Notez des films
Mon AlloCiné
    Escrocs mais pas trop
    note moyenne
    3,3
    1609 notes dont 107 critiques
    répartition des 107 critiques par note
    16 critiques
    25 critiques
    31 critiques
    23 critiques
    10 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Escrocs mais pas trop ?

    107 critiques spectateurs

    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 1 924 critiques

    3,5
    Publiée le 13 septembre 2018
    Une comédie sympathique, écrite, jouée et mise en scène par Woody Allen. Même si ce n'est pas sa meilleure réalisation, son scénario se révèle néanmoins assez plaisant. Basé sur le développement personnel et le pouvoir de l'argent, il nous conte une histoire légère et drôle dans laquelle Woody Allen joue parfaitement un role d'inculte. A l'affiche, outre la belle participation de Hugh Grant, Woody Allen porte le film grâce à sa fantastique interprétation. Même si elle n'a pas la classe de Diane Keaton, la comédienne anglaise Tracey Ullman assume parfaitement le premier rôle féminin.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 2010 abonnés Lire ses 10 391 critiques

    3,5
    Publiée le 31 juillet 2011
    On pense parfois au "Pigeon" de Mario Monicelli ou à "Faites sauter la banque" de Jean Girault en voyant pour la première fois "Small Time Crooks" de et avec Woody Allen qui est à l'apogèe de son talent comique dans cette savoureuse comèdie de moeurs! Les mèsaventures d'un ancien escroc, qui fait soudain fortune grâce aux talents de pâtissière de sa femme, lui permettent de composer un duo irrèsistible avec Tracey Ullman! Pour cette charge contre les parvenus et le milieu superficiel qu'ils côtoient, il a visiblement pris un malin plaisir à imaginer le personnage interprètè par Hugh Grant, un marchand d'art apôtre du bon goût et des bonnes manières, aussi snob qu'opportuniste! On passe un excellent moment avec ce cambrioleur malchanceux...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 674 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,0
    Publiée le 21 avril 2009
    Au tournant des années 2000,Woody Allen revenait à la comédie pure,celle de ses débuts,avec "Escrocs mais pas trop".Sans trop d'efforts,il parvient à nous mitonner une recette burlesque digeste,mais un peu chiche pour les papilles.Le film se scinde en 2.Une première partie plutôt amusante avec une bande de braqueurs minables qui creusent un tunnel sous une pâtisserie de cookies.Et une deuxième partie qui tourne à la fable sur le fait que l'argent change les gens,leur fait perdre la tête.Woody Allen lui-même semble de désintéresser de son film,qui c'est vrai est au final assez médiocre.Un simple vaudeville qui en voulant parodier certains classiques tombe dans le piège de l'outrance.Aucun personnage n'est crédible.Certains entrent et sortent de l'écran comme par enchantement.Et plus grave pour Allen,l'humour retombe souvent à plat,faute d'originalité.Reste un moment sympathique,toujours louable lorsque l'on veut se détendre,mais tellement insuffisant pour un tel réalisateur.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 582 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 19 janvier 2012
    Au début des années 2000, Woody Allen a enchaîné les petites comédies sans prétentions et "Escrocs mais pas trop" fait partie de ce genre-là. Le cinéaste se cantonne à ce qu'il sait faire mais il le fait vraiment bien avec comme à son habitude une superbe direction d'acteurs (Hugh Grant étonnamment bon) et de très bons dialogues. Sympathique même si la morale est un peu éculée.
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 682 critiques

    3,0
    Publiée le 9 janvier 2020
    Une comédie de remariage typique du réalisateur, très new-yorkaise, pleine de jazz, d’ellipses et de transfuges de classe. Comme toujours quand il fait le portrait des classes populaires, Allen a la main lourde et la caricature est un peu gênante dans sa naïveté. Ce n’est pas très grave, puisque les portraits, chez Allen, sont toujours en mouvement et c’est là qu’est sa force. La première demi-heure fonctionne très bien dans ce registre, puis quelques problèmes de rythme apparaissent et on se désintéresse un peu. Ça reste un crû très correct et agréable, qui vaut plus pour son atmosphère que pour son récit, un peu paresseux.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    2,0
    Publiée le 4 mai 2013
    L'histoire de cette bande de losers devenant riches comme Crésus aurait pu être hilarante si la deuxième moitié du film n'était pas aussi inintéressante. Partant comme une grosse farce, avec ce casse foireux d'une banque et dont la pâtisserie au-dessus créée pour faire diversion devient plus bénéfique que le casse lui-même, était une bonne idée mais lorsque nos héros bêtes comme des balais deviennent subitement fortunés, tout dégringole... Le mari incarné par Woody Allen s'ennuie tandis que l'épouse campée par une excentrique Tracey Ullman veut s'adonner aux joies du monde mondain en draguant ouvertement un jeune dandy anglais (Hugh Grant, paumé au possible). À partir de là, l'atmosphère initiale du film, qui était clairement une comédie franchement amusante doublée d'un film de casse original, sombre dans un manichéisme lassant, faisant perdurer la bobine avec quelques gags plaisants, une poignée de dialogues plutôt drôles mais c'est hélas tout, le film tournant vite en rond. Ainsi et au final, Escrocs mais pas trop demeure une gentille comédie un poil burlesque tout au plus sympathique mais qui aurait pu être bien meilleure avec un traitement moins classique.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 712 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    2,0
    Publiée le 21 février 2013
    On passe un bon petit moment devant ce Woody Allen mais on l'oublie très vite. Quelques répliques qui font mouche (genre "Qu'est-ce que tu dirais si je te disais que tu avais épousé un génie ?" "Je dirais que je suis probablement bigame" !!!), un début de film qui emprunte beaucoup au "Pigeon" de Mario Monicelli mais après on bifurque totalement et avec de très gros sabots sur une critique du monde superficiel des riches même si heureusement on évite (ouf !!!) le stupide "L'Argent ne fait pas le bonheur". Allez bon pour une soirée solitaire sans s'emmerder et sans se prendre la tête, mais on attend toujours plus de Woody Allen...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 324 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 28 mai 2008
    Avec Small Time Crooks, Woody Allen revient en très grande forme au cinéma qui l'a révélé : le burlesque. Après s'être essayé à la comédie musicale ( le décevant Tout le Monde dit I Love You ) et à l'hommage à peine caché aux Fraises Sauvages de Bergman ( le vulgaire mais regardable Deconstructing Harry ), le réalisateur américain retrouve le style qui a fait son talent de la première heure. Paradoxalement, le film n'est pas totalement burlesque, et l'intérêt principal de Small Time Crooks réside dans la capacité du cinéaste à passer d'un genre à l'autre. Après une première partie très drôle, fondée sur le gag ( on pense à Take the Money and Run, le premier long métrage du réalisateur ), on assiste à une relecture du Bourgeois Gentilhomme de Molière et l'on bascule dans l'autre genre de prédilection du grand Woody : la comédie sophistiquée. Cela n'empêche pas l'homogénéité du résultat, probablement due à la sobriété de la mise en scène et à la qualité du jeu de Tracey Ullman ( Woody Allen est quant à lui irrésistible en escroc minable ; Hugh Grant est parfait en bourgeois manipulateur ). Un excellent Woody Allen, euphorisant et remarquablement abouti. A voir et à revoir.
    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 1 583 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2010
    Une comédie simple et hilarante, difficile a prendre au sérieux, mais c'est bien l'objectif de ce film, qui est divertissant, léger, agréable... Woody Allen, comme il aime le faire, impose a un scenario simple un humour ravageur et un personnage central exceptionnellement drôle ! Une oeuvre pas vilaine, tres amusante, parfois caricaturale, parfois absurde et parfois intelligente, c'est intensément sympathique !
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    2,5
    Publiée le 23 août 2007
    Au début j'ai cru voir devant moi un plagiat de "faîtes sauter la banque" avec De Funès mais finalement l'histoire prend un tout autre chemin. Dans les films récents de W. Allen celui-ci est l'un des plus amusants avec une histoire sympathique mais jamais réellement le rire ne l'emporte sur le sourire. Woody allen a quand même le mérite d'inventer des histoires loufoques mais je ne trouve pas ses personnages aussi exceptionnels et amusants que l'histoire elle-même comme dans la plupart de ses films.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2015
    Une pure comédie sans prétention signée Woody Allen… à une époque où le réalisateur était un peu dans le creux de la vague (son dernier succès étant, alors, "Harry dans tout ses états" en 1997) et où je n’étais pas encore fan de son univers. Pourtant, la bande-annonce m’avait un peu tapé dans l’œil et la présence de Hugh Grant au générique m’avait vraiment donné envie de le découvrir. Il m’aura fallu 15 ans pour rattraper mon retard et, bien qu’il s’agisse incontestablement d’un film mineur dans la filmo du maître, cet "Escroc mais pas trop" ne manque pas de charme et, surtout, brasse tous les thèmes si chers au réalisateur. On retrouve, bien évidemment, les indispensables plans séquences et leurs incroyables dialogues (avec une pointe d’hommage au cinéma italien neo-réaliste lors des engueulades du début). Chacune de ses scènes est un tour de force qui rappelle que Woody Allen est, non seulement, un grand réalisateur mais, également, un grand directeur d’acteur. On retrouve, également, son humour si particulier (les répliques sont souvent savoureuses), New-York en toile de fond et sa BO jazzy. Enfin, le réalisateur retrouve son personnage fétiche de complexé cynique et misanthrope, davantage effrayé par l’idée d’un déracinement social que par un séjour en prison. On est donc clairement dans un film de Woody Allen ! Alors, pourquoi ne s’agit-il pas d’un grand film ? Tout d’abord, le rythme pêche parfois, surtout dans sa seconde partie où l’intrigue peine un peu à se renouveler, et les seconds rôles, tous plus prometteurs les uns que les autres, se perdent un peu en cours de route (Michael Rapaport, Jon Lovitz, Tony Darrow…) à l’exception, cependant, du classieux Hugh Grant en professeur de bonnes manières et de l’hallucinante Elaine May en cousine attardée. En outre, en faisant le choix d’aborder son histoire sous un angle purement comique, voire burlesque, le réalisateur limite sa marge de manœuvre et bride un peu les thèmes qu’ils évoquent, par ailleurs. Car, "Escroc mais pas trop" n’est pas qu’une farce au scénario souvent tiré par les cheveux spoiler: (les multiples péripéties lors de la préparation du casse, l’invraisemblable réussite professionnelle de Frenchy…) et aux gags parfois prévisibles spoiler: (la méfiance du flic, l’erreur lors du vol du collier…) . C’est, également, une réflexion sur le couple (vieille marotte du réalisateur) et, d’une certaine façon, une critique atypique de l’idéologie américaine puisque Allen remet en cause les bienfaits de l’ascension sociale en considérant que chacun doit savoir rester à sa place (et, surtout, dans son monde). Ce n’est pourtant pas ce propos qu’on retiendra du film mais bien les tirades enflammées du fameux "Cerveau" (Woody Allen himself) ou encore la plouquerie de Frenchy (campée par la méconnue Tracey Ullman). Mais, après tout, peut-être est-ce un mal pour un bien car, avec un traitement moins comique, le film aurait sans doute perdu beaucoup de légèreté et de fraîcheur et se serait, peut-être, perdu beaucoup d’intérêt. Certes, ce parti-pris empêche le film de rivaliser avec les chefs d’oeuvres passés (mais, également futurs) du maître mais il faut prendre cet "Escroc mais pas trop" pour ce qu’il est : une comédie amusante et inoffensive, agrémentée de verbe allenien.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 4 067 critiques

    2,0
    Publiée le 8 novembre 2016
    Pour ce qui est de la comédie, c'est plus que moyen. Woody Allen est toujours aussi bavard et ici, c'est plus agaçant qu'amusant. J'ai surtout aimé l'idée des cookies qui est plus que crédible, d'autant que les gâteaux donnent envie. Mais passé le moment de la boutique (Trop rapide), le film balance dans le luxe inutile et nous plonge dans l'ennui, les personnages n'ont plus rien à faire et le film perd tout son intérêt.
    Kill-Jay
    Kill-Jay

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 928 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2012
    Un bon petit Woody Allen, pas le meilleur loin de là, mais pas le plus mauvais non plus. Celui ci se situe dans la moyenne basse de la filmographie de l'américain pour moi, bien loin dans "Prends l'oseille et tire toi" ou plus récemment "Match point". "Escroc mais pas trop" commence en vérité très bien, avec des personnages travaillés dans le seul but de faire rire, des répliques tordantes et un début jubilatoire, mais après le rebondissement qui aurait pu donner un excellent tournant au film, tout s'enlise pour devenir plus ennuyeux, plus poussifs avec quelques bonne trouvailles mais rien du niveau de la première partie, et cette fois l'intrigue n'est tenue intéressante que par des acteurs excellents. Malgré la critique, le scénario reste bien ficelé et très bien écrit. Un bon film donc, avec des dialogues percutants dignes de Woody mais une seconde partie beaucoup moins intéressante !
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

    2,5
    Publiée le 31 août 2008
    Woody Allen a su très souvent s'éloigner de la simple comédie commune grâce à son sens de l'écriture et à son originalité constante. Néanmoins, il faut bien dire que Escrocs mais pas trop ne s'élève pas au-dessus de la sympathique comédie vaudevillienne. Les personnages ne sont pas consistants, voire même transparents, même celui joué par Woody. Hugh Grant joue un rôle de quasi figuration ! Un film qui manque de profondeur, très léger et qui s'oublie vite. Néanmoins, ça se regarde, et certaines scènes décrochent des rires. La scène finale du vol, par exemple, est une réussite. Mais ça ne sauve malheureusement pas le film, qui manque du génie habituel de son réalisateur. EN BREF, trop léger, inconsistant, mais sympathique. MA NOTE : 6/10
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 887 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    Le film est excellent dans sa première partie, tend à s'essouffler notamment avec la disparition de plusieurs seconds rôles qui n'interviennent plus dans la 2e moitié du film. Néanmoins, nous avons droit à une sympathique comédie à la mode Woody Allen avec sa galerie de personnages improbables et ridicules, et ses situations rocambolesques. Un bon moment.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top