La Vie est belle
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,4 pour 38 891 notes dont 847 critiques  | 
  • 514 critiques     63%
  • 198 critiques     24%
  • 35 critiques     4%
  • 32 critiques     4%
  • 16 critiques     2%
  • 22 critiques     3%

847 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
France M.

1 abonné | Lire ses 3 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

C'est sans doute mon film préféré. Drole, dramatique, les musiques sont très belles, émouvant. Je n'ai pas pu retenir mes larmes quand Guido meurt.

Elthib7

16 abonnés | Lire ses 815 critiques |

   3.5 - Bien

Au début j'ai trouvé le film un peu lourd et long a démarré, mais finalement après 30min / 40min j'ai commencé à comprendre que ça ne serait pas qu'une simple comédie Italienne un peu niaise ^^ C'est un bon film avec une histoire belle et touchante. Le père du petit aura tout fait pour préserver l’innocence de son fils lui faisant croire que tout ça n'était qu'un jeu ! Le personnage de Roberto Benigni aura par contre été un peu lourd à parler tout le temps comme ça, un vrai boule d'énergie, mais bon ce fut quand même un bon film, j'ai bien aimé. 3,5/5


alain D.

1 abonné | Lire ses 6 critiques |

   0.5 - Nul

au top des films racoleurs et puissamment mélodramatiques dans toute leur miévrerie Bénigni fidèle à lui-même : accaparant l'espace sonore et confondant action et agitation au top ten des flops !

MemoryCard64

2 abonnés | Lire ses 131 critiques |

   3 - Pas mal

L'accroche située sur l'affiche résume tout le problème du film : "Une fable de Roberto Benigni". Le but du réalisateur est donc de nous raconter de manière belle et enchanteresse une histoire dramatique, la déportation d'une famille juive italienne. L'idée est intéressante mais le produit final, bien que faisant preuve de qualités, est inégal. Le film est scindé en deux partie distinctes. La première narre la rencontre entre un homme profondément optimiste, Guido, et une institutrice déjà fiancée à un sympathisant nazi, Dora. La seconde partie suit ce couple et leur enfant quelques années plus tard, lorsqu'ils sont envoyés dans un camp en Allemagne. Pour protéger son enfant, Guido va lui faire croire que tout ceci n'est qu'un immense jeu auquel ils participent pour gagner le gros lot. L'idée est extrêmement belle car elle sous-entant un amour paternel très fort mais ne fonctionne au final qu'à moitié. Le côté conte de fées de la romance Guido/Dora permet à Benigni de mettre toute la fantaisie qu'il veut dans l'évolution de cette relation (le coup du cheval, de la clé). Après tout, le sentiment de bien-être lorsqu'on est amoureux couplé avec l'optimisme naturel du personnage rendent tout cela cohérent et on a envie d'y croire. Il faut quand même passer outre l'aspect guimauve assumé et le jeu de l'acteur principal, qui fait cinquante mimiques à la seconde et qui débite son texte à une vitesse folle. Une fois dans les camps de concentration cela ne passe plus. On veut faire rêver le spectateur comme Guido fait rêver son fils Josué avec ses mensonges, mais parallèlement à cela on est confronté directement à l'horreur des camps (travail forcé, femmes tondues, cadavres empilés (d'ailleurs ce matte painting est hideux)). Face à la dure réalité on n'arrive plus à croire au monde de Guido dans lequel Josué peut se fondre parmi des enfants allemands et parler dans un micro alors qu'il est censé se cacher. Il aurait fallu adopter le point de vue de l'enfant pour que tout cela fonctionne mieux. Modifier un peu les dialogues aurait été également une bonne chose : Josué finit par agacer à force de reprendre les "Buongiorno principessa !" de son père, en plus de ne pas être un acteur très convainquant. Après, La Vie est Belle possède son lot de scènes poignantes (la discussion entre Guido et le médecin par exemple) et ne tombe ni dans le misérabilisme ni dans le tire larmes éhonté. Le film part avec de bonnes idées mais s'égare un peu en route.

bruno E.

2 abonnés | Lire ses 555 critiques |

   2.5 - Moyen

ben non, je n'ai pas accroché. un peu trop lourd parfois, mais le courage de traiter un sujet bien difficile.

weihnachtsmann

9 abonnés | Lire ses 708 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce film est vraiment superbe. L'amour d'un père décliné sur le ton tragique de la déportation. Du comique et une présence extraordinaire de cet acteur rare. Très beau

Loskof

128 abonnés | Lire ses 659 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Je pense que tout a été dit sur ce film, et même si un 5/5 est un poil généreux car la réalisation est un peu plate, toute le reste est somptueux. Roberto Benigni a tout compris, des films sur la 2nde guerre mondiale, il y en a plein,donc si c'est pour faire une film sérieux pour émouvoir ça sert à rien, ça a déjà été fait. Du coup il a décidé qu'on pouvait en rire, ou au moins essayer. Et ça fonctionne à merveille, car malgré la dureté de ce qui est montré, son personnage, sa joie de vivre, sa foi inébranlable en la vie et en l'espoir nous touche. C'est pas possible de faire plus sincère en fait. La première partie où son personnage fait la cour à sa future femme est une merveille, c'est cocasse, il y a plein de trouvailles et une vraie alchimie entre les acteurs. Et la seconde partie dans le camp est dure, mais avec une vraie pointe d'humour noir. Il n'y a pas de meilleur idée que de tourner tout ça en ridicule, à la manière d'un Chaplin en fait, ça marche tellement mieux. Un vrai grand et beau film.

LeChevalGeek

9 abonnés | Lire ses 14 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un chef d'oeuvre du cinéma comme il s'en fait rare. Je n'ai pas de mot assez fort pour décrire la beauté de ce film, le réalisateur et acteur principal, Roberto Benigni, nous vend un film sur la guerre, tournée avec une pointe d'humour noir. Or pour moi ce n'est pas du tout cela, en effet ce film se base sur la relation père/fils, la beauté et le sacrifice qu'il peut en découler. Cette relation bien sûr plongé dans le contexte de la seconde guerre mondial rend ce film encore plus émouvant. Le fait que l'humour soit présent dans ce film permet de le dédramatisé et le rendre un peu plus léger car sinon nous pourrions le caractérisé de dure. Pour finir je dirais donc que Roberto Benigni joue son rôle à merveille et nous transporte dans un monde très noir avec une touche d"humour et de naïveté qui rende se film encore plus émouvant qu'il ne l'ai déjà.

Ancien utilisateur

   2.5 - Moyen

Il a été noté à plusieurs reprises et par la critique et par certains de nos amis cinéphiles qu''Auschwitz n'a pas été libéré par les Américains mais par les Russes (on ne voit pas très bien l'intérêt de cet anachronisme)"... J'en vois l'intérêt ... commercial, on, dira. Pour le reste, cela se laisse voir, surtout pour la première partie, légère, ironique, inventive. Le second pavé, par contre, heurtera les esprits sensibles à la vérité historique, bien plus grave, plus définitive que cette esquisse pince-sans-rire.

Nico Delpo

2 abonnés | Lire ses 148 critiques |

   4.5 - Excellent

Un très beau film, très touchant, très émouvant. Une oeuvre sublimé par la qualité de l'interprétation.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
La Vie est belle Bande-annonce VF
30 576 vues
Spot
4 276 vues
Playlists
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné