Notez des films
Mon AlloCiné
    Gone Girl
    note moyenne
    4,3
    26878 notes dont 1902 critiques
    répartition des 1902 critiques par note
    376 critiques
    973 critiques
    333 critiques
    119 critiques
    58 critiques
    43 critiques
    Votre avis sur Gone Girl ?

    1902 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2477 abonnés Lire ses 1 408 critiques

    4,5
    Publiée le 13 octobre 2014
    "Gone Girl" sous son étiquette thriller, pourtant non usurpée et synonyme ici d'un excellent cru de David Fincher, est un film qui en dépasse cette fois les limites par le contexte bien particulier, celui de la vie d'un jeune couple bien établi dans sa vie bourgeoise... Et donc au delà de l'enquête et de ses rebondissements étonnants, c'est l'expérience effrayante de ce duo hors du commun, après quelques années de mariage qui va nous intéresser au plus au point avec l'horrible manipulation de l'un des deux protagonistes ! Après un début assez classique dans le genre, c'est bien tout ce suspens qui va nous tenir en haleine, puis ce machiavélisme insensé que l'on va suivre, tout en prenant de plus en plus d'ampleur avec des retournements inimaginables pour mieux nous balader, qui ne feront que nous perdre en conjectures les plus folles, qu'en tant que spectateur on échafaude jusqu'à comprendre l'effroyable vérité. Cette histoire effrayante doit également sa réussite aux comédiens en particulier Rosamund Pike, complètement sidérante, figée, glacée dans sa composition très maîtrisée et Ben Affleck un poil moins bon, mais intéressant dans le rôle du mari en proie aux suspicions de la police et aux sarcasmes des médias déchainés par cette affaire... À ce titre, l'état d'esprit de la télévision américaine et son parti-pris avec tout le retentissement sur la population et même sur les conclusions de la police, sont très bien mis en avant et révélateurs de la folie humaine ! Malgré la durée de ce film, on reste donc littéralement scotché à son fauteuil du début à la fin et on ressort de la salle, presque inquiet de tant de calculs, de stratagèmes en tous genres !!! C'est avec un œil différent qu'on se met à imaginer alors quelles pistes possibles auraient pu avoir toutes ces enquêtes mystérieuses et célèbres qui ont défié la chronique sans avoir jamais été élucidées. Ce film au scénario diabolique, et en plus très bien huilé, nous transporte donc aux tréfonds les plus retords de l'âme humaine pour notre plus grand plaisir, comme si une partie de nous même appréciait tout ce côté sordide et épouvantable que nous révèlent ces thrillers tous plus fous les uns que les autres, mais en particulier bien sûr, cet excellent "Gone Girl" !!! Au fond c'est peut-être même bien inquiétant pour notre santé mentale... !
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 466 critiques

    3,0
    Publiée le 9 octobre 2014
    Ce thriller a le mérite de bénéficier d'un scénario, qui vaut ce qu'il vaut, mais d'un scénario tout de même. A une époque où on ne peut plus échapper aux interminables poursuites en bagnoles et aux fusillades, c'est déjà ça. Le problème est tout de même que ce scénario est bourré d'invraisemblances et d'incohérences parfois grossières. La psychologie du personnage principal, malgré une excellente comédienne, n'est guère crédible. Et surtout, ce n'est pas réalisé en finesse. On tolère l'invraisemblance chez un Hitchcock, grâce au charme, à l'humour et à d'innombrables petits détails subtils. Ici, tout est appuyé lourdement et même souvent expliqué par une voix off. De plus, ça manque de rythme et ça traîne parfois en longueur. Une coupe de 20/30 minutes n'aurait pas été de trop. La construction enfin est un peu bizarre : on sait à la moitié du film ce qu'il s'est passé et on repart pour une seconde partie forcément moins mystérieuse. Seule la critique des médias, même si elle n'est pas vraiment originale, est réussie, celle du mariage n'est qu'esquissée. Bref, même si ça se laisse voir plutôt agréablement, on attendait mieux après avoir entendu et lu tant de critiques élogieuses.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 692 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    5,0
    Publiée le 11 octobre 2014
    Un grand cinéaste est né. Oui, je parle bien de David Fincher, tu nous étonneras toujours dans tes œuvres magnifiques. Il l'est l'un des plus grands réalisateurs de sa génération. De toute façon, chaque nouveau film de Fincher est un événement. D'après un best-seller, Gone Girl nous transporte dans un voyage incroyable entre émotion et suspense, entre drame et folie. La plus grande qualité de cette production est, bien entendu sa réalisation impeccable, sa photographie parfaite, sa bande sonore poignante et son intrigue plus que captivante. Gone Girl tient le spectateur en haleine pendant tout le film, on ne s'ennuie absolument pas (2h29). On sait tous, que le scénario n'est pas très original mais il réussit à nous étonner. Les cadres et les décors sont maîtrisés et l'atmosphère de Fincher est toujours la même c'est à dire oppressante et fascinante. Sa mise en scène est typique dans son esthétique. Le réalisateur nous confronte au doute à plusieurs reprises. Et, on attend avec impatience la fin de cette histoire bouleversante. Le casting est notamment excellent en tout point. Ben Affleck est incroyable dans sa performance, on se demande si, c'est réellement lui le coupable dans cette affaire. Rosamund Pike est aussi, très étonnante et incroyablement sublime. Ces deux personnages sont vraiment complexes. Ensuite Neil Patrick Harris est angoissant à certains passages, et il est élégant. Tyler Perry joue convenablement son rôle d'avocat. Et puis, l'inspectrice est également convaincante dans sa tache. Une production qui présente ses mystères de façon honorable. On est transporté jusqu'à la fin, qui est très troublante. Elle nous laisse poser des questions. Je pense que Gone Girl va devenir l'un des thrillers les plus marquants de cette année 2014. spoiler: On pense bien, à la scène particulière terrifiante entre Rosamund Pike et Neil Patrick Harris. Pour finir, Gone Girl s'adresse aux cinéphiles et à tous les publics. C'est un film à suspense très réussi dans son genre. Pour ma part, ce long-métrage est un véritable chef-d'oeuvre de David Fincher ! Nul doute que Gone Girl va se retrouver aux Oscars et dans les listes des meilleurs films de l'année. A voir absolument. Gloire à M. Fincher !!
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 432 critiques

    4,5
    Publiée le 28 novembre 2015
    David Fincher m'a bluffé, je ne m'attendais pas à voir un film - au sujet pourtant maintes fois scénarisé - traité de la sorte ; avec un twist en plein milieu et un final plutôt inattendu. Et c'est bien dans ce traitement que réside toute la force de Gone Girl, on croit tout savoir dès le début, on a déjà son petit scénario en tête, et puis non, Fincher joue avec nos nerfs en se moquant des clichés mélodramatiques habituels, avec la noirceur qu'on lui connait. Certes il n'évite pas quelques petites maladresses mais elles sont insignifiantes, noyées dans une histoire qui garde le spectateur sous tension pendant près de 2H30 (qui passent d'ailleurs relativement vite grâce au découpage en 2 parties). On se retrouve donc au générique de fin avec un "bah merde" au bord des lèvres. Et n'oublions pas la B.O. car le choix de Trent Reznor était très judicieux, sa musique apporte une intensité supplémentaire et inattendue à des moments parfaitement choisis.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2017
    Chef-d'oeuvre dans le genre thriller. Un suspens qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Une histoire machiavélique avec une actrice Rosamund Pike qui mène la danse. spoiler: Elle est glaçante à souhait.Ben Affleck est pas mal non plus dans le rôle de victime. Un très bon film peut être aurait mérité 1/2 heure de moins. J'ai adoré
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 749 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2015
    Allé, je me décide enfin à écrire une critique sur cette merveille qui m’a tant fasciné il y a presque un an et que je considère (pour ce que j’en ai vu) comme le meilleur film de 2014. Le thriller est devenu, on ne va pas se mentir, plus que bien représenté au cinéma de nos jours. Désormais, la principale difficulté réside dans la faculté à nous surprendre et faire du renouveau face aux grands titres du genre qui nous on déjà apporté des twist-ending époustouflants ainsi que des psychopathes à la limite de l’imaginable. Qui mieux qu’un grand maitre du genre tel que David Fincher pour nous clouer le bec aujourd’hui ? Déjà « Gone Girl » apporte un concept innovant et rien que pour cela je suis fan. Le personnage central féminin nous ferait presque oublier les stéréotypes auxquels on a toujours le droit : ce n'est ni une damoiselle en détresse, ni une femme fatale, ni une mère au foyer, ni une carriériste au caractère imbuvable, ni une tueuse en série bref. Difficile d'en parler sans faire de spoiler, mais c'est une facette inédit et impériale de la femme que nous propose David Finsher, et que l'on approuve ou non spoiler: évidemment que non , je dois dire que je suis très fan de The Amazing Amie. Ensuite le déroulement de l'intrigue atteint un sans faute, Finsher nous propose un double twist stupéfiants (il s'est gavé), au milieu et évidemment à la fin. Même si l'histoire est tirée d'un livre, je ne doute pas une minute que ça aurait pu être bien plus médiocre dans les mains de quelqu'un d'autre. Les personnages sont, vous l'avez compris, sortis des sentiers battus. Même les flics sont géniaux, on a une version originalle du fameux duo "good cop / bad cop". Bref je l'avais vu au ciné à sa sortie et j'avais eu bien du mal à m'en remettre, mais revu récemment j'ai constaté avec soulagement que le plaisir était toujours là! Rosamund Pike = une révélation. Je n'insiste pas sur le fait qu'elle a signé le meilleur rôle de sa carrière (pour l'instant en tout cas, mais je doute qu'elle puisse trouver au moins une équivalence). Même Ben Affleck, qui a tendance à m'horripiler habituellement, là je l'ai trouvé bien à sa place. Quoi 2h30 c'est une blague? On ne les voit pas passer. Il y a encore tant de chose à dire, des films comme ça il n'en sort pas tous les ans je peux vous l'assurer. Si vous avez loupé le coche l'année dernière, n'hésitez pas une seule seconde : "Gone Girl" vous assure une claque d'une rare et subtile violence (un délice!)...
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 764 critiques

    4,5
    Publiée le 12 octobre 2014
    Une claque signé David Fincher, un suspense implacable, des personnages superbes et magnifiquement interprétés par Ben Affleck et Rosamund Pike et un final vraiment exceptionnel.
    Lu34s
    Lu34s

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 245 critiques

    5,0
    Publiée le 2 juin 2015
    Après le très réussi The Social Network, David Fincher continue son parcours sans faute en adaptant le best-seller "Les Apparences", roman de Gillian Flynn dont ce dernier signe aussi le scénario du film. Fincher adapte donc un sujet plutôt classique en soi puisqu'il s'agit de la disparition d'Amy Dunne, femme mariée à Nick Dunne depuis 5 ans, jour pour jour, et dont les tous les soupçons se tournent forcément vers le mari, accusé (à tort ?) du meurtre de sa femme. Le réalisateur prend alors habilement en main la situation en mêlant son récit de situations présentes et de flashbacks, ces derniers représentés par le journal intime que tenait Amy. Un montage alterné donc, rappelant quelque peu celui de Memento de Mr. Nolan, rythmant agréablement le film jusqu'à l'arrivée du twist. Et c'est à ce moment que l'on se rend compte de la maestria de Fincher puisqu'il ne mise pas tout sur ce retournement de situation comme le font énormément de films du même genre. Après réflexion, on se rend bien compte que cette révélation ne parait pas vraiment exceptionnelle d'un point de vue émotionnel mais reste tout de même géniale et jouissive car c'est à ce moment que Fincher déploie tout son talent de réalisateur hors pair. Tout le long du film, il nous installe dans une atmosphère pesante, glauque et stressante, comme si Gravity et Shutter Island s'étaient rencontrés. Une affaire sous haute tension subi par un Ben Affleck étonnant puisqu'on ne l'avait jamais vu déployer grandement ses talents d'acteurs d'après l'idée reçue que l'on se faisait de lui, en tant qu'acteur bien sûr, depuis Daredevil notamment. Fincher offre enfin un rôle à la mesure de l'excellente Johnny English Girl (oui bon James Bond Girl ça sonne nettement mieux), à savoir Rosamund Pike, tout simplement incroyable en femme oppressée par son mari. Une direction d'acteurs de maître donc qui se ressent aussi dans les seconds rôles que campent Neil Patrick Harris, Tyler Perry, Carrie Coon ou Kim Dickens, tous excellents dans leur rôle. Et après le remake de Millenium et The Social Network, le réalisateur retrouve Trent Reznor et Atticus Ross à la musique avec des teintes électroniques qui renforcent l'aspect oppressant et stressant du film. À noter aussi des effets spéciaux réussis, rendant une parfaite immersion au film, ainsi qu'une réalisation sobre et d'une efficacité redoutable dont une critique acerbe du traitement de l'information par les médias. Produit par Reese Witherspoon (oui oui), Gone Girl est sans doute l'un des (ou le) meilleurs films de cette année grâce à une réalisation et une direction d'acteurs irréprochables de la part de David Fincher, décidément génie en la matière, qui nous gratifie d'un duo d'acteurs exceptionnel et d'un final inoubliable.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 1 463 critiques

    4,0
    Publiée le 25 octobre 2014
    Chaque film de David Fincher est un petit événement pour moi. 2 ans après sa très bonne adaptation du premier volet de la trilogie littéraire Millénium (dont on attend toujours la suite d'ailleurs), Fincher revient avec une nouvelle adaptation de roman, celle de Gone Girl (Les Apparences en français) écrit par Gillian Flynn et dont elle signe elle-même le scénario. L'histoire d'un couple parfait au demeurant, Nick et Amy, mais qui, lors de la disparition de cette dernière, voit le couple chavirer et la police d'accuser Nick de la disparition et du meurtre de sa femme. David Fincher aime jouer au chat et à la souris et aux faux-semblants. C'est exactement ce qu'est Gone Girl. Derrière cette image de couple parfait se cache de lourds secrets qui vont être révélés au grand jour sous la pression des médias friands de ce genre d'histoire. Le film est bien réalisé (Fincher oblige), le duo d'acteur que forme Ben Affleck et Rosamund Pike fonctionne parfaitement et le scénario, brillamment écrit, offre de bons moments de suspense et de tension jusqu'à une fin des plus surprenante. Gone Girl n'est certes pas le meilleur David Fincher à ce jour mais reste un thriller de grande qualité et un film qui vaut vraiment le détour. A voir.
    Joe D.
    Joe D.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 45 critiques

    5,0
    Publiée le 9 octobre 2014
    David Fincher nous réalise avec Gone Girl (adaptation du roman de Gillian Flynn), un film qui pourrait sembler dans son contexte des plus banals pour les adeptes de polar (le mari signale la disparition de sa femme, mais une fois sur les lieux tout les soupçons remontent vers lui, avec des preuves indéniables (semble t il) qu'il pourrait avoir tué sa femme). Thème qui pourrait être classique, seulement n'est pas David Fincher qui le veut, Fincher arrive à nous dépeindre le pouvoir des médias sur l'influence des gens, et comment ces derniers sans scrupule peuvent s'emparer d'un fait pour en extrapoler les pires atrocités, déformant les faits, modifiant les "apparences". Nick Dunne (interpreté magistralement par un Ben Afflleck au summum) va fêter son 5eme anniversaire de mariage avec son épouse Amy, lorqu'il rentre chez lui, il constate qu'il y a eu violence à son domicile en son absence, et contacte immédiatement la police, qui très vite va suspecter Nick de par son air désinvolte, son manque d'implication et d'enthousiasme dans les recherches de sa femme, un voisinage qui le dépeint comme violent avec sa femme, d'avoir tué sa femme. Le scénario pourrait s'arrêter là, mais Fincher va plus loin, au fur et à mesure de l'histoire on constate que des vérités sont cachés, que la condescendance que Nick porte à Amy à New-York avant de déménager dans le missouri, s'évanouit au fil du temps. Mais qu'en est il d'Amy (Mention spéciale pour la sublime interprétation de Rosamund Pike qui finit par porter à elle seule tout le film) ?? Elle aurait écrit un journal intime dépaignant son mari de violent, de psychopathe, et qu'elle n'est plus qu'une chose à ses yeux. Là devient de par le montage et les flash-backs de Fincher, tout un véritable puzzle où nous même spectateur pendant la scéance, à l'image des médias sommes trimbalés de spéculations à spéculations, ne sachant pu qui croire !! Les thèmes du mensonge, d'une image donnée à l'autre, de l'adultère, de la vengeance, de la trahison, de la manipulation sont subtilement mis en abyme dans ce film. spoiler: Rosamund Pike s'avérant être telle une mante religieuse, utilisant des plus incroyables scénario pour prendre la revanche sur son mari, qu'elle considère trop condescendant envers elle, lui manquant totalement de respect. Les apparences sont exactement le thème culminant de ce film, tant celles ci servent comme nous le démontre Fincher excellement aussi bien les intentions de Nick et celle d'Amy. Tout ceci est aussi une réminiscence au thème du dépassement de soi, de la volonté de ne pas être dominé ou rabaisser spoiler: à l'image d'Amy (écrivain tout comme Nick) qui a écrit des livres à succès pour enfant sur le thème de"l'extraordinaire Amy", personnage qui arrive à tout obtenir dans sa vie et jouit pleinement de son bonheur, mais qui visiblement semble contrarié Amy l'écrivaine car la monotonie de sa vie, et le fait qu'elle ne peux dominer toutes les situations (la découverte de l'adultère de Nick, ne plus pouvoir le rabaisser, le chomage du couple, l'absence de dialogues), lui créé une sorte de dualité d'instinct de protection primaire, et de destruction d'autrui . La photographie est sublime, les plans sont excellement bien choisi, et on ne voit pas les 2h30 passé. Ce film peut contenir plusieurs niveaux de lecture, sur les apparences, les concessions à faire dans un couple, les manipulations pour obtenir de la reconnaissance, mais après tout avoir aimer quelqu'un les premières années se créant l'un envers l'autre un personnage, puis finir par se détester chaque jour mutuellement, venant à se mentir l'un envers l'autre cherchant à dominer l'autre, est ce réellement ça la notion du couple pour être heureux ? Non mais c'est ça le "mariage". Pour moi c'est clairement un chef d'oeuvre de David Fincher, dont la trame, le déroulement et le dénouement sont clairement du niveau de SevEn. Culte.
    sparowtony
    sparowtony

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,5
    Publiée le 24 décembre 2014
    Il y a des films, comme ça, qui sont tellement bons qu'il est difficile d'avoir des choses à dire. Notamment, Zodiac, par exemple. Je me retrouve dans le même cas aujourd'hui avec un autre film de David Fincher (et un de ses meilleurs): Gone Girl. Aussi, je vais essayer d'être le plus concis possible (ça rime, les gens !). A la fois excellent thriller, excellent drame et excellente satire, Gone Girl est passionnant du début à la fin. Réalisé de manière extrêmement efficace par Fincher, le film se suit sans déplaisir, et on voit que chaque plan a été minutieusement travaillé. Et avec une photographie aussi jolie de Jeff Cronenweth (qui a déjà fait des merveilles visuellement sur Fight Club), c'est juste un régal pour les yeux. La réalisation de Fincher est toujours aussi élégante que pour Zodiac et The Social Network, et l'histoire est superbement contée. Car de plus, il maitrise parfaitement son montage. Vers le milieu du film, spoiler: avec la révélation sur Amy, les deux points de vues de l'histoire s'entrecroisent (sans jamais gêner le spectateur) , et le suspense est totalement à son comble. Et justement, le suspense: insoutenable. Honnêtement, Fincher m'a scotché. La question qui brûle les lèvres pendant le film, c'est: spoiler: qui va gagner ? Qui va utiliser les moyens les plus noirs pour gagner cette guerre "conjuguale", si je puis dire ? Jusqu'à la dernière minute, c'est comme ça. Et même si le film spoiler: n'utilise pas de gros twists comme pour Seven et Fight Club, il ne manque pas de spoiler: rebondissements inattendus et intéressants. Par exemple, et c'est tout bête, Amy qui se fait voler son argent. Doté d'un scénario en or (merci, Gyllian Flinn) et d'un réalisateur comme Fincher, le film ne pouvait que passionner. Pari gagné (si on pouvait parler de pari). En plus d'être passionnant et scotchant (je me répète), le long-métrage est aussi un sacré film d'ambiance. Film d'ambiance grâce à la photographie sublime et étrange de Cronenweth, mais aussi (et surtout) grâce à la musique de Trent Reznor et Atticus Ross. Sans pour autant contenir des thèmes marquants (là n'est pas le but), cette bo est un véritable régal à écouter et sert largement le film. De plus, c'est l'une des meilleures de l'année. Là ou Gone Girl marque un (autre) point, c'est dans son casting impeccable. Ben Affleck, acteur que j'apprécie peu, est ici excellent dans ce rôle mystérieux et troublé. Déjà qu'il remontait dans mon estime, ce film n'a fait qu'accélérer le processus. C'est là qu'on voit que le réalisateur est capital pour ce qui est de l'interprétation d'un acteur. Mais même si il est excellent, Affleck n'est pas la star du film. Ici, la star, c'est Rosamund Pike. Elle a mis tout le monde d'accord, et il est difficile de ne pas apprécier son interprétation. Elle est absolument glaçante, ténébreuse. Je dirais que son interprétation, au delà des nombreuses qualités du film, vaut le coup à elle-seule. Les rôles secondaires sont aussi très bons: Neil Patrick Harris, qu'on est habitués à voir dans des rôles plus comiques, s'en sort très bien ici. Rien de transcendant (faut dire que ce n'est pas forcément un rôle qui le lui permet) mais c'est du très bon travail qu'il nous fait là. Tyler Perry est très bon dans le rôle amusant de l'avocat, de même pour Kim Dickens, superbe dans le rôle de la policière chargée de l'enquête. J'ai aussi beaucoup apprécié Carrie Coon dans le rôle touchant de la soeur de Nick. C'est du quasi sans-fautes de la part à Fincher. Cependant, il y a un petit "mais", qui fait que je vais me contredire un peu. Même si il est passionnant de par son suspense et la façon de Fincher à conter l'histoire, j'ai quand même trouvé que le film tirait en longueurs. Notamment à la fin, qui même si elle est troublante et assez réussie, est vraiment trop longue. Plutôt dommage, mais les 2h30 de film passent dans l'ensemble assez vite, et les quelques longueurs n'y changent pas grand chose. Bref, Fincher nous livre là l'un des meilleurs films de 2014, et tout simplement l'un de ses meilleurs films tout court. J'ai encore ma préférence pour Seven, suivi de The Social Network, mais nul doute que Gone girl est un grand film du réalisateur. A ne pas manquer.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 422 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2015
    Attention cette critique contenant des spoilers ! David Fincher est un cinéaste virtuose et passionnant qui s'est imposé comme un des meilleurs faiseurs de son époque, il dispose d'un style propre et inimitable ainsi que d'un amour inconditionnel pour les Thrillers, genre qu'il continue de magnifier. Il est important de tout d'abord faire un point sur sa carrière car Gone Girl est sans conteste l'apothéose et la synthèse de celle-ci. Débutant avec la réalisation du très bon et très mésestimé Alien 3 ( qui est selon moi bien supérieur au deuxième opus ) il posait les bases de la première partie de sa carrière car on distingue bel et bien deux parties dans sa carrière. La première s'impose par un style poisseux et glauque qui trouvera sa fulgurance dans l'excellent Seven, brillant thriller mais qui est bien trop prévisible voire téléphoner dans son final car jusqu'à présent chaque films de Fincher ont des défauts évidents comme le sympathique The Game qui contient trop d'incohérences, le très bon Fight Club qui est trop grandiloquent et didactique dans son twist final et l'efficace Panic Room qui vient clôturer la première partie de sa carrière mais qui est parfois trop maniéré. Ensuite il débute la deuxième partie de sa carrière, une partie plus mature, plus stylisée et moins énervée mais qui est aussi plus enclin à la virtuosité chose qui adviendra avec le très bon Zodiac même si il souffre de quelques de longueurs, le film est formellement superbe avec sa photographie sublime et ses images qui imprègnent la rétine. Après ça on a eu le bon Benjamin Button mais qui souffrait de beaucoup trop de longueurs même si Fincher s'attaquait pour la première fois au romantisme, chose qu'il explorera encore par la suite. Ensuite Social Network fut un biopic brillant mais maniéré tandis qu'il eu sa première fulgurance de la nouvelle partie de sa carrière avec l'excellent Millenium. Fincher déjoue tout les pièges du remake pour surpasser l'original en tout points mais même si l'ensemble est déjà-vu et donc prévisible, Fincher s'intéresse à une forme de romantisme acerbe qui n'était qu'effleurer dans la version originale, ce qui donne un aura fascinant au film. Donc Fincher n'avait jamais créer la perfection jusqu'à Gone Girl car après avoir vu le film je me suis poser la question, qu'est ce qui ne va pas dans ce film ? Est la réponse est rien. Tout est parfait, Fincher mélange tout ses amours dans un même film, que ce soit ses personnages féminins ambigus qui jongle constamment entre force et faiblesse, que ce soit ce romantisme mystique et dérangeant ou encore ce jeu de piste et de faux semblant, tout y est pour nous offrir un spectacle total. Et surtout tout est parfaitement doser, que ce soit dans le rythme impeccable qui ne crée aucune longueurs malgré les 2h30 de film, dans le montage ingénieux qui distille les pièces du puzzles avec intelligence et qui multiplie brillamment les points de vues ou encore cette fantastique BO de Trent Reznor et Atticus Ross qui accompagne le spectateur de façon pertinent avec ses musiques d'ambiances qui prennent aux tripes et qui correspond parfaitement à la confusion des sentiments des personnages. Le scénario quant à lui n'est jamais là ou on l'attend, écrit par Gillian Flynn qui adapte ici son propre roman, celui-ci est intelligent distillant d'abord un jeu de piste stimulant pour découvrir la vérité en multipliant habilement les retours dans le passé et en créant une image presque parfaite du couple. Ensuite le film fait la révélation au milieu du film, ce qui de prime abord déroute mais qui se révèle au final le choix le plus judicieux du film. Ce retournement est en somme assez prévisible mais il s'intéresse avant tous à faire une déconstruction habile et pessimiste du couple et du mariage. Pour ce faire, le film déploie un magnifique jeu d’apparences, on ne sait jamais qui est vraiment la personne en face de nous, avec qui nous partageons notre vie et ici le film va poser des questions pertinentes et terrifiantes nous présentant les deux versants d'une même histoire. L'histoire est donc celle d'un couple en perdition mais que ce soit le mari qui soit un tyran ou la femme qui soit une manipulatrice perverse et sociopathe ( les deux pistes de réflexions du film ), à la fin il n'y a pas de vainqueur, ou du moins pas pleinement. Et ce jeu de manipulation qui prend très vite des airs de parade nuptiale et maîtrisé jusqu'au bout en allant même dans les recoins les plus noirs de l'âme humaine et fait un parallèle judicieux avec les couples de tous les jours, le film se sert des extrêmes pour souligner plusieurs tristes réalités qui seront toutes exploitées à merveilles dans un final brillant, nihiliste et inattendu. Néanmoins le film est aussi très drôle, il utilise l'humour noir non pour présenter une tragédie comme un des personnages appelle cette histoire mais pour nous présenter une farce. Une farce cruelle et terrifiante qui bascule dans l'horreur en employant des thèmes comme le sacrifice, la soumission à l'autre et l'acculement avec une satire très juste des médias et de leurs pouvoirs de manipulations des masses. C'est une spirale infernale qui se déploie devant nous, elle est d'une précision absolue et le film arrive néanmoins à être accessible à tous, tout en étant très exigeant dans son propos ce qui en fait réellement sa force, entre film d'auteur et divertissement de masse ce qui fait que son message sera d'autant plus fort. Le tout est soutenu par un casting exemplaire avec en tête Rosamund Pike, elle est sensationnelle dans ce qui est assurément le rôle de sa carrière, elle crève l'écran à chacune de ses apparitions. Ben Affleck lui aussi signe son meilleur rôle dans une interprétation minimaliste et mystérieuse bien plus compliquer à jouer qu'il ne le laisse paraître. Et les deux stars sont accompagnés d'un ensemble de seconds rôles excellents comme Neil Patrick Harris qui prouvent qu'il est à laisse dans tout les styles. Pour ce qui est de la mise en scène de David Fincher elle est tout simplement parfaite, que ce soit dans cette introduction mystérieuse qui multiplie les images à la vitesse de battements de cils, ces plans somptueux soutenu par une photographie léchée ou ses mouvements de caméras ambitieux et virtuoses. Tout est géré à la perfection à tel point que l'on à l'impression que c'est devenu trop facile pour Fincher car l'ensemble est d'une évidence qui laisse admiratif, pourtant il ne fait pas dans l’esbroufe, il fait au plus simple mais il le fait de manière virtuose. Du travail d'orfèvre tout simplement. En conclusion Gone Girl est assurément le chef d'oeuvre de David Fincher, c'est la synthèse parfaite de sa carrière ou il prend tous ce qui fait le sel de son style et l'élève à un niveau jamais atteint. C'est une oeuvre intelligente, cruelle et exigeante mais qui se trouve aussi être accessible et ne cède jamais à la facilité. Tout est à sa place et tout sonne comme l'évidence même, une leçon brillante de cinéma et il serait criminel de passer à côté d'un des meilleurs films de l'année.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 8 octobre 2014
    Difficile de faire la critique d'un film aussi brillant, surprenant, machiavélique sans en dévoiler les ficelles. Mention au réalisateur que j'aimais déjà beaucoup (Seven, The Game, Millenium... Je me contenterai donc juste de parler de l'interprétation impeccable des deux acteurs principaux : l'un des deux personnages se révèle réellement être un psychopathe et le couple forme pas aussi lisse qu'il ne pourrait paraître de l'extérieur...pour le meilleur et pour le pire. J'ai été surprise (çà n'arrive pas si souvent) alors pour cette raison, je mets 4.5/5 et je tire mon chapeau au réalisateur. Je conseille ce thriller, ceux qui aiment Fincher ne devraient pas être déçus.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 621 abonnés Lire ses 982 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Le nouveau film de David Fincher que j'attendais avec une grande impatience n'est pas du tout ce à quoi je m'imaginais, et quel délice ! On entre dans l'histoire par une atmosphère assez sombre qui nous suivra jusqu'à la fin. La réalisation est superbe, entre plans de précision, flashbacks, point de vue des deux personnages... On ne se sent en aucun cas désorienté. Quelle histoire, quel scénario ! Du thriller à couper le souffle au problèmes conjugaux, en passant par le monde pervers de la télévision et des journalistes, l'intrigue est très recherchée et entraînante. Les acteurs sont fabuleux, à croire que les rôles ont été écrits pour eux. Entre manipulation, stratégie, réalité et mensonge, David Fincher signe ici un grand thriller dramatique digne de ce nom. Un des meilleurs films de cette année.
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 734 critiques

    3,5
    Publiée le 8 février 2015
    Le dixième long métrage de Fincher est le plus gros succès du talentueux réalisateur aux USA à ce jour. Pour moi, ce n'est qu'un thriller classique de sa filmographie. C'est donc un bon film où l'on est maintenu du début à la fin, et où ne s'ennuie pas durant les quasi 2 heures 30. L'atmosphère y est plutôt particulière et assez sombre. On suit l'histoire dérangeante de ce couple américain. Rosamund Pike est une très bonne actrice, et j'adores Ben Affleck. Un bon moment, mais ce n'est pas le genre de film qui se regarde plusieurs fois.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top