Notez des films
Mon AlloCiné
    Pinocchio
    note moyenne
    3,9
    6382 notes dont 149 critiques
    répartition des 149 critiques par note
    47 critiques
    66 critiques
    20 critiques
    12 critiques
    2 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Pinocchio ?

    149 critiques spectateurs

    Papy J
    Papy J

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 107 critiques

    4,5
    Publiée le 3 juillet 2015
    Pinocchio !! Deuxième long-métrage du studio Disney et l'un des plus sombre et mature ! Personnages : Pinocchio : Héros de l'histoire et principalement celui qui va le plus évoluer. On peut le considérer comme un nouveau-né puisqu'il est conçu ainsi et donc va apprendre la vie tant dans les bon choix que les mauvais. Et on peut dire qu'il fait pas les choses à moitié car sa crédulité va l'amener à rencontrer les pires tentations qu'il soit : sécher les cours, alcool, tabac,... Il connaitra en fait une vie d'adulte prématuré et donc n'est pas conscient de ses actes, heureusement que sa conscience soit là. Jiminy Cricket : Petit criquet, conscience de Pinoc est la représentation éponyme d'une conscience : une toute petite voix qui grésillent comme un criquet (surement cela qui a valu son apparence). Malgré les apparences, il n'est pas si parfait : il rentre chez les gens sans permission et c'est un petit voyeur ! Mais il prendra lui-même conscience de son role et surpassera ses défauts pour aider son ami. Geppeto : Père de Pinnochio et avant tout marionnettiste. La question qu'on peut se poser sur lui est : Pourquoi a-t-il souhaité que Pinocchio vit ? Eh bien, c'est parce qu'il est naturel pour un artiste de vouloir donner vie à ses créations. C'est un père dévoué qui n'hésitera pas à lever l'ancre pour retrouver son fils. En méchant nous avons des figures pas très connue mais qui ont certainement marqué les esprits. Grand Coquin : C'est un opportuniste et un sacré charlatan qui n'hésitera pas à manipuler un enfant pour se faire de l'argent. Beau parleur, son design de renard met en valeur le coté rusé de l'animal. De plus, son acolyte, Gidéon, est un chat , représentation de la malice. Stromboli : On peut le considérer comme le patron qui maltraite et sous-paye ses employés et dès qu'il n'en a plus besoin, il les jette à la poubelle. Le Cocher : Lui c'est le pire ! En plus de maltraiter et de ne pas payer, il pratique l'esclavage d'enfants ! Méthode aussi sournoise que Coquin, il attire les enfants dans un petit paradis pour ensuite les kidnapper et les faire travailler à la mine ! Musique : Toujours aussi excellente cela va de soit par contre, j'avais l'impression d'entendre le même thème mais d'une façon différente. En chanson, elles sont surtout placés au tout début pour débuter sur une note joyeuse avant de sombrer dans la délinquance et la maltraitance. On se souviendra surtout de : La Vie d'Artiste : Chanté par Coquin, c'est avant tout un stratagème de ce dernier pour convaincre le pantin de ne pas aller à l'école et passer directement à la vie d'adulte et donc d'avoir un métier et la gloire. Sans aucun lien : On pourrait croire qu'avec ce titre, Pinocchio est libre de faire se qu'il veut en plus d'être tenté par la perversité (oui, je suis sérieux car avec des marionnette qui essayent de le séduire, on se demande bien ce qui se trame), mais rien de cela, Pinoc n'est libre de rien car il a toujours été manipulé par tout le monde jusqu'à ce que sa conscience le sort de ce mauvais pas. Bien sûr je n'oublie pas "Quand on prie la bonne étoile" car qui dit prière dit voeu, et qui dit voeu dit espoir ! Les thèmes : Quand je disais que ce film était sombre et mature, je rigolais pas. Ce film montre à l'enfant de quoi est fait la vie : de tentations auquel il devra faire face un jour où l'autre. -La tentation de devenir célèbre -La tentation de découvrir la vie d'adulte (cigare, bière) -La tentation du plaisir (l'île aux merveilles Et tout cela par de nombreux facteurs : Le mensonge (très bien illustrer par le nez qui grandit dont on peut voir une évolution du héros puisque après, il ne ment plus), notre entourage que ce soit par des charlatans ou encore nos amis (représenté par Crapule). Mais comme on dit, "tout a un prix " et ce prix n'est pas très enchanteur : la transformation en âne ! Incarnation de la crédulité car c'est un animal très benêt. Le film parle aussi de l'exploitation abusive et de l'esclavage d'enfants, ce qui a du être d'actualité à l'époque à cause des guerres (1940 la sortie du film). Ce qui montre que Pinoc avait toujours des ficelles jusqu'à ce qu'il fait ses propres choix avec courage et franchise. Décors : Il n'y a pas dire, c'est très beau même si ça un peu vieilli à la fin mais le travail est d'une excellente qualité. Animation : Magnifique, fluide et époustouflante surtout en ce qui concerne Monstro la Baleine qui a reçu un travail très soigné autant dans son animation que sa férocité. Emotion : Joie et méchanceté sont les clés d'ordre de ce film. Autant nous commençons avec 20 minutes de joies et de pur bonheur, le reste est oppressant et sombre révélant toute la dangerosité du monde . Avis personnel : Ce n'est pas un de mes Disney préféré, autant j'adore Criket qui a des situations assez drôles, je ne me retrouve pas dans cet univers quelque peu malsain. Et les chansons ne sont mémorables à part leur musique. Conclusion : Véritable message psychologique pour les enfants qui j'espère écouterons leur conscience et prendront le droit chemin !
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 919 critiques

    5,0
    Publiée le 23 juillet 2012
    Un des meilleurs films, si ce n’est le meilleur, sorti des studios Disney. Visuellement très beau et esthétiquement sous influence européenne le film s’avère être un choix de sujet plus que pertinent pour Walt Disney puisque Pinocchio ne parle finalement de rien d’autre que de l’enfance et de la découverte du monde par un enfant. Pour raconter le parcours initiatique du pantin de bois qui veut devenir un vrai petit garçon Disney découpe la narration en plusieurs blocs qui voient Pinocchio se confronter à la réalité et à l’adversité. Ces différentes séquences permettent au cinéaste de dépeindre des ambiances multiples et variées et d’aborder son sujet sous des angles différents, ce qui n’empêche pas le film de former un tout cohérent. Pinocchio traite de son thème avec pertinence, ne sous-estime jamais l’intelligence de son jeune spectateur, et ne s’avère pas si inoffensif que cela, certains passages peuvent être ainsi assez effrayent pour un enfant. Qui plus est, le film a le mérite d’être plutôt avare en chansons.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 545 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 28 décembre 2011
    Pinocchio est vraiment un excellent Disney, très beau, très bien raconté, avec de l'émotion, des rebondissement et la magie de Disney qui marche toujours a merveille. Un belle et grand aventure ce Pinocchio. La réalisation et les dessins (animé) sont magnifique et somptueux, la pâte Disney fait des merveille. L'histoire est captivant, bien raconté et bine écrit, vraiment on ne s'ennuie pas une seule seconde avec toujours une petit moral a la fin. Les personnages sont très attachants et bien travaillé. Les musique et chanson sont toujours énorme comme d'habitude, sa fait rêver. Voila excellent Disney, un classique Disney qui plaira aux petits et aux grands.
    Fan2contes
    Fan2contes

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 461 critiques

    1,5
    Publiée le 15 avril 2013
    Ce disney est à la fois très moraliste et peu moraliste, selon moi. La première histoire l'est vraiment. Elles nous montrent vraiment qu'il ne faut pas suivre n'importe qui ( Pinocchio n'aurait pas dû suivre grand coquin et le chat). Elle fait également comprendre aux enfants qu'il vaut mieux dire la vérité ( j'adore la scène du nez). Mais par contre, on ne fera pas penser que la deuxième histoire est moraliste à 100%!!!!!!!!!! Disons que la fin m'énerve!!!!Quand le gosse se transforme en âne, je me dis quandmême "le pauvre". C'était un sale gosse, il méritait de recevoir des baffes, mais pas de se changer en âne pour toujours. Et j'ai plusieurs raisons de penser que ce dessin animé aurait mérité de durer plus longtemps. Moi j'aurais aimé que la fée bleue redonne aux enfants leurs formes humaines en leurs disant que si ils ne se comportent pas bien, ils redeviendront des ânes, et qu'au moins le gros bonhomme au nez rouge soit puni: 1. A la fin, Pinocchio finit par se racheter en sauvant la vie de son père. Mais si lui peut se racheter, pourquoi les autres enfants ne le pourraient-ils pas? Si ils avaient retrouvé leurs formes humaines, ils auraient certainement compris qu'il faut aller vers le bon chemin. La morale aurait été complète pour moi. Et d'abord, ce n'est pas juste. Pourquoi lui il a le droit a une autre chance, et pas les autres? 2.. Les enfants de l'île enchantée, n'étaient pas "méchants" dans l'histoire. Je veux dire qu'ils n'avaient pas de projets machiavéliques comme le monsieurs au nez rouge! C'étaient juste des voyous qui voulaient s'amuser. Le méchant au nez rouge méritait cent fois plus de se transformer en âne. Comme il ne reçoit aucune punition, est-ce qu'on peut vraiment se dire que la méchanceté peut-être punie? Pour moi, la réponse est non. Et la morale de Pinocchio, c'est bien qu'un petit garçon ne doit pas faire le méchant. Alors ok, on se dit bien que les vilains enfants sont toujours punis, mais le méchant emmène chaque jour des enfants dans l'île enchantée pour les tranformer en ânes. C'est horrible, et inhumain, même avec des enfants pas sages. A côté les sales gosses sont des télétubbies. Il faut dire les choses clairement, au final, le film est assez cruel à la fin, et finalement je ne lui mets que deux étoiles, parce ce passage a parfois tendance à m'énerver. Si la fée avait redonné leurs avaient redonné leurs formes humains, les garçons auraient certainement compris la leçon. Le méchant aurait dû être transformé en âne. L'histoire m'aurait beaucoup plus moraliste s'il elle avait été comme ça. 3. Finalement, les trois personnages principaux ( Pinocchio, Jiminy Cricket et la fée bleue) n'ont pas tellement d'humanité que ça. Je pense surtout à la fée bleue. A la fin tout va bien, ils oublient complètement l'île enchantée, c'est la fête. Pinocchio se transforme en humain, alors il est content! Bon, il l'avait mérité. Il s'est montré très courageux en sauvant son père. J'aime bien le moment avec la baleine. Je ne peux aller jusqu'à dire que je ne l'aime pas. Et Geppetto avait bien mérité d'avoir un enfant. Mais ils ne fera jamais partie de mes héros de disney favoris. La fée bleue, n'est vraiment pas la meilleure des fées. Je croyais qu'une fée ça devait faire le bien et punir le mal! Elle doit le savoir que des enfants se transforment en ânes, pusiqu'elle envoie un message a Pinocchio pour voir si il ira sauver son père. Moi j'ai envie de lui dire "Ca doit peut-être cesser au bout d'un moment!!!!. En plus, quand le méchant interroge les ânes, l'un d'entre eux, qui peut encore parler dit " Laisser retourner chez ma mère". Quand j'ai revu ce moment'là, je mes suis dit que celà pouvait rendre malheureux certains parents. Personne ne songe au mal que ça pourrait causer dans cette histoire. Heureusement que ce n'est qu'un dessin animé. Après, je ne dis pas que je hais la deuxième histoire. Les enfants parviennent quand même à comprendre le message. Elle apporte quelques chose. Mais la morale n'est juste pas complète du tout .Je ne la déteste presque. Et je n'aime pas la fin. Pinocchio ne fera jamais partie de mes disney favoris. Mais je préfère largement cette version à la version originale, où Pinocchio est très très méchant au début ( il m'agace). Je trouve que la fée a un peu les traits de Blanche-neige. Je repproche également à ce disney, ce que je repproche encore plus à Alice au pays des merveilles", c'est à dire un manque de rêve. Il n'y a que le début, et à la rigueur le moment de la baleine qui font rêver. Le reste ne fait pas évader. Il se laisse regarder sans s'ennuyer.J'aime beaucoup la musique, et les chansons sont franchements très en conclusion, c'est un disney qui me parait à la fois moraliste, immorale, injuste, et jolie grâce aux chansons. Je ne peux pas lui mettre la moyenne. Je suis désolée de dire ça, mais la deuxième partie me paraît un peu trop monstrueuse pour que je lui mette la moyenne. Je ne luis met donc que 8,5/ ne croyez pas que j'insulte Walt Disney. Pour moi, Walt Disney était dans l'ensemble un très grand génie de l'animation. C'est même le seul film qu'il a réalisé que je n'aime. Les autres je les aime plus ou moins ( j'adore la plupart d'entre.) Mais je dis juste que, sur ce coup-là, il a raté sa morale sur la méchanceté. Voilà mon opinion sur ce dessin animé. J'avais déjà fait une critique avant, mais elle ne me convenait pas. Je la trouvais très brouillon, répétitive, ordonnée, et mal formulée. Je pense que celle-là est meilleure. Bref, "Pinocchio" est pour moi le seul " échec" ( je mets échec entre guillemets parce que beaucoup de gens aiment ce Disney. C'est un échec pour moi) qu'a fait Walt Disney. En plus, certains passages me paraissent assez effrayants pour les enfants ( surtout quand Crapule se transforme en âne). Il est peut-être un peu trop sombre par moments. Il n'arrive qu'à l'avant dernière position dans mon classement. Un Disney qui me saoule assez.
    hyrule
    hyrule

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 480 critiques

    2,5
    Publiée le 26 janvier 2010
    Un bon petit dessin animé, surtout pour la chanson de l'étoile et celle de l'île enchantée, mais dans l'ensemble, c'est assez long. Les personnages sont sympathiques mais on finit tout de même par s'ennuyer.
    necrid
    necrid

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 1 211 critiques

    2,5
    Publiée le 8 avril 2009
    Pas le meilleur de Disney je suis pas vraiment fan de vieux animés de la firme cependant celui là possède un petit charme pas déplaisant mais enchaine trop d'histoire à la fois. Quelques jolies scènes, des dessins magnifiques mais un souvenir d'enfance qui a mal vieilli pour moi.
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2018
    très bon film d'animation malgré de très vieilles images bons personnages et bonne revisitation du mythe. Je le déconseille aux moins de 3 ans. 4/5
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mars 2012
    Un Disney qui fait parti de l'imaginaire collectif. Féérique et drôle.
    codi985
    codi985

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 104 critiques

    5,0
    Publiée le 18 janvier 2010
    4 etoiles parce que meme a 25 ans je me rapel de se dessin animer que j ai vu enfant en sachant qu il date de 1940 soit 70 ans apres on verra combien de shrek et autres film d animations qui sortes meme si ils ne sont pas tous mauvais mais on verra si on est encore en vie bien sur si d en 70 ans on ne les auras pas oublier parce que les classiques de walt disney sont quand meme magique meme si la technique est depasser les films eux restent
    Darknut
    Darknut

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 49 critiques

    2,5
    Publiée le 14 décembre 2012
    Ah! Que ça fait bizarre de revoir un film de son enfance. J'en avais d'excellents souvenirs, j'avais toujours les musiques en tête (tenaces les musiques Disney). Bref, je m'attendais à retrouver autant de plaisir en visionnant de nouveau ce film. Mais là... désillusion... J'ai été vraiment surpris par toutes ces morales qui fusent de part en part dans ce film, et j'ai l'impression que c'est le cas dans de nombreux Disney. On pourrait se dire que la moral c'est: "Mentir, c'est pas bien! Cela n'apporte que malheur et déshonneur!" C'est en effet la morale principale, mais elle n'est pas seule. Une des morales que l'on retient c'est que les métiers artistiques c'est le mal, tous les acteurs sont des vauriens, etc, etc.... Mouais, belle morale dîtes moi. Autre exemple, le pays des jouets, quelle belle morale après tout pour les jeunes enfants, arrêtez un peu de vous amusez, bossez sans relâche pour être un honnête homme studieux et parfait, s'amuser, c'est fait pour les méchants enfants... Oui, pourquoi pas. Un dernier exemple pour finir, ne fumez pas, ne buvez pas, et ne jouez pas au billard, ou alors vous deviendrez un âne, un idiot, un abruti!!!! Con de gamins! (j'ai légèrement accentué). Bref, que de morales, que je trouve vraiment limite, mais après ç chacun de s'en faire une idée... Derrière un bon petit dessin animé se cache des facettes bien sombres à mes yeux.
    tartinedepaingrillee
    tartinedepaingrillee

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 48 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Fable onirique merveilleuse. Que de souvenirs et d'émotions en revisionnant ce grand classique de Disney. Il fut un temps où Disney savait nous vendre du rêves et des sentiments. Temps révolu, hélas.
    Touche d'espoir
    Touche d'espoir

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 173 critiques

    2,0
    Publiée le 4 janvier 2011
    "Pinocchio", le second long métrage d'animation sorti par Walt Disney, affirme la maitrise artistique de ce dernier après la révolution apportée par "Blanche Neige et les sept nains". L'histoire, quand à elle, a bien vieillit. Les sujets évoqués, tels que la place des artistes dans la société, ou l'ânerie d'une enfance hors des rangs, admettent des morales vieillotes et très légères. Les temps changent, ce qui n'est pas le cas des films.
    Peichan2
    Peichan2

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 431 critiques

    4,0
    Publiée le 22 février 2008
    Encore une bonne animation de walt disney, qui, pour l'époque reprends très bien l'oeuvre pinocchio, et insufle de la magie dans le panti pinocchio à la perfection.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 559 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    5,0
    Publiée le 27 février 2014
    C’est dingue de constater comment, en à peine quatre ans (période séparant Pinocchio de Blanche-neige, le premier dessin-animé de Disney), les graphistes, ici menés par Hamilton Luske, qui deviendra une légende vivante dans le domaine de l’animation, ont acquis une maîtrise impressionnante du sens du détail ainsi qu'une technique extrêmement plus poussée dans l’art de donner vie à leurs personnages imaginaires. Ce sont en effet la fluidité des mouvements et l’amusant physique anamorphique de cette attachante marionnette et de ce grillon jovial ont pleinement contribué à en faire, au même titre que l’entêtante chanson d'ouverture « Quand on prie sa bonne étoile », des figures qui ont bercé l'enfance de toutes les générations depuis 75 ans. Les histoires enfantines autrefois imaginées par l’italien Carlo Collodi se retrouvent, après quelques modifications (à commencer par la suppression de la mort par pendaison censée initialement clore tragiquement le parcours de Pinocchio), une aventure intemporelle et une quête initiatique dans laquelle peuvent se retrouver tous les enfants. Ceux-ci y trouveront une charge émotionnelle très forte dans le lien parental liant Pinocchio à Gepetto et une leçon pédagogique percutante, leur enseignant notamment que "les enfants qui ne suivent pas les règles deviennent des ânes", à travers des scènes (notamment celle des enfants emprisonnés sur l’île enchantée et de la course-poursuite avec Monstro) d’une violence et d’un suspense que l’on ne reverra plus avant fort longtemps dans une animation Disney.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 460 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    4,5
    Publiée le 24 août 2013
    Deuxième film des studios Disney a voir le jour quatre ans après le fabuleux Blanche Neige et les Sept Nains, cette adaptation du célèbre conte de Carlo Collodi va aller encore plus loin que son prédécesseur en tous points : animation, chansons, personnages, décors et action, tout est au diapason. Réalisé par deux futurs maîtres d'œuvre de l'empire Disney (Ben Sharpsteen et Hamilton Luske), épaulés de quatre artistes supplémentaires pour les différentes animations, Pinocchio nous entraîne dans une aventure des plus féériques où se mêlent émotion, rires et frissons réunis à travers un film tout simplement inoubliable... Comme toute bonne adaptation, le récit original est bien entendu modifié (Jiminy Cricket devient la conscience de Pinocchio, la pendaison et autres scènes ont été supprimées et le monstre final n'est plus un requin mais un cachalot...) mais dans l'ensemble l'histoire reste heureusement la même et nous suivons avec entrain les péripéties de ce pantin qui voulait être un vrai petit garçon, de sa "naissance" par le biais de la Fée Bleue et à son échappée insouciante aux confins de la débauche dans l'Île Enchantée, sûrement l'un des passages les plus violents de tous les films Disney. Car oui, Disney n'hésitait pas à l'époque à livrer aux enfants de bas âges des scénarios quelque peu violents camouflés par des morales à l'efficacité évidente. Aussi, Pinocchio conserve encore aujourd'hui des chansons mémorables (tout le monde a fredonné "Quand on prie la bonne étoile"), des séquences éblouissantes (notamment le final avec Monstro), une animation époustouflante et continue de prodiguer rires et émerveillement tout en apportant aux petits la morale ultime : les enfants doivent être sages et respectueux. Et chaque enfant de la planète a au moins retenu la leçon après avoir ce chef-d'œuvre d'animation appartenant avec grâce et magie aux plus extraordinaires dessins de tous les temps.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top