Notez des films
Mon AlloCiné
    Predator
    note moyenne
    3,8
    13352 notes dont 771 critiques
    répartition des 771 critiques par note
    310 critiques
    268 critiques
    100 critiques
    67 critiques
    18 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Predator ?

    771 critiques spectateurs

    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 682 critiques

    2,5
    Publiée le 9 janvier 2020
    Encore un de ces films cultes des années 80 qu’il faut sans doute avoir découvert à l’époque pour vraiment l’apprécier. J’aime le côté simple et sans fioritures du scénario, mais j’ai trouvé le film très répétitif et la menace peu menaçante pendant la majeure partie du film, avant un face-à-face final qui vaut le détour mais ne suffit pas à justifier cette longue attente. Déception.
    OMTR
    OMTR

    Suivre son activité Lire ses 228 critiques

    4,5
    Publiée le 8 janvier 2020
    "Il y a quelque chose dans les arbres !" Un classique du film de science-fiction et d’action des années 1980, réalisé par John McTiernan – un an avant "Die Hard" – avec Arnold Schwarzenegger dans l'un de ses rôles épiques, où il incarne "Dutch", le chef d'une équipe de sauvetage en mission pour libérer des otages dans la jungle d'Amérique centrale. Il y a quelque chose dans les arbres, qui va traquer ces soldats, et les éliminer un par un jusqu'à la bataille finale entre « le chêne autrichien » et le chasseur extraterrestre herculéen passionné par les crânes humains: le « Predator ». Une icône de plus qui est née dans la fabuleuse décennie cinématographique des années 1980. 4.7/5
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 812 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2020
    Compte tenu du fait que 6 "sequels" sont sorties en 33 ans à la suite de ce Predator, on le regarde aujourd'hui avec condescendance. Pourtant il reste le plus original. Certes, les acteurs qui ont succédé à Schwartzy et ses comparses ( à l'exception de Carl Weathers et d'Elpidia Carillo) étaient plus chevronnés, ni les scénarii suivants n'ont pas été plus palpitants, et les innovations technologiques ou corporelles des Aliens suivants n'ont guère été plus originales. Un film d'action qui se laisse revoir avec plaisir, et la réaction très positive des plus jeunes qui le découvrent fait autant plaisir.
    Aragorn roi du Gondor
    Aragorn roi du Gondor

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2019
    Un classique du cinéma de science fiction. Un pur chef d'oeuvre. L'un des tout meilleurs films de Arnold Schwarzenegger, excellent dans son rôle. Les répliques du film sont parfaites,les scènes d'action sont impressionnantes. La perfection ce film.
    tyrionFL
    tyrionFL

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,5
    Publiée le 29 novembre 2019
    Grand classique du film de science-fiction/actionneur type reagannier. Predator est toujours aussi prenant avec une ambiance oppressante bien que la jungle soit immense surtout à la manière virtuose dont McTiernan filme ses acteurs, d'habitude si imposants, ici ils deviennent les êtres vulnérables. Les effets visuels sont toujours assez top et la musique est extraordinaire. Que du bon !
    Happy life and flowers
    Happy life and flowers

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 2 002 critiques

    2,5
    Publiée le 20 novembre 2019
    Quand l'Alien rencontre commando, une impression de ce film combinaison d’un super scénario, le commando en question est envoyé en mission sauvetage des survivants d’un crash d’hélicoptère quelque part dans la jungle sauvage d’Amérique centrale. Le danger horrifique les attend de pied ferme, une créature anthropomorphique assoiffée de sang frais venu de l’espace à la technologique de pointe. Le camouflage du caméléon et une redoutable vision thermique nocturne qui lui permet de s’incruster dans la faune à la recherche de proies à dépecer, le visuel graphique de la violence est figé sur ce point. Une intrigue basique militaire contre guérillero devenant de la science-fiction terrifiante, ça reste originale au contraire. Il y a beaucoup de similitude avec les deux films phares et d’autres de guerre et d’horreur à ce banal film, la tension palpitante par coup se repose exclusivement que sur sa bande son pendant l’action combat bien bourrin et découvrant le visage de l’extraterrestre prédateur aux dreadlocks, surprise du chef.
    marmottefurieuse
    marmottefurieuse

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 382 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2019
    Un film qui a quand même pas très bien vieilli en raison notamment des effets spéciaux, des décors et de la réalisation qui fait plutôt penser à un film TV. On peut décomposer ce film en deux parties. Une première (peu intéressante et très banale) où une équipe de gros bras (dans le sens littéral du terme) est envoyée pour aller secourir des otages détenus en captivité dans un camp de soldats perdu en pleine forêt tropicale du Guatemala. Amitié virile, humour potache et on flingue à tout-va... Tels en sont les ingrédients. Et puis une fois la mission accomplie, la deuxième partie, plus marquante, s'engage sur un tout autre registre (science fiction) avec une chasse à l'homme orchestrée par un prédateur (le prédator) qui va décimer un par un, toute l’équipe. La dernière demi-heure est la plus réussie avec une confrontation au sommet entre "Dutch" (Schwarzy) et Prédator où nous avons droit à un haletant jeu du chat et de la souris entre l'extra-terrestre (beaucoup plus fort et puissant) et l'humain. C'est assurément ce duel final qui a fait toute la réputation de ce film.
    Arthur Guezou
    Arthur Guezou

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 329 critiques

    3,0
    Publiée le 2 août 2019
    Film un peu long mais le final est ouf. Le film reste quand même un bon gros film coup de poing. Après les acteurs jouent le rôle de gros bras.
    Xavier L
    Xavier L

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 85 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juillet 2019
    Très bon mariage d'horreur et d'action un film culte des années 80 une référence de la pop culture et un monstre légendaire
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 180 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juin 2019
    Une bribe de scénario écrit par un apprenti, filmé par un néo réalisateur, avec les bonnes vieilles recettes de l'époque, gros bras luisants avec une caricature bien posée de chaque personnage : Le gros bourrin moustachu tout droit sorti des Village People, l'indien mystique au 12e sens proche de la Nature, le gringalet expert en explosifs et en blagues grasses, le black spécialiste de la sulfateuse qui transporte une mitrailleuse d'hélicoptère (!!!!!!) et son chargeur de 12000 balles (re !!!!) mais philosophe, et le chef du commando (justement ce sont quasi tous des acteurs vus dans "Commando"), tout en muscles et cerveau (Arnold justement !) Et ya une fille aussi (quotas à respecter) mais pas la grosse bombasse, finalement pas si bourrin que ça ! Et des dialogues qui confèrent aux "marseillais vs les ch'tis" un prix Nobel de littérature et qui permet de se la mesurer bien virilement ("tu te ramollis à bosser dans les bureaux") on lâche tout ça au milieu de la jungle et on met du mystère en plus "mais qui c'est y qui peut bien donc trucider des potes aussi bien entraînés et que même si ce sont des grosses pourritures dans la vie ce n'est pas cool de se faire plumer comme une poule !!??" Et des situations alambiquées et improbables , timings tellement judicieux que le chasseur est parti (ou donc ?) que le gibier a le temps de fabriquer pièges et systèmes de défense avec le peu qui lui restait - environ l'équivalent d'équipement de 12 hommes sur-armés - ou surréalistes et décalées (quand Schwarzy dans un élan de bon coeur tente de protéger la fille en lui enlevant le flingue des mains, j'ai toujours en tête la voix de Francis Blanche des Tontons Flingueurs qui lâche "touche pas au grisbi salope" !!!) Alors c'est bon, vous êtes motivés pour un "Retour à Nanarland" ? Tous les clichés pour une grosse daube? Le mélange action - science-fiction pas du tout casse gueule !!! Critique destructrice du film et 4* !!! ??? Là en réalité entre en jeu la subjectivité intrinsèque propre à chacun.! Et pour moi, ben, ça le fait grave !! C'est efficace, des punchlines lourdes et machistes mais qui fonctionnent, des scènes d'action qui envoient du gras, du mystère qui s'épaissit comme la végétation de la jungle . . . C'est rythmé, c'est bourrin et pas subtil mais il y a un climax qui se crée, une tension, du grand guignol qui fonctionne ! On pose le cerveau et on en prend plein la gueule avec un rire gras (comme celui que perçoit le Predator, c'est un signe, non !!??) Oui la "morale" pro US "qui c'est les plus balèzes et qui pêtent la gueule aux gros méchants" peut fortement rebuter, ça suinte de mauvais goût mais c'est jouissif !! Donc c'est une référence du cinéma d'action gras mais avec une pointe de finesse et de subtilité (oui, faut les chercher, elles sont cachées par les feuilles touffues de la jungle!!!)
    Salim S
    Salim S

    Suivre son activité Lire ses 90 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mai 2019
    Une jungle des hommes perdus, où invisible, se joue une monstrueuse guerre des nerfs. Survival à infrarouge pour l'ultime combat des Titans.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 3 253 critiques

    4,5
    Publiée le 29 mars 2019
    A revoir "Predator", le deuxième film de John McTiernan, on comprend de manière évidente pourquoi ce réalisateur aujourd'hui oublié a régné en maître durant une très courte décennie (de 1987 à 1995) sur le cinéma d'action hollywoodien qui était alors dans sa période de gloire, comptant sur des réalisateurs alliant talent et efficacité tels Paul Verhoeven, James Cameron, Tony Scott , Michael Mann, Michael Bay, Renny Harlin ou Philip Noyce. Quelques échecs à l'orée du nouveau siècle ajoutés à une sombre affaire d'écoute téléphoniques à l'encontre de son épouse et d'un producteur ont définitivement envoyé par le fond sa carrière après "Basic" (2003) alors que McTiernan n'avait que 52 ans et sans aucun doute de belles années devant lui, n'ayant que onze longs métrages à son actif. Juste après "Nomads", sollicité par Joe Silver et Arnold Schwarzenegger suite au renvoi du néo-zélandais Geoff Murphy, il surmonte hardiment son inexpérience pour venir à bout d'un projet compliqué lui intimant de diriger celui qui est alors en train de devenir le principal rival crédible de Sylvester Stallone dans le domaine du film d'action, tout en maitrisant les différents paramètres d'un tournage en décors naturels multiples avec effets spéciaux. A partir du scénario minimaliste des frères Thomas (Jim et James), John McTiernan réussit une sorte de mélange parfait entre "Rambo" et "Terminator". Commençant par poser solidement les bases forcément viriles inhérentes au film de commando avec la présence d'un casting de choix (Carl Weathers, Bill Duke, Jesse Ventura) auprès de l'ancien Mister Univers, Tiernan laisse tout d'abord à penser que la jungle environnante va bientôt ne plus être qu'odeur de napalm et amas de carcasses d'hélicoptères carbonisées. Effectivement l'équipe de mercenaires partie à la recherche d'un ministre guatémaltèque pris en otage n'entend pas s'attarder sur place, constatant que les ravisseurs particulièrement barbares ont dépecé des bérets verts envoyés avant eux pour la même mission. Insidieusement à partir du doute qui s'installe au sein du commando quant à la réalité de sa mission, le film change de tonalité. N'ayant jamais aucune cible visible en vue, les équipiers du major "Dutch" (Arnold Schwarzenegger) se demandent quel ennemi leur fait front. Le doute s'installe alors dans ces esprits et ces corps pourtant rompus au combat. Ce d'autant plus que quelques-uns commençant à perdre leur contrôle l'ont payé de leur vie en s'éloignant imprudemment du groupe. Symbole du point de rupture qui s'opère, une fusillade monstrueuse où le vidage complet des munitions dans un bruit d'enfer laisse la place à un silence de mort de mauvais présage. Le Predator que McTiernan avait malicieusement laissé dans l'ombre peut alors entrer en scène pour le duel final qui va opposer l'homme au guerrier venu d'une autre galaxie. Le débutant qu'est McTiernan ayant jusque-là fort bien manié ses effets pour maintenir le spectateur en haleine, s'improvise virtuose pour une seconde partie proprement hallucinante. Formidablement secondé par l'expérimenté Don McAlpine à la photographie, il livre une sorte d'opéra funeste dont la scène serait représentée par une jungle magnifiée à l'extrême un peu à la manière de Walter Spies (1895-1942) le peintre allemand devenu l'ami du grand Murnau lors du voyage de ce dernier à Bali pour le tournage de "Tabou" (1931). La créature au final assez peu visible s'avère tout à fait terrifiante et parfaitement crédible comme adversaire de choix pour un Arnold Schwarzenegger qui s'est donné à fond, conscient qu'il tenait là un rôle mythique. Palpitant malgré une intrigue sommaire, offrant des personnages parfaitement typés, graphiquement superbe mais aussi hypnotique dans son final, le film sera un réel succès que les studios tenteront en vain de transformer en franchise. L'acteur et son réalisateur se retrouveront six ans plus en choisissant de renverser la table avec l'incompris "Last action hero". John McTiernan retiré contre son gré des affaires représente encore aujourd'hui la volonté de démontrer que divertissement et ambition artistique ne sont pas forcément antinomiques.
    Dj Prime
    Dj Prime

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 755 critiques

    2,0
    Publiée le 7 février 2019
    1er volet d’une trilogie culte de la S.F., ce dernier manque néanmoins de violence visuelle. spoiler: Le début est pour autant très bon avec bien sûr l’apparition d’Arnold avec prise de vue bien centrée, le premier face à face ironique entre lui et Carl avec les gros muscles bien visibles. Niveau action, bah comme à l’époque, le personnage venu d’ailleurs n’est pas très fluide dans ses mouvement et à l’aire d’être lourd, normal, c'est le premier volet. Schwarzy est plutôt bon mais sans être exceptionnel non-plus. La première scène de fusillade en pleine forêt est impressionnante ainsi que l’attaque dans le camp. Mais la réaction de la jeune espagnole sur le predator est assez surprenante. Ensuite, l’ensemble dans la forêt entre notre héros et l’alien est sympa, mais sans plus. Par contre, le seul visuel naturel sur le predator est très bon. 1er volet un peu paresseux mais pour l’époque, pas étonnant.
    Pazu mononoke
    Pazu mononoke

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 4 février 2019
    Un suspens rarement égalé, on ce demande vraiment qu'elle est cette créature qui les poursuit. Les acteurs ont tous un charisme comme on en fait plus aujourd'hui. J'en reviens tjs pas qu'il soit tourné en 1987 tant les effets spéciaux sont si bien réalisé . La réalisation et le rythme sont si parfait qu'on ne voit pas le temp passer. Autant toutes les suites du 1 er volet sont de vrai fiasco mais le Predator de 1987 restera à jamais dans ma mémoire de cinéphile.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 2 852 critiques

    3,0
    Publiée le 31 janvier 2019
    Culte certes, mais il ne faut pas oublier les écueils de cette série B, qui a pris un léger coup de vieux quand même. Alors certes les moments de tension sont bien là, et le duel final est franchement bien fait. Mais qu'il s'agisse du niveau des dialogues ou des situations, ça ne vole pas très très haut. On retiendra surtout ce final épique et tendu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top