Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Diable s'habille en Prada
note moyenne
3,4
24549 notes dont 1270 critiques
21% (264 critiques)
33% (421 critiques)
11% (135 critiques)
23% (291 critiques)
8% (102 critiques)
4% (57 critiques)
Votre avis sur Le Diable s'habille en Prada ?

1270 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1390 abonnés Lire ses 10 098 critiques

3,0
Publiée le 16/03/2009
Quand une journaliste dèbutante est engagèe comme assistante de la rèdactrice en chef d'un grand magazine fèminin, elle croit avoir touchè le gros lot mais la pauvrette ignore qu'elle vient de tomber entre les griffes d'une patronne infernale! David Frankel signe un brillant portrait de patronne abusive avec une mise en scène vivace et une Meryl Streep dèlicieusement odieuse en garce d'anthologie qui pourrit la vie à la nouvelle coqueluche d'Hollywoood Anne Hathaway! Leur duo rend parfaitement justice à l'humour ravageur du roman de Lauren Weisberger avec des seconds rôles attachants que campent Stanley Tucci et surtout Emiliy Blunt, qui en viendrait même à èclipser Anne Hathaway! Une comèdie sympathique et vacharde sur l'univers de la mode, accompagnèe par une B.O très branchèe...
Marceau G.
Marceau G.

Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 365 critiques

3,0
Publiée le 06/06/2014
Avec "Le Diable s'habille en Prada", David Frankel nous offre une satire gentillette du monde de la mode. Porté par un duo d'actrice pétillantes, ce film s'avère tout de même un peu superficiel, tout comme son sujet... Anne Hathaway épate, même si elle paraît parfois gourde, et Meryl Streep excelle dans la perfection (et oui !). Les seconds rôles sont également délicieux : Stanley Tucci, Emily Blunt, et Simon Baker. Même si techniquement on a vu mieux, ce film reste sympa à regarder et pas (totalement) con. Gentil.
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 715 critiques

3,5
Publiée le 07/05/2016
Une comédie enjouée, réalisée par David Frankel, alliant humour et action. Le scénario bien rythmé nous conte les déboires d’Andrea, une jeune assistante tentant de pénétrer le milieu branché de la mode. Une critique acerbe de la société newyorkaise et des « fashion victim ». Cette comédie bénéficie d’une superbe BOF signée Theodore Shapiro et d’un casting de qualité : Simon Baker et Adrian Grenier jouant les amis d’Andrea. Meryl Streep se révèle magistrale dans son rôle de directrice rigide d’un journal de mode. Quant à Anne Hathaway, elle est pétillante dans le rôle de la jeune journaliste volontaire Andrea Sachs.
PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 362 critiques

3,5
Publiée le 27/02/2015
Le Diable s'habille en Prada de David Frankel est une petite satire gentillette du monde de la mode, et au passage, une franche adaptation de la romancière Lauren Weisberger. Au premier abord, le public masculin bien viril pourrait se sentir menacer devant de telles intentions, et bien force est de constater que celui ci ne manque pas d'intérêt. Originalité n'est peu être pas son mot d'ordre, mais la mise en scène est amusante et captivante. Une grande partie du scénario gravite autour de deux personnages radicalement différents. Il y a d'un côté cette figure emblématique du monde de la mode, prêtresse glaciale de la haute couture, j'ai nommé Miranda Priestley! Une illustre personnalité influente, directement inspiré d’Anna Wintour, directrice en chef du magazine Vogue, ici changé en Runway. Ce rôle interprété par la formidable Meryl Streep n'est pas qu'une caricature. Celle ci lui offre un réel charisme, beaucoup de classe et d'élégance. Le genre de personne que l'on aime détester. Et de l'autre, l'assistante potiche et ordinaire qui deviendra rapidement la chouchoute de la patronne. Celle ci se laisse littéralement absorber par le milieu, et en oublie peu à peu ses principes fondamentaux, devenant ainsi une diablesse prête à tout pour réussir. Le charme maladroit d’Anne Hathaway est assez irrésistible. D'ailleurs, cette morale n'est pas si racoleuse; no pain, no gain en d'autres termes, et avant tout, ne pas oublier qui l'on est vraiment. Les seconds rôles apportent tous leur pierre à l'édifice, et on ne s’ennuie pas une seconde, c'est indéniable. Du cinéma girly, certes, mais intelligent. A voir donc. 3,5/5
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1013 abonnés Lire ses 3 056 critiques

2,0
Publiée le 13/10/2006
Une étoile pour la toujours magnifique Meryl Streep (quoi que…), le reste, bien que prometteur, n’est qu’une comédie potiche aux grosses ficelles (on pourrait même parler de cordes pour amarrer les paquebots) qui n’a pour unique finalité qu’être un prétexte pour vêtir une jolie fille de mille parures à la mode. Certes, la petite Anne Hathaway n’est pas désagréable à regarder, mais c’est un peu court jeune homme.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 1 074 critiques

2,0
Publiée le 28/08/2010
Une comédie peu crédible, prévisible, ennuyeuse et qui n'amuse pas. La mise en scène et l'interprétation sont plates, et aucune émotion n'est suscitée. Un film sans saveur !
Sim182
Sim182

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 321 critiques

0,5
Publiée le 04/07/2009
Une nunucherie intégrale qui tient son seul intéret à la présence de Meryl Streep et celle d'Anne Hattaway. Malheureusement les deux portent des rôles d'une banalité absolue et vus des centaines de fois. Le film accumule les clichés, des banalités affligeantes sur la mode(dans le monde de la mode, ils sont très très méchants). Le film fonctionne une demi heure puis ensuite c'est une longue descente dans les abysses de la nullité absolue, cette nullité symbolisée par la fin du film, d'une bétise sans nom et qu'on avait prévue 1h à l'avance. Et pour ce genre de rôle, je préfère Glenn Close dans Damages que Meryl Streep dans ce film.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 3 097 critiques

0,5
Publiée le 12/08/2013
Histoire gavante et sans aucun intérêt, Merryl Streep est insupportable tellement elle surjoue, quand à Anne Hathaway son sourire et son talent nous font retarder le moment où l'on va lâcher l'affaire, jusqu’à ce qu'une scène débile nous fasse deviner ce qui va se passer pendant l'heure restante. Il devient alors inutile de continuer à perdre notre temps.
Stephenballade
Stephenballade

Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 1 140 critiques

3,0
Publiée le 11/01/2017
Comment ternir les étoiles de la haute-couture, du luxe, de la presse, et de la mode ? Sans savoir si David Frankel s’est réellement posé la question, le réalisateur a trouvé matière à réponse dans le roman éponyme de Lauren Weisberger que la scénariste Aline Brosh McKenna a adapté pour l’occasion. Pour illustrer cette réponse, rien de mieux que de faire une affiche partagée en deux, avec d’un côté une femme mûre tirée à quatre épingles, et une jeune femme quelque peu encombrée de l’autre, une affiche soulignée par quelques mots menaçants et sensés donner le ton : "Un job d’enfer. Une boss infernale". Autrement dit, on nous promet du lourd. Et pour assurer le lourd, autant faire appel à un casting prestigieux. Dans le rôle de la femme mûre, Meryl Streep nous étonne dans un rôle dans lequel on ne l’attendait pas. Loin, très loin de ses rôles inoubliables de "Out of Africa" ou de "Sur la route de Madison", elle représente ici une éminente rédactrice en chef du magazine féminin le plus influent au monde. Face à elle, une jeune comédienne de la nouvelle génération : Anne Hathaway. Elle prête ses traits à Andrea, une jeune journaliste obtenant un job d’enfer pour lequel des millions de filles tueraient pour l’avoir. L’une est sophistiquée en ne jurant que par les marques de luxe (et encore), l’autre est l’antechrist de la mode en s’habillant chez… on va dire l’équivalent de La halle aux vêtements. Tel un passage de témoin entre les deux actrices, l’une sait tout des rouages la mode, des ateliers de création à l’inondation des boutiques bon marché, l’autre en ignore tout. Si Meryl Streep a fière allure dans le rôle de la boss infernale, Anne Hathaway prête souvent à sourire devant ses attitudes qui font penser au chien-chien à sa mémère qui se démène comme un beau diable pour satisfaire sa patronne. Les deux personnages n’ont rien en commun, sauf le caractère : un caractère bien trempé. On se dit alors que plus ça va aller, plus ça va faire des étincelles. Il y en a oui, mais pas autant qu’on pourrait s’y attendre, simplement parce qu’il y a un arbitre de choix, campé par un Stanley Tucci irrésistiblement sympathique, doté qu’il est d’un humour tout en finesse. Et pourtant, l’autre assistante n’a de cesse d’essayer d’alimenter les rancœurs avec un malin plaisir, par l’intermédiaire d’Emily Blunt dont on se demande si ce n’est pas elle le diable… Ce qui ressort avant tout de ce long métrage, c’est l’apparente ambiance bonne enfant qu’il y a eu sur le plateau de tournage. Il en ressort une comédie fraîche et légère, mais cela a un inconvénient de taille : l’aspect grinçant et satirique ne ressort pas suffisamment. Cela en fait une comédie plaisante à suivre, gentillette, mais tout de même un peu mal ajustée. Nos dames devraient cependant y trouver leur compte, et ce malgré la petite touche de moralité typiquement hollywoodienne. Quant aux hommes, ils devront retenir une chose : c’est que le luxe a vite fait de faire tourner les têtes, surtout quand il y a un blondinet plus ou moins bellâtre qui débarque avec son sourire toutes dents dehors et qui se croit irrésistible. Non mais ! Ca m’énerve !! (en plus, perso, je ne le trouve pas terrible, hein… si ? mais nooon, non, non et non !).
Anémone Merl
Anémone Merl

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 29 critiques

4,0
Publiée le 27/10/2016
Une petite comédie très sympathique, bien dirigée et bien interprétée. Meryl Streep est vraiment très bonne, mais notons aussi la révélation du film, Emily Blunt, qui nous livre un interprétation cinglante et superbe. Une réussite !
Shawn777
Shawn777

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 402 critiques

3,0
Publiée le 01/02/2016
Une jeune femme au portrait sympathique cherchant du travail tombe dans une boite de mode dont la patronne y est odieuse et sans cœur, tel est le pitch de cette petite comédie réalisée par David Frankel qui me déçoit un petit peu car je m'attendais à mieux. Le scénario, adapté du roman homonyme de Lauren Weisberger, est plutôt bien fait et original mais ne possède malheureusement pas à mon goût assez d'humour, ce qui rend quelque fois le film un peu fade. Les personnages caricaturé (ou non) sont très bien mis en scène surtout Miranda Priestly, excellemment bien jouée par Meryl Streep, au caractère marqué et à son manque d'humanité. Le rythme du film est quant à lui plutôt bon, on ne s'ennuie pas. "Le Diable s'habille en Prada" est donc un film manquant quelquefois d'humour mais qui se laisse très facilement regarder.
Dr.Reid
Dr.Reid

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 405 critiques

3,0
Publiée le 12/09/2013
Une comédie sympa avec une Meryl Streep absolument géniale. On se plonge avec humour dans l'univers très fermé et difficile de la mode, en suivant les misères de cette assistante bien interprétée par Anne Hathaway. Cependant, le film n'est pas au niveau du livre.
Guimzy
Guimzy

Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 464 critiques

3,0
Publiée le 21/12/2012
David Frankel signe ici une comédie vraiment sympa, bien que le monde de la mode ne m'intéresse pas du tout. Le diable s'habille en prada raconte l'histoire d'une jeune femme, Andrea qui, après beaucoup d'efforts, finit pas décrocher le job de ses rêves: assistante de la rédactrice d'un très grand journal de magazine. Seulement, celle-ci est diaboliquement tyrannique et Andrea va découvrir un monde où tout doit être réglé et précis au millimètre près. Bien que le monde de la mode est pour moi le dernier de mes soucis, ce film est un bon divertissement. Meryl Streep et Anne Hathaway, toutes les deux de bonnes actrices forme un duo de choc, qui crée un vrai contraste entre la méchanceté, la tyrannie et la niaiserie, la gentillesse. Le film est néanmoins assez prévisible (j'avais deviné la fin au bout d'une heure) malgré quelques bonnes découvertes et quelques moments inattendus, mais de toute manière le scénario est loin d'être unique en son genre, le film est surtout enrichi par les actrices, et par son originalité (ce n'est pas tout le temps que l'on fait des films sur le monde de la mode). Le diable s'habille en prada est donc un film pas trop mal comparé à ce que j'attendais. Un bon divertissement.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,0
Publiée le 23/07/2011
Cette irrésistible comédie qui se mue en satire de la mode est pratiquement ce qu'on a fait de mieux depuis quelques années.La recette est simple,mais en même temps si dure à mettre en oeuvre."Le diable s'habille en Prada"(2006)prend évidemment référence sur Anna Wintour,la grande prêtresse du magazine Vogue.Une femme égoïste,superficielle et injuste qui est aussi une femme surmenée,très intelligente et réactive.Meryl Streep est formidable dans ce rôle là(le nom a été changé en Miranda Priestley).Elle apporte beaucoup de piquant et d'irrévérence à un film peut-être trop calibré et girly.Anne Hathaway est ébouriffante de naturel.Impossible de résister à son charme maladroit et à son sourire mutin!La réussite du casting est totale,puisque Emily Blunt(vipérine)et Stanley Tucci(attendrissant)sont également très convaincants.La comédie file à toute allure,et distille au passage quelques leçons de vie sur le fait de ne pas oublier qui l'on est vraiment.Comme David Frankel a jugé bon de ne pas trop arrondir les angles,on ne boude pas son plaisir et on profite à plein d'un divertissement léger comme une bulle champagne.Santé!
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 491 critiques

3,5
Publiée le 07/04/2011
Le problème quand on fait un film sur une personne réelle c'est qu'on doit exagérer le trait pour plaire, sinon on risque de voir un quotidien banal et chiant. On peut dire que Meryl Streep joue très bien la peau de vache, et à l'air de prendre plaisir à malmener Anne Hathaway, juste dans son rôle, néanmoins ce qu'on nous donne à voir n'est pas supra passionnant. Je zappe la musique, pas mal mais sans plus, le jeu d'actrices donc qui est bien dans le ton, l'histoire au sujet peu plaisant pour moi mais réaliste et servie par une trame de comédie qui convient (sans trop d'originalité mais un peu), ainsi qu'une mise en scène claire et précise. Malgré ces points médians, j'ai apprécié la critique de la vie professionnelle américaine, si décriée mais tant imitée... En gros Anne ne vit pas pour son travail, et s'en rend compte une fois qu'elle a été bien exploitée, puis comme happy end sympa Meryl la congratule et l'aide. Bon c'est bien tout ça mais on n'y croit pas trop. Il n'empêche que cette déviance, si souvent montrée et remarquée, est exaspérante, donc une bonne critique à ce niveau c'est rare, donc d'autant plus appréciable. On sent bien l'héroïne se faire déborder petit à petit, prise dans l'engrenage de la mode (plaisant au demeurant il est vrai), et en finir d'un coup, comme une drogue. Bravo pour cette interprétation et ce twist dans l'histoire, ça fait plaisir et c'est surtout ça que je retiendrai dans ce film que je conseille de voir au moins une fois (après c'est chiant).
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top