Notez des films
Mon AlloCiné
    Paris, je t'aime
    note moyenne
    3,4
    4776 notes dont 296 critiques
    répartition des 296 critiques par note
    49 critiques
    101 critiques
    40 critiques
    61 critiques
    36 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Paris, je t'aime ?

    296 critiques spectateurs

    Val_Cancun
    Val_Cancun

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 764 critiques

    2,0
    Publiée le 31 octobre 2014
    Au premier visionnage, ce "Paris, je t'aime" (2006) m'avait laissé une impression ennuyeuse et hétéroclite. Heureusement, j'ai fait l'effort de le revoir, en particulier les courts métrages qui m'avaient plu et ceux qui m'avaient laissé perplexe, et mon estime pour ce film collectif est nettement remontée... Toutefois, je maintiens, comme beaucoup de spectateurs, le caractère inégal des segments (phénomène quasiment inévitable) mais aussi l'utilisation inégale des décors naturels de notre belle capitale : autant certains réalisateurs exploitent bien cet écrin à ciel ouvert (Craven, Tykwer, Payne, Natali...), d'autres dans le même temps signent un métrage qui pourrait presque se dérouler dans une autre ville (Van Sant, La Gravenese, Coixet, Cuaron)! Après, ma remarque est sans doute celle d'un provincial qui aurait souhaité retrouver tous les symboles touristiques de la capitale, ce qui aurait immanquablement déplu aux vrais parisiens... Sinon, les brèves scènes intermédiaires et finales sont élégantes, et contribuent à donner un peu d'unité à un film qui en manque fortement. Quelques rares segments sortent du lot à mes yeux (à commencer par la love story de Natalie Portman et un aveugle, filmée par Tom Tykwer ; ou l'attirance trouble de Maggie Gyllenhaal, par Olivier Assayas) tandis que certains autres manquent vraiment d'intérêt (celui de Christopher Doyle dans le quartier chinois ou celui de Bruno Podalydès à Montmartre, pour ma part), mais la grande majorité propose un regard court (5 min par sketch c'est peu!) mais éclairant sur les relations humaines ou amoureuses, dans une perspective parisienne autant que possible. Après chacun appréciera plutôt tel ou tel court-métrage, en fonction de ses goûts et de ses humeurs. "Paris, je t'aime" est donc une oeuvre collective très imparfaite, qui a le grand mérite d'incarner ce format trop rare au cinéma.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1187 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le principe même de ce film avait vraiment de quoi séduire, et à quelques instants on croit vraiment qu’une magie va se créer, mais en vain. Concrètement, il est bien difficile de se plonger dans ce film tant l’ensemble est trop fragmenté et incohérent. C’était le risque qu’on pouvait craindre en faisant tourner 16 réalisateurs différents sans consigne préalable, et le résultat est malheureusement imbuvable. A cela vient s’ajouter le fait que chaque morceau est d’inégale qualité (avec palme de l’horreur pour « la place des victoires ») ce qui rend souvent ce spectacle très éprouvant. En somme, à part les quelques érudits qui sauront passer le temps en reconnaissant la patte de chacun des réalisateurs, vous risquez de trouver le temps long, bien long, trop long… Un conseil : comptez les épisodes, cela vous évitera de rester jusqu’à la fin parce qu’une demi douzaine de fois on se dit qu’on assiste au dernier et qu’on peut bien tenir cinq minutes de plus. Un gros ratage en somme.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 2 660 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juillet 2013
    Lorsque l'on réalise un film a sketch, on ne peut accrocher à tout les skectchs... Il y a en a (pour moi) donc des bons, et des moins bons. JE vais essayer d'en résumer une petite partie. Natali : Un film de vampire esthétisant mais pas franchement neuf. Chomet : Le plus surprenant, le plus original, le plus délirant. Il faut aimer cet univers. Craven : Certainement beaucoup trop sobre pour être marquant. Podalydès : Trop simplet et cousu de fil blanc. Coen : Farfelu, sympa mais pas bouleversant. Chadha : Le plus touchant ; le film joue sur les préjugés pour mieux les tordre. Cuaron : L'une des plus belles plumes scénaristique : il nous mène fabuleusement et gentillement par le bout du nez ! Suwa : Tout simplement émouvant : une belle façon d'accepter la mort et de poursuivre son amour... par le biais de ceux qui reste. Depardieu / Auburtin : Bons dialogues pour un ensemble scénaristiquement et visuellement fade. Van Sant : Terriblement banal, contrairement à ce que l'on essaie de nous faire croire... Salles : Peut-être le plus mauvais... plat. La Gravanese : Film sur l'illusion cinématographique -et amoureuse ?- avec le toujours excellent Hoskins. Tykwer : Une love story et tout ce qui s'en suit ; fade. Coixet : Très beau segment et réflexion sur les raisons de l'amour, la façon de voir l'être aimé... Magnifique. Schroeder : Etrange mais pas très passionnant. Peu de souvenirs pour les autres... désolé...
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    2,0
    Publiée le 24 novembre 2012
    le court-métrage est un exercice très difficile. la preuve ici, beaucoup de raté pour peu de satisfaction. trois se démarquent néanmoins : "tuileries" des frères Cohen qui mélange créativité et originalité, tout ce que l'on attend d'un court. "loin du 16ème" de Walter Salles et "quartier de la madelaine" de V.Natali sont également de vrai réussite.
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 2 077 critiques

    2,0
    Publiée le 19 avril 2014
    Au final c'est l'ennui qui l'emporte dans ce film d'histoires parfois sans vraiment d'histoire. Aucune scene ne me laissera un souvenir imperissable et je ne trouve pas que Paris est particulierement mis en valeur. Au final une deception malgre de grands realisateurs et de grands acteurs.
    cinémanie
    cinémanie

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 134 critiques

    2,5
    Publiée le 14 janvier 2017
    Décliner la passion amoureuse a travers le regard de 18 cinéastes est une bonne idée tout comme le fait d'associer ces brèves histoires a différents lieux célèbres de Paris mais le résultat s’avère comme souvent dans ce genre d'entreprise assez inegal.Sur les 18 courts que compose ce patchwork filmique ,bien peu m'ont convaincus et ce malgré la qualité du casting mondial tant au niveau des réalisateurs que des comediens.Ma préférence va en 1er a la Tour Eiffel de Chomet pour la poésie qui s'en dégage ,Quais de Seine pour l'aspect romantique ,La Madelaine pour l'hommage aux films de vampires (ok il depareil des autres et alors?) ,les Tuileries des Cohen brothers pour son humour et celui de Tykwer pour le jolie minoi de Portman (ok c'est très subjectif) ,les autres allant du moyen au franchement dispensable (Marais/Bastille/Porte de Choisy/Parc Monceau).Disons qu'il y en a pour tout les goûts et que le montage permet des transitions en douceur entre chaque histoire.
    E.nigma
    E.nigma

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 183 critiques

    2,0
    Publiée le 19 mai 2014
    Bienvenue à BOBOLAND. Véritable supplice d'environ 2h, cette succession de 18 histoires sur l'ensemble des 18 quartiers de Paris mérite pourtant le plus grand respect. En effet ce pari insensé cherchant à mêler rencontres, quiproquos et romances avec pour décor les différents lieux symboliques de Paris, capitale de l'amour et du cinéma aurait vraiment pu être génial. Très inégal et proportionnel aux talents des réalisateurs et du casting 5 étoiles, ce cinéma collectif vraiment difficile à cerner alterne entre d'excellents moments de drôlerie et de grâce : sketch des mimes, du vampire avec Elijah Wood, du quartier de Pigalle et du marais, le sketch du métro des Tuileries par les frères Coen, et celui avec Natalie Portman vraiment bouleversant. Pour les autres sketchs totalement ratés le problème réside en effet dans la morale qu'on souhaite nous imposer. Défense du féminisme, émancipation de la femme, beaucoup trop moralisateur sur la maladie, la romance, ou les clichés des banlieues. Les différents thèmes abordées sont vraiment graves mais complètement à coté de la réalité. Trop méprisant et vraiment excluant, ce Paris filmé et célébré ne représente absolument pas la France et ses problèmes. Le pari n'est pas tenu : faire simplement un film d'amour et d'humour ne cherchant pas à interpréter ou critiquer notre société, ce film aurait du se contenter de faire dans le divertissement, c'est vraiment regrettable. 7 courts métrages sur 18 valent le coup, soit environ 40 minutes sur un film de 2 heures...une véritable escroquerie intellectuelle
    crapouillot
    crapouillot

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 45 critiques

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2011
    le 2eme film, celui de Chada gurinder, est lamentable de demagogie anti republicain : petite femme voilee qui aime ça et petit français qui en accepte tout naturellement la logique! Cet percée du religieux, sans en avoir l air est dangereux et pathetique! Le film n a pas sa place ici!! Le film de Thomas avec la pauvre banlieusarde baby sitter qui n ose dire non face a sa "patronne" riche... Elle doit pas en connaitre beaucoup apparemment... Le film de Coixet n a rien a voir avec Paris... Comme d autres du reste. Filmer une histoire dans une rue de Paris comme decor ne suffit pas pour coller au theme du film... Mention special pour S Chomet drole et poetique! Pour Place des fetes, l auteur a confondu Paris et une ville noir africaine oú l on peut tuer si facilement!! "le 14eme arrdt" est emouvant car mettant en scene une americaine moyenbe que les films brocardent habituellement. De beaux sentiments et emotion. !!!En tous cas... beaucoup de "stars" qui connaissent assez mal les quartiers qu ils sont sensés dépeindre!!
    mknopfler
    mknopfler

    Suivre son activité Lire ses 97 critiques

    1,0
    Publiée le 5 février 2010
    Il n'y a rien de plus pénible que de se perdre dans Paris sans réellement savoir où l'on va. Amoureux de la ville, ce film avait tout pour me séduire mais pèche gravement d'une lenteur désordonnée qui, à vouloir transmettre une ambiance artiste romantique parisienne qui ne parle guère plus qu'aux touristes, tombe dans un faux intellectualisme polyglotte agaçant. Succession de très courts-métrages indépendants sans véritables fins, les enchainements en sont tellement brutaux et éclectiques que l'on finit par se perdre avant de se lasser. Et le tapis de célébrités n'y change rien, Paris je t'aime est creux, ennuyeux à vouloir chercher quelque chose qu'il n'essaye jamais d'atteindre. Car même si certaines séquences ne sont pas franchement mauvaises, il ne fera rien d'autre qu'alimenter le cliché du film français qui se veut pensé mais qui ne l'est pas. Dommage.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Un hommage sympathique à notre capitale où la construction du film en plusieurs segments permet d'en voir plusieurs facettes. La dernière scène (14è arrondissement) m'a particulièrement touché et je regarderai le film à nouveau rien que pour celle-ci. Cependant certaines séquences du film sont maladroites et m'ont déçues (Quartier Latin, Le Marais..) de par le manque d'accroche ou un jeu d'acteur nullissime.. Les scènes sont très courtes et on reste parfois sur notre faim.. Bref moyen!
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 923 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2017
    18 réalisations sur le thème de l'Amour et de Paris. 18 réalisateurs de tous pays et de toutes langues portent leur vision sur Paris. "Montmartre" écrit et réalisé par Bruno Podalydès (3.5*). Cette réalisation nous offre de belles images et un joli scénario. "Quais de Seine" (4*) un très joli format court, écrit et réalisé par Gurinder Chadha avec Leïla Bekhti. "Le Marais", écrit et réalisé par Gus Van Sant. (3*). Un format court sans rapport avec Paris. Le scénario étrange nous offre une chute amusante et surprenante. "Tuileries" écrit et réalisé par Joel et Ethan Coen : (4*). Un format court drôle et fantastique comme savent le faire les frères Coen. Une belle photographie du regard de la Joconde et une bonne prestation d'acteur de l'excellent Steve Buscemi. "Bastille" (3.5*) écrit et réalisé par Isabel Coixet nous offre un joli scénario, une histoire dramatique et émouvante avec une belle composition de Sergio Castellitto. "Place des Victoires" (3*) écrit et réalisé par Nobuhiro Suwa nous délivre une belle photographie de Paris la nuit et la magnifique présence de Juliette Binoche. Beaucoup d'humour et d'imagination dans "Tour Eiffel" (4*). Ce court métrage écrit et réalisé par Sylvain Chomet nous offre aussi une superbe bande musicale et une adorable prestation de mimes de Yolande Moreau et Paul Putner. "Place des fêtes" (3*) écrit et réalisé par Oliver Schmitz est un format court dramatique très noir (sans jeu de mot) et efficace. "Pigalle" (4*) un format court intense et passionnel écrit et réalisé par Richard LaGravenese avec une bonne BO et l'envoutante Fanny Ardant. " Quartier de la Madeleine" (3*), un thriller noir fantastique, écrit et réalisé par Vincenzo Natali qui nous propose de bons effets visuels. "Père-Lachaise" (3*) écrit et réalisé par Wes Craven. Un gentil scénario sur l'importance de l'humour. "Faubourg Saint-Denis" (3.5*) écrit et réalisé par Tom Tykwer nous offre une belle histoire avec la jeune et séduisante Natalie Portman.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 318 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    1,5
    Publiée le 4 décembre 2011
    Paris je t'aime avait tout du charmant projet, et ce fut avec plaisir que je me rendis au cinéma pour voir cet ensemble de court-métrages sur les rencontres amoureuses dans la capitale : quelle déception ! La plupart des court-métrages sont en effet tout simplement dépourvus d'intérêt ( je pense tout simplement au film Quartier Latin de Frédéric Auburtin, ou encore au parc Monceau ), et sont d'une platitude déconcertante. Et même si le film évite le piège de la carte postale, les courts sont très inégaux ( je ne parle même pas de la réalisation de Christopher Doyle, agaçante et grotesque au possible, tout comme le film Quartier de la Madeleine ). Seuls points positifs : les films de Bruno Podalydès, de Gus Van Sant ( sobres Gaspard et Elias pour le film sur le quartier du Marais ), des frères Coen ( on retrouve bien leur univers délirant et nour avons droit à l'excellente prestation de Steve Buscemi ) et celui de Sylvain Chomet ( c'est son premier film en images réelles, qui a nécessité un travail important sur la bande son et sur le comique de situation ). Mis à part ces quatre courts, l'ensemble est pauvre...
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2010
    Une série de court métrage vraiment sympa à regarder! Des petites histoires marrantes et touchantes montrant Paris sous toute sa splendeur!
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    1,5
    Publiée le 26 mars 2012
    Hymne à la ville lumière, visite guidée des hauts lieux de la topographie parisienne ou encore passage en revue des grands topos associés aux différents quartiers parisiens, tel est le projet initial de "Paris je t'aime". Afin de le servir au mieux, les plus grands noms ont été mobilisés, tant devant que derrière la caméra, aussi bien des Français que des personnalités outre-atlantiques. Ces bonnes intentions, louables, n'ont malheureusement pas suffi pour mener à bien le projet. Si "Les Tuileries" et "Le Faubourg Saint-Denis" se démarquent par leurs qualités tant scénaristique que formelles, le reste s'avère être, en revanche, d'une médiocrité affligeante. Il ne suffit pas de tourner quelques scènes dans les rues parisiennes pour espérer révéler l'âme de cette ville. On ne peut se contenter de dialogues au ras des pâquerettes ou d'intrigues tarabiscotées quand on aspire à intéresser un tant soit peu le spectateur. Enfin, si une bouffée de bons sentiments fait du bien de temps à autre, cela s'avère étouffant quand elle ne sert qu'à donner une caution morale au film. En clair, la mayonnaise ne prend malheureusement pas. La tentative new-yorkaise, plus tardive, a heureusement été d'un tout autre niveau.
    NewBoorn
    NewBoorn

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 576 critiques

    1,5
    Publiée le 18 janvier 2016
    Difficile de trouver un sens à cette succession de court-métrage parisiens, malgré la qualité des réalisateurs. Plutôt ennuyeux et sans réel intérêt, rares sont ceux à retenir... A ce niveau là, on a vu bien mieux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top