Mon AlloCiné
Fury
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,1
9675 notes dont 921 critiques
16% (149 critiques)
46% (420 critiques)
23% (216 critiques)
9% (83 critiques)
3% (27 critiques)
3% (26 critiques)
Votre avis sur Fury ?

921 critiques spectateurs

Cloclyte

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 27/01/2015

Typiquement le genre d'expérience cinématographique qui me met hors de moi. Tout est fait pour amadouer l'amateur de film de guerre désireux de s'éloigner du "pan pan" infernal et des poncifs éculés sur l'héroïsme militaire. Alors on nous donne du personnage cruel, crado, puant et plein de cambouis, on nous sert savamment du combat de char somme toute prenant et de bonnes scènes de dialogues. Jusqu'au trois quarts du film, ce cocktail nous fait gentiment oublier, naïfs que nous sommes, que le film est déjà truffé de clichés et d'incohérences. En bons cons on s'accroche, et là, PATATRA, catastrophe ! Une scène de fin interminable, puante d'héroïsme mal placé et sorti de nul part qui crache tout bonnement à la gueule de la psychologie des personnages qu'on où nous a jusqu'ici grossièrement dépeinte. Et je passe sur les faux records à se tordre et sur les conséquences de l'explosion d'une grenade dans un char somme toute très en deçà de la réalité (ceux qui l'ont vu auront compris). Alors voilà film, j'aurais pu être plus sympa si tu t'étais cordialement présenté tel que tu es sans essayer de me la faire à l'envers.

benoitG80

Suivre son activité 935 abonnés Lire ses 1 156 critiques

4,5Excellent
Publiée le 03/11/2014

"Fury" produit un effet et même un choc impressionnant, autant le dire de suite et sans ambages... On est en effet d'emblée complètement immergés dans cette fin de guerre, du reste assez peu évoquée en général, quand les Américains en avril 45 sont plongés en plein dans le territoire ennemi, l'Allemagne en déroute, dans des combats désespérés et jusqu'au boutistes, combats de la dernière cartouche où on a tout à gagner et tout à perdre ! Et c'est bien là que le film est brillant et puissant, par cette grande détermination encore sans faille que ce sergent Collier et ses soldats ont ensemble alors qu'ils se demandent tous ce qu'ils ont bien pu avoir fait pour être encore en vie... ! On reste subjugué par le jeu des acteurs tous époustouflants avec ces têtes abîmées, défaites et fatiguées, que ce soit Brad Pitt formidable et les autres également excellents ! Mais la palme revient vraiment au jeune Logan Lerman, par l'intensité de son jeu et de son regard, dont les fameux yeux bleus effrayés qui s'éclairent intensément dans le viseur du tank, resteront pour moi une référence. C'est justement ce tank, personnage à lui seul, qui va mettre en relief cette micro société où ces quelques hommes très différents par leur personnalité, cohabitent dans la plus grande promiscuité, dans les conditions les plus difficiles et aussi dans la plus grands douleur morale et physique. Ceux-ci nous offre une peinture saisissante et intelligente de la situation inextricable dans laquelle ils sont tous éperdument acculés... En tant que spectateur, on est donc en perpétuelle fascination devant le comportement et l'évolution de chacun, et en particulier par le très jeune Norman, hagard, fortement traumatisé et fragile, mais étonnant dans son insoupçonnée et lente adaptation dont la transformation est sidérante ! Les scènes de combats sont d'un réalisme à couper le souffle jusqu'à la fin absolument grandiose et surtout la chute finale très éloquente... Ce qui n'empêche pas à ce film de passer par des moments plus intimes, plus personnels, dont celui dans cet appartements où vivent deux Allemandes. Cette partie est littéralement bouleversante par l'observation des échanges et du comportement des uns et des autres ! Impressionnant là aussi ! "Fury" vaut immanquablement le détour par cet aspect d'un réalisme incroyable, presque documentaire et aussi par l'étude de la nature humaine très révélatrice de la complexité et de la diversité des caractères ! Cette folie meurtrière qu'il n'a pas été possible d'éviter nous laisse terrassé et presque dans un état second et bien que, même si notre époque est plutôt morose, nous n'avons finalement pas à nous plaindre face à cette période de l'histoire sanglante ! D'ailleurs, l'homme a-t-il su tirer des leçons de ces massacres quand on voit ce qu'il est capable de recommencer sans état d'âme aucun ? Uns réalisation de David Ayer à recommander sans modération et assurément déjà un futur classique du genre que la presse a quelquefois balayé avec mépris... Un comble !

PsychoHead

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 195 critiques

4,5Excellent
Publiée le 07/05/2017

Juste avant de nous sortir son pétard mouillé "Suicide Squad", D. Ayer nous livre un très bon film de guerre. J'étais pas spécialement emballé de le voir mais je dois avouer que j'ai vraiment beaucoup aimé le film. La direction d'acteurs est superbe, tous sont très justes, on s'attache vraiment à nos 5 héros tout du long de l'histoire. Les scènes de combats sont très réalistes et percutantes, même très dures à certains moments. Vraiment c'est un très bons film de guerre.

Leo .B

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 67 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/11/2016

Un excellent film, qui réinvente réellement le film de guerre. Les tanks filmé comme jamais et d'un réalisme glaçant. A voir !..quand ont se sens prêt :)

Raphael O.

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 517 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/02/2015

Ce film de guerre dispose d'un excellent scénario, intense et viscéral, une superbe reconstitution des décors et des costumes de l'époque et un spectacle époustouflant de réalisme, servi par une distribution absolument exceptionnelle. Un chef-d'œuvre.

Louis DCiné

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 642 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/10/2014

Ah sa faisait longtemps que je n'avais pas vu de film de guerre au ciné. Il n'y a pas vraiment de grande originalité, mais ce n'est pas ce que je cherchais en regardant ce "Fury". Je voulais simplement être plongé en plein dans la seconde guerre mondiale et c'est plus que réussi. C'est vraiment le point fort de ce film. On retrouve avec grand plaisir une ambiance de guerre travaillée, portée par un casting bien choisi. Pitt est encore excellent, et je penses qu'il a eu plus l'occasion de montrer ces talents d'acteur à travers son personnage dur, de sergent chef, bien déterminer à tuer des nazis, qu'à travers celui de "World War Z". En plus, on a une excellente bande son, qui accompagne parfaitement les scènes et permet d’amplifier les émotions des spectateurs. Je ne suis pas prêt de l'oublier. Par contre, il y a quelques petits moments de longueurs. Je penses notamment Spoiler: à la scène où Pitt et son "apprenti" Norman sont dans un appartement allemand avec deux femmes. 2 heures et quart, c'est peut être trop long. Bref, pour moi ce ne sera pas le film de l'année, mais il reste un bon film de guerre, très réaliste et sympathique, et garantira toujours de passer un agréable moment.

Marc T.

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 289 critiques

4,0Très bien
Publiée le 26/02/2015

Les films de guerre ne sont habituellement pas trop ma tasse de thé mais force est de reconnaître que celui-ci est très différent et plutôt bien foutu. La guerre en elle-même est d'ailleurs quasi au second plan, le film se focalisant principalement sur le destin de ces 5 soldats et de leur tank, lui-même un personnage à part entière. Juste un petit reproche toutefois : certaines scènes tirent un peu en longueur et auraient mérité quelques coupes, et notamment Spoiler: la longue scène chez les 2 allemandes qui dure quand même 20mn montre en main. Sans ce petit reproche, j'aurais noté ce très bon film 4,5/5.

Heinrisky C.

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 2 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 26/10/2014

Fury s'inscrit dans la longue lignée des navets de guerre américains. Je ne comprends pas. Les réalisateurs ont tout pour pondre un excellent film, mais ils ne le font pas. Au lieu de ça, ils y insèrent des dialogues vides sans intérêt, des longueurs plus qu'interminables (40 minutes dans un appartement à bouffer des oeufs et à parler sentimental), de la bonne morale américaine à en avoir la nausée, du sentimentalisme qui frise le ridicule et une évolution des personnages tellement prévisible (le gringalet peureux du début se transforme en spartiate en 2 jours, et la grosse brute de l'équipe se transforme en mec compréhensif et sympa à la fin). Bref, les acteurs atteignent le degré zéro de la crédibilité, c'est déplorable. Passons maintenant maintenant au réalisme des scènes. En lisant les critiques, il en ressort que le film est un chef d'oeuvre ultra réaliste et une légende du cinéma de guerre. Alors là, c'est juste esclaffant. Je vais évoquer quelques scènes qui illustrent assez bien cette folie irréaliste et inconcevable. Spoiler: D'abord, l'attaque des 4 tanks Sherman sur le char Tigre. Dans le film, les Sherman ont trouvé bon de se mettre cote à cote (lol) pour attaquer un seul ennemi (peut-être pour mieux se faire dézinguer ?). Une scène qui est en surface belle et teintée d'héroïsme, mais par dessus tout on ne peut plus stupide et pathétique. Ensuite, prenons la scène de combat finale que certains qualifient de "magistrale. Les 4 héros, bien amochés, se retrouvent à bord d'un tank immobilisé et à moitié détruit contre un bataillon de 300 SS armés jusqu'aux dents. Cette scène est grotesque à s'en rouler par terre. Les SS apparaissent comme des simples d'esprit qui tirent comme des pingouins (Il a fallu quand même 3 balles de Sniper dans le corps pour Spoiler: à peine blesser l'ineffable Brad Pitt). Puis, lorsque nos héros n'ont plus de munitions, ils ont la bonne idée d'aller en chercher en dehors du tank tranquille pépère, alors que les balles fusent de tous les cotés. Bref, à la fin de la scène finale, nos tankistes ont Spoiler: dégommé 90% du bataillon SS, Spoiler: le corps de Brad Pitt reste également comme neuf après que deux grenades aient explosé avec lui à l'intérieur du char (summum de l'irréalisme).Grosso merdo, on l'aura compris, Fury est un énième film de guerre manichéen mettant en conflit gentils américains imprégnés de la bonne morale chrétienne et affreux nazis ne sachant pas abattre correctement 3 soldats. En conclusion, ce film n'a rien d'un chef d'oeuvre et surtout rien d'innovant malgré des éléments intéressants. Beaucoup de moyens, pour pas grand chose. Je mets une étoile et demie pour l'image, et les effets spéciaux qui immergent assez bien le spectateur lors des scènes de guerre. Un film commercial pour les collégiens.

tristan stelitano

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 724 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/12/2014

Le grand spectacle est au rendez-vous dans cette production hollywoodienne qui sort l'artillerie lourde. Un film de guerre très bien mis en scène par David Ayer. Ce film diffère des nombreuses productions du genre, qui mettent en scènes le plus souvent, Le Débarquement en Normandie, La victoire des Alliés, la défaite de l'Allemagne Nazi ou bien encore, des mondes alternatives tout comme on peux le voir dans "Inglourious Basters" de Quentin Tarentino. Rien de tout ça dans ce film. Ici, on s'appuie sur un cadre bien spécifique: mettre en scène le vécu de soldats de chars américains dont on n'évoquent presque jamais. Le film raconte comment ces pilotes de chars ont vécus la guerre. Dans de bonnes conditions ou encore dans des conditions périlleuses, c'est-à-dire, en plein cœur de l'action. Ce film est un beau portrait d'hommes qui ont donnés leurs vies en allant jusqu'au bout de leurs convictions. Grâce à une belle distribution et un scènario poignant,"Fury" évite d’être qu'un simple film de guerre pleins de bruits et de feu pyrotechniques pendant deux heures. Le contexte du film nous plonge dans les évènements d'Avril 1945. Les Alliés débarquent en Allemagne et Hitler ordonne le repli des troupes allemandes vers Berlin. On suit le périple d'un sergent américain et de ses quatre hommes, à bord d'un Tank ( Fury), qui ont pour missions de détruire des avants-postes allemands positionnés sur des endroits stratégiques, afin de permettre aux troupes Alliés d'avancées jusqu'à Berlin. Un très bon film enrichissant avec un Brad Pitt qui continu d'atteindre la perfection, Shia LaBeouf avec une très bonne interprétation et Logan Lerman qui nous livre une interprétation époustouflante, la meilleure dans un film. De même pour Jon Berthal, l'un des héros phare de la série "The Walking Dead", qui s'en sort plutôt bien. Les décors sont sombres et boueux. Les scènes de batailles assurent au maximum, dans une atmosphère déchainée et violente. C'est un très bon film."Fury" est très humain et peu parfois être choquant, surtout pour deux séquences particulières. Un war-movie spectaculaire.

Loskof

Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 688 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 03/11/2014

Mouais... Je sais pas trop quoi en penser, d'un côté j'ai aimé certaines parties, de l'autre il y a pleins de choses qui m'ont empêché de rentrer dans le film... Bon déjà l'idée de départ de refaire un film sur la 2nde guerre mondiale mais avec comme point de vue un tank je vois pas trop l'intérêt, en soi ça ne justifie pas un film, ça peut être un point de départ intéressant mais il faut raconter quelque chose... Et le souci c'est que ça ne raconte pas grand chose pendant 2h20. Le film oppose un aspect très réaliste dans ses scènes de combats, hyper prenantes, et des scènes plus intimistes qui le sont beaucoup moins (réalistes). On se retrouve encore une fois avec une équipe composée de clichés ambulants, ayant tous des caractères différents et très marqués. Comme d'habitude on a un petit nouveau qui intègre l'équipe et doit faire ses preuves, comme d'habitude on a un chef prêt à se sacrifier et qui n'a peur de rien, comme d'habitude la bande que l'on suit est la meilleure et survit là où d'autres meurent... Bref rien de nouveau sous le soleil. Le pire étant ces longues scènes de dialogues qui n'apportent rien, la 1ère dans le camp, les mecs font la guerre mais ils sont trop cools, même pas peur, on se chambre etc, c'est réaliste ça?? Idem pour le personnage d'Emma, qui peut croire à un personnage comme cela (et je ne parle pas de la séquence la concernant, sans queue ni tête). Le film met en avant que les Alliés sont proches de la victoire mais que les tank alliés sont dépassés par ceux des Allemands, et que les pertes subies sont lourdes face au sacrifice des allemands. Je dis pourquoi pas, mais hormis 1-2 fois, le film montre tout l'inverse, avec les braves soldats américains qui tuent chacun 30 allemands... Et je passe sur le scénario qui nous montre encore une fois une petite troupe de soldat qui fait une mission bien spécifique presque sans lien avec la guerre qui se déroule en même temps. Qui peut encore croire à ça? Et ces défauts sont bien dommages car le film montre des séquences de guerres super bien foutues, on est dedans, on vibre, mais c'est au service d'un projet vain, il n'y a pas d'ampleur, on raconte une histoire, là où il faudrait raconter l'Histoire. Je sais pas moi, il fallait montrer les grandes batailles de Tank qui ont eu lien pendant cette période, pas un petit combat entre 5 chars... C'est trop dommage de ne pas pousser le concept jusqu'au bout. C'est trop dommage de montrer des personnages déconnectés de ce qu'étaient les vrais soldats. C'est trop dommage de vouloir faire de l'intimiste cliché alors que l'on est en guerre, il faut raconter quelque chose sur l'Homme, pas sur les quelques hommes qui composent le film. Je sauve les 2 séquences de combats (pas la dernière qui est vraiment too much), le reste n'évoque rien.

François G.

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 378 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/08/2016

David Ayer, avant de sortir le pétard mouillé qu'est "Suicide Squad", a sorti "Fury", un film de guerre intense. Avec ce long-métrage, David Ayer change la mise en scène qu'il avait pour "End of Watch" et offre une œuvre vraiment cinématographique avec des travellings et plans fixes contemplatifs. Toutefois, la réalisation ne bouleverse pas le genre et devient vite redondante. La caméra ne fait pas de folie, mais David Ayer exploite très bien son parti pris. Il filme l'horreur de la guerre comme on l'a rarement vu au cinéma, certaines scènes sont d'ailleurs assez gores. Le film montre que la guerre est dure, choquante et sans concessions, et cela fait du bien. David Ayer distingue son long-métrage des autres œuvres de ce genre et le classe parmi les meilleurs. Nous suivons donc une équipe de soldats américains dans un tank (représentant une certaine société dans laquelle s'entraident les hommes), nous immergeant dans cette seconde guerre mondiale. L'histoire nous happe et change ses personnages. En tant que spectateur, on s'identifie plus au jeune Norman (incarné par Logan Lerman), nouveau perdu au sein de ces déchirements humains. Brad Pitt ("World War Z"), Shia LaBeouf ("Nymphomaniac"), Jon Bernthal ("Daredevil") et Michael Peña ("Gangster Squad") l'accompagnent et le subordonnent, chaque acteur maitrise parfaitement son rôle, livrant des séquences fortes et dures. Si le film est pourvu de quelques longueurs et la fin est quelque peu irréaliste, l'ensemble reste fascinant à suivre de bout en bout. Les scènes de combats sont très bien retranscrites et d'un réalisme hallucinant, la tension est parfois à son paroxysme. Cependant, David Ayer pose son œuvre avec des scènes plus intimistes et légères, notamment avec les deux jeunes allemandes. "Fury" est intense, impressionnant et pour ma part d'une force mémorable ; ne tombant pas dans un manichéisme brute (la dernière scène). Si le message religieux est lui aussi très fortement appuyé avec les antihéros que nous suivons, il ne m'a pas pour autant dérangé lors du visionnage. Reste néanmoins que le message que veut faire passer le metteur en scène est confus. La guerre n'a pas de sens, elle est sanglante et détruit des vies certes, mais le chemin de réflexion qu'amène "Fury" ne me parait pas posé. La musique contribue aussi à cette atmosphère immersive et pesante que propose le long-métrage. Composée par Steven Price (II), cette musique accompagne bien le film et est bien utilisée. Si les scènes de combats misent sur le silence et la tension, ainsi que quelques bruitages sonores, la BO s'insère parfaitement dans les autres séquences. Malheureusement, les thèmes ne marquent pas, excepté celui de la bande annonce. Les effets spéciaux et maquillages sont quant à eux saisissants, la retranscription de l'époque est remarquable. "Fury" est émouvant, bien mise en scène et va au bout de son parti pris, je me suis pris une claque visuelle intense. Si quelques défauts sont présent, il ne reste pas moins très bon et à regarder, notamment pour se réconcilier avec David Ayer et voir qu'il est un bon réalisateur.

chrischambers86

Suivre son activité 1035 abonnés Lire ses 9 998 critiques

3,5Bien
Publiée le 31/10/2014

Un tank, la fin de la seconde guerre mondiale en Allemagne, cinq soldats amèricains plongès dans l'enfer du conflit, des scènes de combat èlectrisantes, le goût du sang dans la bouche, des images poignantes et lyriques..."Fury" est celle de l'odyssèe guerrière, plus un excellent vèhicule à un solide nom du cinoche amèricain : David Ayer! Tournè en Grande-Bretagne, ce film de guerre concilie les vertus du grand spectacle et du drame plus intimiste! Somptueux ècran large balayant un lumière crue, une boue omniprèsente, mais aussi les quelques mètres carrès à l'intèrieur d'un tank Sherman! Un endroit ètroit et obscur où il ne fait pas bon de vivre! L'aisance avec laquelle David Ayer passe d'un cadre aussi restreint à la grisaille du ciel qui n'en finit pas est remarquable! Comme s'avère remarquable son aptitude à règler des scènes d'action qui èvitent le dèjà-vu, son aptitude à tirer des images fascinantes au coeur de la bataille, à filmer des visages même quand le restant du corps tombe en miettes! Soudès comme les cinq doigts de la main, Brad Pitt, Shia LaBeouf, Logan Lerman, Michael Peña et Jon Bernthal sont plus que convaincants et contribuent à enrichir ce film chaotique et crèpusculaire de bout en bout, entre tirs et dangers! Côtè fèminin, Anamaria Marinca et Alicia von Rittberg (un nom à retenir) ne sont pas en reste! Vous l'aurez compris, ce tank (qu’utilisait l’U.S. Army) est un char d'assaut, un monstre mècanique que la camèra dècrit comme tel! Un vèritable dragon symbolisant la puissance amèricaine en Allemagne! Le dètruire est absurde mais la mètaphore n'èchappe pas aux allemands ; le dètruire pour conjurer le Mal! Sur une seule journèe, la camèra choisit de montrer l'absence de la plus petite once d'hèroïsme des soldats amèricains! L'accent est donc mis sur le rèalisme, la duretè, la peur, une ampleur de tous les instants intègralement prèsente à l'ècran et qui vise à tenir son spectateur en haleine durant les 134 minutes de projection avec un son souvent renversant pour l'ouïe qu'on se croirait revenu en pleine seconde guerre mondiale...

MaxLaMenace89

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 282 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/10/2014

Perpétuant sa vision de la corruption - ici celle de l'Homme par la guerre - David Ayer livre avec FURY ses meilleures cartes dans une épopée meurtrière dopée à l'adrénaline, au désespoir, aux cadavres déchiquetés. Les limites du cadre forment un rectangle en métal blindé, un tank obscur dans lequel on s'attache rapidement aux habitants, quintet bad-ass et crasseux aux profils extrêmes, communiquant par l'incivilité et l'affliction. On en vient à regretter la présence du jeune bleu Norman, découvrant les épreuves de la guerre pour mieux guider le spectateur dans ce chaos, son manque de charisme jonglant avec ses quelques lourdeurs dans le récit. Qu'importe cette mine, FURY impose son terrible cri funeste et bestial à travers de nombreux moments forts, surplombés par le symbole fantôme du tank, futile invincibilité. La réalisation fluctuante et spectrale d'Ayer accompagnée des murmures insidieux de la bande son enterrent alors les idéaux pacifistes face à l'Histoire violente, une contamination ensanglantée et boueuse qui serre progressivement notre gorge vers un ultime combat éperdument intense. Une excellente surprise.

http://shawshank89.blogspot.fr/2014/10/critique-fury.html

tony-76

Suivre son activité 510 abonnés Lire ses 1 184 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/10/2014

Fury est un grand film sur la guerre. Avril 1945, les nazis sont poussés dans leurs derniers retranchements et forcés d'enrôler femmes et enfants pour tenter de vaincre les Alliés. La guerre est omniprésente. David Ayer nous envoie une image pessimiste de la guerre. On voit des têtes décapitées, des soldats qui brûlent, des maisons détruites... Le spectateur est plongé dans cette horrible guerre. On a l'impression d’être au front avec ses soldats, de ressentir leur peur et leur colère. Le huit-clos est en mouvance, c'était plutôt bien maîtrisé. La mise en scène est très bien soignée avec des décors époustouflants. L'atmosphère est excellente en tout point, on est captivé de bout en bout devant l'oeuvre d'Ayer. Fury brille par son réalisme saisissant, son intensité prenante et par sa violence choquante, très graphique. La bande son est, elle aussi très bonne. Bien sur, on a un casting de qualité : Brad Pitt est incroyable, charismatique en sergent déterminé, Logan Lerman alias Norman est très bon dans sa tache respective. Shia LaBeouf est, à son tour envoûtant dans son personnage. On voit son regard glacial qui nous prend aux tripes. Un personnage émouvant et éblouissant. Ensuite, Michael Pena et Jon Berthal sont, eux aussi convaincants. Tous ces protagonistes sont merveilleux et nous séduit. Des séquences d'action à couper le souffle avec ses dialogues magnifiques. Certaines situations sont angoissantes et parfois dérangeantes. Le spectacle est âpre, impressionnant mais surtout brut. Le hors champs, le jeux des lumières et les effets de montage provoquent des sensations visuelles et sonores. Une photographie superbe et le rythme est efficace sans pour autant être formidable. David Ayer revient en grande forme ayant écrit et réalisée cette oeuvre sublime qui montre que cette guerre de 39-45 n'était pas du tout idiote. Il signe probablement son meilleur film. Pour ma part, Fury est brillant, c'est un paquet de feux d'artifices. Une production oppressante qui nous cloue sur notre siège. On frôle la perfection chez Fury. Succès assuré !

Bruce Wayne

Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 346 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/03/2015

De nos jours, les films de guerre traitant de la Seconde Guerre mondiale se font de plus en plus rares et quand ils sont réussis il va de soit de féliciter le travail du réalisateur et de son équipe pour la qualité de leur film. Fury, en plus d’être un des meilleurs films de guerre que j’ai vu, s’inscrit dans la directe lignée des films de guerre à l’ancienne tout en étant empreint d’une terrible modernité dans son impressionnante mise en scène, pour faire de lui une véritable claque. Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe et notamment en Allemagne où la résistance des soldats allemands est farouche. A bord d’un tank Sherman, le sergent Collier dit « Wardaddy » et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Collier et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur. Sorti en octobre 2014, Fury, cinquième réalisation de David Ayer, connu un joli succès dans les salles de cinéma en récoltant plus de 85 millions de dollars aux Etats-Unis pour un budget de 68 millions et engrangea plus de 211 millions de dollars dans le monde. En France le film n’a certes pas passé le million d’entrée mais rassembla tout de même plus de 700 000 spectateurs, ce qui est plutôt pas mal comme score même si on pouvait espérer beaucoup mieux de sa part. Mais finalement quand on regarde ce film on comprend un peu mieux le nombre de spectateurs dans les salles françaises car Fury est un film de guerre qui se veut très réaliste et donc très violent dans la description des combats opposant les forces Alliés à l’armée allemande. Grâce à Fury certaines images chocs des horreurs de la guerre resteront dans les mémoires des cinéphiles comme celles des civils pendus dans les villes, les corps de soldats dans la boue et écrasés par les chars, la violence intense des affrontements, les exécutions (parfois forcées) de prisonniers de guerre ou encore une scène où Brad Pitt s’éclipse pour verser des larmes de souffrances ce qui permet de montrer que la violence du conflit à des impacts sur le plan physique des soldats mais aussi sur leur état d’esprit psychologique qui est mis à très rude épreuve. Film de guerre brutal avec des visions choc de la guerre, Fury contribue selon moi à offrir une nouvelle image de la fin de la Seconde Guerre mondiale où l’action se concentre cette fois en Allemagne où le spectateur suit l’avancée et les missions des armées Alliés pour lutter contre les dernières résistances allemandes. Armé d’un scénario très classique mais très solide, David Ayer, qui signe probablement son meilleur film à ce jour, livre un film sur la Seconde Guerre mondiale d’une puissance jamais vue depuis Il faut sauver le soldat Ryan, le chef-d’œuvre de Steven Spielberg qui offrait en 1998 ce qui constitue aujourd’hui la référence ultime dans le genre du film de guerre traitant de ce conflit qui sévit entre 1939 et 1945. Basé sur des faits réels, il y a en effet bien eu un groupe de soldats américains qui ont tenu tête face à l’armée allemande aux dernières heures de la guerre à bord de leur char surnommé « Fury », le film de David Ayer possède un plus grand intérêt grâce à son « label histoire vraie » car quand on regarde le fond du fond du film, il se résume à une grosse et sanglante baston où les soldats américains doivent tuer le plus de soldats allemands possible. Certains y verront sans doute un film aux allures de propagande de l’armée américaine et glorifiant les actions des soldats américains contre l’Allemagne nazie, mais David Ayer laisse finalement peu ressentir aux spectateurs qu’il cherche à glorifier les américains comme des héros invincibles et libérateurs des mondes opprimés sous le son de musiques patriotiques, en traitant plutôt des difficultés de lutter contre un ennemi puissant, des ravages psychologiques sur des soldats épuisés physiquement, des relations entre les membres d’un équipage d’un tank Sherman et des excès de violence de tout ordre comme par exemple sur des prisonniers de guerre, ce qui donne une image assez impitoyable des soldats Alliés mais cette époque c’était la guerre, chaque camp à commis des actes de violence, et il est difficile aujourd’hui de se mettre à la place des soldats en se disant « Non ça ne se fait pas les accords de Genève interdisent tout actes de violence sur des prisonniers de guerre ! » alors qu’à cette époque ces mêmes soldats voyaient leur camarades tomber sous les balles et mourir de façon atroces, ce qui rend donc difficile d’accepter le fait que l’on voit des meurtres de prisonniers commis délibérément. Hormis d’être un défouloir explosif et jouissif, Fury conserve aussi un intérêt dans le traitement psychologique de ses personnages. C’est un film de guerre intense d’un côté mais qui raconte également la transformation d’un jeune soldat qui n’était pas destiné à combattre sur le front, en une machine de guerre qui tue et qui est formé pour résister jusqu’à la mort face à l’ennemi. Et le film tire sa force de ses cinq personnages, tous membres de l’équipage du char qui sont tous soudés et solidaires entre eux. David Ayer a en effet bien traité les liens qui se tissent entre des soldats durant un conflit aussi brutal que celui de la Seconde Guerre mondiale ainsi que la formation et la découverte de la violence par un jeune soldat quasiment inexpérimenté. Parmi les personnages il y a donc l’autoritaire et courageux chef interprété par un excellent Brad Pitt parfois surprenant durant certaines scènes dans lesquels on n’a pas l’habitude de le voir, Shia LaBeouf lui aussi est parfait dans son rôle de soldat pieux qui apporte cette dimension religieuse qui était assez présente dans certains vieux films de guerre, l’acteur s’est tellement bien investit dans son rôle qu’il a même arrêté de se laver durant le tournage pour mieux entrer dans son personnage et s’est aussi arraché une dent ! Ensuite le jeune Logan Lerman livre une très belle prestation, sans doute une de ses meilleures, et se révèle très juste dans son personnage de jeune soldat embarqué malgré lui dans l’équipage du char du sergent Collier, après il y a Michael Peña, que l’on peut considérer comme l’acteur fétiche du réalisateur qui a déjà tourné avec lui dans le très remarqué End of Watch sorti en 2012, et enfin nous avons Jon Bernthal, très bon acteur aperçus notamment dans la série The Walking Dead et dans le film Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese, qui joue ici très bien le soldat à la fois courageux mais aussi débauché. Fury rassemble donc cinq acteurs charismatiques et talentueux qui ont une vraie alchimie entre eux ce qui contribue à la réussite du film dans son traitement de ses personnages. Mais là où Fury est franchement excellent c’est dans son esthétique et sa réalisation coups de poing que nous offre le brillant cinéaste qu’est David Ayer. Après avoir été remarqué avec son apparemment très bon End of Watch, un film de flics dans les quartiers chauds de Los Angeles filmé entièrement en found footage, le réalisateur connu par la suite un échec assez sévère, aussi bien auprès du public que de la presse, avec Sabotage qui est sorti en début d’année 2014, un film d’action musclé avec Arnold Schwarzenegger en chef d’une unité d’élite de la DEA. Après ces hauts et ces bas, le réalisateur a su remonter la pente avec Fury, sans doute son meilleur film à ce jour, qui fut donc un succès et un retour remarqué et brillant au film sur la Seconde Guerre mondiale dans la veine d’Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg, l’émotion un peu en moins. Avec une esthétique assez sombre, terne et parfois lumineuse avec la lumière orangée des flammes en pleine nuit où les soldats apparaissent comme des silhouettes, l’ambiance de Fury est pleine de rage, de fureur et de pessimisme et le film de David Ayer est un des plus musclé sur la guerre que j’ai jamais vu. Les scènes de combats faisant intervenir les chars sont particulièrement bien filmée, Fury est sans doute un des rares longs-métrages à se focaliser sur leur utilisation, et ces scènes de rythme procurent une intensité et une violence parfois très impressionnante, le film vaut le détour ne serait-ce que pour son affrontement final explosif et démentiel. Le message que transmet le film est donc très simple, même si c’est tellement évident : la guerre c’est sale, c’est violent, c’est traumatisant et terrible, bref comme le dit Brad Pitt dans le film « L’Histoire est violente » et ça, le film nous le rappelle très bien pour ne pas oublier cette période de l’Histoire de notre monde ainsi que tous ces morts, aussi bien civils que militaires. Aimant énormément l’Histoire et notamment tous les évènements qui se rapportent au XXème siècle, Fury fut une belle claque, un film coup de poing qui fait très mal avec sa violence et ses superbes scènes de combats. Il s’agit certes d’un film de guerre bourrin mais qui possède une grande qualité dans sa technique et où les acteurs sont excellents. Le genre du film de guerre sur la Seconde Guerre mondiale renaît avec Fury, une renaissance puissante, éprouvante et guerrière.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top