Mon AlloCiné
Stalker
note moyenne
4,0
1047 notes dont 156 critiques
51% (80 critiques)
22% (34 critiques)
6% (10 critiques)
12% (18 critiques)
4% (7 critiques)
4% (7 critiques)
Votre avis sur Stalker ?

156 critiques spectateurs

Attigus R. Rosh

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 1 427 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 22/07/2018

Stalker est un film bien étrange. Il vaut mieux s'accrocher au début car c'est assez difficile de tout saisir. L'atmosphère est très particulière (notamment par le choix de tout mettre en noir et blanc la première demi-heure du film avant de passer en couleur). Les décors sont à la fois simples et travaillés. Le rythme est très lent et contemplatif. À mon avis, ça ne mérite pas 2h45 ; je me suis ennuyé. Je n'ai pas accroché à l'atmosphère et je suis un peu passé à côté de ce film, c'est dommage.

7eme critique

Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 2 745 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/02/2018

Bienvenue dans la zone ! C'est long, c'est lent, il y a beaucoup de scènes qui traînent en longueur, les dialogues sont nombreux, les décors sont beaux et seront sublimés par la photographie, le scénario est très original, l'approche l'est également, "Stalker" bénéficie clairement d'une réelle atmosphère, d'un vrai climat mystérieux, et parfois même, hypnotique. Cette aventure énigmatique dotée d'une esthétique de grande beauté (jonglant entre couleur et sépia) pourra nous rappeler le style d'un certain Iouri Norstein (un autre cinéaste russe de la même période, bien que d'animation pour sa part). "Stalker" ne laisse pas indifférent et occupera notre esprit quelques temps, tant ce film exploite de nouvelles perspectives cinématographiques (pour l'époque), laissant ainsi travailler la libre interprétation de chacun. Un voyage expérimental particulièrement original où la poésie viendra se mélanger à la philosophie. Un pilier du cinéma russe !

Nicolas S

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 86 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/01/2018

Impossible de rester insensible à ce chef d'oeuvre aux ramifications multiples, dense mais lumineux, qui traite de l'espérance, de la possibilité du bonheur, de la foi, et peut-être très simplement de la puissance mystique du cinéma.

soulman

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 543 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/11/2017

La puissance des images de Tarkovski emporte tout sur son passage. "Stalker" est un film hors du temps, unique, marqué par le terrible pessimisme du cinéaste. Perfection des plans, variations entre le noir et blanc et la couleur, recherche des sons, tout concourt à la création d'une ambiance inquiétante, l'évocation d'un monde schizophrène qui pourrait bien celui dans lequel nous vivons...

Le cinéphile

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 748 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/10/2017

Dans une ambiance électrique, envoûtante, hypotonique, l'histoire met en scène un lieu fantastique, fantasmagorique, la Zone. Un lieu dangereux, incompris, dans lequel une chambre réaliserait les désirs de l'Homme. Profondément réfléchie, Stalker est peut être une métaphore de la séparation de l'Allemagne, avec cet éternel questionnement : comment trouve le bonheur ? https://m.facebook.com/la7emecritique/

this is my movies

Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 2 795 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/07/2017

Autant le dire tout net, le film n'est pas aimable et ne se laisse pas apprivoiser comme n'importe quel divertissement mainstream. Le symbolisme, la philosophie, la métaphore, la poésie visuelle, un refus des conventions classiques, tout cela fait que le film est assez compliqué à suivre, à aimer et à comprendre. Quoique la compréhension immédiate ne soit pas le but du film. En effet, à l'instar de Kubrick et son « 2001, l'odyssée de l'espace », le but est plutôt d'interpeller le spectateur, de balancer les questions métaphysiques et de laisser chacun y trouver sa propre explication. L'Homme remis au centre des enjeux. C'est bien normal pour un film ouvertement humaniste. Formellement, on est sans doute devant un film d'une rare beauté, filmé dans des décors comme on en avait alors jamais vu au cinéma, dans une espèce de no man's land rappelant vaguement une zone industrielle qui aurait mal tournée. La Nature a repris ses droits, l'Homme cherche des réponses et des solutions à ses problèmes quand bien même il les possède déjà, sans le savoir. Le rythme est lent, chaque action est exposée avec une lenteur qui pourrait décourager certains curieux mais pour ceux qui voudraient bien accepter le prix du voyage, la récompense pourrait être belle. Tarkovski y a mis toutes ses tripes, y laissant sa santé (c'est sur le tournage du film, à Tallinn en Estonie, au milieu de ce ramassis de relents toxiques, qu'il finira par développer le cancer qui mettra un terme trop prématuré à une carrière certes étalée sur trois décennies mais ne comptant que 8 longs métrages). Reste donc, pour l'éternité, un chef d'oeuvre qui n'aura jamais finit de questionner les voyageurs qui auront accepté cette main tendue du Stalker, qui les emmène dans cette Zone d'où on ne revient pas indemne. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com

le mail à e.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 91 critiques

2,5Moyen
Publiée le 10/07/2017

Attention film pour cinéphiles. Ne pas crier chef d'oeuvre est un pur blasphème. Trouver le film trop long et bavard c'est ne rien comprendre à la splendeur de sa contemplation et à sa poésie. Ne pas se contenter de la beauté de sa forme, image comme son, ce serait ne rien comprendre à l'art. Et bien alors je n'ai rien compris.

Geronimo Barbarossa

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/05/2017

Une expérience des plus profondes. Au sommaire un questionnement sur : la vanité de la recherche du bien matériel, la déshumanisation communiste, la quête du Graal pour un homme. Un grand voyage initiatique vous mettant face à vous même durant 3h.

Travis B

Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 126 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/12/2016

Que viens-je donc de voir? Un oiseau? Un avion? Non... C'est Stalker, film culte d'Andreï Tarkovski ! Reconnu comme étant l'un des plus grands films russes, je ne pouvais y (re)passer à côté, sachant qu'à l'époque moi et ce genre de films... Ca faisait deux ! Sorti chez nous en 1979, ce film long de 163 minutes nous fait suivre 3 personnages dont on ne connait pas les noms ; l'un est écrivain, l'un est professeur et l'autre est le Stalker, un guideur d'hommes pour les mener à une zone pour leur faire exaucer les vœux qu'ils souhaitent ; après avoir pénétrer dans la zone interdite, ils rentreront dans une chambre mystérieuse et c'est en gros là ou angoisse, doutes et fatigue vont mener à bout les personnages. D'abord, on constate dès le début que le film est très, très lent (ce qui m'avait rebuté d'ailleurs à l'époque) alors que tous ceux qui n'ont jamais vus le film ne s'attendent pas à beaucoup de dynamisme : non, ici c'est métaphysique et contemplatif, Tarkovski y présente des plans très soignés et esthétiquement magnifiques. Il prend son temps pour nous montrer une histoire qui parait pourtant simple et jouant avant tout sur chacune des réactions des personnages Spoiler: (crainte et potentiel danger de voir son désir exaucé avant d'entrer dans la Chambre, disparition du charriot menant à la Zone représentant l'allée sans retour possible ou encore désespoire de devoir accomplir son devoir y sont évoqués), qui sont ici tous deux réunis à cause de leur devoir (sauver ses enfants malades pour le stalker, être inspiré pour l'écrivain et faire une grande découverte pour le professeur) et nous fait surtout poser des questions sur eux. Chacun doit avoir vu le film pour se forger son propre point de vue. Ensuite, les dialogues qui constituent 3/4 de la bande-son du film sont eux-aussi très simples mais au message complexe et remplis de sens philosophiques. Je trouve aussi la scène finale très belle en ce que le miracle, sans cesse annoncé par le film, Spoiler: n'intervient finalement pas dans la chambre des désirs mais via la gamine, qui fait bouger le verre : les miracles (donc une forme d'espoir) seraient possibles pour ceux qui y croient. L'autre bande-son du film, la musique d'Edward Artemiev (entre autre "Meditation") qui colle parfaitement aux émotions des personnages et renforce le côté sombre des décors, très froids (ça fait limite penser à du noir et blanc momentanément). Par contre, ce n'est pas un film super accessible, moi-même je n'ai pas compris certaines scènes, comme les scènes oniriques qui sont assez abstraites. Le genre de film culte, space et inaccessible qu'il faut voir pour se forger son propre opinion.

Rémy W.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/11/2016

Un pèlerinage au cœur d'un véritable paradis. Mené par le STALKER ( Alexandre Kaïdanovski ) accompagné par le Professeur ( Nikolaï Grinko ) et l’Écrivain ( Anatoli Solonitsyne ), trois hommes que tout oppose. Spoiler: Vue comme un mystagogue par le Professeur et un truqueur par l’Écrivain. Qui est réellement le STALKER ? Qu'est-ce que la " Zone " et ses origines ? Une véritable oeuvre d'art, à voir absolument.

Scorcm83

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 482 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/10/2016

Considéré par beaucoup comme le chef d'oeuvre de Tarkovski, *Stalker* est un film véritablement impressionnant en tous points. En terme de mise en scène, le film fascine, en terme d'écriture, le film divise. Deux parties sont distinctes, la première concerne le voyage, la seconde concerne l'arrivée au lieu tant désiré. Et cette seconde partie se révèle extrêmement philosophique, nous sommes plus dans la métaphore que dans le réalisme, posant des questions existentielles à travers les questionnements inhérents aux trois personnages représentant différentes castes de la société. Vu il y a quelques années, je ne me risquerai pas à faire une critique plus approfondie, mais une chose est sûre, celui ci m'a marqué et je le reverrai prochainement pour me faire un avis définitif.

ferdinand

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 547 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 19/06/2016

Critiques hystériques, du genre "le meilleur film de tous les temps"!! D'un ennui terrible. Des gens s'enfuient.. L'image est étonnamment moche,, science fiction sans grand intérêt, propos façon caricature de Dostoïevski, Dieu, l’âme, etc. Il ne manque que "La sainte Russie" . Bref, si c'est un chef d’œuvre, passé à côté! Stupéfiant.

In Ciné Veritas

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 419 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/06/2016

Vaste odyssée ontologique où se confrontent matérialisme et croyances. En conjuguant surréalisme, métaphysique et onirisme, Stalker sonde les âmes de ses excellents protagonistes et celle de ses spectateurs. Un récit humaniste mis en proses par la magistrale grammaire cinématographique d’Andreï Tarkovski et l’excellente composition d’Eduard Artemiev. La mise en scène du maître russe transcende l’espace visuel, le déforme et créé un espace spatio-temporel spécifique où l’imperceptible devient visible. Plus de détails sur notre blog ciné :

JR Les Iffs

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 937 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/01/2016

Film russe de Andrei Tarkovsky 2de vision de ce film de Tarkovsy, il s'en dégage toujours une impression étrange où se mêlent fantastique et métaphysique. Dans un monde imaginaire mais humain existe une zone interdite dans laquelle on peut atteindre une plénitude. Après avoir passé des barrages, un groupe d'homme (trois) dont le guide (stalker) arrive dans ces lieux qui semblent naturels mais qui sont dangereux psychologiquement. C'est donc à un cheminement physique et spirituel dans un espace étrange autrefois habité. La réalisation superbe de Tarkovsky transcende cette histoire qui pourrait paraître faible mais qui se situe au niveau d'une quête de spiritualité, ou d'un idéal à atteindre, d'un absolu. Film métaphysique dans un lieu néanmoins réaliste et qui suscite toute sorte d'interrogation. Musique superbe également. Écriture cinématographique extraordinaire de Tarkovsky. Film envoûtant par son sujet et sa mise en scène.

Mad Gump 10

Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 716 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/01/2016

Indescriptible, c'est bien le mot qui peut désigner mon premier Tarkovski : Stalker. C'est un film à la réalisation millimétrée, à l'esthétique sublime, un film tellement dense, tellement philosophique que je ne suis pas sûr de tout avoir compris. La musique planante renforce d'ailleurs ce côté étrange. Stalker parvient également avec brio à susciter chez le spectateur l'angoisse de la Zone (élément central et pourtant mystérieux du film) Spoiler: alors que jamais celle-ci n'est dangereuse pour les personnages . Le gros reproche que je ferais à Stalker, c'est qu'à force d'être contemplatif, le film en oublie d'avoir un rythme efficace, et cela débouche à plusieurs longueurs (surtout que le film dure presque 3h). Il faut s'accrocher, faire un effort avec Stalker, toutefois si on réussit à rentrer dedans, on découvre vite une atmosphère mystique et métaphysique.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top