Mon AlloCiné
    Hard Candy
    note moyenne
    3,3
    4277 notes dont 596 critiques
    21% (126 critiques)
    31% (187 critiques)
    12% (74 critiques)
    18% (110 critiques)
    9% (56 critiques)
    7% (43 critiques)
    Votre avis sur Hard Candy ?

    596 critiques spectateurs

    ingloriuscritik
    ingloriuscritik

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 23 juillet 2012
    Attention: O.V.N.I Objet visuel non identifié Hayley et Jeff se sont connus sur Internet. Elle est une très belle adolescente de 14 ans, et lui un séduisant photographe trentenaire. C'est elle qui a suggéré d'aller chez lui pour être plus tranquille, elle qui a voulu qu'il prenne quelques photos, elle qui … Je n’en dis pas plus pour préserver les multiples rebondissements de cette petite bombe de série B ! Pour édulcorer un peu mon propos, voire titiller un petit peu plus votre curiosité, la bande annonce (a voir sur le net de préférence APRES avoir vu le film !) est un modèle de dynamite, un truc ultra fun monté comme un clip sur vitaminé ou filmé sous drogue dure (les 2 sont possible) !elle a obtenue de très nombreux grand prix. L’affiche, très évocatrice, est un pur bijou ! Quand au métrage en lui-même je vous laisse entre ses pellicules. C’est sans prétention, pas gore, pas effrayant, à moins que la seule évocation du conte de PERRAULT « le petit chaperon rouge » ne vous procure des sueurs froides ?! Si cela n’est pas le cas…bon visionnage ! Ps : idéal pour soirée « vidage de cerveau » !
    Emmanuel D.
    Emmanuel D.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 31 juillet 2015
    Hard Candy voit le premier rôle principal d'Ellen Page au cinéma, après un Rebelle adolescente beaucoup plus discret à l'échelle mondiale. Elle y joue une ado de 14 ans en plein chat avec un trentenaire nommé Jeff au début du film, avec qui elle va prendre un café puis passer un moment chez lui, comme elle le lui suggère. Si on se doute que le comportement louche du type fait de lui un potentiel pédophile, on est sans doute pas aussi crédule que lui concernant l'aisance dans parole et l'absence de timidité d'Hayley, qui va vite le faire s'évanouir grâce à une petite drogue glissée dans une boisson, avant de l'attacher sur une chaise afin de l'interroger sur ses pratiques de photographe et surtout sur une certaine Donna Mauer qu'il aurait violée puis tuée. Le film se montre comme un thriller assez froid d'abord tourné avec pas mal de gros plans montrant chacun des deux protagonistes à tour de rôle, le tout dans une ambiance tantôt plate, tantôt pesante, sans presque aucune musique. Hayley se montre bien vite comme une ado qui n'a pas froid aux yeux, qui maîtrise sa neutralisation et qui fera tout pour lui faire avouer ce qu'elle pense qu'il a fait. Jeff parvient parfois à la mettre mal à l'aise spoiler: en lui disant qu'elle doit être bien dérangée pour en arriver là, que si sa mère ne s'inquiète pas de son absence c'est qu'elle ne doit pas trop de soucier d'elle, que ça doit être la même chose pour son père et donc sans doute qu'en réaction elle cherche elle aussi un père avec qui flirter sur Internet, ce qui l'aurait attiré vers lui. Cette analyse est intéressante et aurait pu être creusée davantage, spoiler: Hayley allant effectivement assez loin sans réelles preuves, et jusqu'à lui effectuer une castration avec tout le matériel et la pratique médicale. D'une durée classique, le film s'avère parfois un peu trop long dans les dialogues qui se succèdent inlassablement mais la trame scénaristique s'en sort bien grâce à quelques retournements de situation, spoiler: notamment quand Jeff parvient à briser ses liens après avoir frappé Hayley en l'ayant attirée trop près de lui. Une certaine violence s'installe alors entre coups au visage, évanouissement avec du film plastique, spoiler: légère torture psychologique sur les suites de la castration, neutralisation au taser, couteaux et pistolets. Si au final Hayley ne parvient à être déstabilisée simplement physiquement pendant quelques passages du film, spoiler: Jeff finit par avouer et choisit la voie de la pendaison dans une scène finale avec des ombres vues de côté alors que la sirène de la police retentit. Une petite happy end où on voit Hayley qui s'enfuit tranquillement sous une capuche rouge, elle qui aurait mérité une psychologie plus creusée, des intentions encore plus violentes, une grave blessure voire une mort finale . Hard Candy reste atypique et s'en sort vraiment bien !
    bubuche06
    bubuche06

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2015
    J'ai bien aimé se film, je ne me suis pas ennuyé et j'ai trouvé l'histoire sympa. Il y a quand même quelques incohérences mais sa reste un film largement regardable pour ceux qui aiment les thrillers psychologique. spoiler: La scène de la castration fait froid dans le dos :. Dommage que le réalisateur n'ai pas assez creusé l'histoire de la victime. Ca reste un très bon film, ma note 4/5
    Romain Villard
    Romain Villard

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    Comment un film peut mettre vos nerfs à vifs sans voir aucune scène d'action et aucune scène choquante ... Ce film le fait du début à la fin ! Une perle du cinéma !!
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 83 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2014
    Une ellen page au top et un début de film particulièrement bien amené, dommage que la fin ne soit pas à la hauteur du commencement.
    UnitedArtists
    UnitedArtists

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 103 critiques

    4,0
    Publiée le 22 février 2015
    Diabolique, pervers, choquant, sadique, éprouvant... Voilà les mots qui me viennent à l'esprit après être sorti de Hard Candy, petit film d'auteur Américain qui n'a pas reçu le succès qu'il mérite en salles malheureusement. La quasi totalité du film se déroule en un huis clos dans la maison de Jeff, jeune photographe séduisant qui fait la rencontre d'une jeune fille nommée Hayley alors âgée de seulement 14 ans mais qui en paraît beaucoup plus du fait de son esprit assez mature. Les 10 premières minutes se situent hors de la maison, nous assistons à la rencontre entre "le petit chaperon rouge et le grand léchant loup", l'ambiance est lourde pesante, et ne cessera de monter en puissance au fur et à mesure. Lorsqu'ils arrivent à la maison, Jeff s'évanouit et se réveille attaché et impuissant, c'est Hyley qui l'a drogué et qui est maintenant déterminée, elle veux des réponses et est sûre que le jeune photographe a de nombreux antécédents de pédophilie... Là ou le film frappe fort et dérange à la fois, c'est dans l'évolution de ses deux protagonistes magnifiquement interprétés (Ellen Page en tête, elle est bluffante !). Au début, Jeff nous est présenté comme le chasseur, le loup tandis qu'Hayley est la proie, l'agneau, la petite victime mais, plus on avance dans le film et plus les rôles s'inversent, l'agneau devient alors le grand léchant loup tandis que le montre soupçonné de pédophilie devient la proie. C'est très bien mené mais cela donne une réelle sensation de malaise tant cela paraît absurde de ressentir de l’empathie pour un monstre ! C'est difficile à croire mais c'est comme ça, et c'est ce qui est selon moi la principale force du film. Le film ne contient aucun temps mort, c'est bien rythmé, plutôt bien réalisé même si les quelques séquences "d'actions" sont légèrement gâchées par un montage trop brutal et dérageant. Comme je l'ai dit précédemment les interprétations sont superbes et l'ambiance instaurée par le le cinéaste est intéressante. Ici, rien de choquant visuellement, tout est dans la psychologie, l'interdiction au moins de 16 ans est pleinement justifiée de part son propos mais aussi ses dialogues extrêmement crus et réalistes. Ce thriller psychologique est un supplice pour les nerfs, c'est diablement efficace, il induit un malaise évident et quelques bonnes séquences éprouvantes pour les nerfs. Même si le final peut s'avérer un peu trop moraliste, le film n'en demeure pas moins très très bon. Il faut tout de même savoir que je ne suis pourtant pas très fan des huis clos mais celui-ci m'a beaucoup plus de part son sujet très tabou et malsain (et j'adore ça ! Oui je sais j'ai l'air fou en disant ça mais je suis passionné par les films traitants de sujets graves, malsains et sadiques). Ce film paraîtra éprouvant pour certain et je le comprend, mais Hard Candy est un superbe film traitant de la pédophilie et des dangers d'internet ainsi que de la justice personnelle. Les personnages sont très bien écris et interprétés et le tout se suis avec grand intérêt. Un très bon petit film d'auteur américain ! 7/10
    hugojiraon
    hugojiraon

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 253 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2017
    Un film surprenant , beaucoup de style et de personnalité , un sujet rarement traité au cinéma et certainement un des 1ers films à aborder les dérives du web , je pense qu'on en reparlera dans une 20 aine d'années
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 274 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2013
    Ellen Page est devenue une valeur sûre du cinéma. Dans ce film, elle est Hayley : tour à tour candide, colérique, violente, joueuse et follement diabolique. Patrick Wilson est incroyable. On compatit, on s'interroge sur son cas et le doute s'installe, c'est donc bien joué. Premier long-métrage de de David Slade : Un duo est en huit clos mais dont le rythme est intense. C'est une bonne intrigue et bien réalisée
    mimine93
    mimine93

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 54 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2008
    Bluffant c'est peu dire. Le scénario, le jeu des acteurs. Un huis clos hallucinant qui mene le spectacteur aux confins de la folie. Le personnage de wilson est loin d'être un ange, mais celui d'Ellen page est tout simplement flippant. le contraste entre l'atrocité des actes et cette enfant au visage si doux.... Bref ce film est la preuve vivante qu'on peut faire un excellent film avec peu d'acteurs, pas d'effets spéciaux et de budget hallucinant. A voir
    chloe D.
    chloe D.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 21 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2015
    J'ai passé un très bon moment devant ce triller indépendant. Ellen Page est comme à son habitude très juste, elle m'impressionne toujours. Les nombreux gros plan sur ses yeux, ne révèlent aucune fausse note. Il est vrai que le film manque un peu de réalisme. spoiler: On se demande notamment comment un jeune fille de 14 ans peut maitriser un Homme adulte de cette façon. Mais pour ma part cela ne m'a pas empêché d'apprécier le film, que j'ai préféré regarder comme une sorte de thriller psychologique. Il n'y a en effet aucune scène gore dans ce film, seulement un jeu psychologique terrible qui m'a particulièrement terrifiée. J'ai apprécié le clin d’œil au chaperon rouge, où l'apparente innocence se révolte contre "le mal". spoiler: L'inversion des rôles est aussi très intéressante: on se retrouve face à un "méchant" qui inspire souvent une profonde pitié et une jeune fille qui inquiète et nous fait nous interroger. Vraiment un bon moment de cinéma pour moi, très belle découverte.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 14 mars 2014
    La version pour adulte du Petit Chaperon Rouge. Ellen Page n'utilisera pas le petit pot de beurre, on est pas chez Bertollucci non plus.
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 406 critiques

    3,0
    Publiée le 27 juin 2012
    Voici un film à l'ambiance particulièrement malsaine. Jugez plutôt le speach : un trentenaire invite une jeune fille de 14 ans chez lui avec des intentions que Polenski ne saurait renier mais une fois sur place les rôles s'inversent et la jeune fille compte bien rendre la vie dure à son petit pédophile. Le film joue sur une impression de mal être constant et tente de nous mener sur l'ambigüité des sentiments que l'on peut éprouver pour les personnages. Ainsi il tente de nous faire nous "attacher" ou tout du moins comprendre la psychologie du père pervers excellemment interprété par Patrick Wilson et à d'autres moment nous confronte au sadisme malsain de la "justicière" elle même jouée par une Ellen Page plus que convaincante. Si du point de vue de l'interprétation il n'y a rien à reprocher, en revanche je serais plus sceptique quant la structure du scénario qui tourne au final très vite en rond gérant assez mal son huis clos. De temps en temps Slade introduit maladroitement quelques scènes "d'action" pour tenter de réveiller son spectateur. D'une part ces scènes sont visuellement pénibles, le réalisateur tentant de s'essayer à des effets de style maladroits mais d'autre part elles arrivent surtout au mauvais moment sentant qu'elles tiennent davantage du passage obligé en vue d'introduire un nouveau suspens. L'ensemble se laisse suivre malgré tout malgré son ambiance malsaine mais jamais insoutenable.
    VinzHanna
    VinzHanna

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 3 février 2007
    Hard Candy ou l'art du contre-pied. Avouons-le : le réalisateur s'en est très bien sorti, et au final, le film ne ressemble en rien à ce qu'on pouvait attendre, voir même craindre. Tout d'abord le fond : on peut vraiment dire que la b.a ne sert pas du tout le film, puisque rien que sa vision suffit à nous dégoûter et à nous remplir de préjugés avant même d'avoir vu le film lui même. Mais je rassure tout ceux qui auraient envie d'aller le voir : il n'y a pas grand chose de tout ça, le jeu de séduction malsain entre l'adolescente et le pervers n'est présent qu'au début du film, mais le reste, loin d'être une éloge de la pédophilie, n'est qu'au contraire une longue expiation qui suffit très largement à nous faire oublier le début film. Le fond donc ne pose pas de souci particulier. Ensuite, il faudrait absolument saluer la réalisation de ce film qui avouons-le est exceptionnelle puisqu'elle est en parfaite adéquation avec chaque moments de l'histoire. Niveau violence, pour les fans de gore et d'ultra-violence seront quelque peu déroutés car il n'ya quasiment pas de sang, mais pourtant la violence et belle et bien là et est beaucoup plus intense qu'une simple violence visuelle. Ici la violence est psychologique, elle joue davantage sur la suggestion (la scène de castration me fait absolument froid dans le dos). Bref ce film est un pur ovni, et vaut d'être vu. Il est clair qu'il ne fera pas l'unanimité, et à vrai dire j'en suis ressorti sur le moment un peu perplexe, mais plus j'y repense et plus mon avis sur ce film est favorable.
    xavierch
    xavierch

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 674 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juin 2015
    Un huit-clos prenant, où les 2 acteurs sont excellents, avec notamment une Ellen Page en vengeresse particulièrement convaincante. Un film à petit budget qui se révèle au final une bonne surprise.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 927 abonnés Lire ses 2 634 critiques

    1,0
    Publiée le 6 mai 2015
    Je ne sais plus qui m'avait conseillé ce film il y a une éternité... et là je suis retombé dessus je ne sais plus trop comment... et franchement... pff... navet... C'est franchement mauvais... et c'est sans doute parce que j'aime beaucoup les huis clos, avec très peu de personnages, où une grande intensité peut se dégager que je dis ça... Parce que là... Dieu... En fait le film m'énerve dès le départ avec ses gros plans à la courte focale... Putain c'est moche quoi ! Et il n'y a que ça, mais que ça... Alors pour une fois je n'ai pas vu ce film dans mon canapé mais à mon bureau... très près de l'écran... mais c'était insupportable... Je ne veux pas voir tous les détails de la peau de Page... stop ! Et ça sert à quoi sérieusement ? De toute façon tes personnages n'existent pas... on est en plein délire... et pas dans le bon sens du terme... Du coup je me suis vite ennuyé devant ce truc improbable et incohérent. C'était quoi son plan à la fille ? C'était fait exprès qu'il se libère plein de fois ? Quel intérêt ? J'ai vraiment eu l'impression de voir une mauvaise pièce de théâtre où il faut à chaque fois mettre un coup de théâtre pour relancer l'intérêt de la manière la plus artificielle qui soit. En fait dans ce film n'y a rien de psychologique, tout est faux, le personnage de Page est faux, celui de Wilson n'est guère mieux... C'est triste quoi. Un film qui n'a rien à offrir. Mais pire... qui n'a rien à dire... Le film ne prend même pas la peine de jouer sur l'ambiguïté sexuelle entre les deux personnages, de faire en sorte qu'une alchimie se créer histoire que ça soit réellement dérangeant... Il révèle son pot aux roses immédiatement (bon l'affiche aide pas mal). Franchement je ne vois pas l'intérêt de ce film... mais vraiment pas... Je regarde ça, je m'ennuie devant ce film mal équilibré, improbable... Je trouve qu'il ne fait même pas l'effort de jouer sur l'ambiguïté de la situation, sur le non manichéisme contrairement à un J'ai rencontré le diable. La seule raison pour laquelle j'ai envie qu'il s'en sorte c'est que Page est insupportable et mérite des claques et qu'entre les deux, je soutiens le moins pénible à regarder. Le film a peut-être les meilleurs intentions du monde, mais l'enfer est pavé de bonnes intentions... il n'y a rien à sauver une fois le film vu... tout simplement parce que le film ne se donne pas la peine de filmer tout ça à distance respectable, d'instaurer une réelle ambiance, un réel suspens (qu'on ne me parle pas de la voisine qui vient sonner, c'est tellement calibré et cliché). Ouais c'est nul et je me suis emmerdé comme rarement !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top