Mon Allociné
French Connection
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,0 2679 notes dont 216 critiques
37% 79 critiques 36% 78 critiques 12% 25 critiques 13% 27 critiques 2% 5 critiques 1% 2 critiques

216 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Eselce

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 806 critiques

4,0Très bien • Publiée le 01/02/2016

Un vrai film policier ! La course voiture-métro est très réaliste, surtout face à la conduite de G. Hackman. Les filatures et descentes de police, j'ai aimé. Ma scène préférée est le démantèlement de la voiture, impressionnant. Il y a quelques longueurs mais le film vaut le coup d'oeil. Il est tourné très différemment du français "La French". Il y a de bons plans, des prises de vue travaillées... Un très bon film !

Pablo.R

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

4,0Très bien • Publiée le 28/01/2016

La course poursuite est une merveille pour l'epoque et fait toujours frissonner à l'heure actuelle, les personnages, les figurants et les décors sont si réel que l'on oublie trés vite que l'on regarde un film. Une oevre authentique qui continue de fasciner. 28/01/2016

CH1218

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 776 critiques

4,5Excellent • Publiée le 09/01/2016

William Friedkin fait partie des réalisateurs du «Nouvel Hollywood» en vogue au début des années 70 et qui bénéficiaient alors d’une grande liberté créative. La mise en scène est brute, directe, réaliste, n’édulcorant jamais le scénario et montrant sans détour le côté sombre et sale de New York, son multi-oscarisé « French Connection » est l’un des grands classiques du polar US. Bien que nombreuses, les scènes de filatures sont subtilement réalisées/montées et la mythique séquence de poursuite du métro en voiture est l’un des éléments clés de la renommée du film. Gene Hackman habite littéralement son personnage de Jimmy "Popeye" Doyle et son jeu de cache-cache avec Fernando Rey nous régale. A noter également que Roy Scheider entame-là la plus belle décennie de sa carrière («les Dents de la Mer», «Marathon Man», «le Convoi de la Peur», «Que le Spectacle Commence !»).

MemoVenenifer

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 25 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 07/01/2016

Il n'y avait que William Friedkin pour apporter un tel climat à ce long-métrage de 1971 tiré d'une histoire vraie, et bien sûr le tandem Hackman/Scheider pour donner la réplique aux personnages principaux, face à un insaisissable et non moins magistral Fernando Rey. Tentaculaire, c'est le mot pour décrire cette "French Connection", tellement bien retranscrite à l'écran, et dont certaines scènes donnent au film des allures de documentaire, plus les acteurs et actrices portant à un haut degré de réalisme leurs rôles respectifs. Le casting est irréprochable. Il faut souligner la présence d'un acteur qui était également un monsieur du cinéma français (connu entre autre pour avoir joué aux côtés de Jean Gabin), je veux bien entendu parler de Marcel Bozzuffi, et dont l'affrontement (course-poursuite mémorable à l'appui) avec Gene Hackman constitue encore aujourd'hui un de ces moments rares du cinéma. Ce film est une plongée dans le début des années 70, à New York, Washington, comme à Marseille, et on peut y trouver quantité de références tant visuelles que musicales. Le nombre de lieux où se passe l'intrigue nous propose aussi une véritable visite guidée en parallèle des manigances des uns et de l'enquête des autres. L'atmosphère, intense, est aussi relativement sombre, voir assez sinistre (en particulier à la fin), ce qui renforce considérablement la gravité du sujet et sa portée auprès du public, puisque toujours d'actualité. Un monument, un chef-d’œuvre.

Docteur Gaius Jivago

Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 717 critiques

4,5Excellent • Publiée le 23/12/2015

Alors qu'il est en train de surveiller un riche criminel français à Marseille, un policier se fait froidement assassiner. Dans le même temps, à New York, deux flics des narcotiques connus sous le nom de Popeye et Cloudy, enquêtent à Brooklyn. Pour son cinquième film, William Friedkin s'inspire du vrai trafic de drogue surnommé French Connection qui voyait 80% de l'héroïne arrivant sur la côte Est des États-Unis venir du sud de la France. Se voulant le plus réaliste possible, il se rapproche du style documentaire, n'hésitant pas à tourner caméra à l'épaule avec des lumières naturelles et quelle claque ! Il transcende littéralement cette affaire de drogues allant de Marseille à New York pour livrer une oeuvre aussi haletante que passionnante et tendue à souhait. Commençant froidement par poser les bases du récit, puis nous présenter les protagonistes, Friedkin s'intéresse surtout au duo de flics américains qui va peu à peu se mêler à une affaire de drogue où un français est venue vendre sa dope sur le territoire US. Personnages passionnants, de par la façon dont il en dresse le portrait et les oppose (que ce soit eux deux, ou en général la brutalité des flics face au charme corrupteur des gangsters), mais aussi par les péripéties qu'ils vont devoir affronter au cours de l'affaire ainsi que la façon dont ils vont se retrouver à la limite entre le crime et la loi. La construction du récit est remarquable, William Friedkin nous immerge au coeur de l'enquête et on est happé par l'affaire, sa lente progression ainsi que ces deux personnages dont l'alchimie fait merveille. L'écriture est d'ailleurs d'excellente qualité, tant dans les personnages que les dialogues et il la sublime via une mise en scène nerveuse, crue, intense et dynamique à souhait et surtout palpitante comme il faut. La vision de ce New York urbain en cet hiver glacial par le metteur en scène américain est aussi froide que fascinante, il filme tout en extérieur et ses plans, tout comme ses mouvements de caméra participent pleinement à l'ambiance de l'oeuvre et l'immersion. Il nous montre la ville telle qu'elle était à l'époque. Il rend plusieurs séquences marquantes, que ce soit celle impressionnante et hallucinante de course-poursuite, le final ou d'autres à l'image de l'introduction ou la mise en oeuvre des méthodes du duo. Un duo qui est d'ailleurs magistralement interprété, tant par Gene Hackman (quelle présence en Popeye !) que Roy Scheider, alors que les seconds rôles sont tout aussi impeccables tel un élégant Fernando Rey en Alain Charnier. Une petite leçon de mise en scène par William Friedkin qui nous immerge dans un New York froid et au coeur d'un grand trafic de drogue. Remarquable, nerveux et haletant de bout en bout, French Connection bénéficie aussi d'interprétations à la hauteur des personnages.

Critique d'Emy Lee

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 605 critiques

4,0Très bien • Publiée le 02/10/2015

Je ne suis définitivement pas une grande fan du genre, mais j'ai toutefois beaucoup aimé "French Connection". Tout d'abord pour les images de Marseille dans les années 70, la ville a tellement changé c'est impressionnant. Et ensuite pour les scènes de course poursuite qui même si elles prêtes parfois à sourire. La réalisation est vraiment chouette, toujours sur ses scènes de courses poursuites essentiellement mais également sur les plans, l'occupation de l'espace... vraiment tout est calculé pour se rapprocher le plus fidèlement de la réalité. Le scénario est bien construit même si parfois cela m'a semblé un peu long mais très certainement parce que le genre policier ne m'attire pas. Je déplore juste un point, l'oublie de la police française, il aurait été intéressant de faire le lien et d'avoir quelques acteurs français en vogue à l'époque (oui je pense fortement à Lino Ventura) qui aurait pu faire une mini scène juste de lien. L'affaire est rondement menée, rien n'est laissé au hasard. Du point de vu du casting, le duo formé par Gene Hackman et Roy Scheider fonctionne à merveille même si le premier crève davantage l'écran. C'est d'ailleurs impressionnant de voir qu'il était beaucoup dans ce genre de rôle dans les premiers temps de sa carrière. Et j'oserai faire cette blague idiote que Roy Scheider a ici à faire à d'autres requins, voila elle est posée et je me sens soulagé. Il est appréciable également de voyager dans les rues de New-York en passant par Brooklin et de voir d'autres lieux déjà utilisés pour d'autres films. Un bon film policier autant par sa réalisation, que son scénario ou encore son casting, il est vraiment à voir au moins une fois. http://critique.cine.blog.overblog.com/french-connection

Extremagic

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 187 critiques

3,5Bien • Publiée le 26/09/2015

Petite déception, c'est le premier film de Friedkin que je vois et j'ai pas trouvé ça dingue. En fait je me suis plutôt ennuyé au début, les personnages sont plutôt vus et revus, c'est très typé années 70 avec toujours les mêmes lieux de tournage à NY, et puis la mise-en-scène va beaucoup trop vite, on a pas le temps de s'attacher à quoi que ce soit, c'est souvent filmé en plan large ce qui fait que les personnages nous paraissent assez distant, et petit à petit on se rapproche d'Hackman, par contre Scheider on s'en fout de plus en plus ce qui est dommage parce qu'il n'étais pas inintéressant. De fait je passe une bonne partie du film à me moquer de la direction des acteurs français, de l'accent de Rey ou de la musique bien lourde et surfaite. Et puis tout d'un coup il y cette scène de filature, où il perd Rey dans le métro, c'est vraiment très bien fait, il y a de la tension et tout, alors ça ne vaut pas les maîtres du genre (De palma, Michael Mann, bref) mais c'est quand même bien vu et bien réalisé, et puis ensuite ça retombe alors malgré les scènes où ça bouge un peu plus on était en droit d'espérer mieux, elles restent assez sages, très en retenue mais bon... Et puis cette fin abrupte, je m'attendais pas à ça mais j'ai beaucoup aimé, sauf qu'encore une fois c'est tout filmé de loin, on est pas vraiment impliqué dans l'histoire. En gros j'ai trouvé ça vraiment dommage, c'était pas mauvais, loin de là mais je m'attendais à tellement mieux. J'espère ne pas être déçu avec les autres œuvres du réalisateur. J'ai qu'ils avaient fait une suite à ce film, elle à l'air bien nulle. Je ne pense pas la voir, sauf par hasard. Je ne comprends pas bien l'intérêt, ce film se suffit à lui-même d'autant plus qu'il est tiré de faits réels.

Jonathan Mele

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 736 critiques

4,0Très bien • Publiée le 09/09/2015

La version restaurée est superbe. Le travail sur la couleur est sublime. Au-delà de çà, le film en devient mythique, et marche encore en 2015, car le héros n'est pas superficiel. J'entends par là, que le personnage joué par Gene Hackman est un flic qui se trompe, qui fait pas forcément les bons choix, qui recommence. Maladroit aussi, mais l'enquête se tisse et se développe au fur et à mesure pour boucler sur une scène de course poursuite haletante. Le polar moderne devrait s'en inspirer. Grandement.

Aymeric Defosse

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 138 critiques

4,0Très bien • Publiée le 09/09/2015

[Reprise] "French Connection" n'a pas pris une ride (…) avec cette longue scène de course poursuite toujours aussi haletante et son mode de filmage ultra-stylisée, pour ne pas dire avant-gardiste pour l'époque, il est le prototype du polar moderne, tout simplement.

Polarix

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 63 critiques

4,0Très bien • Publiée le 25/08/2015

Bjr, quel plaisir de voir ces film anciens en version restaurée autrement que sur un lecteur DVD ou une télévision...celui-ci n'a pas pris une ride tenant en haleine jusqu'à la fin (un peu fadasse seul bémol). W friedkin filme magnifiquement l'ambiance trépidante, glauque, poisseuse, contrastée de New York 70' quartiers riches, ghettos pauvres. Les acteurs sont parfaits notamment G Hackman impressionnant en flic "border lien" têtu et obsédé, les scènes d'action notamment la fameuse course poursuite sous le pont du métro énorme...sans compter l'atmosphère hivernal qui renforce l'ensemble non rien à jeter. Le cinéma comme on l'aime.

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse