la majorité des scènes se déroulent dans l’obscurité on peut voir et suivre sans soucis, assez rare pour le souligner. Du reste les décors et les costumes sont pas mal. Au final c’est à voir pour le style particulier et la réflexion portée sur le couple, à revoir pour mieux le comprendre, mais en étant averti du caractère très spécial de l’ensemble, déroutant même, ce qui n’empêche pas d’en faire un bon film.

François S.

0 abonné | Lire ses 32 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Considéré, à juste titre, comme l'événement cinématographique de la fin du vingtième siècle (à égalité, peut-être, avec la "Ligne rouge" de Terrence Malick). La préparation du film, extrêmement longue et complexe (c'est une constante chez Kubrick), a vu notamment la démission d'Harvey Keitel, lassé par le perfectionnisme du cinéaste. A l'arrivée, c'est peut-être le seul film de Kubrick qui suscite une division parmi la critique. Pourtant, on peut vraiment le considérer comme le meilleur du cinéaste, celui où son génie éclate de plus belle manière, génie qui réside en grande partie en une osmose parfaite entre le fonds et la forme, à tel point qu'il devient difficile de distinguer l'un de l'autre. Je me limiterai donc à écrire que sur le plan du fonds, le film se prête à de multiples interprétations possibles (si bien qu'on se demande par moment si le cinéaste souhaite réellement qu'on le comprenne) : Satire, voire vision apocalyptique du couple ? Apologie du sexe, à tout le moins du désir comme dernier rempart contre l'ennui ou le vide existentiel ? Sur le plan de la forme : La ville de New York remarquablement reconstituée dans les studios du cinéaste, à Londres, mais aussi encore et toujours une science incomparable du positionnement et du mouvement de la caméra. On pourrait appliquer à Kubrick cette formule que, par le passé, certains critiques utilisaient pour qualifier le travail d'Anthony Mann : Il y a certes plusieurs façons de positionner la caméra, mais le réalisateur donnera toujours l'impression que la sienne est la bonne.

tuco-ramirez

15 abonnés | Lire ses 625 critiques |

   3 - Pas mal

Le docteur Hartford est comblé : belle femme, une fille brillante, belle demeure, vie sociale remplie, vie professionnelle épanouissante. Voilà que sa femme lui avoue avoir eu un désir sexuel troublant avec un autre homme il y a quelques années. Le docteur est troublé et va au même moment suivre des inconnus et de vieilles connaissances dans un monde de la nuit très charnel mais incroyablement dangereux. Ce film est une véritable fable sur la place du désir sur nos existences terriennes et dans la vie du couple. Très astucieux, Kubrick nous entraine dans un monde, à travers Hartford, dont on se demande tout le long du film s’il est de l’ordre du réel, du fantasme ou du rêve… Kubrick, avec son dernier film, démontre encore son intérêt pour la nature humaine. Moins métaphysique que dans ses précédentes productions mais plus humain ; il ne propose ici aucune solution au problème proposé. Le sujet est plus léger que ces précédents films, mais le ton Kubrickien reste grave et le labyrinthe dans lequel il nous entraine symbolise bien les dédales de l’inconscient. Décédé avant le montage final, Kubrick ne verra jamais le produit fini. C’est peut être la raison pour laquelle, le maître livre ici son film le moins convaincant. Décevant pour du Kubrick. Issu d’une nouvelle, le film s’étire considérablement et les comédiens, Tom Cruise au premier rang, ne contribuent pas à bonifier le film. Pour les fans de Kubrick seulement ; pour les autres, visionnez plutôt ses autres longs métrages.

http://tout-un-cinema.blogspot.fr/

djo wood

4 abonnés | Lire ses 50 critiques |

   4 - Très bien

Eyes Wide Shut est de ces rares films qui réalise la communion entre le sort du personnage et celui du spectateur.

Maximemaxf

61 abonnés | Lire ses 197 critiques |

   4 - Très bien

Sorti après la mort du cinéaste dont le nom est connu pour tout cinéphile qui se respecte, « Eyes Wide Shut » est une adaptation du roman Traumnovelle de 1926 écrit par Arthur Schnitzler… mais sincèrement je ne sais pas du tout quoi en penser. Quand j’ais appris que c’était un film érotique, j’avais fais les gros yeux. Mais après avoir pris un peu de recul, ça n’était pas aussi surprenant que ça finalement, après tout Stanley Kubrick avait déjà mis en scène la nudité des femmes dans d’autres réalisations comme « Orange Mécanique » que je critiquerais bientôt. Tout d’abord, ce film me laisse un avis partagé, Kubrick est un réalisateur expertisé avec la mise en scène mais il n’y a rien de vraiment exceptionnel à ce niveau ou de complexe ici, c’est principalement simple et même si les travellings comme durant le passage de la secte autour des femmes dénudés et du maître de cérémonie. Les cadrages et les mouvements de caméra sont trop basiques ou simplistes, il n’y a rien de nouveau apporté par le réalisateur qui s’est peut être reposé sur les succès de ses films précédents sans y apporter une touche de nouveauté ou quelque chose en particulier, comme la scène du viol dans « Orange Mécanique » avec la reprise de la chanson phare de la comédie musicale « Chantons sous la pluie », ou l’improvisation dans « Full Metal Jacket » avec le sergent Hartmann réprimant ses troufions en début du film puisque les insultes et le discours avaient été écrit par le sergent Hartmann lui-même qui a réellement existé. Ici, il n’y a rien de frappant à ce niveau et c’est frustrant pour un fan des œuvres de Kubrick. Même si il fait un clin d’œil à Beethoven lors d’un passage en particulier dans le film, ça ne retire pas ma frustration. En revanche, d'un autre côté, si je dois reconnaître la plus grande qualité du film, c’est le jeu d’acteur des deux vedettes principales, même si le reste du casting s'en sort bien également : Tom Cruise n’est pas une personnalité qui me plaît avec tout ce qu’on raconte sur lui, comme le fait que ce serait un abruti scientologue avec une homosexualité refoulée en plus d’être égocentrique. Mais comme je ne suis pas là pour juger un acteur pour ce qu’il est mais pour son jeu, je me contenterais de dire que je m’en bas les couilles, et pour information il aide des réalisateurs de talent à se faire une place dans le métier comme avec celui du film "Oblivion", alors les anti-Cruise, allez au diable, je ne veux même pas vous entendre chipoter. Tom Cruise est clairement un des meilleurs comédiens de ces dernières années, le fait même qu’il ait travaillé avec Kubrick ainsi que plusieurs grands réalisateurs comme Bryan Singer ou Michael Mann le prouve, et il ne déroge ici pas à la règle dans le rôle d’un médecin perturbé par la fait que sa femme lui ait révélé qu’elle était tentée de le tromper avec un autre il y a longtemps, ce qui est considéré comme une tromperie morale et non pas comme une tromperie physique et poussera le médecin Bill à vivre une aventure nocturne pour voir si il est capable de tromper sa femme ou non, et ses émotions faciales sont bien exprimés sans avoir besoin de paroles. Quant à Nicole Kidman, rien que pour ses jolies petites fesses et la robe qu’elle porte au début du film mérite au moins une étoile, en plus elle sait jouer comme il faut même si son personnage se révélera plus secondaire qu’on ne pouvait l’imaginer, j’avais déjà beaucoup aimé sa performance dans « Moulin Rouge » et dans « The Hours », elle se révélait excellente aussi, mais là j’ais énormément apprécié son jeu d’actrice, et dire que Stanley Kubrick avait prétexté, à l’un de ses amis avant de mourir, que ses deux principaux acteurs gâcheraient tout dans ce film, ben pour une fois il a été fort con sur ce point. Pour parler de l’univers du film et de l’ambiance qu’elle cherche à dégager, malgré une simplicité de mise en scène flagrante, Kubrick a réussit à retranscrire un aspect dérangeant, insalubre et très perturbant mais aussi particulièrement fascinant et plein de bizarrerie à la Kubrick. Que ça soit dans les rues de New-York de nuit quasiment désert avec le passage de Tom Cruise qui ne croise quasiment personne, ou Spoiler : la fête masquée aux coutumes de sectes dans laquelle la nudité chez la femme est clairement démontrée de manière explicite. Et la musique choisi pour ce film montre encore une fois que Stanley adore utiliser la musique classique pour ses réalisations puisqu’on retrouve la composition « Suite pour orchestre de Jazz N°2 » de Dmitri Chostakovitch qui est très connu de nos jours, et l’ambiance glauque et stressante digne d’un Thriller prend forme et s’incruste, métaphoriquement parlant, dans nos veines Spoiler : lors des incantations et chants sonores roumaine ainsi que des notes de piano à allure pesante qui revient à plusieurs reprises. Pour ce qui est du décor et des lieux que l’on rencontre dans le film, Kubrick a encore une fois travaillé le côté esthétique de la chose pour un rendu final excellent, que ce soit l’appartement de la famille Hartford, le manoir, les rues de la ville de New-York, je n’ais pas grand-chose à redire là-dessus, c’était impeccable. Et enfin, histoire de finir sur le point qui m’a rendu le plus perplexe, le scénario : parce que si dans un premier temps on se croit dans un drame romantique entre le couple Hartford, les péripéties du mari nous prennent ensuite en traître en donnant un esprit de Thriller érotique à ce film, d’ailleurs l’érotisme ici aurait pu être gênant si ça avait été le principal ingrédient de ce film, encore heureux que ça ne soit pas le cas et que Kubrick maître parfaitement son sujet parce que je ne regardes jamais ce genre puisque la plupart des films considérés comme érotique sont principalement pornographique et sans intérêt si ce n’est qu’exciter son public cible sans avoir une histoire ou des personnages ayant une personnalité. Enfin bon, le film nous prend en traître avec son intrigue qui gagne en mystère avec le personnage de Bill et ça devient de plus en plus intéressant au fil des minutes, mais le twist final du film… ben je préfère ne rien dire pour ceux qui attendent de voir ce film dans un avenir proche seulement ça m’a laissé froid personnellement, et j’aimerais bien comprendre l’intérêt de terminer ce film sur le dialogue des deux principaux acteurs, ou Spoiler : Nicole Kidman dit qu’il faut impérativement « baiser » avant le crédit de fin. « Eyes Wide Shut », la dernière réalisation du regretté Stanley Kubrick avant sa mort : malgré des acteurs à la performance théâtral, une ambiance sombre accompagné d’une musique tout aussi bien choisie que dérangeant avec la superbe chanson « Baby a did Bad Bad Thing » et un scénario plein de promesse et plutôt bien écrit, la mise en scène est bien en dessous de ce qu’il a fait auparavant et la fin me semble trop bizarre pour que je considère ce film comme une de ses meilleurs réalisations.

Cedric F.

14 abonnés | Lire ses 342 critiques |

   4.5 - Excellent

Ce long metrage est parfaitement maitrisé, passionnant et envoutant . Eyes wild shut est l'ultime opus de stanley Kubrick . Le maitre nous fais vivre une fois de plus une expérience sisingulière , a la fois inquiétante et fascinantes , ou le couple cruise-kidman ajoute une dimension bien plus profonde a ce drame psychologique . Realisateur de genie , kubrick a signé une oeuvre ou chaque film est unique et dont eyes wild shut paracheve la grandeur .

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Eyes Wide Shut Bande-annonce (2) VF
28 231 vues
Eyes Wide Shut Bande-annonce VF
58 265 vues
Bande-annonce Rétrospective Kubrick - Français
34 014 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné