Dancer in the Dark
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,6 pour 3 895 notes dont 402 critiques  | 
  • 137 critiques     52%
  • 57 critiques     21%
  • 23 critiques     9%
  • 24 critiques     9%
  • 9 critiques     3%
  • 16 critiques     6%

402 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Le sanglier d'Érymanthe

2 abonnés | Lire ses 66 critiques |

   3 - Pas mal

Curieusement pour un fan de l'artiste, je trouve que le film aurait mieux fait de "zapper" complètement Björk la musicienne. La star révèle dans les scènes dialoguées un don inattendu pour la comédie. Celle qu'ont connaît ordinairement pour son excentricité campe dans ce film un personnage timide et angoissé, au centre d'un drame particulièrement lourd (trop lourd ?). Était-il nécessaire d'en faire une comédie musicale, au risque de virer à une sorte de "film Björk" ? Pas sûr, d'autant d'ailleurs que la qualité des morceaux est un peu inégale.

lhomme-grenouille

266 abonnés | Lire ses 2479 critiques |

   1 - Très mauvais

Désolé pour les adorateurs de Björk (dont je fais pourtant partie) et de Lars Von Trier (dont je ne fais par contre pas du tout partie), ce film m’est totalement passé à côté. Ça chante tout le temps et je ne sais pas vraiment pourquoi. Ça s’enlise dans une forme de misérabilisme qui moi finit par me peser. A tel point qu’en fin de compte, la conclusion du film m’a totalement laissé de marbre. A vous de voir, mais en tout cas, pour moi c’est tout vu…

http://lhommegrenouille.over-blog.com


matthias A.

13 abonnés | Lire ses 364 critiques |

   3 - Pas mal

Génial, sublime, ennuyeux, grotesque, la palme d'or de Lars von Trier est tout cela à la fois. On suit d'abord une première heure exceptionnelle, avec une appropriation remarquable des lieux et une évolution des personnages inattendue et extrêmement émouvante. D'ailleurs, la façon dont le cinéaste danois filme la fabuleuse Björk montre toute l'empathie qu'il a envers son personnage. Certains gros plans sont parfois appuyés mais témoignent d'un désir absolument bouleversant. La suite est plus problématique, avec une narration qui devient poussive, en atteste l'étirement général des scènes qui finit par lasser, et une multiplication gênante des passages musicaux qui n'échappent pas toujours au ridicule (on gardera tout de même l'interprétation brillante de "I've seen it all' qui domine une chorégraphie pas toujours inspirée). Et si Lars von Trier ne maîtrise finalement pas totalement la dimension tragique de son film, il n'aura pas laissé indifférent grâce à son dispositif formel déroutant et à un amour des personnages qu'on ne lui connaissait pas. En bref, une oeuvre à la fois inégale et fascinante.

Docteur Jivago

98 abonnés | Lire ses 1069 critiques |

   3.5 - Bien

Sixième film du Danois Lars Von Trier, « Dancer in the Dark » sera celui de la consécration pour lui, il sera en effet récompensé par la palme d’or en 2000 et le prix d’interprétations pour Bjork. Il nous emmène dans une petite ville industrielle américaine durant les années 1960 pour suivre Selma, une immigré qui perd peu à peu la vue, adore les comédies musicales américaines et compte économiser pour que son fils n’ait pas les mêmes problèmes de vues qu’elle. Si on peut regretter quelques défauts, à commencer par quelques petites longueurs, on ne peut que saluer l’audace du réalisateur danois. Les numéros musicaux sont dans l’ensemble réussi et par moment l’émotion et la poésie en ressort (la chanson sur les rails notamment) malgré la froideur de son Amérique « nordique ». Il braque sa caméra sur son héroïne, un peu naïve et rêveuse avec un style « caméra à l’épaule » adéquat et montre de belle manière tous les coups du sort et éléments qui vont se retourner contre elle. Von Trier en profite pour glisser une critique féroce de la société américaine, de leur condition de travail ainsi que de la peine de mort. Côté interprétation, Bjork est impeccable et sait se faire émouvante comme lors de ce final et ce malgré de nombreuses disputes avec Von Trier sur le tournage, tout comme Catherine Deneuve ou Peter Stormare. Emmené par une très bonne Bjork, Lars Von Trier nous livre l’une de ses plus probantes réussites avec « Dancer in the Dark », émouvant, sombre et intelligent.

Tom H.

2 abonnés | Lire ses 59 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un des films les plus déprimants de ma vie, un putain de chef d’œuvre. J'ai tellement de peine pour la pauvre Bjork gentille comme tout qui fait tout pour soigner son fils d'une maladie héréditaire et que tout lui retombe injustement dessus, elle à qui il arrive des crasses pas possibles. On ne peut pas resté insensible à ce film et devant ce personnage. Bjork en plus d'être une très bonne chanteuse est une très bonne actrice. Sa voix est juste merveilleuse quand elle chante. Les chansons du film sont vraiment magnifiques. Mais attention, ce n'est pas une comédie musicale, c'est ce que le personnage de Bjork croit.

Dex et le cinéma

134 abonnés | Lire ses 262 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Sachez une chose. Je ne pense pas être émotionnellement prêt à parler de Dancer in the Dark. Cependant, parler d'un film alors que son impact sur vous est encore immense, semble être la meilleure façon de retranscrire un avis fidèle et passionné. LARS VON TRIER EST UN GÉNIE !!!! (Oui, pour Lars Von Trier j'aime les MAJUSCULES, je ne le dirai jamais assez !). Étant un fan, que dis-je un ADORATEUR, du réalisateur danois, je me doutais bien que je n'allais pas "détester" Dancer in the Dark. Mais comment pouvais-je m'attendre à une telle claque !? Je n'avais jamais attribué un 5/5 à un film de Lars Von Trier, car, bien qu'admiratif devant son GÉNIE, il y avait toujours un "petit quelque chose" qui me laissait de marbre. Un aspect du film avec lequel j'étais circonspect. Mais là... Même après quelque heures de réflexion, rien ne me vient. Dancer in the Dark est tout simplement un chef d’œuvre. Une œuvre d'une puissance indescriptible, et dont le lyrisme n'a ici rien d'uniquement visuel. Contrairement à ses futures œuvres (car oui je l'avoue, je n'ai pas TOUT vu du réalisateur, honte à moi...), où l'esthétique tenait une place capitale, si ce n'est primordial, qu'elle ne fut pas ma surprise en découvrant un film extrêmement naturaliste. Où sont passez les couleurs éclatantes et les lumières magnifiquement travaillées ? Mais très rapidement, cette incompréhension disparue totalement de mon esprit avide de sensations cinématographiques fortes. Car Dancer in the Dark, c'est avant tout une histoire. Celle d'une femme que le monde brutale et terriblement réaliste des Hommes poussera à s'évader dans cet univers de rêveries et de fantasmes qu'est celui des comédies musicales. Non en réalité, Dancer in the Dark n'est pas une histoire. C'est une partition. Une partition des émotions les plus vives que nous pouvons ressentir au cinéma, que le compositeur Von Trier, accompagné de la délicieuse Björk, tout bonnement EXTRAORDINAIRE dans son rôle, nous fait vivre, ressentir et admirer, au travers de sa caméra virtuose. Dieu que je t'aime Lars Von Trier. Tu es tout bonnement l'un des plus grand génie de toute l'histoire du cinéma. PERSONNE auparavant de m'avait ainsi transporté et ému au point de ne plus savoir si c'était des larmes de joie où de tristesse qui se déversaient sur mon visage rougeoyant. Comment ne pas être tétaniser devant ce générique de fin ? Pourrais-je un jour me remettre de ce qui fut l'une des expériences de cinéma les plus EXTRAORDINAIRE que j'ai vécue. Cher Lars Von Trier, Dancer in the Dark est-il ton chef d’œuvre ? Je ne saurais le dire. Mérite-il toute ses récompenses ? 5 ou 10 oscars de plus auraient sans doute contribué à l'élever au rang qu'il mérite. Le mot de la fin sera: Dancer in the Dark est bien plus qu'un grand film. Il s'agit de l'une des raisons pour laquelle le cinéma à été inventé. Merci... Lars Von Trier.

MC4815162342

104 abonnés | Lire ses 1331 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

La palme d'or de Cannes en 2000, Dancer in the Dark aurait du avoir la palme d'or de l'oscar du golden globes du césar tellement il est parfait, que voulait vous de plus, ce film mérite amplement sa palme et mérite bien plus. Lars Von Trier frappe encore très fort, mais très très fort, il casse tout, je le répète à chacune de mes critiques sur les films de LVT mais ce mec est un putain de génie, pardonnez mon langage mais je dois dire ce qui est. Sous forme de comédie musicale... alors bon déjà moi les comédies musicales je déteste ça, je trouve ça stupide, tout le monde qui danse ensemble et puis deux secondes après c'est comme si de rien n’était, donc forcement j’étais un chouia sceptique sur ce film, un chouia parce que c'est du LVT donc ça devait forcement être bon dans ma tête et au final c'est totalement justifié, comme le personnage principal Selma Jezkova est fan de comédie musicale elle s'imagine en train de chanter et danser avec tout le monde mais ce n'est que dans sa tête et je trouve ça beaucoup plus logique et mieux foutu. Donc je reprend: Sous forme de comédie musicale ce film raconte la vie d'une jeune mère en train de perdre la vue travaillant comme une dingue pour récolter le plus d'argent possible à fin de pouvoir financer l'opération nécessaire à son fils qui lui aussi sans cette opération perdra la vue, mais son voisin ayant des problèmes d'argent profite qu'elle perde malheureusement ses capacités visuelles pour lui voler toutes ses économies, en voulant les récupérer elle le tue sans le vouloir et finit en prison. Oui je spoile NIAAINIAANIANAIANI, non je déconne, enfin si je spoile mais je ne trouve pas ça très grave comme révélation, l'histoire en elle même est bien plus profonde et complexe que ce que je peux résumer en 4/5 lignes. Pour ce film comme pour tous ses films LVT nous propose un casting majestueux, Björk pour le rôle principal est fascinante, d'ailleurs en 2000 elle reçu le Prix d'interprétation féminine à cannes et elle le mérite 100 fois, à ses cotés on retrouve une Catherine Deneuve (dont je ne suis pas fan fan mais qui là) nous offre une superbe prestation, Peter Stormare stupéfiant également, David Morse comme à son habitude génial et puis après on retrouve évidement les habitués de LVT à savoir Jean-Marc Barr, Jens Albinus, Udo Kier, Stellan Skarsgård ou encore Zeljko Ivanek. En plus d'un casting parfait, Lars nous propose encore une fois comme à son habitude une mise en scène particulière, originale et irréprochable tout comme sa réalisation, toujours caméra à l'épaule sauf pour les scènes musicales où là la caméra est souvent en plan fixe et où les couleurs sont plus vives et joyeuses, ce qui crée un moment beau et magique avec Björk qui chante fabuleusement bien et une fois la chanson fini on repart sur de la caméra à l'épaule, sur des couleurs ternes et tristes ainsi que sur un montage mal découpé que Lars maîtrise à merveille. En parlant de chant, la bande son en plus des fabuleuses chansons est splendide. Voili voilou, je vois pas quoi dire d'autre, je pense avoir épuiser mon stock, même si on pourrait parler des heures entières de ce bijou vaut mieux laisser découvrir aux spectateurs la puissance de ce film, la force, la tristesse, parce que oui ce film est triste, ne vous attendez pas à un truc joyeux, en même temps si vous connaissez Von Trier vous savez que ça ne sera pas joyeux, cet homme préfère filmer la vie comme elle est, la vie est cruelle, bien sur pas tout le temps mais quand elle veut l’être elle l'est et Lars sait parfaitement nous montrer ces moments cruels. Bon c'est bon j’arrête, je vais juste clôturer par une phrase... oui vous avez devinez déjà, pas étonnant mais la voilà quand même: LARS VON TRIER est un PUTAIN de GÉNIE !!!

Maximemaxf

59 abonnés | Lire ses 188 critiques |

   4 - Très bien

Récompensé par la palme d'or du festival de Cannes en l'an 2000, et également récompensé par un césar ainsi qu'un Oscar et un Golden Globe, il était normal de vouloir voir "Dancer in the Dark", et une fois qu'on a vu le film on comprend pourquoi il a été récompensé, mais dans le même temps je pense que c'est l'un des films les plus pesants, injustes et les plus tragiques que j'ais pu voir. Pour commencer doucement, parlons de la manière dont le film est filmé ! Je ne suis pas très friand des films qui sont tournés avec une caméra mobile et portée, ce qui est le cas ici, mais on finit par s'y faire très rapidement en fin de compte. Pour parler du scénario, inutile de préciser qu'on est dans un mélodrame mélangé avec de la comédie musicale dramatique, les chorégraphies sont bien faites mais malgré le rythme des chansons j'ais toujours senti un atmosphère pesant et perturbant. Selma, une émigrée Tchécoslovaque aveugle mais généreuse et pleine de gentillesse travaille dans une usine en faisant des heures supplémentaires afin de payer l'opération de son fils qui est atteint de la même maladie qu'elle à savoir l'aveuglement, sauf qu'à force d'être aussi naïve et bien attentionnée ça finit par se retourner contre nous et c'est ce qui arrive au personnage qu'interprète tragiquement et brillamment Björk, Catherine Deneuve que je ne connais de nom était elle aussi très bon en passant. En ce qui concerne le personnage de Selma Jezkova... sincèrement, comment pourrait-on ne pas avoir pitié d'elle : dés la première galère sa vie bascule dans le tragique et sa situation s'aggrave aussi vite qu'une traînée de poudre Spoiler : tout ça parce qu'elle a échangé un secret avec un copain qui n'a rien trouvé de mieux à faire que de profiter de sa maladie pour lui piquer son pognon et arranger sa situation financière, qu'est-ce que ça peut être dégueulasse la cupidité, profiter de la faiblesse des autres pour arranger sa situation ça m'a toujours écoeuré jusqu'à vouloir foutre un bordel pas possible !. Le côte comédie musical du film est un très grand plus à la réalisation, parce que si il y a des scènes qui ajoutent une ambiance presque joyeuse à "Dancer in the dark", d'autres sont très touchantes Spoiler : comme celle ou Selma est enfermée et écoute à travers un conduit d'aération pour rêver à ses comédies musicales, la scène est simple, la manière dont c'est filmée renforce le propos, c'est très juste et également très triste, Björk n'a pas la voix la plus exceptionnel qui soit, au départ j'étais même très réticent surtout durant certaines chansons, mais le jeu d'actrice et certaines interprétations musicales ont permis de rattraper assez largement ce détail, je m'y suis donc facilement familiarisé avec sa voix. La séquence final du film est aussi bouleversante que choquante, impossible de rester insensible à la tragédie qui va prendre Selma de plein fouet, cette femme qui ira jusqu'à Spoiler : se sacrifier et refuser le sursis ou d'être re-jugé, et cela dans le seul but que son fils puisse avoir son opération et vivre comme une personne normale. En revanche, si je dois faire un point les faiblesses du film, c'est sur certaines longueurs dans la première partie du film qui font que ce film démarre très lentement, surtout avec l'introduction de 3 minutes qui m'a paru hors-sujet avec tout le reste et qui n'était pas forcément nécessaire, ensuite il faut dire que la naïveté de Selma est parfois exagéré à certaines scènes ce qui n'est pas vraiment à l'avantage du personnage et cela peut devenir très agaçant. Malgré cela, "Dancer in the dark" porte bien son titre et mérite : Björk était un personnage aussi attachante que dramatique, les scènes chantées et dansées sont réussis et contribuent au bon déroulement du récit du film, le final saura faire couler quelques larmes, autant dire que pour le premier visionnage d'unes des réalisations de Lars Von Trier qui a prit un plaisir sadique à torturer son personnage jusqu'au bout, je n'ais pas été déçu.

Lotorski

1 abonné | Lire ses 586 critiques |

   4 - Très bien

Je pense qu'il s'agit là d'une grande oeuvre, particulièrement originale et inspirée. La prestation des acteurs, et tout particulièrement celle de Björk, me paraît remarquable, mêlant un réalisme extrême avec des moments plus farfelus lors des moments musicaux. Von Trier pousse très loin l'antagonisme qu'il a voulu réaliser avec les comédies musicales standards, et cela pourrait en rebuter certains. Pourtant, malgré un scénario des plus tragiques, le réalisateur a instillé une dimension véritablement métaphysique et transmet un vrai message porteur de spiritualité et d'espoir.

JimBo Lebowski

56 abonnés | Lire ses 258 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Dur de ne pas s'enflammer après avoir vu ce film ... Perso après ce dernier visionnage et l'ayant vu à l'époque de sa sortie, rien ne change, la magie opère toujours, il est juste fabuleux, le meilleur Von Trier, légitimement récompensé à Cannes. Ce style de caméra presque embarquée est juste génial et absolument immersif et efficace en parallèle avec les passages fluides qui font le style de LVT. Björk est fabuleuse, il n'y a pas de mot pour décrire son interprétation qui est purement magistrale ! Le thème de comédie musicale tombe entre guillemets à pic, tout est fait pour mettre en valeur l'actrice principale en "scène" vis à vis du personnage de Selma, et ça marche merveilleusement bien. Le scénario est incroyablement cruel, la vision du public est forcement uniforme et implacable, renforçant ce sentiment d'injustice par rapport à la situation du personnage de Björk. Les passages oniriques et musicaux sont absolument sublimes, ça reste pour moi quasiment du jamais vu un tel niveau de beauté ... Von Trier touche au génie ... Et que dire de la séquence finale qui est incroyablement percutante et bouleversante, il m'est impossible personnellement de ne pas pleurer à la vue de cette scène si touchante, sans doute une des plus émouvantes qu'il m'a été donné de voir. "Dancer in the Dark" est une œuvre cinématographique exceptionnelle et singulière qui parle à chacun d'entre nous.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Dancer in the Dark Bande-annonce VO
39 382 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné