Notez des films
Mon AlloCiné
    Lourdes
    note moyenne
    4,5
    562 notes dont 138 critiques
    répartition des 138 critiques par note
    89 critiques
    37 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Lourdes ?

    138 critiques spectateurs

    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 1 236 critiques

    4,5
    Publiée le 26 mai 2019
    Les documentaires m'ont souvent ennuyé et aller en voir un au cinéma me vient très rarement à l'esprit. Et encore moins lorsqu'il s'agit d'un documentaire centré sur la foi, la religion, la croyance... Mais "Lourdes" a attisé ma curiosité d'athée, non pas pour ses thèmes mais pour ces portraits d'hommes et de femmes aux vies si différentes, fervents croyants à la recherche d'une paix intérieure, d'une guérison miraculeuse. Il y a dans ces témoignages de pèlerins quelque chose de merveilleux, de perçant, de vrai, de fort ! Normal vous allez me dire, c'est un documentaire... J'ai rarement été aussi ému. Ce regard neutre et distancié met en lumière l'humanité, la dignité, le courage, la force de vie des malades, de leurs proches, des soignants, des gitans, des prostitués, des religieux qui animent ce lieu coupé du reste du monde. La mise à nue, personnelle et émotionnelle de ces derniers, pousse à l'émotion, à la compassion mais surtout à l'admiration. Thierry Demaizière et Alban Teurlai embellissent l'image par une multiplicité des points de vue, une belle photographie et une musique touchante. C'est finalement très cinématographique. La scène où les mains touchent, effleurent et imprègnent les parois de la grotte est splendide. Les rapports au temps, à l'espace, à la langue et au corps s'effacent pour ne laisser parler que la profonde croyance intime et l'espoir de ces religieux, tantôt avec fragilité, tantôt avec humour, mais toujours avec beaucoup de courage. On pourrait craindre un misérabilisme sans bornes à la vue des handicaps et des malheurs de chacun ou encore un éloge des dogmes, mais cette superposition d'élan de vie et de foi nous fait réaliser que notre plus grande puissance réside avant toute chose en nous-même !
    Sonia R
    Sonia R

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 24 février 2019
    Lorsqu’on va à Lourdes en tant qu’hospitalière, on nous demande de raconter à notre retour.. « Alors, c’était bien, pas trop fatiguée ? »… Il n’y a pas de réponse à cette question, car Lourdes, ca se vit.. Il est désormais possible de répondre différemment : le film « LOURDES » est une expression très fidèle de ce qui se vit dans le sanctuaire marial. Ce documentaire est magnifique sur le plan esthétique : très belles prises de vue, des visages, des mains, des gestes précis envers les pélerins malade, des regards complices, des images de processions poignantes. Enfin un documentaire qui ne parle pas des miracles ou des magasins de souvenirs, mais un film qui témoigne de l'humanité, de vies de personnes abîmées par la vie, mais tellement vivantes et touchantes. Ce documentaire est magnifique, émouvant mais pas larmoyant, à voir absolument
    Jean-Marc P.
    Jean-Marc P.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mai 2019
    Allez voir ce docu ! C'est la face cachée de la vraie vie, celle que personne ne montre. C'est l'envers du monde public et médiatique, des télés et des réseaux sociaux. C'est l'envers du monde qui est lui-même à l'envers. C'est le monde des humains.
    Christian Wacrenier
    Christian Wacrenier

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 33 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mai 2019
    Ce documentaire est une oeuvre humaniste c'est à dire soucieuse d'être au plus près de l'homme, de le regarder, sans juger, sans tenter d'intervenir. Les catholiques y trouveront leur compte comme les athées tant est respectueuse la manière de filmer, bannissant toute intervention critique comme tout commentaire explicatif. Certains moments sont émouvants parce qu'ils témoignent de blessures que chacun de nous peut connaître. D'autres nous montrent ceux que nous ne voyons pas ou ne voulons pas voir. Et ce qui frappe encore c'est le dévouement, la disponibilité des aidants, des accompagnateurs, du personnel médical qui font du pèlerinage une parenthèse, une éclaircie dans les vies douloureuses.
    VIVE LA FRANCHE COMTE
    VIVE LA FRANCHE COMTE

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 7 mars 2020
    Bonjour - j'ai honte de me plaindre pour rien, honte de grogner parce que j'ai un petit mal de tête, honte d'être parfois égocentrique, honte de penser qu'on a toujours un meilleur alors que je suis incapable d'apprécier ce que j'ai, honte de parfois fermer les yeux sur ce qui est différent, honte de toujours réclamer, honte de ne plus regarder cette belle nature en face et d'en apprécier ses bienfaits. Quelle baffe dans la tronche je me suis prise en regardant ce film. J'admire tous ces bénévoles qui passent une semaine là-bas, j'admire tous ces malades qui pourraient vous rendre de la haine alors qu'ils vous rendent un sourire, j'admire cette modestie qui anime tout ce grand et beau monde qui se rend dans cette belle terre des Pyrénées. Moi, j'ai perdu la foi depuis bien longtemps et à la sortie du film, j'en suis ressorti complètement bouleversé et plein d'interrogations sur ma vie et sur le monde. Il n'y a pas un jour sans que je revois le visage de ce petit bambin qui accompagne son papa. Pas un jour sans que je revois Cédric qui a rejoint les cieux, ce soir, je regardrai le ciel pour apercevoir une nouvelle petite étoile au milieu des milliers d'autres. Lourdes, ça ne se raconte pas, ça se vit et j'y suis allé vingt fois avec les brancardiers puis les hospitaliers. Je me suis transporté quelques années en arrière, j'avais l'impression d'être téléporté à Lourdes. Mon rêve serait qu'on amène tous ces fous furieux qui mettent le monde à feu et à sang. Je ne sais pas si le Royaume de Dieu existe, mais celui du fric et de la luxure n'est que la création perverse de notre bas monde. Croyants, non croyants, allez voir ce film. Avant de rentrer dans la salle, mettez dans le casier réservé à cet effet vos critiques, vos préjugés, installez vous dans votre fauteuil le cerveau vierge de tout et laissez vous envahir par les images, les témoignages. Et à la sortie du film, n'oubliez pas de reprendre vos affaires dans le casier, les verrez-vous toujours de la même manière ?
    Gaspard d
    Gaspard d

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 22 mai 2019
    Un film qui vous prend de la première à la dernière minute, tout en gardant une réalisation pudique. On en ressort réellement boulversé.
    Christine R
    Christine R

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 22 mai 2019
    Un film en état de grâce, tout simplement...Qui nous relie à l'essentiel, l'Amour Marie a veillé sur cette oeuvre, c'est sur! Merci!
    Francois D
    Francois D

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2019
    Film magnifique, criant de vérités, profondément humain ... nous ramenant à l’essentiel de nos vies ... juste MERCI ...
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 451 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    3,5
    Publiée le 10 mai 2019
    Chaque année, Lourdes, où la Vierge Marie apparut en 1858 à Bernadette Soubirous, accueille quelque six millions de pèlerins dont environ 60.000 malades ou invalides. Les documentaristes Thierry Demaizière et Alban Teurlai en ont filmé quelques uns. Les apparitions mariales de 1858 et la ferveur qu'elles ont suscitée ont très tôt inspiré la littérature et le cinéma. Deux courants s'opposent : le premier est critique, le second au contraire est volontiers hagiographique. Au premier appartient le roman rationaliste de Emile Zola, écrit dès 1891 dans la série des "Trois Villes" (Paris, Rome, Lourdes) ou la satire grinçante de Jean-Pierre Mocky, "Le Miraculé" (1987) racontant le pèlerinage d'un faux handicapé (Jean Poiret), poursuivi par un assureur (Michel Serrault) qui entend révéler la supercherie de l'usurpateur. Au second appartiennent les nombreux biopics consacrés à sainte Bernadette : celui de Jean Delannoy est sans doute le plus kitsch - je l'avais vu à sa sortie dans une salle toulonnaise fermée depuis  longtemps. Il y a une dizaine d'années, la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner avait consacré une fiction injustement méconnue au pèlerinage avec Sylvie Testud, Léa Seydoux et Bruno Todeschini dans les rôles principaux. Un prêtre y racontait une blague qui me fait toujours rire. C'est l'histoire de la Sainte famille qui discute de ses prochaines vacances : "Si on allait à Jérusalem ?" dit le Père "Ah non répond le fils, je n'y ai pas que de bons souvenirs". "Lourdes ? propose-t-il. "Oh oui répond la mère ! Je n'y suis jamais allée". Mais venons en au documentaire de Demaizière et Teurlai qui avaient consacré, dans un registre radicalement différent, leurs précédentes réalisations à Benjamin Millepied et à Rocco Siffredi. Il y a avait bien des façons de documenter Lourdes. Par l'histoire : en racontant la vie de Bernadette. Par la sociologie : en étudiant les pèlerins qui s'y pressent. Par l'économie : en dénonçant le mercantilisme régnant autour du pèlerinage. Demaizière & Teurlai adoptent un parti pris beaucoup plus subjectif. Ils choisissent un échantillon de pèlerins particulièrement significatif venus chercher à Lourdes sinon un miracle du moins une réponse. Il s'agit d'une part de grands malades : un homme lourdement paralysé depuis plus de vingt ans que sa mère continue à entourer de ses soins attentifs, un autre progressivement emmuré par la maladie de Charcot, un officier supérieur du SID dont le plus jeune fils, âgé de deux ans seulement, est condamné à terme par une maladie orpheline. Il s'agit d'autre part d'individus marginaux : un vieux travesti qui se prostitue au Bois de Boulogne, une bande de Gitans... Tous ces pèlerins sont filmés au cours des différentes étapes qui ponctuent leur séjour à Lourdes : le pèlerinage à la grotte de Massabielle, la messe dans la basilique enterrée Saint-Pie-X, le bain dans la piscine miraculeuse...  On nous montre aussi la foule de bénévoles de toutes obédiences qui se déploient pour faciliter leur accueil. Mais c'est moins décrire cette organisation qui intéresse les réalisateurs que nous faire pénétrer dans l'intimité de ces pèlerins. Il ne s'agit pas de faire leur psychologie, de déterminer leurs motivations, encore moins d'en faire la critique, mais simplement de les donner à voir.Bien sûr, on pourrait leur reprocher un excès de pathos, un manque de distance. Bien sûr, celui qui croyait au Ciel et celui qui n'y croyait pas ne ressentiront pas ce témoignage baigné de religiosité de la même façon. Et celui même qui y croyait pourrait avoir des réserves sur la débauche de superstitions qui entoure le pèlerinage de Lourdes. Mais tous communieront dans l'émotion poignante que fait naître ce concentré déchirant d'humanité.
    Kinopoivre
    Kinopoivre

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 200 critiques

    2,0
    Publiée le 20 mai 2019
    Ce tout premier film sur les malades se pressant dans la ville de Lourdes et sur le commerce florissant qui y a établi ses quartiers se borne à montrer les premiers intéressés, les malades justement, qui viennent à Lourdes, parfois plusieurs années de suite, dans l’espoir de guérir de leurs infirmités. Mais il est précédé par un carton indiquant que, si 7000 médecins ont témoigné de « guérisons inexplicables », en revanche, l’Église catholique n’a recensé que... soixante-dix « miracles ». À noter que, face à cet enthousiasme au sujet de spoiler: la prétendue « vierge» Marie et de ses pouvoirs célestes , jamais mis en doute, le spectateur impartial en conclut que la foi, à Lourdes, est une belle affaire ! C’est peut-être pour éviter ce genre de conclusion que les deux réalisateurs ne montrent que des gens dévoués envers les malades, mais ne montrent à aucun moment comment on les dupe. À l’exception d’une seule incursion très rapide dans un magasin de souvenirs pieux, où l’on ne détaille même pas les diverses marchandises qui y sont vendues, et pas soldées ! Bref, on ne saura rien de l’envers du décor et de l’avidité des commerçants, voire des religieux qui y règnent en maîtres et y font régner une discipline totale. Le film n’est sorti dans aucun autre pays que la France.
    mizou35
    mizou35

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 13 mai 2019
    Quel beau moment ! A voir absolument ! Une plongée édifiante dans une humanité profonde, découverte au travers de quelques parcours de vie dépeints avec finesse et sincérité. Le film observe, avec un regard bienveillant mais non militant, la démarche de personnes de toutes conditions sociales et physiques qui viennent et reviennent à Lourdes et des nombreux bénévoles qui se mobilisent à leur service. On y voit aussi l'enthousiasme et la joie qui se dégage dans tous ces moments de vérité. Le tout servi par un grand talent cinématographique et de très belles prises de vues.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 880 critiques

    2,0
    Publiée le 10 mai 2019
    S’il y a un sujet à documentaire, c’est bien Lourdes. Et en plus, il n’y a jamais eu de documentaire nous disent les secrets de tournage. Alors oui, la matière est là. Il ne restait donc plus qu’à la mettre en forme et en images. Et ceci sans juger, sans interpréter. Seulement en montrant (un peu en témoignant) mais sans pathos ni voyeurisme (les deux pièges possibles) non plus. Griefs qu'on ne peut pas faire. Mais au final, ce ne sera pas blasphémer de dire que le compte n’y est pas. Il aurait certainement fallu davantage de contenu, d’explications métaphysiques, psychologiques, thérapeutiques le cas échéant ou pas. L'exercice n'était pas forcément facile compte tenu du cahier des charges que s'est donné la production. Mais un documentaire se doit normalement d'être didactique, de vulgariser, d'aller un minimum en profondeur du sujet quitte à laisser une petite place à la controverse.
    Hervé B.
    Hervé B.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mai 2019
    J'ai été vraiment touché par le film "Lourdes". Revenant du pèlerinage diocésain je voulais voir ce que deux cinéastes éloignés de l'Eglise pouvaient faire sur ce sujet. Ils ont montré ce que je pense aucun catholique n'aurait osé faire compte tenu de l'ambiance anticléricale du moment. Ils ont montré ce que toute la société cherche à cacher depuis 50 ans : des croyants, des chrétiens en prière, des infirmes, des pauvres de toutes sortes. Je comprends leur stupéfaction lors de cette découverte, ("ayant trouvé une perle d'une grande valeur..."Mat13-46), ils ont su, avec une très grande sensibilité, montrer la foi simple et sincère des pauvres, simple comme l'Evangile. Mieux qu'un documentaire : une perle d'une grande valeur! A voir absolument. Hervé
    JB182
    JB182

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 8 mai 2019
    Lourdes est un documentaire rare, qui déborde d'humanité et de grâce. Un message universel de tolérance et d'amour et un questionnement profond sur la place accordée aux plus faibles dans notre société. Le duo de réalisateurs, qui n'était jamais venu dans les sanctuaires, a su capter la magie du lieu. Il est rare de voir un documentaire si bien tourné, qui prend le temps d'interroger, sans jamais juger les pélerins du sanctuaire. spoiler: Le documentaire permet de découvrir des chemins de vie divers : un homme travesti qui se prostitue, un militaire et son fils, venus pour prier pour le deuxième enfant, gravement malade. Des gitans, Un homme handicapé après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Croyants ou en recherche y trouverons un questionnement profond sur l'existence de Dieu, non-croyants et agnostiques y verront un message profond d'acceptation et d'amour. Un moment de grâce rare, d'une heure et demi, où le temps est supendu et l'Amour et la vie apparaissent, sans fards. Un profond message d'humanité.
    remyll
    remyll

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 96 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mai 2019
    A l'ère où très nombreux sont celles et ceux qui veulent discrètement et rapidement euthanasier tous les handicapés lourds, il est bon de voir ce film d'une immense humanité et bonté. Vouloir la mort envers quelqu'un parcequ’il souffre ou même envers quelqu'un qui , apparemment, ne souffre pas mais qui n'a plus la possibilité de s'exprimer clairement, c'est comme tuer son chien en prétextant qu'il a la rage. Au delà de la foi catholique, ce film exprime la puissance des regards bienveillants, de la solidarité inouïe qui se voit tous le jours à Lourdes, de la prière et de l'écoute.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top