French Connection
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,9 pour 2 508 notes dont 204 critiques  | 
  • 78 critiques     38%
  • 69 critiques     34%
  • 24 critiques     12%
  • 26 critiques     13%
  • 5 critiques     2%
  • 2 critiques     1%

204 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
MateoC96

0 abonné | Lire ses 42 critiques |

   2 - Pas terrible

Étonnamment, je n'ai pas beaucoup aimé le film. En effet, ce n'est qu'une course poursuite sans grands renversements. Certes, il est vrai que ce long-métrage contient des scènes mythiques du cinéma (américain) mais le film reste néanmoins plat! Pour faire bref, ce film n'a pas grand intérêt. Il suffit de voire les scènes importantes, vous comprendrez l'histoire et vous aurez gagné (ou perdu comme vous voulez) 1 heure d'ennuie!

Jahro

25 abonnés | Lire ses 783 critiques |

   4 - Très bien

Deux flics aux méthodes houleuses enquêtent sur un rendez-vous transatlantique où devrait s’échanger quelques kilos de came. Dans la peau du rugueux tandem, on découvre deux jeunots qui n’en veulent : Roy Schneider, pas encore reconverti dans la pêche au gros, et surtout Gene Hackman, qui n’a pas volé son Oscar tant il concentre toutes les attentions. Ensemble ils traquent, planquent, filent, dans une voiture, une rue passante, un coin dans l’ombre ; derrière un poteau, devant une vitrine, près d’un hall d’immeuble, ils observent, et étudient. Au prix de tous les risques. Non, William Friedkin n’a pas signé que L’exorciste, et ce premier grand film du réalisateur (cinq des prestigieuses statuettes quand-même) est probablement même plus réussi que son célébrissime cadet. De la mise en place de l’intrigue au feu d’artifice final, en passant par la magistrale course-poursuite avec le métro de Brooklyn, ce thriller inspiré de faits réels marque immédiatement et durablement de son emprunte. Et si on peut en vouloir au casteur d’avoir élu un parrain français au tranchant accent transalpin, on ne peut que noter le souci de porter fidèlement la contrée du fromage à l’écran. Un tel Oncle Sam est trop rare pour ne pas recommander l’aventure.


Loskof

131 abonnés | Lire ses 662 critiques |

   4 - Très bien

Vraiment une très bonne surprise, un peu comme Serpico il y a une semaine, le polar New Yorkais des années 70, il y a pas à dire mais ça en jette ! Alors c'est pas parfait, la réalisation est parfois hasardeuse, l'enquête un peu illisible parfois. Mais franchement qu'est-ce que c'est beau !! New York est sale, mal famée, sombre, le grain est juste hallucinant. Il y a un vrai cachet qui est donné à la photographie, c'est le genre de film où le réalisateur arriver à faire de sa ville un personnage à part entière (Collateral, Heat, ou Night Call récemment) et ça fait tout. Parce que dans un polar l'ambiance c'est primordial. En plus on a de la caméra à l'épaule une bonne partie du film, il y a quelque chose qui se passe à chaque fois avec la caméra. On sent que c'est hésitant des fois, mais ça fonctionne parfaitement le reste du temps. La fameuse course-poursuite, c'est quelque chose. Un vrai morceau de bravoure de bien 10 minutes, complètement lisible, haletant, et là encore avec une réalisation somptueuse (mouvement de caméra, angle, focale) tout y passe! Les acteurs ne sont pas en reste, Gene Hackman en tête, en policier têtu, aimant boire mais aimant avant tout son boulot. Le film est une belle déclaration d'amour à la police, j'ai trouvé ça bien fait, on n'en fait pas des héros, mais on montre le quotidien, l'envie, la rage qui peut les habiter.

Chris Art

58 abonnés | Lire ses 395 critiques |

   4.5 - Excellent

(...) En 1971, French Connection sort sur les écrans américains. Un polar à petit budget, sans stars au générique, avec un jeune réalisateur, dont les quatre premiers films, n'ont pas rencontré le succès. Cet homme, c'est William Friedkin, qui va exploser à la face du monde, avec son style proche du documentaire et la célèbre course-poursuite, qui fait concurrence à celle exceptionnelle de Bullitt sorti précédemment, en 1969 avec Steve McQueen. La genèse du film est tout aussi passionnante que le film en lui-même (...) French Connection va sortir des sentiers battus, en offrant un visage réaliste, dû à une réalisation caméra à l'épaule et à son style documentaire. William Friedkin est un ancien réalisateur de documentaires, il met son expérience au service de l'histoire, tout en s'inspirant du film Z de Costa-Gavras. Sa recherche de réalisme est accentué, par une lumière et des décors naturels. Elle est aussi dû au scénario s'inspirant de l'enquête des policiers Sonny Grosso et Eddie Egan (...) Le duo d'acteurs est une des forces de ce polar sans concessions. Gene Hackman emporte tout sur son passage, même lui-même, mais Roy Scheider veille, tel l’aîné sur son benjamin (...) La caméra à l'épaule ne les lâche pas, lors de leurs descentes, l'immersion est totale, on sent la tension dans chaque scènes, comme le froid qui les étreint lors de leurs planques (...) Ce classique du cinéma policier a peu vieilli, ses défauts font parti de son charme et accentue son réalisme (...)

http://www.cineseries-mag.fr/critique-french-co...

Forrest 10

23 abonnés | Lire ses 261 critiques |

   4 - Très bien

French Connection, vainqueur de l'Oscar du meilleur film en 1972, est un polar de Friedkin ( le réalisateur de L'Exorciste ). Le film explore les effets de la vente de drogue à New York. Pour commencer, French Connection a un très bon scénario. Les courtes poursuites et les scènes de filature sont haletantes, tout comme le film en lui-même. Car s'il y a bien une qualité à reconnaitre à French Connection, c'est bien le fait qu'il vous tient en haleine jusqu'au bout. La performance des acteurs est admirable : Gène Hackman gagne son premier oscar pour son rôle de flic déterminé, et Roy Scheider est excellent. Les acteurs secondaires ne sont pas mauvais non plus. J'ai juste regretté que Friedkin n'explore pas un peu plus la vie privée des 2 flics. Je n'ai pas non plus aimé la musique ( trop stridente ). Toutefois, la fin vaut le détour. French Connection est donc un très bon film policier, que je recommande.

Nathalie G30

0 abonné | Lire ses 41 critiques |

   3.5 - Bien

Construit sur le modèle du jeu du chat et de la souris, French Connection se révèle plus un film d'action qu'une enquête policière. Ceux qui aiment voir les policiers interroger, s'interroger, élaborer des stratégies pour coincer le méchant suspect ou s'engueuler avec leur hiérarchie en sortent déçus : notre détective, Jimmy "Popeye" Doyle (Gene Hackman), un flic débraillé et dont la ténacité tourne à l'obsession comme souvent dans ce genre de film, semble réfléchir peu et être plus du genre à courir, à tirer et à appuyer sur l'accélérateur. De traque en filature, on le suit alors qu'il tente d'intercepter les acteurs d'un gros deal de drogue entre des Marseillais ("Frog 1", "Frog 2", comme il les appelle si finement) et leurs contacts américains. Comme Doyle n'est pas du genre bavard, que les autres personnages sont à peine esquissés, que les femmes n'ont pour ainsi dire pas été invitées dans le film, ça peut faire léger comme points d'intérêt. Mais la réalisation est tellement efficace, les scènes de course-poursuite si époustouflantes et l'ambiance noire et poisseuse de New-York si prenante, que l'on suit notre policier sans peine dans sa course en avant. Et pour peu qu'on soit nostalgique du cinéma de cette époque en plus...

heathledgerdu62

82 abonnés | Lire ses 1529 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un chef d'oeuvre des films policiers réalisé par le réalisateur de l'Exorciste deux ans auparavant son célèbre film d'épouvante. Avec le légendaire Gene Hackman qui a joué dans Bonnie et Clyde, le chef d'Arthur Penn. Il a eu une suite en 1975 mais l'original reste le meilleur .

Ryce753

4 abonnés | Lire ses 396 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un très bon film policier dont les faits paraissent terriblement authentiques, tant l'histoire, la mise en scène, et le scénario sont bien foutus. Les acteurs sont très bons, spécialement Gene Hackman dans son rôle de flic dur à cuire, antipathique et agressif à souhait. Il dynamise le film à lui tout seul. La scène de filature est sans doute l'une des meilleurs du cinéma et que dire de la poursuite en voiture dans ce New-York des années 70 plein de charme. Un classique dont il ne faut surtout pas se priver.

Kloden

29 abonnés | Lire ses 769 critiques |

   3 - Pas mal

Culte, quadruple oscarisé, The French Connection fut en 1971 le polar qui, en même temps de propulser William Friedkin au rang de cinéaste majeur, révolutionna le genre. C'est en effet à travers l'amour de Friedkin pour les personnages au bord de la rupture, son goût pour l'authenticité brute et sa violence incarcérante que se sont dessinés des films tels que Dirty Harry. Ici, le flic obsessionnel et à la colère aveugle n'est pas Clint Eastwood, mais son compère d'Unforgiven Gene Hackman, qui ramasse au passage un oscar venu concrétiser talent et mise en abyme. Friedkin emmène ce personnage très représentatif de sa typologie vers une spirale de vide, joliment mise en exergue lors de la séquence finale et du dernier plan. Un coup de feu retentit, on ne sait trop où, atteignant on ne sait qui. La caméra a finalement renoncé à suivre Jimmy Doyle, comme si le personnage allait trop loin même pour l'entendement dans sa chasse aux fantômes et aux ombres. Une rupture qui conclut à merveille ce polar ou Friedkin s'était justement échiné à suivre ses personnages caméra à l'épaule jusqu'au bout, cherchant une immersion maximale et un partage optimal de ses obsessions. Dommage qu'au final, The French Connection ne partage pas grand chose de plus que cette rage fondamentale et omniprésente, d'ailleurs un peu trop refrénée pour marquer à fond. Mais c'est sans doute symptomatique d'une époque où la noirceur et la violence n'avait pas atteint au cinéma le paroxysme qu'ont exploré depuis pas mal de cinéastes. De fait, si The French Connection s'efforce en répétant les filatures serrées et les scènes de rue d'être aussi jusqu'au-boutiste que ses personnages, il ne creuse pas assez le vice et la folie. Le scénario, pourtant construit dans l'objectif d'une descente vers le nul part de vide et de colère qui mène ce Gene Hackman sanguin, pâtit de ce manque de subversivité, mais s'en tire quand même avec une certaine efficacité. Heureusement d'ailleurs, que des scènes comme la filature sur le quai du métro ou la fameuse course-poursuite demeurent, relançant l'intérêt et la tension. Question mise en scène, c'est très propre, et rarement anodin, mais privé d'une once de viscéralité supplémentaire, The French Connection peine à se détacher réellement du commun des films du genre. Respectable, mais selon moi pas inoubliable.

7eme critique

46 abonnés | Lire ses 1671 critiques |

   2.5 - Moyen

Je m'attendais clairement à mieux de ce "French connection"... Il ne surpasse pas vraiment d'autres polars de la même époque, c'est assez classique dans le scénario et ça manque de pêche dans la réalisation. Gene Hackman joue bien, et c'est à peu près tout ce dont on retient du film.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
French Connection Bande-annonce VO
9 768 vues
Playlists
10 vidéos
AlloCiné... Nostalgie !
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné