Mon AlloCiné
L'ours
note moyenne
3,7
9346 notes dont 198 critiques
34% (68 critiques)
39% (77 critiques)
14% (28 critiques)
9% (17 critiques)
3% (5 critiques)
2% (3 critiques)
Votre avis sur L'ours ?

198 critiques spectateurs

Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

4,0
Publiée le 22/03/2014
Un superbe conte animalier de Jean-Jacques Annaud, qui nous propose de suivre l'aventure de deux ours Kodiak en Amérique du Nord. L’histoire, très belle, est renforcée par les magnifiques décors naturels. Une oeuvre qui constitue une jolie prouesse technique pour le réalisateur ! Un film qui contient peu de dialogues, mais beaucoup d’émotion ! A ranger au côté de "Deux Frères" et "Hatchi" !
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1042 abonnés Lire ses 10 085 critiques

4,0
Publiée le 16/03/2009
Cèsar du meilleur réalisateur pour ce conte universel, Jean-Jacques Annaud eu envie d'aller plus loin, de transmettre les èmotions et les comportements au-delà des races et des espèces! Le cinèaste voulait faire un film sur les animaux et Gèrard Brach, son scènariste attitrè, lui fait lire "The Grizzli King", un roman de James Curwood! Pour les comèdiens, Annaud ne voulait pas de stars, les vedettes, ce sont les ours! il confie donc à l'amèricain Jack Wallace le rôle de Bill: Quant à Tcheky Karyo, il s'impose immèdiatement à lui pour incarner Tom! il dècouvre ensuite chez un dresseur amèricain, Bart et Doc, deux ours adultes qui vont rèpèter pendant quatre ans le rôle du père adoptif de Youk! Parallèlement plusieurs oursons sèlectionnès dès leur naissance dans des zoos europèens subissent un dressage spècifique pour apprendre leur part du scènario! L'un d'eux, surnommè la Douce, rèvèlera un vrai tempèrament de star! Une fabuleuse aventure avec du suspense, de l'èmotion, de la tendresse, de l'humour, des images d'une beautè quasi-lyrique et des moments terrifiants...
MDCZJ
MDCZJ

Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 155 critiques

4,5
Publiée le 07/02/2014
Un film magnifique à la limite de la perfection. L'histoire est très originale : "Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt. Le point de vue des animaux." Telles sont les quatre lignes envoyés par Jean-Jacques Annaud à son producteur Claude Berry pour expliquer le projet de son film. "Après la "Guerre du feu", explique le réalisateur, je voulais aller plus loin, essayer de transmettre les émotions communes à toutes les espèces supérieures du monde animal. Eviter que les animaux aient des comportements calqués sur ceux des hommes, affublés de raisonnements de midinette, avec une voix off pour expliquer ce qui se passe." (synopsis Allociné). Essayons donc d'analyser ces phrases : on nous parle d'abord du point de vue des animaux. C'est exactement cela et c'est précisément cela qui fait qu'on accroche au film. Les protagonistes ne sont pas les Hommes mais les animaux (le petit ours). On pourrait néanmoins faire une petite critique : les réactions des ours sont un peu trop humanisées. Ensuite, Jean-Jacques Annaud nous parle de ses intentions à l'égard du film. Il dit qu'il souhaitait transmettre les émotions communes à toutes les espèces supérieures du monde animal. Il s'agit un peu d'une phrase complexe mais je l'interprète comme le fait que les Hommes sous-estiment les animaux et les considèrent simplement comme des choses d'une manière générale. Grâce à la réalisation, on est touché par la relation du petit ours avec sa maman et la disparition nous apparaît comme un choc. On peut finalement se mettre à la place du petit ours tant cette histoire a des connotations réelles. Mais dans un sens c'est assez discutable car, comme je l'ai dit plus haut, ces réactions animales sont un peu trop humanisées. La limite est là et elle est difficile à cerner. Enfin, on nous dit "Eviter que les animaux aient des comportements calqués sur ceux des hommes". C'est là où le travail n'a pas été fait correctement : on ne sait plus quoi penser. Compassion ? Pas de compassion ? Ah, ce film, "L'ours", est un beau film, très touchant et qui nous montre que les Hommes peuvent être cruels envers les animaux mais faut-il considérer les animaux comme des Hommes ?
RENGER
RENGER

Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 5 434 critiques

2,5
Publiée le 29/06/2010
César du Meilleur Réalisateur pour Jean-Jacques Annaud, avec son premier film animalier (il réalisera par la suite Deux frères - 2004). Avec L'Ours (1988), il réalise une œuvre pleine de magie et de beauté, dans laquelle on fait la rencontre d’un ourson orphelin et d’un vieil ours bourru. Une histoire pleine de tendresse mais entrecoupée par des passages qui reflètent la dure réalité, à savoir, la chasse, orchestrée par des chasseurs sans scrupules. Une très belle réalisation, complexe, tant au niveau narratif qu’au niveau de la mise en scène. En effet, le film ne possède aucune voice-over, de ce fait, le film est quasi muet (sauf pendant les séquences avec les chasseurs). De magnifiques paysages, des animaux réels (l’animatronic n’ayant que très peu de place ici). Jean-Jacques Annaud confirme son talent de metteur en scène, avec ce film qui devrait ravir petits et grands.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 934 abonnés Lire ses 3 050 critiques

4,0
Publiée le 02/03/2006
Pour broder des œuvres au langage universel, Jean-Jacques Annaud s’impose comme un maître. Beaucoup se seraient englués dans l’exercice, Annaud lui nous pond à chef d’œuvre où l’absence de mot, au lieu d’être un handicap, devient un atout grandiose pour véhiculer des émotions jusqu’alors inédites. Un film grandiose et bouleversant, dont les créateurs de « l’âge de glace » aurait bien fait de s’inspirer.
Shephard69
Shephard69

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 854 critiques

5,0
Publiée le 01/07/2013
Il y a deux films qui ont marqué ma passion pour le cinéma et le premier est justement "L'ours". C'est le premier film que je me souviens avoir vu au cinéma, c'est la première œuvre à m'avoir ému et c'est la première fois que j'ai pleuré devant un long métrage. Donc voilà un film plein d'émotions qui a laissé en moi un profond sillon, dix ans ont suivi pour comprendre ma réaction jusqu'au jour où j'ai vu "Johnny s'en va-t-en guerre" qui, lui, m'a fait comprendre ce qu'une image peut provoquer en nous. Alors depuis "L'ours", je regarde film sur film, peut-être juste pour éprouver à nouveau cette immense sensation. Rien que pour ça, je donne la note maximale à cette œuvre écologiste, poétique et novatrice, rien que pour ça, une place amplement méritée dans ma DVDthèque. Des paysages naturels splendides, quelques séquences envoûtantes. Un chef d'œuvre.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 516 abonnés Lire ses 4 334 critiques

2,0
Publiée le 25/12/2009
La France découvrait ébahie "L'Ours" en 1988.Un tour de force technique et logistique,signé Jean-Jacques Annaud qui adore ce genre de défi impossible.Il faut dire que l'ours et l'ourson sont magnifiquement encadrés,et expriment une profonde humanité.On est en plein coeur de la forêt canadienne et des chasseurs recherchent ardemment des ours pour les tuer.Directement,le film suit le regard des plantigrades,et dévoile non sans humour et bienveillance leurs aventures quotidiennes.La cruauté de la chaîne alimentaire n'est rien àcôté de la folie meurtrière des hommes.Mais comme,on est dans un gentil conte animalier,tout se termine et c'est tant mieux.L'Ours est une espèce menacée par la déforestation et la chasse,et est protégée par la WWF.Annaud ne parvient toujours à captiver sur la durée,à cause de nombreuses scènes contemplatives et d'un point de vue chasseur un peu léger.Mais les barrières tombent au contact de ces ours et de l'émotion qu'ils suscitent.Ainsi,on croise les doigts pour la survie de l'ourson joueur face au chien et on craint le coup de patte de l'ours énervé lors de sa rencontre avec un de ses bourreaux.Un film pour toute la famille,qui a la vertu de remobiliser envers les animaux en voie de disparition.Salvateur.
scarface666
scarface666

Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 204 critiques

5,0
Publiée le 26/09/2012
C'est beau d'une puissance. Les émotions sont mises à rude épreuve tout au long du film. D'un coté on a Bart et Youk, respectivement l'ours solitaire et l'ourson orphelin, de l'autre Tom et Bill, les deux chasseurs, ce qui donne plus de profondeur au film, le point de vue des animaux, et celui des hommes. Le dressage des deux ours aurait mérité un Oscar, ou un César, tellement le travail est bien fait. Un des rare film qui m'a donné les larmes au yeux.
Guillaume182
Guillaume182

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 194 critiques

5,0
Publiée le 23/11/2011
J'ai découvert "L'ours" quand j'étais enfant et il fait partie de ces films qui vous marque, car il est d'une émotion particulière. En effet Annaud réussi à nous émouvoir en rendant des Ours (graal du chasseur) attendrissant. Une belle mise en scène, de bons acteurs (on a envie que les ours zigouillent les chasseurs) Dans le même genre que E.t. Annaud nous livre son plus grand chef-d'oeuvre ou la star est un animal qui est détester en France! Bravo Monsieur Annaud.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 699 abonnés Lire ses 7 187 critiques

4,0
Publiée le 21/03/2006
Un très beau film signé Jean-Jacques Annaud. Les décors naturels sont superbes, et le metteur semble vraiment très inspiré par son sujet. Les deux ours sont magnifiques et c'est une belle morale que nous offre ce film. Une très belle réussite.
Stephenballade
Stephenballade

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 1 132 critiques

4,5
Publiée le 23/02/2015
Le réalisateur Jean-Jacques Annaud finit avec "L’ours" de s’asseoir une solide réputation aux Etats-Unis Avec ses presque 8 millions d’entrées contre 9 millions en France, le premier film animalier de Jean-Jacques Annaud est un immense succès. En le réalisant, il réalise son rêve de faire un film à la fois populaire et familial, tout en s’appuyant sur le roman "Le grizzly" de James Oliver Curwood, publié en 1916, et réédité à maintes reprises depuis. Il nous envoie donc tout droit en Colombie britannique, province du Canada, alors qu’en réalité "L’ours" a été tourné à travers toute l’Europe : Italie et ses fameuses Dolomites, Allemagne, et Autriche. Peu importe l’endroit de l’action, car les ours étaient les maîtres des montagnes. D’ailleurs, nous verrons le premier humain qu’au bout du premier quart d’heure. Le scénario est on ne peut plus simple, mais original, en donnant la plus belle part aux animaux, de quoi en faire pâlir d’envie (ou presque) les reporters animaliers. Le casting humain a été vite complet (Tchéky Karyo et Jack Wallace, rejoints plus tard par André Lacombe). Le casting animalier a été plus compliqué, car il a fallu quatre années de travail acharné de la part des dresseurs pour nous amener Bart, le gros ours mâle solitaire, qui doit partager la vedette avec l’ourson Youk pour qui il aura fallu une douzaine de doublures. Inutile de dire que question dialogues, nous n’avons pas grand-chose à nous mettre sous la dent, mis à part les quelques mots venus matérialiser le mal personnifié par les deux chasseurs, Tom (Tchéky Karyo) en particulier. "L’ours", en plus d’être une adaptation, présente une chronique de la vie naturelle dans toute sa splendeur. Même si le film commence par un drame en voyant une ourse mourir par péché de gourmandise alors qu’elle nourrit son petit, nous ne pouvons qu’être charmés et remplis de compassion pour cet ourson désormais livré à lui-même, et qui va tâcher de se faire adopter par le premier congénère rencontré, sans savoir qu’il allait de nouveau se mettre en danger puisque l’animal choisi est traqué par des chasseurs avides de peaux. Sauf que si l’ours traqué est si énorme… ce n’est peut-être pas pour rien. Mais ce n'est pas le point de vue humain qui compte ici, le seul qui compte étant celui des animaux, car c’est de cela qu’il s’agit : le point de vue des animaux. Eux aussi sont pourvus d’intelligence. Mais là où est la prouesse, c’est que les émotions traversent l’écran, tout le long du film. Même si il peut être surprenant de voir un miracle dans la nature comme présenté ici, il faut savoir que ça existe, aussi invraisemblable soit-il. Alors le comportement des ours est-elle plus ou moins humanisée comme le prétendent certains ? peut-être que oui, peut-être que non. Qui sait vraiment ? Cette histoire a certes peu de chance de se passer vraiment. Mais comme je le disais à peine un peu plus haut, dame nature est capable de bien des miracles. En tout cas "L’ours" est aussi une belle leçon d’humilité et de pardon. "L’ours" est un hymne aux êtres vivants, quels qu’ils soient, bipèdes, quadrupèdes, volatiles ou autres, un hymne qui nous laisse pantois et admiratif devant le travail des dresseurs, que ce soit ceux des ours, du puma, et bien d'autres. Un seul regret, j’ai toujours trouvé les rêves et hallucinations de l’ourson très mal faits. J’estime qu’ils gâchent toute la beauté d’un film que la bande originale n’accompagne qu’à dose homéopathique, seulement pour renforcer les moments d’émotion les plus importants. Une œuvre intemporelle qui aura bien du mal à vieillir, et qui reste plus que jamais d'actualité avec la courageuse réintroduction des ours dans les Pyrénées.
Loïc Moon Floyd
Loïc Moon Floyd

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 521 critiques

3,5
Publiée le 08/12/2013
Beau ! Un beau film silencieux 100% naturel. Ça se rapproche plus du conceptuel mais ça reste très très plaisant à regarder. L'intérêt réside vraiment dans les images de nature, à part ça il n'y a pas grand chose, attention à ceux qui veulent de l'action ou un scénario béton.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 2 443 critiques

4,0
Publiée le 17/02/2012
Un très beau film de Jean-Jacques Annaud qui m'a bouleversé quand j'étais petit. C'est tellement réel qu'on peut que être plongé dedans. Les prises de vue sont géniales et les paysages grandioses. Une belle réussite.
Mosse.
Mosse.

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 445 critiques

3,5
Publiée le 27/09/2010
"Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt. Le point de vue des animaux.", voilà comment Anneau résumait son projet à son producteur. Le résultat, un très beau film, sans doute un des plus poétique du réalisateur, avec de superbes scènes animales. On en oublierai presque les acteurs, mais ils sont bons également, surtout Karyo, seul acteur connu d'une distribution très limitée ( 3 acteurs ! ). On retiendra aussi la photographie, splendide, des images naturelles qui font aimer le monde sauvage, un peu comme celles d'Into the Wild de Sean Penn, une quinzaine d'années plus tard. Un film que j'ai toujours aimé étant plus jeune et qui m'a tout auant plu lorsque je l'ai revu il y a quelques temps!
thierrydoree
thierrydoree

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 300 critiques

2,5
Publiée le 15/02/2009
Beau film, très touchant. Tourné dans de magnifiques paysages naturels autrichiens et italiens. La photo est belle et le travail réalisé avec les animaux est remarquable. S'il est touchant, le film n'est pas crédible mais c'est pas grave. On a quand même l'impression d'être à notre époque et les acteurs sont mal choisis.La musique par contre sert bien le film et on passe un moment agréable.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top